Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Gustave Flaubert (628)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par Clairoche, le 28/07/2013

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Charles n'avait plus rien d'exorbitant. Ses expansions étaient devenues régulières; il l'embrassait à de certaines heures. C'était une habitude parmi les autres, et comme un dessert prévu d'avance, après la monotonie du dîner.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Clairoche, le 28/07/2013

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Charles ne savait que répondre; il respectait sa mère, et il aimait infiniment sa femme; il considérait le jugement de l'une comme infaillible, cependant il trouvait l'autre irréprochable.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Clairoche, le 28/07/2013

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    La conversation de Charles était plate comme un trottoir de rue

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Clairoche, le 28/07/2013

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    elle ne pouvait s'imaginer à présent que ce calme où elle vivait fut le bonheur qu'elle avait rêvé.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Acerola13, le 08/07/2013

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    L'Amérique : bel exemple d'injustice : c'est Colomb qui la découvrit et elle tire son nom d'Americ Vespuce. Sans la découverte de l'Amérique, nous n'aurions pas la syphilis et le phylloxera. L'exalter quand même, surtout quand on n'y a pas été. Faire une tirade sur le self-government.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par arnaud_m, le 06/07/2013

    L'Education sentimentale de Gustave Flaubert

    L'amour est la pâture et comme l'atmosphère du génie. Les émotions extraordinaires produisent les oeuvres sublimes. Quant à chercher celle qu'il me faudrait, j'y renonce ! D'ailleurs, si jamais je la trouve, elle me repoussera. Je suis de la race des déshérités, et je m'éteindrai avec un trésor qui était de strass ou de diamant, je n'en sais rien.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par MMartins, le 25/05/2013

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Elle va me croire plus insensible qu'un roc ; il eût fallu quelques larmes là-dessus ; mais, moi, je ne peux pas pleurer ; ce n'est pas ma faute. Alors, s'étant versé de l'eau dans un verre, Rodolphe y trempa son doigt et il laissa tomber de haut une grosse goutte, qui fit une tache pâle sur l'encre ; puis, cherchant à cacheter la lettre, le cachet Amor nel cor se rencontra.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Rondine, le 23/05/2013

    Novembre de Gustave Flaubert

    J'allai au bord de la rivière, j'ai toujours aimé l'eau et le doux mouvement des vagues qui se poussent ; elle était paisible, les nénuphars blancs tremblaient au bruit du courant, les flots se déroulaient lentement, se déployant les uns sur les autres ; au milieu, les îles laissaient retomber dans l'eau leurs touffes de verdure, la rive semblait sourire, on n'entendait rien que la voix des ondes.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par isajulia, le 11/05/2013

    La Tentation de Saint Antoine de Gustave Flaubert

    Le Bouddha : Ayant vaincu le démon, j'ai passé douze ans à me nourrir exclusivement de parfums ; - et comme j'avais acquis les cinq vertus, les cinq facultés, les dix forces, les dix-huit substances, et pénétré dans les quatre sphères du monde invisible, l'Intelligence fut à moi ! Je devins le Bouddha !

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Cielvariable, le 11/05/2013

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    ABELARD : Inutile d’avoir la moindre idée de sa philosophie, ni même de connaître le titre de ses ouvrages. Faire une allusion discrète à la mutilation opérée sur lui par Fulbert. Tombeau d’Eloïse et d’Abélard : si l’on vous prouve qu’il est faux, s’écrier : « Vous m’ôtez mes illusions. »
    ABRICOTS : Nous n’en aurons pas encore cette année.
    ABSALON : S’il eût porté perruque, Joab n’aurait pu le tuer. Nom facétieux à donner à un ami chauve.
    ABSINTHE : Poison extraviolent : un verre et vous êtes mort. Les journalistes en boivent pendant qu’ils écrivent leurs articles. A tué plus de soldats que les Bédouins.
    ACADÉMIE FRANCAISE : La dénigrer, mais tâcher d’en faire partie si on peut.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Malahide75, le 07/05/2013

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Est-ce que cette conjuration du monde ne vous révolte pas ? Est-il un seul sentiment qu'il ne condamne ? Les instincts les plus nobles, les sympathies les plus pures sont persécutés, calomniés, et, s'il se rencontre enfin deux pauvres âmes, tout est organisé pour qu'elles ne puissent se rejoindre. Elles essayeront cependant, elles battront des ailes, elles s'appelleront. Oh ! n'importe, tôt ou tard, dans six mois, dix ans, elles se réuniront, s'aimeront parce que la fatalité l'exige et qu'elles sont nées l'une pour l'autre.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par colimasson, le 01/05/2013

    Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert

    Les choux le consolèrent. Un, surtout, lui donna des espérances. Il s’épanouissait, montait, finit par être prodigieux, et absolument incomestible. N’importe ! Pécuchet fut content de posséder un monstre.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par colimasson, le 29/04/2013

    Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert

    On leur avait préparé une soupe à l’oignon, un poulet, du lard et des œufs durs. La vieille femme qui faisait la cuisine venait de temps à autre s’informer de leurs goûts. Ils répondaient : « Oh très bon ! très bon ! » et le gros pain difficile à couper, la crème, les noix, tout les délecta ! Le carrelage avait des trous, les murs suintaient. Cependant, ils promenaient autour d’eux un regard de satisfaction, en mangeant sur la petite table où brûlait une chandelle. Leurs figures étaient rougies par le grand air. Ils tendaient leur ventre, ils s’appuyaient sur le dossier de leur chaise, qui en craquait, et ils se répétaient : - « Nous y voilà donc ! quel bonheur ! il me semble que c’est un rêve ! »

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par isajulia, le 17/04/2013

    Salammbô de Gustave Flaubert

    Mais si j'allais chez elle ? Je n'ai plus peur de sa beauté. Que pourrait− elle faire contre moi ? Me voilà plus qu'un homme, maintenant. Je traverserais les flammes, je marcherais dans la mer ! Un élan m'emporte ! Salammbô ! Salammbô ! Je suis ton maître !

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par isajulia, le 17/04/2013

    Salammbô de Gustave Flaubert

    Personne encore ne la connaissait. On savait seulement qu'elle vivait retirée dans des pratiques pieuses. Des soldats l'avaient aperçue la nuit, sur le haut de son palais, à genoux devant les étoiles, entre les tourbillons des cassolettes allumées. C'était la lune qui l'avait rendue si pâle, et quelque chose des Dieux l'enveloppait comme une vapeur subtile. Ses prunelles semblaient regarder tout au loin au−delà des espaces terrestres. Elle marchait en inclinant la tête, et tenait à sa main droite une petite lyre d'ébène.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par VACHARDTUAPIED, le 08/04/2013

    Un coeur simple de Gustave Flaubert

    D'autres fois, ayant passé la Toucques en bateau, ils cherchaient des coquilles. La marée basse laissait à découvert des oursins, des godefiches, des méduses ; et les enfants couraient, pour saisir des flocons d'écume que le vent emportait. Les flots endormis, en tombant sur le sable se déroulaient le long de la grève ; elle s'étendait à perte de vue, mais du côté de la terre avait pour limite les dunes la séparant du Marais, large prairie en forme d'hippodrome. Quand ils revenaient par là, Trouville, au fond sur la pente du coteau, à chaque pas grandissait, et avec toutes ses maisons inégales semblait s'épanouit dans un désordre gai.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par lolladelavega, le 01/03/2013

    La Tentation de Saint Antoine de Gustave Flaubert

    J'ai engendré les poètes, les conquérants, les prophètes; j'ai fait les dieux.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par lolladelavega, le 01/03/2013

    La Tentation de Saint Antoine de Gustave Flaubert

    Te rappelles-tu les cris d'amour que tu poussais en m'étreignant sur ta poitrine?

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par LiliGalipette, le 21/01/2013

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    « Koran – Livre de Mahomet où il n’est question que de femmes. » (p. 57)

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par LiliGalipette, le 21/01/2013

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    « hachisch – Ne pas confondre avec le hachis, qui ne provoque aucune extase voluptueuse. » (p. 45)

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation





Faire découvrir Gustave Flaubert par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz

    L'Éducation Sentimentale

    Fumichon, concernant la propriété, évoque les arguments d'un homme politique dont Flaubert parle en ces terme dans une lettre à George Sand: "Peut-on voir un plus triomphant imbécile, un croûtard plus abject, un plus étroniforme bourgeois! Non! Rien ne peut donner l'idée du vomissement que m'inspire ce vieux melon diplomatique, arrondissant sa bêtise sur le fumier de la Bourgeoisie!". De qui s'agit-il?

    •   Benjamin Constant
    •   Adolphe Thiers
    •   Proudhon
    •   Frédéric Bastiat
    •   Turgot

    8 questions - 80 lecteurs ont répondu
    Thème : L'Education sentimentale de Gustave Flaubert

    Créer un quiz sur cet auteur.