Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Jules Verne (579)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par cmpf, le 19/05/2015

    Le Château des Carpathes de Jules Verne

    Quant au docteur, il avait cru devoir s'armer d'un vieux pistolet à pierre, qui ratait trois coups sur cinq. Il portait aussi une hachette que son compagnon lui avait remise pour le cas probable où il serait nécessaire de se frayer passage à travers les épais taillis du Plesa. Coiffé du large chapeau des campagnarde, boutonné sous son épaisse cape de voyage, il était chaussé de bottes à grosse ferrure, et ce n'est pas toutefois ce lourd attirail qui l'empêcherait de décamper, si l'occasion s'en présentait.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par Mademoiselle_Lecture, le 25/10/2014

    De la Terre à la Lune de Jules Verne

    C'était un de ces originaux que le Créateur invente dans un moment de fantaisie et dont il brise aussitôt le moule.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par PiertyM, le 18/10/2014

    Le Comte de Chanteleine : Episode de la Révolution de Jules Verne

    Le Tribunal révolutionnaire fonctionnait sans relâche. On faisait même guillotiner par les enfants, « pour leur apprendre à lire dans l’âme des ennemis de la République ».
    La folie se mêlait à l’ivresse du sang.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par PaulineSUZANNE, le 26/07/2014

    Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

    - Quand nous reviendrons sur terre, ajouta Conseil, blasés sur tant de merveilles de la nature, que penserons-nous de ces misérables continents et des petits ouvrages sortis de la main des hommes! Non! Le monde habité n'est plus digne de nous!

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par PaulineSUZANNE, le 21/07/2014

    Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

    Le capitaine Nemo s'arrêta sur ces dernières paroles, regrettant peut-être d'avoir trop parlé. Mais j'avais deviné. Quels que fussent les motifs qui l'avaient forcé à chercher l'indépendance sous les mers, avant tout il était resté un homme! Son coeur palpitait encore aux souffrances de l'humanité, et son immense charité s'adressait aux races asservies comme aux individus!

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par JaneEyre, le 22/05/2014

    Les Indes noires de Jules Verne

    Mieux vaut avoir tort de faire que remords de n'avoir pas fait.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par sandraboop, le 20/01/2014

    Le Château des Carpathes de Jules Verne

    Lorsqu'on prend un berger par son côté idéal, l'imagination en fait volontiers un être rêveur et contemplatif; il s'entretient avec les planètes ; il confère avec les étoiles ; il lit dans le ciel. Au vrai, c'est généralement une brute ignorante et bouchée. Pourtant la crédulité publique lui attribut aisément le don du surnaturel ; il possède des maléfices ; suivant son humeur, il conjure les sorts ou les jette aux gens ou aux bêtes - ce qui est tout en un dans ce cas ; il vend des poudres sympathiques ; on lui acheté des philtres et des formules. Ne va-t-il pas jusqu'à rendre les sillons stériles, en y lançant des pierres enchantées, et les brebis infécondes rien qu'en les regardant de l'œil gauche ?
    Ces superstitions sont de tous les temps et de tous les pays. Même au milieu des campagnes plus civilisées, on ne passe pas devant un berger, sans lui adresser quelque parole amicale, quelque bonjour significatif en le saluant du nom de "pasteur" auquel il tient. Un coup de chapeau, cela permet d'échapper aux malignes influences, et sur les chemins de la Transylvanie, on ne s'y épargne pas plus qu'ailleurs.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par Glesker, le 20/11/2013

    Maître du monde de Jules Verne

    Décidément, pensai-je, le diable a bon dos, et je crois bien qu’il n’a été inventé que pour permettre à nombre de braves gens d’expliquer ce qui est inexplicable !…

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par Salyna, le 23/07/2013

    Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

    Monsieur le professeur, répliqua vivement le commandant, je ne suis pas ce que vous appelez un homme civilisé ! J'ai rompu avec la société tout entière pour des raisons que moi seul j'ai le droit d'apprécier. Je n'obéis donc point à ses règles, et je vous engage à ne jamais les invoquer devant moi !

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par Glesker, le 22/05/2013

    L'Ile mystérieuse de Jules Verne

    J’étais dans la justice et dans le droit, ajouta-t-il. J’ai fait partout le bien que j’ai pu, et aussi le mal que j’ai dû. Toute justice n’est pas dans le pardon !

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par ladyoga, le 02/04/2013

    Le tour du monde en quatre-vingts jours de Jules Verne

    Et maintenant, comment un homme si exact, si méticuleux, avait-il pu commettre cette erreur de jour ? Comment se croyait-il au samedi soir, 21 décembre, quand il débarqua à Londres, alors qu'il n'était qu'au vendredi, 20 décembre, soixante dix neuf jours seulement après son départ ?

    Voici la raison de cette erreur. Elle est fort simple.

    Phileas Fogg avait, « sans s'en douter », gagné un jour sur son itinéraire, -- et cela uniquement parce qu'il avait fait le tour du monde en allant vers l'est, et il eût, au contraire, perdu ce jour en allant en sens inverse, soit vers l'ouest.

    En effet, en marchant vers l'est, Phileas Fogg allait au-devant du soleil, et, par conséquent les jours diminuaient pour lui d'autant de fois quatre minutes qu'il franchissait de degrés dans cette direction. Or, on compte trois cent soixante degrés sur la circonférence terrestre, et ces trois cent soixante degrés, multipliés par quatre minutes, donnent précisément vingt-quatre heures, -- c'est-à-dire ce jour inconsciemment gagné. En d'autres termes, pendant que Phileas Fogg, marchant vers l'est, voyait le soleil passer quatre-vingts fois au méridien, ses collègues restés à Londres ne le voyaient passer que soixante-dix-neuf fois. C'est pourquoi, ce jour-là même, qui était le samedi et non le dimanche, comme le croyait Mr. Fogg, ceux-ci l'attendaient dans le salon du Reform-Club.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par colimasson, le 07/03/2013

    Voyage au centre de la Terre de Jules Verne

    - Et le retour ?
    - Le retour ! Ah ! tu penses à revenir quand on n’est pas même arrivé !
    - Non, je veux seulement demander comment il s’effectuera.
    - De la manière la plus simple du monde. Une fois arrivés au centre du sphéroïde, ou nous trouverons une route nouvelle pour remonter à sa surface, ou nous reviendrons tout bourgeoisement par le chemin déjà parcouru. J’aime à penser qu’il ne se fermera pas derrière nous.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par colimasson, le 21/02/2013

    Voyage au centre de la Terre de Jules Verne

    […] nous étions faits à cette existence de troglodytes. Je ne pensais guère au soleil, aux étoiles, à la lune, aux arbres, aux maisons, aux villes, à toutes ces superfluités terrestres dont l’être sublunaire s’est fait une nécessité. En notre qualité de fossiles, nous faisions fi de ces inutiles merveilles.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par colimasson, le 29/01/2013

    Voyage au centre de la Terre de Jules Verne

    L’hôte nous servit une soupe au lichen et point désagréable, puis une énorme portion de poisson sec nageant dans du beurre aigri depuis vingt ans, et par conséquent bien préférable au beurre frais, d’après les idées gastronomiques de l’Islande. Il y avait avec cela du « skyr », sorte de petit lait caillé, accompagné de biscuit et relevé par du jus de baies de genièvre ; enfin, pour boisson, du petit-lait mêlé d’eau, nommé « blanda » dans le pays. Si cette singulière nourriture était bonne ou non, c’est ce dont je ne pus juger. J’avais faim, et au dessert, j’avalai jusqu’à la dernière bouchée une épaisse bouillie de sarrasin.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par TheBookFetish, le 02/01/2013

    Le tour du monde en quatre-vingts jours de Jules Verne

    Autrefois, dans les circonstances les plus favorables, on employait six mois pour aller de New-York à San-Francisco. Maintenant, on met sept jours.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par LinaBouquine, le 14/08/2012

    Le tour du monde en quatre-vingts jours de Jules Verne

    - Qu'avez-vous ?
    - Il y a... que... dans ma précipitation... mon trouble... j'ai oublié...
    - Quoi ?
    - D'éteindre le bec à gaz de ma chambre !
    - Eh bien, mon garçons, il brûle à votre compte !

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par Zebra, le 27/07/2012

    Un capitaine de quinze ans de Jules Verne

    [...] Tout à coup, vers onze heures, un rugissement prolongé et grave se fit entendre, auquel se mêlait une sorte de frémissement plus aigu.
    Tom se dressa tout debout, et sa main se tendit vers un épais fourré, distant d'un mille au plus.
    Dick Sand lui saisit le bras, mais il ne put empêcher Tom de crier à haute voix : "Le lion ! le lion !"
    Ce rugissement, qu'il avait si souvent entendu dans son enfance, le vieux Noir venait de le reconnaître !
    "Le lion !" répéta-t-il. [...]. Une sorte de révolution se fait dans l'esprit de Dick Sand ... Il n'était pas où il avait cru être !
    Ainsi, ce n'était point à la côte américaine que la Pilgrim avait atterri ! [...] Et ces mots terribles s'échappèrent enfin de ses lèvres : "L'Afrique ! L'Afrique équatoriale ! L'Afrique des traitants et des esclaves ! [...]

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par skyso, le 07/03/2011

    Michel Strogoff de Jules Verne

    Si le Français est "tout yeux", l'Anglais est "tout oreilles".

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par iarsenea, le 07/10/2010

    Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

    -Ce que vous croyez être de la viande, monsieur le professeur, n'est autre chose que du filet de tortue de mer. Voici également quelques foies de dauphin que vous prendriez pour un ragoût de porc. Mon cuisinier est un habile préparateur, qui excelle à conserver ces produits variés de l'océan. Goûtez à tous ces mets. Voici une conserve d'holothuries qu'un Malais déclarerait sans rivale au monde, voilà une crème dont le lait a été fourni par la mamelle des cétacés, et le sucre par les grands fucus de la mer du Nord, et enfin, permettez-moi de vous offrir des confitures d'anémones qui valent celles des fruits les plus savoureux.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par titiseb77, le 21/02/2015

    L'Ile mystérieuse de Jules Verne

    Au moment d'embarquer, Nab s'écria :
    "Mais il fait pas mal d'eau, ton bâtiment, Pencroff !
    - Ce n'est rien, Nab, répondit le marin. Il faut que le bois s'étanche ! Dans deux jours il n'y paraîtra plus, et notre pirogue n'aura pas plus d'eau dans le ventre qu'il n'y en a dans l'estomac d'un ivrogne. Embarquez !

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation





Faire découvrir Jules Verne par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz