Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Critiques de Lucie Durbiano


Classer par:       Titrecroissant     Datecroissant     Les plus appréciéescroissant
    • Livres 5.00/5
    Par juliette2a, le 13/07/2013


    Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) de Lucie Durbiano

    Je ne suis pas habituée à lire des bandes-dessinées mais celle-ci est l'une de mes préférées ! Je ne me lasserai jamais de ces quatre -ou plutôt cinq ! - soeurs qui nous entraînent dans leur univers et nous ensorcellent par leurs divers récits !

    Parmi ces cinq soeurs, même si quatre seulement prennent la parole régulièrement, il y a tout d'abord Enid, la benjamine, âgée de huit ans et demi, certainement la plus rêveuse, toujours au côté de ses deux chats, adorable petite fille que tout lecteur sensible apprécie, bien évidemment !
    Hortense, onze ans et demi, la plus intelligente, un peu "garçon manqué", qui ne se soucie que de ses lectures et mène une vie paisible au milieu de ses soeurs.
    Bettina, quatorze ans, la plus peste à mon goût, dotée d'une silhouette parfaite, qui multiplie les petits amis !
    Geneviève, seize ans, celle que je préfère, simple, sage, mais en même temps élégante, futile et généreuse.
    Enfin, Charlie, l'aînée, la plus mystérieuse de toutes, dont on ne connaît que très peu de détails, hormis le fait qu'elle est en couple avec Basile, qui devient très vite le "cuisinier/pâtissier" de ces dames !
    Dans cette petite société apparaissent également les parents décédés, la tante détestée et les amis sympathiques de chacune d'entre elles.

    J'adore le style de Malika Ferdjoukh, qui parvient à ravir son lecteur dans cette magnifique BD ; bref, avant de clore ma critique, je n'ai vraiment plus qu'un seul conseil à vous donner : lisez Quatre Soeurs et vous vous régalerez !

    A lire !!

    Critique de qualité ? (23 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par canel, le 30/12/2012


    Lulu-Grenadine se perd dans un grand magasin Lulu-Grenadine se perd dans un grand magasin de Lucie Durbiano

    L'angoisse de tout parent (un peu plus stressé que la moyenne ?) : perdre son enfant dans une foule. Il suffit d'une seconde d'inattention et... cauchemar. Surtout s'il/elle est du genre à se faufiler partout, à trouver follement amusant de se cacher parmi les vêtements accrochés.

    C'est précisément ce qui arrive à Lulu, qui perd de vue sa maman et court retrouver son papa... sauf que ce n'est pas son papa.

    Rien de tragique dans cette histoire, pas de vilain bonhomme. Ceci dit, c'est flippant quand même. Une bonne façon de faire comprendre aux petits l'utilité de tenir la main d'un adulte, même si ça fait bébé.
    Toujours la douleur palpable de Lulu, qui croit voir aussi son papa quand elle est avec sa maman, alors qu'ils ne vivent plus ensemble.

    Une fin très mignonne et drôle, pour détendre l'atmosphère et rire après cette histoire angoissante et triste.

    Jolis dessins, jolies couleurs, adorable petite fille attachante, situations 'comme à la maison'. Tout bon !

    Critique de qualité ? (17 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par canel, le 30/12/2012


    Lulu-Grenadine est mal lunée Lulu-Grenadine est mal lunée de Lucie Durbiano

    Papa avait promis d'aller camper ce week-end, mais il pleut. Lulu-Grenadine est furax et ne le cache pas : crise, caprices, mutisme. Le père est d'autant plus désemparé qu'il ne voit pas souvent sa fille, la maman et lui étant séparés. Un peu de patience, d'efforts de part et d'autre, de dialogue pour crever l'abcès, et les conflits s'apaisent finalement. Derrière la mauvaise humeur se cache souvent la fatigue, ou un "vrai" gros chagrin.

    Dessins adorables, doux, colorés et expressifs (cf. sur la couverture le chausson qui vole d'un coup de jambe furieux).

    Délicieuse série pour les 3-6 ans : émotion, petits détails bien vus, situations vécues auxquelles parents et enfants s'identifient aisément.

    (petit format : 16x20, couverture rigide)

    Critique de qualité ? (14 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par canel, le 21/04/2012


    Lo Lo de Lucie Durbiano

    Lucie Durbiano nous propose une version de Daphnis et Chloé (roman grec de Longus) revisitée et agrémentée de quelques fantaisies (ceci dit, je ne connais pas l'original en détail).
    Lo, fortement éprise du beau berger qui n'a d'yeux que pour Chloé, tente de briser ce couple d'amoureux transis et de séduire Daphnis.
    Accablée par son chagrin d'amour unilatéral, Lo n'est pas à court d'idées pour s'attirer les faveurs de l'homme convoité… Quelques révélations sur son passé vont donner du piquant à l'affaire, déjà pleine d'humour et de subtilité - cf. l'allégorie du chagrin.

    Si vous connaissez l'adorable Lulu-Grenadine, vous reconnaîtrez la douceur et le charme du graphisme de Lucie Durbiano… et serez peut-être étonné de passer de l'univers d'une adorable petite fille à une ambiance libidineuse d'orgies entre faunes, nymphes-nymphos et dieux en rut…

    Une lecture agréable et amusante, une bonne surprise.

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Nadael, le 05/08/2013


    Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) de Lucie Durbiano

    Face à la mer et à tous les vents se dresse un vieux manoir. Isolé, il trône en haut d'une falaise abrupte. On le croirait volontiers inhabité mais que nenni, la Vill'hervé, puisque tel est son nom, est bien occupée. Cinq soeurs, orphelines, vont et viennent dans les nombreuses pièces et corridors alors que défilent les saisons. Malgré sa décrépitude, sa chaudière capricieuse, ses tuiles manquantes et son parquet qui craque, les filles sont infiniment attachées à cette bicoque devenue à la mort accidentelle de leurs parents un endroit rassurant.
    Les cinq soeurs ; Bettina (14 ans), exubérante, toujours très apprêtée, elle passe des heures dans la salle de bains à la recherche de la perfection, Hortense (11 ans et demie) discrète, souvent plongée dans un livre, elle adore le théâtre, Enid (8 ans et demie) rigolote, pleine d'imagination, elle s'émerveille de tout, Geneviève (16 ans) douce et généreuse, elle aime rendre service, et en cachette fait de la Boxe Thaï, puis Charlie, l'ainée, la plus raisonnable – enfin elle est censée l'être - tutrice, elle doit « gérer » ses quatre soeurs...
    Autour de la petite famille gravitent de nombreux personnages secondaires savoureux, Tante Lucrèce (qui exaspère beaucoup mais sans elle pas de chèque à la fin du mois...!), l'amoureux de Charlie, Basile, qui mitonne de bons petits plats pour tout le monde, les copines de chacune des filles, les petits copains, les profs,... et leur père et mère – leur fantôme évidemment - qui apparaissent régulièrement.
    À chaque double page, une soeur prend la parole. On partage donc avec chacune d'entre elles des situations joyeuses, cocasses ou émouvantes à travers des tranches de leur vie quotidienne. On passe des tracas futiles d'adolescentes à des questions existentielles, des franches rigolades entre copines à des chagrins d'amour, des angoisses de l'une à l'optimisme d'une autre, de la solitude à la solidarité, des fâcheries aux réconciliations, des rires aux larmes... Une BD drôle et tendre à partir de dix ans.
    Précisons que Malika Ferdjoukh est l'auteure de la série Quatre Soeurs parue à l'école des loisirs à partir de 2003. Elle a adapté elle-même les textes pour cette BD. Quant aux illustrations de Lucie Durbiano, elles sont parfaitement en harmonie avec les mots, gaies et sensibles.


    Lien : http://lesmotsdelafin.wordpress.com/2013/08/05/les-quatre-soeurs-4-saisons-ma...

    Critique de qualité ? (7 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par Noctenbule, le 20/10/2014


    Lulu-Grenadine se perd dans un grand magasin Lulu-Grenadine se perd dans un grand magasin de Lucie Durbiano

    Lulu-Grenadine est une petite fille qui n'écoute pas trop sa mère, surtout lorsqu'elle pense bien faire. Mais voilà dans un magasin, elle croit voir son papa mais elle se perd. Comment faire?

    Les parents de Lulu-Grenadine sont séparés. Sa maman a refait sa vie avec François et ensemble ils ont eu un enfant, Malo. Lulu-Grenadine joue avec lui lorsqu'elle aperçoit au loin un chien qui ressemble drôlement à celui de son père. Alors elle va vers l'animal et reste stupéfaite lorsqu'elle voit que ce n'est pas son papa qui est en compagnie du chien, mais un inconnu. L'inquiétude la guette où est sa maman. Elle repart dans le magasin et ne l'a trouve pas et il y a beaucoup de gens. Heureusement, une gentille vendeuse va venir l'aider en passant une annonce au micro. Presque aussitôt, la maman arrive en la grondant gentiment.

    Un petit livre tout simple mais qui signifie beaucoup pour ces jeunes lecteurs qui n'ont pas conscience de l'espace qui les entoure. Il est bon de rappeler qu'il faut écouter ces parents et ne pas n'en faire qu'à sa tête. Les dessins accompagnés de textes écrits en gros encourage une lecture intelligente et intelligible. J'ai aimé cette histoire parce que d'une part, elle est moderne car les parents sont séparés et cela n'empêche pas à la petite fille de faire partie d'une famille. Et puis, c'est important d'expliquer pourquoi les parents imposent des règles qu'il est important de suivre.

    Je recommande la lecture de ce petit livre avec des enfants afin de leur faire mieux comprendre le monde des grands. En plus, il existe de nombreux tomes où l'on peut retrouver Lulu-Grenadine.

    Critique de qualité ? (6 l'ont appréciée)


    • Livres 2.00/5
    Par jovidalens, le 16/09/2013


    Le rouge vous va si bien : Et autres histoires Le rouge vous va si bien : Et autres histoires de Lucie Durbiano

    Plutôt que du rouge, c'est le rose qui enfarde les pommettes des fillettes en émoi, le rose que des coquines déposent à l'aide de doux pinceaux, ou celui, fallacieux que les coquettes provoquaient en se pinçant, comme Scarlett jeunette avant de se précipiter au devant de ce ballâtre qui l'ignore.
    Elles et ils sont charmants, courent après le loup, se font "rapter" par un vilain (et so viril) pirate ! Du marivaudage sans ravaudage, du batifolage avec préméditation, quelques bouderies et larmes de comédie. C'est charmant, mais pas plus, sauf...la plus cruelle et la plus poétique, celle de "La complainte de l'escargot".

    Critique de qualité ? (6 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par CelineGe, le 28/06/2013


    Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) de Lucie Durbiano

    Hé, hé, en flânant dans les rayons livres de la Fnac, plus précisément celui des bandes dessinées, ne voilà-t-il pas que je tombe sur Les quatre sœurs...

    Le titre me rappelait vaguement quelque-chose, et pour cause...

    Il y a 2 ou 3 ans, c'est sur le net que j'avais entendu parler de cette série de romans jeunesse, écrits par Malika Ferdjoukh, et édités en 2003 par l'école des loisirs.
    « Un festival en quatre tomes, de personnages, de péripéties et de dialogues piquants, l'équivalent moderne et littéraire des bonnes vieilles grandes comédies américaines des années 40 et 50. Un régal pour le cœur et pour l'esprit ».


    L'histoire de 5 sœurs, contrairement à ce que le titre pourrait laisser supposer (mais chacune d'entre elles a 4 sœurs, c'est ça l'astuce, enfin, je crois !), orphelines, vivant ensemble dans une sorte de manoir au bord d'une falaise, la Vill'Hervé, une vieille maison aux volets battants et à la chaudière plus que capricieuse.
    Il y a 4 tomes, consacrés respectivement à Enid, 9 ans, Hortense, 11 ans, Bettina, 14 ans et Geneviève, 16 ans. Charlie, l'aînée des 5, a 23 ans. Elle travaille et tient le rôle de tutrice depuis que les parents sont morts dans un accident de voiture un an et demi auparavant.
    Le fiancé de celle-ci, Basile, qui est médecin, est régulièrement présent à la maison.

    J'avais donc acheté les 4 tomes à l'époque. Je ne les ai jamais lus et les avais oubliés au fond d'un placard.
    Alors quand j'ai vu la couverture de cette BD, qui n'en est pas tout à fait une pour moi (pas de bulles), ma mémoire a ressuscité !

    J'ai bien aimé les dessins de Lucie Durbiano alors je n'ai pas hésité bien longtemps, et hop dans mon sac le bouquin !
    À peine rentrée à la maison, ma fille se l'est accaparé... normal, à 8 ans, c'est presque de son âge (elle n'est pas encore tout à fait à hauteur du niveau de lecture requis mais cela ne saurait tarder).

    Et puis comme sa maman, elle est sensible aux illustrations, surtout quand il y a plein de filles dessinées !

    L'ouvrage reprend en fait des séquences de 2 pages initialement parues dans Je Bouquine, le tout divisé en 4 parties correspondant aux saisons. Un découpage surtout pour la forme. C'est plus ou moins chronologique et les historiettes peuvent se lire complètement indépendamment les unes des autres.
    Ça ne reprend certainement pas tout ce qu'il y a dans le roman (et peut-être même pas du tout ?) mais c'est bien Malika Ferdjoukh qui est l'auteure des textes donc j'imagine que l'esprit est le même qu'à l'origine.
    Comme je l'ai expliqué, je n'ai pas encore lu les 4 tomes mais j'ai trouvé que ces petits textes étaient vraiment très bien écrits. Ce n'est donc pas du "Quatre sœurs" au rabais.

    Quand j'ai retrouvé les 4 tomes (version roman) que j'avais achetés naguère, il y a fort fort longtemps..., j'ai fait le bonheur de ma fille, encore une fois (mère parfaite qui sommeille en moi...), et le premier opus est parti avec elle à l'école.
    Va-t-elle accrocher ?
    Elle me semble encore un peu petite mais au moins, on peut dire, qu'elle est motivée par la lecture, et ça, ça me fait rudement plaisir !

    À savoir que la série fait aussi l'objet d'une adaptation en "vraie" bande dessinée, chez Delcourt, illustrée par Cati Baur. Pour l'instant, un seul tome est disponible. Le deuxième devrait sortir en septembre.
    Je me laisserai bien tenter. À voir... la logique serait que je lise tout de même ces 4 tomes avant !
    Une lecture pour l'été, peut-être... !



    Lien : http://linecesurinternet.blogspot.fr/2013/06/quatre-surs-en-roman-ou-en-bd-un...

    Critique de qualité ? (6 l'ont appréciée)


    • Livres 2.00/5
    Par pilyen, le 08/05/2013


    Mélo Pop Mélo Pop de Lucie Durbiano

    Je l'avoue, je suis assez amateur des albums de Lucie Durbiano. Plaisants marivaudages légers et piquants, ils avaient la saveur d'un bonbon doucement acidulé. C'est donc avec un réel plaisir que je me suis plongé dans ce "Mélo pop". Et c'est, hélas, déçu que j'en suis ressorti.
    Les ingrédients de départ pouvaient être accrocheurs à défaut d'être originaux. Un groupe de rock sans grand succès, embarque pour une croisière sur un paquebot afin d'y animer les soirées dansantes. Chance pour eux, parmi les passagers se trouve Phil Canichor, le célèbre producteur aux millions de disques vendus et à l'épouse ancienne maîtresse d'un membre du groupe. Entre intrigues amoureuses diverses et retrouvailles des anciens amants, la croisière s'annonce mouvementée.
    Seulement, Lucie Durbiano a laissé tomber son côté sensuel et mordant pour une sitcom convenue et sans grand intérêt. Cette comédie chorale n'est pas déplaisante mais n'égale en rien ses précédents albums où le marivaudage et la confusion des sentiments se faisaient irrévérencieux. Dans "Mélo pop", rien de bien dérangeant, tout est calibré pour être adapté en téléfilm lambda pour TF1, avec son quota d'homosexuels et de maris trompés. Et pour affadir un peu plus cette histoire, la dessinatrice a opté pour une représentation animale de ses personnages. En gommant tout réalisme, j'ai eu l'impression que son dessin perdait en intensité et rendait cette histoire encore plus banale.
    Un peu plus sur le blog


    Lien : http://sansconnivence.blogspot.fr/2013/05/melo-pop-de-lucie-durbiano.html

    Critique de qualité ? (6 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Lizouzou, le 25/05/2014


    Lulu-Grenadine fait du vélo Lulu-Grenadine fait du vélo de Lucie Durbiano

    En train de se balader sur son vélo à quatre roues avec son papa, Lulu Grenadine croise Ernest, un caramade de classe qui fait du vélo comme les grands. Il se moque d'elle. Vexée, Lulu décide d'apprendre à faire du vélo !

    Voici un livre que j'aurais aimé offrir à ma nièce de 8 ans, l'année dernière. Eh oui, elle avait une frousse bleue de faire du vélo comme les grands. Et puis un jour, un peu comme Lulu, en voyant une de ses copines en faire, hop elle s'est décidée et ça a fonctionné de suite ! Comme quoi, des fois il faut un petit élément déclencheur pour grandir et s'épanouir !

    Lulu-Grenadine est une petite fille très attachante. J'ai beaucoup aimé la découvrir avec cette histoire. J'ai également beaucoup apprécié les illustrations de Lucie Durbiano que j'ai découvert en BD adulte avec "Lo".

    C'est un chouette album qui va vite faire sa place dans le coeur des enfants. Ce tome qui traite de l'apprentissage du vélo, va pouvoir rassurer et aider quelques uns.

    Bref, encore un personnage à suivre ! ;)


    Lien : http://lespetitslivresdelizouzou.hautetfort.com/archive/2014/05/06/lulu-grena...

    Critique de qualité ? (5 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par livreclem, le 03/12/2014


    Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) de Lucie Durbiano

    L'adaptation des romans "Quatre sœurs" de Malika Ferdjoukh en BD. Les planches ont été auparavant publiées dans la revue "Je Bouquine".

    Critique de qualité ? (4 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par murielan, le 17/12/2012


    Lulu-Grenadine veut voir le Père Noël Lulu-Grenadine veut voir le Père Noël de Lucie Durbiano

    Lulu-Grenadine et son cousin attendent avec impatience la venue du Père Noël. Mais à la veille du jour fatidique, ils s'inquiètent : le Père Noël reçoit-il lui aussi des cadeaux ? Aussitôt dit, aussitôt fait, ils confectionnent des présents à mettre au pied du sapin. La nuit arrive et les 2 enfants ont bien du mal à s'endormir : arriveront-ils à veiller pour enfin voir le Père Noël ?
    Une histoire touchante qui me rappelle de bons souvenirs....
    A lire dès 3 ans.

    Critique de qualité ? (4 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Gregor, le 13/03/2012


    Orage et désespoir Orage et désespoir de Lucie Durbiano

    Lucie Durbiano imagine encore une fois d'associer roman fantastique et récit d'aventure, conte au long cours et souffle graphique. Comme ce fût le cas dans ses précédentes création, elle nous livre une intrigue qui pleure et qui rit. Ses personnages goûtent ensemble le mystère. A chaque personnage ses réactions, ses craintes, son passé, son présent. De belles couleurs plongent le lecteur dans cette histoire où Lucie Durbiano nous conduit à sa manière, ce que j'aime de livre en livre : avec ironie et délicatesse, minutie et beauté.

    Critique de qualité ? (4 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Gregor, le 12/11/2011


    Lo Lo de Lucie Durbiano

    Lucie Durbiano est cette demoiselle qui se cache dans l'illustration de one-shots toujours plus réussies et sensibles. Cette fois-ci on a droit à une relecture des Pastorales de Longus, un roman grec du troisième siècle de notre ère. Au menu donc : des nymphes et satyres, pâtres et bergères, et bien sûr la déesse Diane, sévère et rigide à souhait. Et au final c'est suprêmement divertissant. Les couleurs franches deviennent essence, et le récit, emballement. Dans ce climat, on savoure une histoire initiatique et blagueuse, en compagnie d'une héroïne candide et pugnace à la fois. De l'érotisme, des chavirements, de la gravité, quelques violences... Lucie Durbiano nourrie son récit de trouvailles scéniques cocasses et inventives. Dans cet univers, elle remet la mythologie grecque au goût du jour. Le côté fleur bleue est un élément clef aussi. Perso j'adore ! Tous ces passages sont aussi savoureux qu'essentiels.

    Critique de qualité ? (4 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par XiaoTu, le 13/09/2014


    Un chien dans la poche Un chien dans la poche de Lucie Durbiano

    Une histoire toute tendre, une histoire d'amitié avec un chien. Un chien sage et qu'on peut emmener partout, à l'école, au cinéma et même dans son lit.
    Magnifique et très bien illustré.

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Clelie22, le 16/09/2013


    Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) de Lucie Durbiano

    Cette "bande dessinée" ne se présente pas vraiment comme une bande dessinée. Pour commencer, elle est beaucoup plus épaisse. Elle contient bien des dessins et du texte mais les deux sont dissociés, les textes dactylographiés prenant place sous les dessins. Cependant, on s'adapte vite à cette lecture qui sort de l'ordinaire. Chaque double page est racontée par une des soeurs : Enid, Hortense, Bettina ou Geneviève, plus rarement Charlie. Car oui, les quatre soeurs sont en fait cinq. Mais si vous avez lu les autres critiques, vous le saviez déjà. Ces quatre soeurs plus une sont orphelines et vivent dans une vieille maison qui part un peu en ruine. Selon l'âge de la narratrice, les anecdotes et les centres d'intérêt ne sont pas les mêmes : Enid s'intéresse surtout à ses chats, Hortense à ses livres, Bettina aux garçons et Geneviève... aux autres. Les quatre soeurs (on sait finalement peu de choses de Charlie) ont des tempéraments très différents. Aussi, ça a tendance à brasser pas mal entre elles. Cependant, elles sont toutes unies par une grande tendresse. L'ensemble de l'histoire est teinté de tendresse et d'ironie et propose aussi des pistes de réflexions sur l'adolescence, la fratrie, l'amitié, le regard des autres, le bonheur... J'ai particulièrement aimé les apparitions des fantômes des parents, toujours costumés n'importe comment. Sympathique.

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par soukee, le 17/08/2013


    Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) de Lucie Durbiano

    J'ai entendu beaucoup de bien des quatre romans de Malika Ferdjoukh, et ce depuis quelques années, mais je n'ai pas encore eu le temps de les découvrir. L'occasion de découvrir leur adaptation en BD est peut-être - encore une fois - commencer à l'envers, mais l'idée était trop belle.
    Je suis tombée sous le charme de cette fratrie fragile et forte à la fois, de ces personnages si bien esquissés que leur vraisemblance bouleverse, de ce quotidien incertain et pourtant cocasse et apaisant.
    L'album, divisé en quatre saisons, nous entraîne dans le quotidien de ces soeurs, quotidien pris en charge tantôt par l'une tantôt par l'autre. Le découpage est intéressant et offre une réelle dynamique à ces aventures : à chaque double-page correspond un chapitre différent de la vie de l'une d'elle.
    L'ensemble résonne à la fois au singulier mais évoque un choeur antique, une sorte de propos choral. C'est très beau, très émouvant, et c'est avec regret que la dernière page est tournée. Ces quatre soeurs laissent un vide, une fois qu'on les a quittées.


    Lien : http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2013/08/17/27849947.html

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 2.00/5
    Par colimasson, le 22/08/2011


    Lo Lo de Lucie Durbiano

    « Elle m’a niqué une aile, la salope ! »

    Lo revisite le roman grec Daphnis et Chloé de Longus, à la mode du 21e siècle. Une mode de la décontraction, de l’innocence bêbête qui rencontre le langage cru des satyres, une mode des couleurs clinquantes et des traits ronds qui monopolisent le regard jusqu’à l’usure.

    On peut voir dans Lo une adaptation légère et joyeuse de Daphnis et Chloé, mais je n’y ai personnellement vu qu’un manuel de « La poésie bucolique pour les nuls ». Rendre accessible les mythes et les grandes figures de la Grèce Antique est une bonne chose, mais la transformer en une croûte scatologique fière de ses blagues à deux balles en est une autre.


    « Et toi, bougre d’andouille ! Ca t’amuse de me voir me faire massacrer les roubignoles ?! Quel cornichon ce chien ! »


    L’album est parsemé de petites phrases assassines prononcées du bout des lèvres d’innocentes nymphes qui, pensant seulement faire une petite sieste avec leurs élégants bergers, finissent entre les grosses mains avides des satires. Ca fait sourire une ou deux fois, et puis on finit par ne plus remarquer ces petites piques. L’histoire se laisse lire avec un certain amusement, mais ça ne fait pas plus d’effet que de boire un verre d’eau tiède sucrée. Les personnages ont peu de relief, tous la même personnalité. Gentillets, un brin vulgaire (mais ceci en toute innocence), ils aiment se rebeller mais reviennent toujours là où on les attendait. Et ce n’est pas le plaisir un brin pervers que l’on prend à voir ces écervelées de nymphes se faire fouetter par Diane la chasseresse qui rattrapera les dégâts…


    Lien : http://colimasson.over-blog.com/article-lo-2010-de-lucie-durbiano-82142505.html

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par getlucky, le 11/10/2013


    Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) de Lucie Durbiano

    Après avoir lu les 4 romans, que j'ai adorés, je saute sur tout ce qui sort autour des 4 soeurs de Malika Ferdjoukh.
    J'adore tout ce que fait cet auteur en général, et ces 4 là en particulier...!
    J'ai en effet une tendresse particulière pour les soeurs Verdelaine.
    C'est donc pour cette raison que je me suis précipitée à la librairie dès la sortie de l'album.
    Et je ne suis pas déçue. C'est agréable de retouver Enid, Bettina, Geneviève, Hortense, et Charlie.
    L'album est illustré d'histoires courtes qui rythment de façon très agréable sa lecture.
    Très agréable...!!!

    Critique de qualité ? (2 l'ont appréciée)


    • Livres 0.00/5
    Par Verte56, le 04/07/2013


    Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) Les quatre soeurs, tome 1 : 4 saisons (BD) de Lucie Durbiano

    j'aime beaucoup leurs histoires car elles sont droles

    Critique de qualité ? (2 l'ont appréciée)




Faire découvrir Lucie Durbiano par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    L'Homme dans les titres de BD

    Mike Blueberry accepte de devenir le shérif de Silver Creek, petite ville sous la domination de riches propriétaires qui y font régner la terreur. Le 6ème album de la série Blueberry de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud est publié en 1969.

    •   L'Homme à l'étoile d'argent
    •   L'Homme au complet marron
    •   L'Homme de Washington
    •   L'Homme qui ne voulait pas mourir
    •   L'Homme perdu dans le brouillard
    •   L'Homme au poing d'acier
    •   L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu
    •   L'Homme qui rit
    •   L'Homme qui valait 500 000 $
    •   L'Homme truqué
    •   L'Homme de glace
    •   L'Homme de Dublin

    12 questions - 18 lecteurs ont répondu
    Thème : bande dessinée , masculin , heros , bande dessinée française , bande dessinée aventure

    Créer un quiz sur cet auteur.