Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Critiques de Maureen Johnson


Classer par:       Titrecroissant     Datecroissant     Les plus appréciéescroissant
    • Livres 5.00/5
    Par Jumax, le 08/04/2012


    13 Petites enveloppes bleues 13 Petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

    Un livre vraiment très sympa, qui donne follement envie de voyager.
    Une jeune fille reçoit des petites enveloppes bleues avec des instructions, envoyées par sa tante...morte. Va alors commencer un beau voyage au travers de toute l'Europe pour Ginny, elle redécouvrira sa tante disparue et partira à la rencontre de sa propre vie.


    Lien : http://latetedelart2.blogspot.fr/2014/05/ados-de-livres.html

    Critique de qualité ? (25 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par florencem, le 13/05/2014


    Hantée, tome 1 : Les ombres de la ville Hantée, tome 1 : Les ombres de la ville de Maureen Johnson

    J’avais repéré ce roman lors d’un concours organisé par les Éditions Michel Lafon. On nous avait demandé de créer des rébus et d’autres petits jeux grâce aux titres et résumés des romans à gagner. Une façon originale et amusante de découvrir les dernières nouveautés de la maison d’édition. Hantée m’avait tout de suite plu. Sa couverture poétique et mystérieuse, cette histoire d’ombres et de Jack l’Éventreur. Cela avait de quoi bien me tenter. Et contrairement à mes habitudes, je n’ai pas trop attendu avant de me le procurer.

    L’histoire m’a beaucoup fait pensé à Dark Elite de Chloe Neill. La jeune américaine qui se retrouve en Angleterre et qui se découvre avec d’étranges facultés. Sans compter l’amitié qui se lie entre elle et sa nouvelle colocataire. Le vient bâtiment où se situe l’école. Les caractères assez semblables des deux héroïnes… Je n’aime pas trop faire de comparaison, mais franchement, je n’ai pas pu m’en empêcher. Ce n’est pas pour cela que je n’ai pas apprécié Hantée, bien au contraire, j’ai juste trouvé cela un peu troublant.

    J’ai trouvé le début de l’histoire un peu long à se mettre en place. Il y a, à partir d’un certain moment de l’histoire, des indices qui nous aident à comprendre quel est le don de Rory mais elle-même ne l’apprend que bien plus tard. C’est un peu frustrant comme attente. Il y a toujours l’histoire de ce nouveau Jack l’Éventreur qui nous maintient en haleine mais j’aurais aimé que le plus important, à savoir ce qui arrive à Rory vienne plus tôt. Je ne me suis pas ennuyée, un seul instant, c’est juste que le côté paranormal met du temps à s’installer. Après, il en va s’en dire que le côté thriller est plutôt bien mené. On n’est pas dans un roman type du genre, si vous êtes un fan de thriller, passez votre chemin, mais j’ai trouvé ça pas mal. Surtout le fait que certains chapitres soient exposés du point de vue d’autres personnages, très secondaires, que l’on ne voit qu’une fois, mais qui amène cette petite touche extérieur très appréciable. Et puis, mine de rien (et vous allez me dire que je suis assez contradictoire…), le récit est construit de façon à ce que tout se mette en place de façon très naturelle. Il n’y a pas de précipitation, ni d’événement abrupt. C’est très agréable car en tant que personne extérieure, on ne se trouve pas vraiment décalé par rapport à l’histoire. On n’a pas l’impression d’avoir un train de retard.

    L’idée de Jack l’Éventreur était aussi une idée fort sympathique. L’auteur a bien entendu choisi un tueur en série qui est dans tous les esprits, encore aujourd’hui, et rien de tel pour accrocher des lecteurs. La peur qui suit la découverte du premier meurtre est palpable dès le départ. Personne à ce jour ne sait vraiment pourquoi le Ripper a agi de la sorte, qui il était et encore plus pourquoi a-t-il subitement arrêter de tueur. Il y a cette notion d’inconnu tel qu’on ne peut qu’avoir peur et en même temps être fasciné. Des émotions que l’on retrouve chez deux personnages distincts : Jerome (un passionné de la légende) et Jazza (qui agit en tout logique et est terrifiée). L’auteur a très bien su ajouter cette partie d’innocence, d’inconscience et en même temps la prise de conscience des adolescents. Tout est assez surréaliste et on ne peut s’empêcher de se dire qu’on ne craint rien, que c’est stupide de s’inquiéter… mais pas tant que cela au final.

    Quand Rory et le lecteur apprennent enfin qui est derrière ces meurtres une autre peur s’installe. L’impuissance face à la situation. On commence ainsi à ressentir une certaine paranoïa. Plus aucun personnage n’est à l’abri. Cela est aussi contrebalancé par l’arrivée de la police des Ombres, et tout l’univers que Rory découvre enfin. Du coup, on est mélangé entre l’appréhension et une certaine fascination. Difficile de poser alors le roman…

    Les personnages quant à eux sont plutôt sympathiques. Je n’ai pas trop accroché aux élèves de Wexford. Jazza est sympathique mais elle n’a pas cette petite touche de fantaisie. Tout comme Jerome qui semble plus fasciné par les meurtres assez sordides de Jack l’Eventreur que par sa vie de lycéen. Par contre, Rory, Boo, Callum et Stephen sont beaucoup, beaucoup plus intéressants. J’ai tout de suite accroché avec ces quatre là. Ils forment une très bonne dynamique, apportant chacun au groupe ses qualités tout comme ses défauts. Ils sont encore jeunes et il est difficile d’appréhender les risques qu’ils prennent et la mission qu’ils ont sur les épaules mais dès leur arrivée dans le roman tout est devenu beaucoup, beaucoup plus palpitant. Je ne vous parle même pas de la fin qui donne très envie de découvrir ce qu’il va se passer par la suite. Le tome deux a directement filé dans ma wishlist dès la fin de ma lecture.

    Critique de qualité ? (20 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Jumax, le 20/05/2013


    La dernière petite enveloppe bleue La dernière petite enveloppe bleue de Maureen Johnson

    Suite et fin des 13 petites enveloppes bleues, quelqu’un a retrouvé la dernière petite enveloppe bleue qui avait été volée en Grèce et contacte Ginny pour le lui rendre. Au beau milieu de ses inscriptions à la fac elle fait une nouvelle fois son sac à dos et repart à Londres pour récupérer l’ultime enveloppe et en finir de cette aventure. Cependant tout ne va pas se passer comme prévu, Olliver qui a trouvé son sac va lui faire du chantage en échange de la lettre, elle retombe sur Keith et espère renouer avec lui, mais malheureusement il semble l’avoir oublié dans les bras d’une autre. Tout ce beau petit monde part à la recherche de la toute dernière œuvre de tante Peg, pour le meilleur et pour surtout pour le pire !


    Lien : http://latetedelart2.blogspot.fr/2014/05/ados-de-livres.html

    Critique de qualité ? (17 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Jumax, le 06/02/2013


    Une fille à la mer Une fille à la mer de Maureen Johnson

    Clio rêve de passer son été à travailler avec le beau et grand Ollie dans le magasin d'art où elle se fournit toute l'année. Mais lorsque sa mère lui annonce qu'elle doit aller passer ses vacances avec son père en Italie tout s'écroule. Ajoutons à cela que son père à acheter un bateau, qu'ils seront loin de toutes communications et surtout qu’ils embarquent avec Julia qui semble trop proche de son père, sa fille Elsa une superbe ado du même âge que Clio et Aidan son prétentieux assistant, les vacances vont vite tourner au cauchemar !

    Un roman sympathique avec des retrouvailles père-fille, des amourettes d'ado sur fond archéologique.

    Critique de qualité ? (17 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par tousleslivres, le 25/08/2013


    Hantée, tome 1 : Les ombres de la ville Hantée, tome 1 : Les ombres de la ville de Maureen Johnson

    Aurora, dit Rory, arrive de la Nouvelle-Orléans à Londres et tout particulièrement à Wexford où elle va suivre 2 années d'études.
    Dehors règne un danger affreux, malgré la présence de caméra de vidéosurveillance, car Londres est doté d'une réseau très important de caméras. Le corps d'une jeune femme a été découvert dans les même circonstance qu'en 1888, quand Jack l’Éventreur sévissait.

    Jack l’Éventreur frappa à 4 dates distincts en 1888 :
    - 3 août
    - 8 septembre
    - 30 septembre
    et 9 novembre
    Personne ne sut jamais ce que devint l'assassin, pourquoi il s'arrêta à cette date précise..

    Dans une bonne grosse première partie, nous suivons l'arrivée et la découverte des lieux de Rory à Wexford. Elle se sent dépassée, normal elle est à Londres et surtout elle est la seule étrangère en se moment à Wexford. Rory va être intégrée dans une brigade spéciale de police. Une brigade spéciale pour combattre les fantômes et ils vont aller à la chasse à Jack l’Éventreur, c'est alors qu'on découvre que les victimes ont le même patronyme qu'en 1888 et aussi le même âge.

    Un très bon premier tome qui place parfaitement les personnages tout en donnant au lecteur une très belle première enquête à travers les rues et les quartiers de Londres. L'auteur, Maureen Johnson revisite avec panache les meurtres et le mythe de Jack l’Éventreur, elle a réussi à le transporter habillement de nos jours...
    Juste un tout petit bémol, encore et toujours cette vie assez monotone à l'école comme dans beaucoup de littérature de ce genre, c'est à dire pour jeune adulte, en effet et je le regrette, mais les héros sont presque toujours au lycée et je trouve que la trame dans ce genre de livre est presque toujours la même... de plus le « don » de de Rory n'est pas vraiment original et a été traité mainte et mainte fois...
    Quelques longueurs qui font que le début de cette lecture est un peu lourde puisque tout se passer dès la seconde partie du livre.. Après la lecture est assez fluide et très agréable, j'ai tout de même vraiment bien aimé de premier opus...


    Lien : http://tousleslivres.canalblog.com/archives/2013/08/25/27868712.html

    Critique de qualité ? (16 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par darko, le 05/01/2014


    Flocons d'amour Flocons d'amour de Maureen Johnson

    Un roman parfait pour les périodes de Noël, les deux premières histoires (Maureen Johnson et John Green) sont mes préférées, elles sont drôles, tendres et pleines d'émotions. La troisième est sympathique mais manque de fraîcheur.
    Il y a un air de love actually dans tout ça, les personnages se retrouvent d'histoire en histoire et leurs destins se joue au fur et à mesure.

    Critique de qualité ? (13 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Jumax, le 16/11/2013


    Au secours, Scarlett ! Au secours, Scarlett ! de Maureen Johnson

    On retrouve la famille Martin, son hôtel et ses petits problèmes. D'ailleurs les problèmes sont toujours les mêmes, Lola va-t-elle se remettre avec Chip, Scarlett est toujours obsédée par Eric, Spencer cherche le rôle de sa vie, mais en plus de nouveaux problèmes s’ajoutent à ces derniers et ils arrivent comme toujours avec Mme Amberson.


    Lien : http://latetedelart2.blogspot.fr/2014/05/ados-de-livres.html

    Critique de qualité ? (13 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par saphira44, le 13/10/2012


    13 Petites enveloppes bleues 13 Petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

    Un jolie coup de coeur, je l'ai prit à la bibliothèque espérant trouver un bon moyen de me détendre et j'ai trouver bien plus, en réalité ce livre m'a fait voyager. Avec un personnage principale attachant une histoire de famille intéressante et une aventure pleine de rebondissement, alors oui j'ai aimé ce livre. Ce livre m'a donner envie de partir faire le tour de l'europe ! mais malheureusement je n'ai pas ce cran là alors je continue de voyager à travers les livres et celui-ci m'a emporté loin !

    Critique de qualité ? (13 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Jumax, le 31/10/2013


    Suite Scarlett Suite Scarlett de Maureen Johnson

    J'ai bien aimé ce livre frais et drôle, ça fait du bien !
    La famille Martin habite et possède un hôtel en plein centre de New York malheureusement les affaires ne sont pas au beau fixe. Pour leurs 16 ans les enfants Martin reçoivent une chambre dont ils doivent s'occuper, Scarlett reçoit la plus grande suite de l'hôtel et avec elle une drôle de cliente excentrique qui va changer du tout au tout le quotidien de cette famille.


    Lien : http://latetedelart2.blogspot.fr/2014/05/ados-de-livres.html

    Critique de qualité ? (12 l'ont appréciée)


    • Livres 2.00/5
    Par Dixie39, le 06/02/2015


    Flocons d'amour Flocons d'amour de Maureen Johnson

    L'idée qui a guidé la rédaction de ces trois nouvelles est excellente : Chaque auteur a inséré dans son récit des éléments de la trame de la nouvelle des autres : Mêmes dates - la veille et le jour de Noël - même ville et de nombreux personnages communs. Là dessus, ce fut une belle surprise. Mais, ces trois « flocons d'amour » ne m'ont pas tous embarqué dans un réel plaisir de lecture.
    J'ai été véritablement séduite par la première nouvelle « le Jubilé Express » de Maureen Johnson, mais l'enchaînement avec la deuxième de John Green, « un miracle de Noël à pompons », a été une réelle déception. La dernière de Lauren Myracle, « Le Saint Patron des cochons » m'a réconcilié un peu avec la fin de ce conte où « il était trois fois... » mais pas au point de lui accordé 3 étoiles.
    J'aurai peut être dû le lire au pied du sapin, là où je l'ai trouvé le 25 décembre au matin, pour être réellement dans la magie de Noël et peut être l'apprécier autrement ?

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par IreneAdler, le 18/07/2012


    13 Petites enveloppes bleues 13 Petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

    Ginny reçoit un gros paquet de lettres de sa tante Peg, quelques jours après le décès de cette dernière. Dans chacune d'elle, une mission. Chaque mission accomplie lui donne le droit d'ouvrir la suivante. La première : se rendre en Europe.
    Petit tour d'Europe des lieux emblématiques de l'art et de de la culture (même si l'Allemagne fut oubliée...).
    Voyage initiatique pour Ginny, jeune fille timide et discrète, proche de sa tante excentrique et fugueuse. Ginny se découvre peu à peu, grandi, ose et change, affronte au lieu de fuir. En effet, lors de ses premiers séjours, elle ne semblait pas profiter des villes qu'elle visitait, fuyant au premier obstacle...Petit à petit cependant son caractère se forge...
    Un bon roman, plaisant, à lire même s'il n'est pas forcément inoubliable.

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par Cielvariable, le 09/10/2014


    13 Petites enveloppes bleues 13 Petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

    Récit divertissant qui donne une folle envie de voyager un peu partout dans le monde.

    Critique de qualité ? (9 l'ont appréciée)


    • Livres 0.00/5
    Par soso1974, le 16/10/2013


    Hantée, tome 1 : Les ombres de la ville Hantée, tome 1 : Les ombres de la ville de Maureen Johnson

    Serai-ce le retour de l'éventreur nommé Jack. A LONDRES, quelqun reproduit les meurtres de ce monstre.
    Des jeunes étudiants vont mener l'enquete.
    Horeur ou suspence? Lisez ce livre pour le savoir.

    Critique de qualité ? (9 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Elphie, le 13/04/2011


    13 Petites enveloppes bleues 13 Petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

    De Maureen Johnson je n'avais lu que Suite Scarlett que j'avais vraiment adoré (j'attends d'ailleurs que la suite arrive vers chez moi avec impatience!). Aussi la lecture de 13 Petites Enveloppes Bleues était inévitable. Et aucune surprise : ce fût là encore un coup de coeur !

    13 Petites Enveloppes Bleues nous emmène à la découverte de l'Europe, mais pas n'importe quelle Europe. L'Europe de Peg, la tante de Ginny décédée depuis peu et qui lui a organisé dans ses derniers moments un merveilleux périple à travers l'Europe. Avec pour seul bagage un sac à dos, quelques vêtements, un passeport, une carte bleue et ses 13 petites enveloppes bleues, Ginny va se lancer dans un voyage qui la mènera de Londres à la Grèce, en passant par Paris, Rome, Amsterdam, et Copenhague...

    Au travers des lettres, des endroits visités et des personnes rencontrées par Ginny on en apprend un peu plus sur cette tante partie trop tôt, excentrique à souhait, amoureuse de la vie, peintre de talent et toujours prête à relever de nouveaux défis et à partager son bonheur.

    Pendant ce mois passé à visiter les grandes villes d'Europe avec pour seul guide de voyage des lettres et des noms mentionnés ici et là, Ginny va en vivre des aventures (dont une amoureuse qui lui apparaitra sous l'étrange forme de "Starbuck le musical")(que j'aurais adoré voir d'ailleurs). Ces aventures seront bonnes pour la plupart, et d'autres bien mauvaises. Mais en tout cas, elles seront toutes inoubliables. Ginny va ressortir grandie de ce voyage... mais pas changée.

    Et voila l'un des points importants : avec ce genre de parcours initiatique, on pourrait s'attendre à ce la vie de Ginny en soit toute chamboulée (bon, c'est un peu le cas quand même...) ou qu'elle change radicalement de façon de voir les choses de la vie, ou que sais-je encore. Et bien non. Quand Ginny part, elle a 17 ans et les pensées d'une fille de cet âge. Quand elle rentre chez elle, elle a toujours 17 ans, et les pensées d'une fille de cet âge. Ce qui a le plus changé en elle : elle a repris confiance en elle. Ginny n'est pas des filles les plus extraverties, elle est plutôt réservée et manque un peu de confiance en elle. Sa tante le savait et ce voyage fût comme un dernier cadeau pour son unique nièce : un moyen pour Ginny de découvrir par elle-même ce qu'elle est capable de faire ou ne pas faire.

    Ginny ne sait absolument pas quelle sera la prochaine étape avant d'ouvrir chaque lettre, et nous encore moins. On découvre chaque nouvelle mission en même temps qu'elle ce qui fait qu'on ne peut s'empêcher de tourner les pages encore et encore pour connaitre la suite et à chaque nouvelle lettre que Ginny ouvre il devient de plus en plus impossible pour nous de refermer le livre avant la fin. Et quelle fin ! Si inattendue et si belle.

    13 Petites Enveloppes Bleues est un roman touchant et émouvant sur la découverte de soi, de la vie et de l'amour. Maureen Johnson nous offre là un récit initiatique juste et sincère, qui ne tombe jamais dans l'excès d'aventures rocambolesques, ni le trop plein de bons sentiments risquant de rendre le tout niais. On rit, on s'émeut aux larmes, on angoisse, on rêve, on voyage - et surtout on passe un merveilleux moment arrivant à la dernière page un grand sourire aux lèvres.

    A lire d'urgence !

    Critique de qualité ? (9 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Saralias-, le 01/08/2015


    13 Petites enveloppes bleues 13 Petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

    Cette histoire donne beaucoup l'envie de voyager,
    Découvrir plein de paysage, Découvrir des personnes,
    Voir des œuvre d'art de sa tante qui vient de mourir,
    Faire le parcourt quelle voulait que tu fasse, Voyager !

    Critique de qualité ? (8 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par beroune, le 04/10/2012


    13 Petites enveloppes bleues 13 Petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

    "13 petites enveloppes bleues" évoque le périple de Ginny, une jeune américaine. A la mort de sa tante Peg, la jeune fille reçoit 13 lettres à ouvrir dans un ordre précis. Peg invite sa filleule à suivre ses traces dans plusieurs capitales européennes. Elle souhaite faire découvrir à Ginny des monuments ou des personnes qui l'ont marquée. Peg joint à ses lettres toutes les recommandations et de l'argent pour que Vinny puisse mener à bien cette mission.

    J'ai tout de suite trouvé l'idée très originale. Dès les premières pages, je savais que ce livre allait me plaire (le sujet, l'atmosphère, le ton et les personnages me charmaient déjà). Johnson décrit la genèse de ce livre :

    "Comment est né ce livre : je savais seulement qu'il y aurait... 13 lettres. Me voilà assise pendant des semaines devant une carte géante de l'Europe, un crayon à la main, y griffonnant des notes, y traçant des flèches..."

    Idée originale, donc, que cette balade imposée pour une adolescente en pleine construction identitaire. A travers ce voyage initiatique, l'héroïne m'est apparue très touchante. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour elle et même si mon adolescence est derrière moi, je me suis imaginée à sa place plus d'une fois. Je les ai compris, elle et son attitude parfois un peu blasée : ce petit jeu lui a été dicté, il est normal qu'elle n'y adhère pas à tous les coups.

    Ginny sillonne donc des capitales européenne à la recherche d'endroits, de personnes ou d'objets évoqués par sa tante. J'ai totalement adhéré à ce voyage. Ce roman invite au dépaysement (Rome, Londres ou Amsterdam) pour mon plus grand bonheur.

    Le texte en lui-même est bien contruit : l'alternance entre les lettres de Peg et le récit des aventures de Ginny offre un bon rythme de lecture. Le roman se lit rapidement et l'écriture est fraîche et fluide. Le roman se clôt par des révélations assez surprenantes qui m'ont enchantée.


    Lien : http://ulaz.vefblog.net/

    Critique de qualité ? (8 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par faelys, le 27/04/2010


    Suite Scarlett Suite Scarlett de Maureen Johnson

    Un roman jeunesse qui évoque le quotidien d'une ado, ça peut facilement tourner à la guimauve ou au tas de clichés...mais c'est le deuxième livre de Maureen Johnson que je lis après "13 petites enveloppes bleues" et je me dis que cette auteur-là sait décidément éviter l'écueil pour nous proposer des histoires fraîches et sympathiques!!!
    ***
    Une famille qui tient un hôtel plein de charme mais sur le déclin à New York, une soeur très coquette qui a un petit ami richissime, la seconde qui a survécu à un cancer et reste la préférée à qui on ne refuse rien, et un grand frère hyper charismatique aux rêves d'acteur...Scarlett n'a pas qu'un prénom de cinéma, elle en a aussi la vie trépidante quand débarque une cliente loufoque et excentrique qui la prend sous son aile. Alors quand elle découvre parmi la troupe de théâtre du frérot un beau jeune homme au charme fou, elle aura besoin de toute son énergie pour faire face aux multiples péripéties qui l'attendent..
    ***
    J'ai été vite conquise par le scénario, l'idée de l'hôtel familial à entretenir et sauver, des vacances qu'on imaginait tristounettes et qui s'emballent, de la tribu soudée aux caractères bien trempés, (ça fonctionne toujours avec moi, c'est l'effet "Filles du docteur March et Arrou-Vignod"). Je reproche toutefois quelques longueurs aux trois quarts et des coquilles bien frustrantes. J'avais préféré "Treize petites enveloppes bleues", mais j'ai passé un moment bien agréable avec celui-ci !
    L'auteur doit elle aussi apprécier son héroïne, puisque sur son site on apprend qu'elle lui offre une autre histoire, "Scarlett Fever". Je suis prête à signer sans problème, surtout parce que Scarlett y est engagée par la


    Lien : http://petitesmadeleines.hautetfort.com/archive/2010/04/21/896bd86f5ac0f58e93...

    Critique de qualité ? (8 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par Noctenbule, le 03/03/2015


    La dernière petite enveloppe bleue La dernière petite enveloppe bleue de Maureen Johnson

    Maureen Johnson, après le succès de son roman 13 petites enveloppes bleues et à la demande de ces nombreux fans a décidé de faire une suite. Elle sera consacrée au dernier courrier reçu d'où le titre : La dernière petite enveloppe bleue. Une nouvelle aventure pour Ginny Blackstone qui va découvrir le monde à nouveau grâce à sa tante, Peg.

    Peu de temps, après le décès de sa tante adorée, Ginny reçoit une enveloppe l'invitant à se rendre dans son appartement aux Etats-Unis. Là, elle va avoir un ensemble d'enveloppe qu'elle devra ouvrir à un moment précis dans un pays au monde bien précis. Toutefois, lors de son dernier voyage, on lui vole son sac à dos dans lequel il y a toutes les enveloppes dont la 13ème. Le drame..... Mais voilà, après qu'elle soit de retour chez ces parents, l'école reprend, elle va recevoir un mail d'un fameux Olivier, qui a la dernière lettre. D'ailleurs, il va lui mettre un cours extrait. Comment a-t'il récolter son adresse? On ne sait pas.

    Il veut bien lui remettre à certaines conditions. Cette lettre va lui permettre de retrouver une oeuvre d'art de sa tante qui est très côté et il veut la moitié des bénéfices de la vente. Elle n'a pas le choix de partir avec lui. Par chance, son ex et sa copine vont se joindre à leur voyage à travers l'Europe pour la protéger. Bien entendu, il va leur arriver des aventures rocambolesques avec des rencontres surprenantes. Ces voyages dynamisent la lecture et permet de d'apprendre à connaitre les personnages et de s'attacher à eux.
    J'ai eu quelques difficultés à bien rentrer dans l'histoire que j'avais trouvé moins dynamique que le premier roman et puis je me suis laissée happée. On s'attache à Ginny qui hésite et qui a peur de tout, très souvent. Heureusement, les premiers voyages lui ont permis de prendre plus confiance en elle et change son regard sur autrui : l'inconnu. J'adore cette ado de 18 ans qui réfléchit à son avenir, se demande dans quelle fac s'inscrire, comment aimer, cela veut dire quoi être amoureux.... Le roman se lit facilement et à une très grande vitesse. D'ailleurs, si il y avait une suite, je pense que je l'aurais dévoré tout comme le premier tome et ce dernier.

    Une histoire bien sympathique qui même si elle s'adresse à des ados filles entre 14 et 16 ans, elle convient aussi très bien à des plus grandes de plus de 30 ans. Il ne faut pas oublier qu'importe l'âge, quand on aime on a de nouveau 14 ans avec l'appareil dentaire. Léger, sympathique et légèrement drôle, ce roman vaut le coup d'un détour car on voyage, son s'évade et on sourit simplement.


    Lien : https://22h05ruedesdames.wordpress.com/2015/03/02/la-derniere-petite-envelopp...

    Critique de qualité ? (7 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par crockdur, le 11/01/2015


    Liaisons d'enfer au paradis Liaisons d'enfer au paradis de Maureen Johnson

    Ça fait un long moment que j'avais ce livre à lire, que j'ai acheté pour pas chez dans une bibliothèque. A vrai dire, il ne m'avait pas extrêmement tentée (je l'ai pris juste parce que je me disais que pour même pas un euro, ça valait le coup) et je n'arrêtais pas de retarder le moment où j'allais l'ouvrir, jusqu'à ce que je l'oublie complétement.
    Finalement je suis tombée dessus, je me suis lancée, et je suis... partagée. Certaines histoires sont biens, d'autres le sont moins...

    Pour la première histoire, "Croisière à haut risque" de Sarah Mlynowski, on suit un groupe de filles complétement stéréotypées : la bimbo qui peut séduire n'importe quel homme et prête à tout pour aider sa meilleure copine banale à se trouver un "copain" avec qui elle ferait sa première fois. Elles partent pour une croisière et rencontrent une autre fille, qui leur raconte que d'après un magazine people (enfin, je crois que c'en est un), un grand nombre de personnes ont trouvé la mort sur des bateaux lors de croisières comme celle-ci, tués et balancés à la mer puis retrouvés vidés de leur sang, appelant à l'hypothèse de vampires.
    C'était franchement moyen, et beaucoup trop prévisible à mes yeux... Trop d'indices sur la vraie fin, qui n'est pas particulièrement "originale", qui plus est. 2/5
    (En fait je viens de lire les différentes critiques et je suis apparemment la seule à avoir anticipé le dénouement de l'histoire à des kilomètres... m'enfin).

    La deuxième histoire, "Drôle de charme" de Claudia Gray, m'a déjà beaucoup plus plu, on suit une jeune fille qui va passer ses vacances avec un clan de sorcières - amies de sa mère - et va retrouver son "ennemie des vacances", une fille méchante et sans scrupules (à l'inverse de l'héroïne). L'intrigue se met rapidement en place (oui bon en même temps il vaut mieux étant donné que l'histoire ne fait que 100pages...) : l'héroïne va rencontrer le petit ami parfait de sa rivale et va se demander comment un garçon si charmant, poli et bien élevé peut être tombé sous le charme (inexistant) d'une fille aussi mauvaise qu'elle.
    Cette histoire est déjà beaucoup plus originale que la première et personnellement, j'ai plutôt bien aimé son dénouement. 4/5

    La troisième histoire, "La loi des suspects", est écrite Maureen Jonhson et c'est en partie en voyant son nom sur la couverture que j'ai décidé d'acheter ce recueil.Je venais de lire Hantée (et j'ai adoré), j'avais donc hâte de lire une autre de ces œuvres. Eh bien je ne suis pas déçue !
    C'est l'histoire de deux sœurs américaines qui partent en vacances en France, à la campagne (elles sont sensées retrouver leur cousin mais finalement il n'apparaît jamais dans l'histoire) et l'une d'elles rencontre un homme plutôt bizarre - Henri - qui lui raconte des histoires et anecdotes sur la révolution française. Un peu plus tard, après avoir raconté toute l'histoire à sa sœur, un jeune garçon qui passait par là (oui bon d'accord, il passait pas vraiment par là, c'est un peu plus compliqué que ça mais l'idée est là) lui avoue que d'après lui, Henri est atteint d'une malédiction - et qu'il a tué sa femme - qui se transmet de bouche à oreille et que c'est justement celle qu'il vient de lui raconter à propos de la révolution... (et qu'elle a elle-même transmis à sa sœur en la lui racontant) Donc, les deux amis-amants vont tout faire pour se sauver mutuellement, ainsi que la sœur bien sûr.
    C'était une bonne histoire, plutôt originale j'ai trouvé et beaucoup plus prenante que les deux premières. La fin est un peu fouillis, on ne comprend pas trop qui est maudit et qui ne l'est pas, mais je lui attribue quand même un 5/5 parce que même si j'ai pas adoré l'histoire, j'adore le style de l'auteur et que 300 pages de plus ainsi qu'un approfondissement de l'histoire ne m'auraient absolument pas dérangée.

    Mon avis est assez mitigé par rapport à la quatrième histoire, "La maison aux miroirs", de Cassandra Clare. Autant j'ai bien aimé l'idée générale et le début, autant la fin ne m'a pas plu du tout. Les "je fais ma loi moi-même et je décide qui a le droit de vivre et qui mérite de mourir", c'est vraiment pas mon truc...
    C'est l'histoire d'une famille recomposée (une fille - l'héroïne, Violette - et sa mère, remariée à un macho fini qui, lui, a un fils, Evan) qui part en vacances dans une villa en plein village désert, tout près de la mer. On se demande très vite pourquoi une femme si attentionnée et gentille comme l'est la mère s'est mariée à un homme si étroit d'esprit et débile, m'enfin là n'est pas la question, on apprend que les deux adolescents sortent ensemble (en quelques sortes) en cachette. Après allés être se promener tous les deux, ils croisent une femme magnifique qui attire Evan chez elle : celui-ci commence à avoir un comportement bizarre et à passer ses journées chez l'inconnue, Violette va donc tout faire pour essayer de le sauver.
    L'histoire partait bien, pas hyper originale mais c'était quand même sympa et bien écrit. Par contre, comme je l'ai dit précédemment, la fin, très peu pour moi. Je ne vais pas dévoiler l'intrigue et je vous laisse la découvrir, mais le choix de fin de Violette m'a plutôt refroidie. Bon, j'attribuerai quand même 3/5 parce que le début de l'histoire m'a plu.

    La cinquième et dernière histoire, "Danger imminent" de Libba Bray, est, je pense, de loin ma préférée.
    Elle est racontée par un adolescent via une vidéo YouTube (si j'ai bien compris), relatant les aventures que lui et ses amis ont vécu lors de leurs dernières vacances. Ils avaient prévu de faire le tour de l'Europe avec les grandes capitales comme Paris, Londres, Berlin et Venise, et ont finalement décidé d'étirer leur voyage jusqu'en Europe de l'est, dans un petit village dans lequel (dit-on), les habitants ont fait un pacte avec le diable afin de les préserver de toutes catastrophes possibles (famine, maladies...) qui auraient pu anéantir le village. Arrivés là-bas, on leur apprend que ces rituels nécessitaient le sacrifice de plusieurs enfants et que les Anciens du village ont justement l'intention de recommencer...
    Une super histoire que j'ai lue d'une traite, et que j'aurais bien aimé voir en vraie saga (ce serait possible, je pense...), qui mérite largement un 5/5 d'après moi.

    Critique de qualité ? (7 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Moonshine, le 16/11/2014


    Flocons d'amour Flocons d'amour de Maureen Johnson

    Voilà un livre parfait pour la saison. Un livre composé de trois nouvelles liées les unes avec les autres et écrites par trois auteurs dont deux que j’affectionne tout particulièrement : John Green que je ne présente plus et Maureen Johnson l’auteure de La dernière petite enveloppe bleue. L’auteure de la troisième nouvelle est Lauren Myracle que je ne connaissais absolument pas.

    Tout commence quand Jubilé se voit contrainte de prendre le train pour rejoindre ses grands-parents en Floride alors qu’elle avait prévu de passer le réveillon de Noël avec son petit-ami. Mais comme si ça ne suffisait pas, il a fallu que le train tombe en panne au milieu de nulle part à cause d’une tempête de neige et qu’elle s’y retrouve coincée avec un troupeau de pom-pom girls et d’un charmant garçon Jeb, désespéré car il n’arrive pas à joindre son ex-petite amie. Enfin, le train n’est pas vraiment au milieu de nulle part, mais proche de Gracetown, petite bourgade, … au milieu de nulle part. Impossible pour Jubilé de rester dans ce train de fous, elle décide de braver la neige et le froid pour rejoindre le petit café qu’elle aperçoit de l’autre côté de l’autoroute enneigée. Café où elle fait la rencontre de Stuart, qui propose de l’héberger dans sa famille pour lui éviter de supporter les pom-pom girls qui l’ont finalement suivie.

    Pendant ce temps, le patron d’un soir du petit café n’en revient pas : les miracles existent, voilà que son café est rempli de pom-pom grils! Des pom-pom girls qui n’ont qu’une seule envie jouer au Twister. Il appelle donc un de ses meilleurs amis, Tobin, pour que celui-ci l’amène. Tobin tranquillement en train de regarder un James Bond avec sa meilleure amie le Duc et son meilleur ami JP. A la mention du mot « pom-pom girls » comme deux crétins de garçons qu’ils sont, ils n’hésitent pas un seul instant à braver la tempête de neige en voiture pour rejoindre le café et en entraînant le Duc avec eux bien évidemment. S’ensuivra un périple de folie pour être les premiers à arriver avec le précieux sésame.

    Quant à Jeb il est désespéré : le voilà bloqué par la neige, dans un café bourré de pom-pom girls épuisantes, sans portable, alors que son ex-petite amie l’attend au Starbucks de Gracetown et qu’il espère bien renouer avec elle, parce qu’il en est fou amoureux et qu’il est prêt à tout lui pardonner. Addie qui s’apprête à passer le pire des Noël : elle en a la preuve, le garçon dont elle est folle amoureuse ne lui pardonnera jamais. Il n’est pas venu et ne viendra pas, c’est sûr, il ne veut plus d’elle. Mais bon au moins peut-elle rendre une de ses meilleures amies heureuse et pour cela, il va lui falloir partir à la recherche de Gabriel, le cochon miniature … Et puis qui sait, peut-être qu’Addie, Jeb, Jubilé, Stuart, Tobin et le Duc vont finir par se retrouver tous au même endroit …

    Voilà pour des petits résumés des nouvelles et comme vous pouvez le constater, nous avons affaire à trois auteurs différents, trois histoires différents, trois couples, mais un contexte, une vision globale identique : trois histoires qui n’en font qu’une. Trois histoires aussi déjantées les unes que les autres, drôles à souhait, mais aussi touchantes et couinantes. Trois nouvelles qui se dévorent à toute allure et d’un niveau presque égal. Presque parce que j’ai quand même deux petites préférences.

    Dans la première nouvelle, Le jubilé express, j’ai retrouvé avec plaisir la douceur et la délicatesse de Maureen Johnson dans une courte nouvelle qui m’a fait sourire. Dans la deuxième nouvelle Un miracle de Noël à pompons, je me suis délectée de l’humour inimitable de John Green. Il s’agit vraiment de ma nouvelle préférée sur les trois, j’ai gloussé, j’ai couiné, j’ai adoré tout court. Dans la troisième et dernière nouvelle Le Saint Patron des cochons, j’ai découvert la plume de Lauren Myracle, la seule qui m’était inconnue. Cette nouvelle est complètement déjantée, assez drôle et termine très bien le recueil mais je dois avouer que c’est celle que j’ai le moins apprécié. Je l’ai trouvé un peu longue à se mettre en place, j’ai pris un petit peu moins de plaisir à sa lecture sauf pour le final très bien réussi.

    Je me suis donc régalée mais attention, en entamant sa lecture, il faut penser au fait que c’est un recueil de trois nouvelles, certes liées mais avec chacune leur couple de héros et qu’en conséquent c’est court, trop court pour vraiment mettre en place l’histoire comme sur un roman. C’est pour ça que je lis rarement des nouvelles, c’est trop court pour moi et pas assez approfondi. Ici, grâce au lien entre les nouvelles, c’est un peu plus approfondi que dans une nouvelle lambda mais pas énormément plus. Mais je n’ai pas été déçue, je m’y étais préparée et je l’ai lu pour ce qu’il était : trois romances pour vous faire sourire et patiemment attendre Noël, et de ce qui est des sourires et des rires, de la romance toute douce, c’est pari gagné ! Je ne peux que vous le conseiller.

    Congèrement Vôtre,


    Lien : http://lune-et-plume.fr/flocons-damour-de-maureen-johnson-john-green-lauren-m...

    Critique de qualité ? (7 l'ont appréciée)




Faire découvrir Maureen Johnson par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz