Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Gustave Flaubert (860)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par isajulia, le 03/06/2013

    Trois contes : Un coeur simple - La légende de Saint Julien l'Hospitalier - Hérodias de Gustave Flaubert

    Les Dieux doivent finir. Uranus fut mutilé par Saturne, Saturne par Jupiter. Il sera lui-même anéanti. Chacun son tour ; c'est le destin !

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Tobago, le 20/05/2013

    Salammbô de Gustave Flaubert

    Mathô à Salammbô :

    "Autrefois, je n'étais qu'un soldat confondu dans la plèbe des Mercenaires, et même si doux, que je portais pour les autres du bois sur mon dos. Est-ce que je m'inquiète de Carthage ! La foule de ses hommes s'agite comme perdue dans la poussière de tes sandales, et tous ses trésors avec les provinces, les flottes et les îles, ne me font pas envie comme la fraîcheur de tes lèvres et le tour de tes épaules. Mais je voulais abattre ses murailles afin de parvenir jusqu'à toi, pour te posséder ! D'ailleurs, en attendant, je me vengeais ! A présent, j'écrase les hommes comme des coquilles, et je me jette sur les phalanges, j'écarte les sarisses avec mes mains, j'arrête les étalons par les naseaux; une catapultes ne me tuerait pas ! Oh ! si tu savais, au milieu de la guerre, comme je pense à toi ! Quelque-fois, le souvenir d'un geste, d'un pli de ton vêtement, tout à coup me saisit et m'enlace comme un filet ! j'aperçois tes yeux dans les flammes des phalanriques et sur la dorure des boucliers ! j'entends ta voix dans le retentissement des cymbales. Je me détourne, tu n'es pas là ! et alors je me replonge dans la bataille."

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par irismister, le 07/05/2013

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Emma c'est moi !

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par myriampele, le 09/03/2013

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    Jour: Il y a les jours de Monsieur, le jour de barbe, le jour de médecine etc...Il y a ceux de Madame, qu'elle appelle critiques à certaines époques du mois.
    Erection: ne se dit qu'en parlant de monuments.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par crapette, le 02/11/2012

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    LIVRE : Quel qu'il soit, toujours trop long.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Aethys, le 15/07/2012

    L'Education sentimentale de Gustave Flaubert

    [...] Il ne parlait guère pendant ces dîners ; il la contemplait. Elle avait à droite, contre la tempe, un petit grain de beauté ; ses bandeaux étaient plus noirs que le reste de sa chevelure et toujours comme un peu humides sur les bords ; elle les flattait de temps à autre, avec deux doigts seulement. Il connaissait la forme de chacun de ses ongles, il se délectait à écouter le sifflement de sa robe de soie quand elle passait auprès des portes, il humait en cachette la senteur de son mouchoir ; son peigne, ses gants, ses bagues étaient pour lui des choses particulières, importantes comme des oeuvres d'art, presque animées comme des personnes ; toutes lui prenaient le coeur et augmentaient sa passion.[...]

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par cathcor, le 22/06/2012

    Correspondance de Gustave Flaubert

    Ce n'est ni le chagrin, ni les chagrins, ni même l'ennui qui peuvent vous rendre malades et vous tuer. On ne meurt pas de malheur, on en vit, ça engraisse.
    FLAUBERT à Louise COLET, 30 janvier 1847

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par MorganeJollivet, le 14/05/2012

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Oh ! j'ai bien souffert ! Souvent je sortais, je m'en allais, je me traînais le long des quais, m'étourdissant au bruit de la foule sans pouvoir bannir l'obsession qui me poursuivait.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par bookaure, le 06/05/2012

    L'Education sentimentale de Gustave Flaubert

    Alors, il fut saisi par un de ces frissons de l'âme où il vous semble qu'on est transporté dans un monde supérieur. Une faculté extraordinaire, dont il ne savait pas l'objet, lui était venue. Il se demanda, sérieusement, s'il serait un grand peintre ou un grand poète; - et il se décida pour la peinture, car les exigences de ce métier le rapprocheraient de Mme Arnoux. Il avait donc trouvé sa vocation! Le but de son existence était clair maintenant, et l'avenir infaillible.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par mathilde08, le 29/04/2012

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Ils s'en revinrent à Yonville en suivant le bord de l'eau. Dans la saison chaude, la berge plus élargie découvrait jusqu'à leur base les murs des jardins, qui avaient un escalier de quelques marches descendant à la rivière. Elle coulait sans bruit, rapide et froide à l’œil ; de grandes herbes minces s'y courbaient ensemble, selon le courant qui les poussaient, et comme des chevelures vertes abandonnées s’étalaient dans sa limpidité. Quelquefois, à la pointe des joncs ou sur la feuille des nénuphars, un insecte à pattes fines marchait ou se posait. Le soleil traversait d'un rayon les petits globules bleus des ondes qui se succédaient en se crevant ; les vieux saules ébranchés miraient dans l'eau leur écorce grise ; au-delà, tout alentour, la prairie semblait vide. C'était l'heure du dîner dans les fermes, et la jeune femme et son compagnon n'entendaient en marchant que la cadence de leurs pas sur la terre du sentier, les paroles qu'ils se disaient, et le frôlement de la robe d'Emma qui bruissait tout autour d'elle.
    Les murs des jardins, garnis à leur chaperon de morceaux de bouteilles, étaient chauds comme le vitrage d'une serre. Dans les briques, des ravenelles avaient poussé ; et, du bord de son ombrelles déployée, Mme Bovary, tout en passant, faisait s'égrener en poussière jaune un peu de leurs fleurs flétries, ou bien quelque branche des chèvrefeuilles et des clématites qui pendaient en dehors traînait un moment sur la soie, en s'accrochant aux effilés.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Kittiwake, le 24/04/2012

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Et Emma cherchait à savoir ce que l'on entendait au juste dans la vie par les mots de félicité, de passion et d'ivresse, qui lui avaient paru si beaux dans les livres

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par MonsieurChat, le 17/02/2012

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    Sa bouche entr’ouverte laissait passer un souffle aussi pur qu’un petit vent qui aurait traversé un rosier.

    Champfleury.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par rudyard, le 04/02/2012

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    CADEAU: Ce nest pas la valeur qui en fait le prix, ou bien ce n'est pas le prix qui en fait la valeur. Le cadeau n'est rien, c'est l'intention qui compte.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Seiren, le 30/01/2012

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    Achille : Ajoutez "aux pieds légers" ; cela donne à croire qu'on a lu Homère.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Seiren, le 01/12/2011

    Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert

    Poète : Synonyme de rêveur et nigaud.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Elvira, le 10/08/2011

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    La lune, toute ronde et couleur de pourpre, se levait à ras de terre, au fond de la prairie. Elle montait vite entre les branches des peupliers, qui la cachaient de place en place, comme un rideau noir, troué. Puis elle parut, éclatante de blancheur, dans le ciel vide qu’elle éclairait ; et alors, se ralentissant, elle laissa tomber sur la rivière une grande tache, qui faisait une infinité d’étoiles, et cette lueur d’argent semblait s’y tordre jusqu’au fond à la manière d’un serpent sans tête couvert d’écailles lumineuses. Cela ressemblait aussi à quelque monstrueux candélabre, d’où ruisselaient, tout du long, des gouttes de diamant en fusion. La nuit douce s’étalait autour d’eux ; des nappes d’ombre emplissaient les feuillages.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Emma20, le 27/02/2011

    Oeuvres complètes de Gustave Flaubert

    J’aime mieux l’inspiration que la réflexion, le sentiment que la raison, la clémence que la justice, la religion que la philosophie, le beau que l’utile, la poésie avant tout. L’art est plus utile que l’industrie, le beau est plus utile que le bon. S’il en était autrement, pourquoi les premiers peuples, les premiers gouvernements ne seraient-ils pas industrieux, commerçants ? Ils sont artistes, poètes, ils bâtissent des choses inutiles comme des pyramides, des cathédrales ; ils font des poèmes avant de faire du drap. L’esprit est plus gourmand que l’estomac.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par irondhell, le 13/02/2011

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Ce roman est intéressant à analyser, mais à lire, il est plutôt laborieux car ennuyeux. Je me suis sentie très seule en le lisant, ne sachant que penser de ce livre: est-il prodigieusement bien mené ou parfaitement insipide ?
    C'est lorsque j'ai appris que Flaubert avait voulu écrire un roman qui ne tenait que par "la force du style" que j'ai compris tout l'intérêt de l'oeuvre. Je conseille donc de le lire avec un profil d'oeuvre, afin de mieux cibler le but de ce roman.

    Commenter     J’apprécie          1 3         Page de la citation


  • Par brigetoun, le 07/02/2011

    Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert

    Il n'y a de vrai que les phénomènes. Ils copièrent… tout ce qui leur tomba sous la main, … longue énumération… les notes des auteurs précédemment lus, – vieux papiers achetés au poids à la manufacture de papiers voisine.
    Mais ils éprouvent le besoin de faire un classement… alors ils recopient sur un grand registre de commerce. Plaisir qu'il y a dans l'acte matériel de recopier.
    Spécimens de tous les styles. agricole, médical, théologique, classique, romantique, périphrases.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par DrJackal, le 17/01/2011

    Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation





Faire découvrir Gustave Flaubert par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz

    L'Éducation Sentimentale

    Fumichon, concernant la propriété, évoque les arguments d'un homme politique dont Flaubert parle en ces terme dans une lettre à George Sand: "Peut-on voir un plus triomphant imbécile, un croûtard plus abject, un plus étroniforme bourgeois! Non! Rien ne peut donner l'idée du vomissement que m'inspire ce vieux melon diplomatique, arrondissant sa bêtise sur le fumier de la Bourgeoisie!". De qui s'agit-il?

    •   Benjamin Constant
    •   Adolphe Thiers
    •   Proudhon
    •   Frédéric Bastiat
    •   Turgot

    8 questions - 99 lecteurs ont répondu
    Thème : L'Education sentimentale de Gustave Flaubert

    Créer un quiz sur cet auteur.