AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières biographies tous
Par nabakelti   Aujourd'hui
Stefan K. Kozlowski
Stefan K. Kozlowski est professeur de préhistoire à l'université de Varsovie.

Il a dirigé, notamment, les fouilles de Nemrik et de M'lefaat en Iraq.
Par nabakelti   Aujourd'hui
Olivier Aurenche
Olivier Aurenche est professeur honoraire de préhistoire à l'université Lumière-Lyon 2.

Il a co-dirigé avec Jacques Cauvin les fouilles de Qdeir en Syrie et de Cafer en Turquie.
Par AdamaTraore   Aujourd'hui
Lassy Mbouity
Lassy Mbouity, de son nom de plume Lassy Bouity, né le 15 octobre 1988 à Brazzaville, est un écrivain congolais. Il a participé à plusieurs évènements de renom, dont le Prix du livre politique organisé depuis 1991 par l’association Lire la société à l'Assemblée nationale (France) et est surtout connu pour avoir été successivement de 2009 à 2011, secrétaire général de l'Association des élèves et étudiants congolais en Afrique de l'Ouest. Pendant les élections présidentielles de 2016, Mbouity a soutenu l'actuel président Denis Sassou Nguesso en écrivant un livre sur le nouveau projet du gouvernement de la République du Congo.
Par mouette_liseuse   Aujourd'hui
Jaime de Angulo
Jaime de Angulo était un linguiste, romancier, et ethnomusicologue américain.

Né à Paris de parents espagnols, il vint aux États-Unis en 1905 pour devenir cow-boy. Il s'établit à San Francisco, la même année que le tremblement de terre (1906). Il vécut étrangement, étant à a fois garçon vacher, docteur et psychologue. Il tenta aussi de se suicider en se tranchant la gorge, à Berkeley. Il devint linguiste, et contribua à la reconnaissance de peuples indigènes du nord de la Californie.

Il commença sa carrière à l'université de Californie, à Berkeley, dans les années 1920 et après son mariage avec L. S. Nancy Freeland. Durant cette période, lui et sa femme vécurent au sein de plusieurs tribus californiennes et afin d'en étudier les cultures et modes de vie. De Angulo était particulièrement intéressé par l'étude de la sémantique et de la grammaire des systèmes linguistiques tribaux. Il fut aussi phonéticien, et un pionnier de l'étude de l'ethnomusicologie des peuples nord-américains.

Vers la fin de sa vie, De Angulo mena une vie de bohémien, et ce après sa fréquentation des tribus américaines, et à la suite d'un accident de voiture en 1933. Il se retira dans un endroit isolé, à Big Sur. Il écrivit des ouvrages, et en particulier des contes, à la manière des coyote tales des tribus nord-américaines. Ezra Pound le surnomma « the American Ovid » (l'« Ovide américain »).
Voir plus
Par nabakelti   Aujourd'hui
Xénophon
Philosophe, historien et maître de guerre de la Grèce antique, Xénophon naquit en Attique, au cours des premières années de la guerre du Péloponnèse. Issu d'une riche famille aristocratique athénienne, Xénophon reçut une bonne éducation, et fut par la suite un des élèves de Socrate.
A la fin de la guerre, Xénophon s'opposa à la restauration de la démocratie, et décida alors de quitter sa cité. Il rejoignit l'expédition menée par Cyrus, fils de Darius II, qui tentait de s'emparer du trône de Perse, sur lequel était assis Artaxerxés II, son frère[2]. En 401 avant Jésus Christ, les Grecs l'emportèrent à la bataille de Cunaxa, mais Cyrus mourut. Les Grecs durent donc se retirer: c'est ce qu'on appela la retraite des 10 000.
Par la suite, parvenant à retourner en Grèce, Xénophon se mit au service du roi Agésilas II de Sparte. Ce dernier décidant de lutter contre les Perses alors qu'Athènes était alliée avec ces derniers, Xénophon fut banni de sa cité.
Réfugié à Scillonte, en Elide, il y passera vingt années, au cours desquelles il rédigera la majeure partie de ses ouvrages.
Après un bref séjour à Corinthe, Xénophon put rentrer à Athènes, la cité ayant fait la paix avec Sparte et mit fin au bannissement. Il y mourut une dizaine d'années plus tard.
Xénophon écrivit de nombreuses oeuvres, que nous possédons encore aujourd'hui pour la plupart. L'Anabase, récit de l'expédition de Cyrus et de la retraite des 10 000; la Cyropédie, une histoire romancée de la vie de Cyrus; l'Apologie de Socrate; la Constitution des Lacédémoniens, une apologie de Sparte; Agésilas, une apologie du roi de Sparte; Hiéron, une réflexion sur la tyrannie; etc.
Voir plus
Geneviève Brisac est écrivain et éditeur.

Elle a été professeur en Seine-Saint-Denis. Son adolescence a été marquée par une longue période d'anorexie qu'elle décrit dans un livre autobiographique intitulé "Petite", sorti en 1994 aux éditions de l'Olivier.

Issue d'une famille d'intellectuels, elle a toujours voulu transmettre ce que les livres lui ont apporté. Elle a ainsi enseigné et est devenue éditrice chez Gallimard, où elle a publié son premier roman, "Les filles".

Elle dirige actuellement les collections Mouche, Neuf et Médium à L'École des loisirs depuis 1989.

Elle a reçu le prix Femina en 1996 pour son roman "Week-end de chasse à la mère".

Auteur prolifique, elle a écrit des livres pour adulte, des recueils de nouvelles, "Pour qui vous prenez-vous?" et "Les Sœurs Délicata", des essais également, comme "Loin du Paradis", "La Marche du cavalier", et "VW", sur Virginia Woolf.

Elle est co-scénariste de Christophe Honoré pour son film, "Non ma fille, tu n'iras pas danser" sorti en 2009.

"Une année avec mon père" parait en 2010.

La rentrée littéraire 2014 marque son retour au roman, en effet, elle publie "Dans les yeux des autres", année où elle est nommée commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres.

Dans "Vie de ma voisine", publié en 2017, Geneviève Brisac rend hommage à Eugénie Plocki, fille d'un couple de juifs polonais, tués pendant la Seconde Guerre mondiale.
Voir plus
Écrivain, éditeur, historien et critique d'art

Né en 1948 à Paris, Gérard-Georges Lemaire a fait des études à l’Institut d’Art et d’Archéologie et à l’École Pratique des Hautes Études (licence d’histoire de l’art, maîtrise de philosophie [Esthétique], DES en sciences de l’art [Paris I]).

À partir de 1968, il travaille dans l'édition et crée sa première collection de littérature étrangère, Connections, chez Flammarion en 1974. Il traduit de nombreux auteurs anglais, américains et italiens (William S. Burroughs, Allen Ginsberg, William Carlos Williams, Stefan Themerson, Gertrude Stein, Wyndham Lewis, Alberto Savinio, Patrizia Runfola, Angelo Maria Ripellino, Giani Stuparich, Giorgio Vogghera, etc.).

Gérard-Georges Lemaire a été producteur à France Culture et a créé la collection Les Derniers Mots et la revue L’Ennemi chez Christian Bourgois en 1980. Directeur littéraire de Verso, Arts & Lettres, il est aussi responsable de la rubrique artistique des Lettres françaises. Il collabore à de nombreuses revue littéraires et a organisé plusieurs dizaines expositions en France et à l’étranger.

Il a est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur les mouvements littéraires et picturaux. Spécialiste de littérature italienne et anglaise, traducteur, il a notamment publié à La Différence, en 1997, Les Cafés littéraires.
Voir plus
Roland Gérard Barthes est un critique littéraire et sémiologue français.

Il devient orphelin de père à l’âge d’un an et va passer son enfance avec sa mère chez ses grands-parents à Bayonne, avant l’installation avec sa mère à Paris lorsqu’il a neuf ans.

Il s’intéresse très tôt au théâtre, à la littérature, à la musique et écrit à dix-huit ans un livre qu’il publiera quarante ans plus tard : "En marge du Criton".

Après des études de lexicologie et de linguistique, Roland Barthes participe en 1934 à la formation du groupe Défense républicaine anti-fasciste, en réaction aux événements qui ravagent l'Europe. Il souffre à partir de cette même année d'une faiblesse pulmonaire, qui lui vaudra d’être réformé en 1939. Après un premier poste au lycée de Biarritz, il fait plusieurs séjours en sanatorium où il donne des conférences sur des poètes et des philosophes. Il y découvre également la théorie marxiste.

Après avoir rencontré Maurice Nadeau, il publie dans la revue Combat ce qui constituera "Le Degré zéro de l’écriture". Il occupe ensuite plusieurs postes - bibliothécaire à l'Institut français de Bucarest, lecteur à l'université d'Alexandrie, conseiller littéraire aux éditions de l'Arche ou encore enseignant à l’université de Rabat. Il s’intéresse à la linguistique et au structuralisme, participe au lancement de plusieurs revues comme Arguments et la Quinzaine littéraire. Essayiste et sémiologue reconnu, il cherche à rompre avec la pensée de Ferdinand de Saussure.

En tant que directeur d'études à l'EHESS et attaché de recherche en sociologie au CNRS, il approfondit ses analyses du mythe et du signe, notamment dans "Mythologies". Il continue à publier des écrits importants, comme "Le Plaisir du texte" en 1973, "Barthes par Roland Barthes" en 1975 et "Fragments d’un discours amoureux" en 1977. En 1976, il devient Professeur au Collège de France, où une chaire de sémiologie littéraire lui est consacrée. C’est en sortant d’un cours qu’il sera renversé par une camionnette et mourra ainsi à l'âge de 65 ans. Il est enterré auprès de sa mère, dans le cimetière d'Urt au Pays basque.

En 2009, "Journal de deuil", un recueil de notes relatives au deuil de sa mère, est édité à titre posthume.
Voir plus
Née à Paris en 1965 et d'origine géorgienne, Kéthévane Davrichewy a fait des études de lettres modernes, de théâtre et de cinéma et est devenue journaliste.

En 1995, elle rédige un recueil de contes géorgiens, histoires recueillies grâce aux souvenirs de ses grands-parents qui sont originaires de Géorgie.

Elle élabore aussi des scénarios de films et écrit des chansons. Elle travaille dans la presse jeunesse à L'école des loisirs.

En 2004, elle a publié son premier roman pour adultes, "Tout ira bien" aux éditions Arléa qui a inspiré un spectacle musical, "une histoire pour piano, voix et violoncelle" que l’auteur a interprété pendant deux ans aux côtés d’Alex Beaupain et de Valentine Duteil.

"La mer Noire", paru en 2010 chez Sabine Wespieser Editeur et inspiré de l'exil de sa famille, a été traduit dans de nombreux pays et a obtenu les Prix Landerneau, Version Fémina/Virgin Mégastore 2011 et celui du Roman de l’Île Maurice.

Son livre "Les séparées" (Sabine Wespieser Editeur janvier 2012) a connu également un grand succès en librairie.

En 2017, elle reçoit le prix des Deux Magots pour "L'Autre Joseph".
Voir plus
Le Dr. William R. Davis est un cardiologue qui travaille à la prévention des maladies cardiaques à Milwaukee dans le Wisconsin.

Il pratique une médecine préventive plutôt que curative. Son approche unique, sans blé, lui permet de démentir divers diagnostics en plus de prévenir certaines affections.

Le livre "Wheat Belly" (2011) retrace l’investigation faite par le docteur Davis pour trouver les responsables de cet ensemble de symptômes qu’il observe régulièrement ensemble chez ses patients (qui ont un historique ou un haut risque de maladie cardiaque), et qu’il réunit sous le terme de "wheat belly".

Il collabore régulièrement avec différents médias.
William Charles Davis est historien.

Titulaire d'un Bachelor of Arts et d'un Master of Art d'histoire de Sonoma State University, il a été professeur d'histoire à l'Institut polytechnique et université d'État de Virginie (Virginia Tech) de 2000 à 2013.

Il est auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire des États-Unis et en particulier sur la guerre de Sécession.

Il est aussi conseiller et/ou consultant pour de nombreuses associations scientifiques internationales.
Philipp Meyer est un écrivain américain.

Il a grandi à Baltimore dans le Maryland.

Après avoir travaillé pendant cinq ans comme mécanicien et occasionnellement comme bénévole à Baltimore Shock Trauma Center, Philipp Meyer a tardivement repris ses études à l'Université Cornell, où il a étudié l'anglais. Puis il a travaillé comme trader chez UBS avant de se consacrer à sa passion : l'écriture.

Lorsque les tentatives de publication de son roman a échoué, Meyer a trouvé des emplois comme technicien médical des services d'urgence et ouvrier du bâtiment.

Il se préparait à une carrière à long terme comme un auxiliaire médical lorsque, en 2005, il a reçu une bourse à l'Michener Center for Writers à Austin, au Texas, où il a écrit une grande partie de son premier roman "Un arrière-goût de rouille" (American Rust, 2009), qui a fait l'unanimité de la critique et du public outre-Atlantique.

En 2015, il est lauréat du prix AFD et Littérature monde pour son second roman "Le Fils" (The Son, 2013), lors du festival international du livre et du film Étonnants voyageurs à Saint-Malo

Il vit à Austin, Texas.

site officiel : http://www.philippmeyer.net/
Voir plus
Philippe Huet est un écrivain et journaliste.

Après obtention de son baccalauréat, il intègre l'une des deux écoles supérieures de journalismes de l'époque où il est un élève brillant. Après ses 3 années d'études, il intègre le journal "Le Havre" pendant 6 ans. Il a l'ambition de devenir grand reporter. Il obtient ce poste en entrant à la rédaction de "Paris Normandie".

Pendant quinze ans, il couvre de grands évènements tels que des déplacements présidentiels, le Tour de France, des guerres (notamment au Liban), des condamnations à la peine de mort, ou encore la catastrophe aérienne d’Ermenonville du 3 mars 1974 où il arrive en premier sur les lieux.

En 1989, Philippe Huet démissionne de son poste de directeur adjoint du journal "Paris Normandie" et entame, parfois en collaboration avec son épouse Elizabeth Coquart, une carrière littéraire qui inclura documents, œuvres biographiques et romans policiers.

Il est l'auteur des "Les Quais de la colère" (2005) et de nombreux romans noirs, dont "Quai de l'oubli" (1994) et "Nuit d'encre" (2012). Grand prix de littérature policière pour "La Main morte" (1995).
Voir plus
Originaire de Tours, Philippe Huet est auteur, journaliste animalier et guide accompagnateur de voyages d'observation.

Entrainé dès sa plus tendre enfance par son père sur les chemins et sentiers de Touraine et de Sologne, il se passionne depuis toujours pour la faune sauvage et la protection de l'environnement.

Après une carrière de journaliste qui débute en 1986 dont dix années passées au magazine Science et Nature comme rédacteur en chef-adjoint et au sein duquel il a créé les magazines Animaux Sauvages et L’Autre Voyage (rédacteur-en chef), il a mené ensuite, jusqu’en 2004, une carrière de réalisateur de documentaires animaliers (Phasmy Productions).

Il a réalisé et/ou produit plus d’une centaine de documentaires animaliers pour plusieurs médias (Arte, La 5, France 3, Escales, Animaux). En outre, ses écrits de voyages sont parus dans de nombreux magazines (Figaro Magazine, 30 Millions d’Amis, Terre Sauvage, Géo, Horizon Nature, Vivre avec les Oiseaux, etc.).
Philippe Huet a réalisé des reportages dans le monde entier (Bornéo, Patagonie, Spitzberg, Islande, Caraïbes, Mexique, Etats-Unis, Biélorussie, Roumanie, Crète, Turquie, Israël, Comores, Kenya, Bénin, Niger, Burkina Fasso, Mali, Sénégal, Mauritanie, Tunisie, Côte d’Ivoire, Namibie, Egypte, Scandinavie, Espagne, Italie, etc.).

Après une carrière de journaliste et de réalisateur dans les domaines de la protection de la nature et de l’environnement, il se consacre exclusivement à l’accompagnement de voyages pour l’agence Yuhina ainsi qu’à son gîte de chambres d'hôtes situé dans le Sud Vendéen La Claverie.

Depuis 2004, il se consacre à son métier d’écrivain (une soixantaine d'ouvrages à ce jour) et à celui de guide de voyages (du Bénin au Chili, du Kenya à Bornéo et de l'Islande a l'Espagne, en passant par l'Egypte...). Il est membre de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, et de l’association Ferus dont le but est de protéger les grands prédateurs.
Voir plus
Du spectacle vivant en passant par les ateliers formatifs à l'art du conte, de la radio en passant aux CD, il était normal que Krystin Vesterälen, dans son exploration de nouvelles rencontres et dans sa volonté de transmettre des valeurs et une richesse culturelle, écrive des contes et des légendes de la tradition orale et des contes d'aujourd'hui.

https://krystin-vesteralen-auteur.jimdo.com/