Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Jean-Marc Parisis (49)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par Petitebijou, le 10/09/2012

    La recherche de la couleur de Jean-Marc Parisis

    Tout était affaire de regard. Ceux à qui il restait des yeux pour voir se passaient très bien de caméras de surveillance. Le spectacle était bestial. Les politiques dansaient sur le fumier. La pensée pendait à des crocs de boucher. Les ouvriers étaient dissous dans l'acide financier. Les enfants cognaient leurs parents. L'amour était l'autre nom de la vanité. L'hystérie avait pris corps. La poésie avait valeur de regret. Le temps, celui qui donnait une chance, une petite chance, au jeu, à la liberté, s'était compressé, réduit à une peau de chagrin. Les jeunes étaient vieux. Les vieux étaient morts. Les morts étaient oubliés. Des colonnes de fantômes défilaient de l'infirmerie psy aux poubelles de la Toile. On fabriquerait bientôt de nouveaux vaccins contre la modestie, la mémoire, le secret. Sur les Champs, Baudelaire m'avait repris en écharpe : "Je demande à tout homme qui pense de me montrer ce qui subsiste de la vie."

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation


  • Par irreguliere, le 16/05/2010

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    En général, il n'y a pas d'amour heureux. L'amour est inquiet, mendiant, il devient vite un droit à tyranniser l'autre.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation


  • Par irreguliere, le 16/05/2010

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    nos noms débutaient par la même lettre, nous étions réunis par l'alphabet.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par poussieresdetoiles, le 09/10/2014

    Depuis toute la vie de Jean-Marc Parisis

    La beauté vivante plaint l’art, et je crois que l’art s’en console comme il peut.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par brigittelascombe, le 02/02/2012

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    La vie est un rêve dont on se réveille mort.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Loufoca, le 29/11/2014

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Nous nous aimions sans peur et sans reproche, sans éprouver le besoin de nous le dire. On se foutait la paix avec l'amour. Je me demande même si l'on savait qu'on s'aimait.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Loufoca, le 29/11/2014

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Ces vingt ans qui prenaient trois secondes pour les dire et filaient en points de suspension, c'était finalement le bon rythme, la bonne ponctuation. Nos premiers mots prononcés à la Sorbonne n'en finissaient pas. Ava et moi: une phrase ininterrompue qui charriait gens, livres, voyages, aventures...Tous ces moments passés ensemble palpitaient encore dans l'onde de nos voix, de nos rires, à la terrasse des cafés, dans les rues, au bout du fil au milieu de la nuit. Nous aurons tout partagé, sauf des souvenirs.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Loufoca, le 29/11/2014

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Ava était-elle si exceptionnelle ?

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Loufoca, le 26/11/2014

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Car elle était là. Et nous étions encore ensemble.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par mr-malchance, le 01/02/2013

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Dès le debut de notre histoire, nous avions recensé nos différences, préempté nos espaces intimes, nos temps personnels. Nos égoïsmes se respectaient. Le réglage de nos solitudes s'opérait dans une anarchie naturelle, heureuse, en marge des lois communes aux autres couples. Les soupçons, les jalousies ne passaient pas sur nous. Souvent, quand on aime, on a beau étreindre l'autre, lui parler toujours, il vous manque encore. Donner sa peau ou ses mots ne change rien. En général, il n'y a pas d'amour heureux. L'amour est inquiet, mendiant, il devient vite un droit à tyraniser l'autre. Nous, nous étions toujours riches de nous voir, dans un bonheur limpide et confiant. Nous nous aimions sans peur et sans reproche, sans éprouver le besoin de nous le dire. On se foutait la paix avec l'amour.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par playgirl, le 15/04/2012

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Le vide laissé par le départ d’Ava est aux dimensions du temps que nous avons passé ensemble. Je la pleure parce que je l’aimais, mais aussi parce qu’elle m’aimait. Ce que je sais d’elle aujourd’hui ne me sert plus à rien et ce qu’elle savait de moi va me manquer. Par son départ, une possibilité de mieux me connaître m’est enlevée. Ce que je sais désormais, c’est qu’Ava était la femme de ma vie. Le constat est effroyable, mais son évidence m’arrache au moins le sourire de la vérité.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par brigittelascombe, le 02/02/2012

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    A moins d'être un génie,on n'est jamais seul à penser ce que l'on pense, on n'invente rien,on attrape une idée qui flotte dans l'air.C'est une affaire de télépathie,de souplesse.Pour le style,c'est différent.Le style est donné en propre,en grâce,à celui qui le reçoit.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par irreguliere, le 16/05/2010

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Cette fabuleuse complicité n'était pas seulement l'oeuvre de l'amour. Nous étions unis par autre chose, un accord gémellaire, un principe à la fois complice et concurrent qui nous neutralisaient, nous empêchaient de déployer toute la vie que nous aurions dû vivre à deux.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par irreguliere, le 16/05/2010

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    j'avais déjà rencontré Ava, j'étais dans son orbite. Toute vie est soumise aux lois de l'attraction. Ava aura polarisé la mienne très tôt, à un âge où certains corps sont très sensibles à la lumières.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Loufoca, le 26/11/2014

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Mystique de la vie, j'avais désormais la preuve que cette vie était dégueulasse.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par CJFCA, le 10/11/2014

    Les inoubliables de Jean-Marc Parisis

    La Bachellerie,Azerat, Thenon, Le Lardin, Brives, Périgueux.Lieux de vacances familiales, jamais entendu parlé de ces massacres, de ces "battues" contre des êtres humains en 1944.
    Merci à l'auteur de nous les rendre "Inoubliables", de nous parler de tous les Justes qui ont essayé de les aider et aussi de nous montrer comment des comportements de délation,de haine sont si vite enclenchés, si mortels.
    En Haute-Vienne, en Dordogne, on parle de la section "das Reich", mais jamais de celle de "Brehmer".
    Le travail pédagogique d'information sur le retour des partis nationalistes dans tous les pays européens est urgent, leur discours et leurs méthodes n'ont pas changé.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par ph_hugot, le 08/11/2012

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Pourquoi appelais je Ava dès qu'un son, une voix m'avait ému?

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par brigittelascombe, le 02/02/2012

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Le passé se révèle incommunicable entre ceux qui s'aiment,car l'amour vivant conserve les moments partagés,si lointains soient-ils,dans une autre dimension.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par irreguliere, le 16/05/2010

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Le coeur décidait-il de battre, d'envoyer du sang au corps et à la tête ? Nous, c'était pareil, nous avions vécu en battant d'un même coeur, nous n'avions rien choisi, rien décidé, on ne pouvait pas appeler ça donner.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par luocine, le 28/11/2009

    Les aimants de Jean-Marc Parisis

    Restent les facilités que nous nous sommes accordées pendant toutes ces années, Ava et moi. De nous être quittés, nous nous sommes toujours retrouvés. J'aimerais n'avoir aucun doute sur la question : nous remarcherons ensemble dans les rues du temps.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation





Faire découvrir Jean-Marc Parisis par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz