Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Andrea H. Japp (730)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par Ellane92, le 16/06/2015

    Contes d'amour et de rage de Andrea H. Japp

    Vous croyez que la vie, l'amour, c'est quoi ? Une étude de texte ? C'est une perturbation permanente, un dérangement constant. C'est même souvent un bordel majeur.
    [La virgule]

    Commenter     J’apprécie          0 26         Page de la citation


  • Par Ellane92, le 10/06/2015

    Contes d'amour et de rage de Andrea H. Japp

    C'est la plus efficace stratégie des lâches : prétendre l'aveuglement lorsque les forts abusent de leur pouvoir sur les plus faibles, leur sacrifier les victimes qui les occupent un moment. Elle explique les silences complices des masses face aux carnages de quelques uns.
    [La jeune fille et la haine]

    Commenter     J’apprécie          5 21         Page de la citation


  • Par Ellane92, le 09/04/2015

    Contes d'amour et de rage de Andrea H. Japp

    Chef de service signifiait finalement se faire engueuler pour tout le monde, jouer le rôle délicat et assez peu gratifiant de tampon entre la direction et les employés. Elle consacrait la plus grande part de son énergie à calmer des conflits nés de l'emplacement d'une machine à café ou d'un mouvement d'humeur, sur le mode "T'as pas complètement raison mais il / elle n'a pas tout à fait tort".
    [Eloge de la buée]

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la citation


  • Par Ellane92, le 09/06/2015

    Contes d'amour et de rage de Andrea H. Japp

    Certes, ainsi que sa mère le lui avait toujours seriné, les cigales finissent toujours par crever de faim et de froid alors que les fourmis... Mais qui rêve d'une vie de fourmi ? Ce qu'elles doivent s'emmerder sur leur trésor. Et puis, quels beaux souvenirs ont-elles ? Une frileuse litanie d'accumulations ?
    [Emile le taxi]

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la citation


  • Par Ellane92, le 15/06/2015

    Contes d'amour et de rage de Andrea H. Japp

    Permettez-moi de vous donner un conseil qui devrait vous être utile, dans toutes les matières, sans oublier votre vie. On ne sait toujours pas quantifier l'intelligence. On parvient à en évaluer certaines composantes. Un nombre non négligeable de tests ont été inventés dans le passé pour disqualifier certaines populations sur des bases raciales, sexistes, sociales. Le sens critique, c'est-à-dire l'aptitude à remettre judicieusement en cause ce que l'on vous assène comme une vérité, fait partie de la science et de l'intelligence... [Journal intime des rêves]

    Commenter     J’apprécie          2 13         Page de la citation


  • Par Ptitgateau, le 16/04/2015

    Les enquêtes de M. de Mortagne, bourreau. Le brasier de justice de Andrea H. Japp

    Votre pardon messire mire ! Cette mienne indélicatesse me fait rougir d'encombre ! Votre Pardon en vérité Messieurs.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation


  • Par Ellane92, le 14/06/2015

    Contes d'amour et de rage de Andrea H. Japp

    L'adolescence, quelle douleur ! Toutes ces confusions blessantes se mêlant à d'insupportables impossibilités. Quel crétin amnésique a dit qu'il s'agissait du plus bel âge ? Perdu pour perdu, on ne devrait être adolescent que très vieux, lorsque la fin se profile.
    [La jeune fille et la haine]

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation


  • Par Ptitgateau, le 24/04/2015

    En ce sang versé de Andrea H. Japp

    Nogaret, lorsqu'il se sentait à l'aise avec un interlocuteur, très rarement,
    se plaisait à répéter :
    - Mon cher, la politique est à l'image d'un bon plat de tripes. Ca doit un peu puer la merde. Trop, cela devient immangeable! Mon rôle consiste à rectifier l'assaisonnement.

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation


  • Par Ellane92, le 18/06/2015

    Contes d'amour et de rage de Andrea H. Japp


    Tout le monde tartine sur la nécessité de "communication". Etre "mauvais communicateur" finira sous peu par devenir un délit majeur de civilisation, pire que puer du bec ou se fourrer les doigts dans le nez en public. On parle, on s'écoute et on s'écoute même parler. Une fraction non négligeable de la population garde l'oreille vissée à son portable pour y entendre ou débiter le plus souvent de longues et bruyantes banalités, à tel point que l'on se demande comment les gens survivaient dix ans auparavant. Les shows de vie font un tabac à la télévision puisqu'il est époustouflant d'entendre un des protagonistes roter et le commenter in extenso, et bouleversant de suivre les atermoiements cornéliens d'un des participants se demandant s'il prendra sa douche avant ou après la petite blonde appétissante. De bien beaux morceaux de vie et d'humanité, ma foi.
    [En anglais dans le texte]

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par lyoko, le 05/10/2014

    La croix de perdition de Andrea H. Japp

    "Il est des rencontres qui ne peuvent laisser indemnes que les imbéciles. Il est des rencontres qui vous font entrevoir l'univers, celui que l'on s'est appliqué à ignorer, par crainte, par paresse ou par incapacité à le comprendre."

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation


  • Par Carosand, le 19/06/2012

    Andrea H. Japp Andrea H. Japp

    Ecrire est mon unique moyen "sérieux" d'expression et de communication. Je n'aime pas vraiment parler. Je n'ai que rarement l'impression de dire des choses importantes à mes yeux. Je les écris. Parler est trop rapide pour moi. Ecrire, c'est le privilège du temps. Avoir le temps de s'interroger.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation


  • Par LydiaB, le 23/10/2011

    Les enquêtes de M. de Mortagne, bourreau. Le brasier de justice de Andrea H. Japp

    Marie de Salvin le fixait, un rideau de flammes les séparant. Une médaille étincelait à son cou. Pourtant, on enlevait leurs bijoux aux condamnés. Ses longs cheveux couleur de blé mûr cascadaient jusqu'à sa taille. Pourtant, on les lui avait coupés à la hâte. Le silence. Un silence compact. Le brasier était muet. Aucun son, nul rire ne sortait des bouches ouvertes des badauds assemblés pour assister à son exécution. Il lui souriait, semblant inconscient du feu qui allait la consumer. Il s'entendait alors déclarer avec un calme joyeux :
    - Je ne vous ouïs point, ma mie. Votre pardon.
    Elle souriait à son tour et, entre deux langues roux-jaune de feu, lançait :
    - Peu importe, mon doux, attendons le demain.
    Leurs deux voix enchâssées dans un univers de silence.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation


  • Par Ptitgateau, le 30/04/2015

    En ce sang versé de Andrea H. Japp

    Mariée à cinq ans...si je ne m'abuse, elle est âgée aujourd'hui de treize ans. Encore jeunette mais... n'y aurait-il point signe de grossesse ?
    - c'est que, Monseigneur... les prémices de l'état de femme tardent à se révéler.
    L’œil rond, il la considéra, ne voyant pas à quoi elle faisait allusion.
    -les époques... bref, les menstrues, lâcha-t-elle...
    Est-ce à dire que... selon vous... elle ne pourrait point tomber grosse ?
    -Pour l'instant. J'use de tout mon art pour provoquer la venue régulière des époques. Je la gave à dégorger d'infusions de genièvre, laurier, angélique, romarin, des emménagogues éprouvés, ou d'infusion de feuilles de sauge mêlées de gattilier, de macérations de racines d'aunée. Je lui fais porter un testicule droit de belette sous son chainse. Chaque matin, un des piégeurs de monseigneur Jean en apporte un frais pour plus d'efficacité.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation


  • Par akhesa, le 14/02/2013

    Les Mystères de Druon de Brevaux, tome 1 : Aesculapius de Andrea H. Japp

    Ce que tu fais de bon,ne le fais pas pour les hommes,rares sont ceux qui le meritent.Fais-le pour Dieu et pour toi

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation


  • Par carre, le 12/01/2012

    Dans la tête, le venin de Andrea H. Japp

    L'enfer Faust avait raison. L'enfer, c'est ici et maintenant.Le pire n'existe qu'en nous.Et pourtant...la terre est un Paradis. Nous n'en avons pas voulu.Nous avons avons détruit, avili tout ce que nous^pouvions; L'Homo Sapiens va disparaitre. Bon débarras !

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par lauravanelcoytte, le 25/05/2009

    Dans la tête, le venin de Andrea H. Japp

    p.122: "Elle alluma une cogarette, souffla sa fumée sur l'écran parce qu'elle aimait la voir s'écraser sur la surface de verre et s'enfuir ensuite en ruisseaux le long des bords. Elle hésita. Yves était la seule personne à qui elle puisse dire la vérité. Cela étant, "dire la vérité" n'est parfois qu'un confort pour soi-même. Vider sa poubelle morale sur l'autre pour s'en décharger. Il faut de temps en temps aimer assez les gens pour leur mentir, se débrouiller avec sa culpabilité et ne pas s'en débarasser à mondre coût. Avoeur, c'est absoudre. C'est également parfois polluer l'autre avec des regrets, des souvenirs qui ne lui appartiennent pas et qu'il n'a aucune envie de suppoter."

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par akhesa, le 01/08/2013

    Les enquêtes de M. de Mortagne, bourreau. Le brasier de justice de Andrea H. Japp

    Il lut pour la millieme fois sur les visages le meme deroutant melange d'emotions:degout meprisant pour lui et joyeuse ferocite pour le spectacle qui allait suivre

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Ode, le 08/10/2012

    La Dame sans terre, Tome 1 : Les Chemins de la bête de Andrea H. Japp

    Le village de Souarcy était juché en haut d'une motte. Des ruelles bordées de maisons montaient à l'assaut du manoir en serpentant de façon bien mal aisée, au point que les charrettes de foin devaient faire preuve d'une grande habileté pour ne pas écorner le toit des bâtisses au détour d'un nouveau méandre. Nulle imagination particulière n'avait présidé à ce semis d'habitations, pourtant, on eut dit qu'elles s'étaient tassées les unes contre les autres en bord de rues comme pour se rassurer. Souarcy, à l'instar des autres manoirs, n'avait pas droit d'armement.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par line70, le 12/06/2012

    Le ventre des lucioles de Andrea H. Japp

    Obsèques, d'obsequi, suivre, accompagner. Accompagner, la même racine que compagnon, companio, ceux qui partagent le pain. L'ancien français en avait fait compain. Accompagner dans la mort un camarade de pain. Les mots sont magiques, ils portent en eux la vérité des hommes, mais on les prononce trop vite pour s'en apercevoir encore.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par luciolerouge, le 03/11/2009

    Cinq filles, trois cadavres mais plus de volant de Andrea H. Japp

    -Je me demande si je ne vais pas craquer, là? Non, je veux dire, un ça va encore, deux ça gâche pas mal.
    -Ca manque de considération, je suis d'accord avec toi. C'est un reflet de notre société, on devient de plus en plus égoïstes et discourtois... Et que je te colle mon cadavre parce que je ne sais pas quoi en faire. [...]
    -Bien. On se tape notre whisky avec un gros morceau de chocolat pour se refaire de mignons nerfs costauds, et on appelle les filles pour décider de la suite.
    -Ca tombe à pic, j'ai recontitué ma provision de tablettes, 85% cacao.
    -Venant de toi, le contraire m'aurait déçue. Tu connais beaucoup de femmes qui ne carburent pas au chocolat? Je trouve que ça devrait être remboursé par la Sécu. (p129)

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation





Faire découvrir Andrea H. Japp par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz