AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
BlackKat28 mars 2017
Du feu de l'enfer de Sire Cédric
C’était le moment où Manon intervenait. Elle ralentissait le processus du temps sur la chair inanimée. Elle rendait les morts présentables pour que les vivants puissent faire leur deuil.
Commenter  J’apprécie          10
Jacquesalit28 mars 2017
Le complexe du papillon de Annelise Heurtier
Comme dit Louison en parodiant la CPE : "L'habit ne fait ni le moine ni la bombasse, mademoiselle. Ce n'est pas en vous maquillant comme une voiture volée que vous allez ressembler à Beyoncé."
Commenter  J’apprécie          00
candicemarm28 mars 2017
Les Cabanes de l'Océan de Maryline Jaquet
Je tiens à toi, Mathilde. Je sais que tu n’aimes pas que je te le dise, mais oui, j’aime être avec toi. J’aime ce que tu vis, j’aime ce que tu es et j’aime celui que je suis quand je suis avec toi.
Commenter  J’apprécie          00
eafriat28 mars 2017
Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle
psychologie, développement personnel
Commenter  J’apprécie          00
fanfanouche2428 mars 2017
Pauvres petits chagrins de Miriam Toews
Très bien, le cerveau est un organe conçu pour régler les problèmes et si le problème est la vie, l'impossibilité de la vivre, un cerveau rationnel et fonctionnel cherchera un moyen d'y mettre fin. Non ? Je ne savais pas quoi faire. (...)

Il faut que tu vives, il faut que tu aies envie de vivre, il faut absolument que tu vives. C'est l'impératif suprême, la toute première règle de l'univers. (p. 181)
Commenter  J’apprécie          70
laulautte28 mars 2017
Le livre de Dave de Will Self
Les femmes, c'est comme les ouragans : quand elles débarquent, elles sont tout humides et chaudes, et quand elles foutent le camp elles vous prennent votre maison et votre voiture.
Commenter  J’apprécie          40
Boulibooks28 mars 2017
Moka de Tatiana de Rosnay
J'avais été sur Internet trouver des vieux modèles de Mercedes. Celle qui avait renversé Malcolm devait être un modèle 500 SE. Elle devait dater de la fin des années 80. Elle était marron. Chez Mercedes, on appelait ce coloris précis "moka". Coma en verlan.
Commenter  J’apprécie          10
Guillaume4228 mars 2017
Au coeur des villages de france Provence-Alpes& Côte d'Azur de Alexandre Grenier
ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE



Dénommé jusqu'en 1970 Basses-Alpes, ce département limitrophe de l'Italie a décidé, en changeant de nom, de se rapprocher de la douceur de vivre qui sied à la Provence.
Commenter  J’apprécie          10
bouma28 mars 2017
Embardée de Christophe Léon
Quand une femme me tirera de sous mon lit, qu’elle me demandera de me taire et que je me défendrai comme une tigresse, la première image que je verrai, lorsqu’elle aura avec l’aide d’un homme réussi à me dénicher de ma cachette, sera l’HOMMOT qui recouvre un pan de mur de ma chambre et que nous avons fait entrer en fraude dans le ghetto, les autres ayant été détruits par les autorités.
Commenter  J’apprécie          00
viduite28 mars 2017
Le bon hiver de Joao Tordo
Voilà quel a été le problème : comment avancer sans dénoncer les crimes qui furent commis ? Comment poursuivre ce récit, en sachant qu’il constituera une lourde sentence contre ceux qui y sont évoqués, vivants ou morts, alors que je suis le seul responsable de son élaboration et donc tout à la fois accusé, avocat et juge dans la construction d’une affaire qui se fait au détriment de ses protagonistes ?
Commenter  J’apprécie          20
Margaria28 mars 2017
Histoires des Jean-Quelque-Chose, tome 6 : Une belle brochette de bananes de Jean-Philippe Arrou-Vignod
Mais papa était catégorique : jardin ou pas, pas d'animaux à la maison. Il ne reviendrait pas sur sa décision. Jusqu'à ce que Jean-F. Trouve une tortue dans le jardin (…) Les autres uniques exceptions, ça a été Wellington et Zakouski, les poissons rouges offerts par papy Jean. Puis il y a eu Batman, le chinchilla de Jean-C. et puis Victor, un coq nain si colérique qu'aucun voleur ne se serait risqué dans le jardin de peur de se faire déchiqueter les chaussettes par son bec acéré.
Commenter  J’apprécie          00
louloutediary28 mars 2017
En voiture, Simone ! de Aurélie Valognes
"Quand on se met en couple, chacun vient avec un sac à dos plein de pierres. Les pierres représentent notre passé et conditionnent qui nous sommes aujourd'hui. Pour certains, le sac à dos est plus lourd à porter que pour d'autres".
Commenter  J’apprécie          00
louloutediary28 mars 2017
En voiture, Simone ! de Aurélie Valognes
Jacques et Martine sont les heureux parents de trois garçons : Alexandre, Matthieu et Nicolas, tous trois en couples. Ils sont également grands-parents de Jules & Paul.

Oui mais voilà, leurs belles-filles détestent venir chez eux, et pour cause : Jacques a un humour lourd, n'est jamais content et est parfois, il faut l'avouer, insupportable.

Chaque réunion de famille est une épreuve et Martine n'en peut plus. Son mari est mis en garde. Soit il change, soit cela va mal se terminer !



Je cherchais une lecture fraîche et qui me change les idées, et ce livre est tombé à pic !

Plongée au sei nde la famille Le Guennec, j'ai ri et souri, en me disant que j'avais bien de la chance d'avoir une jolie belle-famille, et une belle-mère adorable.



Le sarcasme de Jacques m'a plu. Avec lui, personne n'est épargné, et surtout pas ses belles-filles ! Je les ai trouvées bien patientes. Personnellement, je n'aurai pas laissé passer la moitié de ses remarques. Belle-famille ou pas, comme le dirait Martine, c'est limite !



Mais revenons aux personnages. Ils m'ont tous séduite par leurs personnalités différentes et parfois caricaturales. Ma préférence va à Jeanne, la dernière belle-fille de la famille Le Guennec. Bien décidée à ne pas se laisser faire par qui que ce soit, elle saura vite remettre Jacques à sa place. Et pourtant, un lien particulier va finir par les souder.



Ce livre allie humour et bonne humeur, et je suis ravie d'avoir pu découvrir Aurélie Valognes à travers cette famille atypique ! J'ai hâte de la retrouver dans son premier roman, "Mémé dans les orties".



C'est une lecture que je vous recommande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sachenka28 mars 2017
Habel de Mohammed Dib
Les mêmes choses arrivent-elles aux mêmes endroits?
Commenter  J’apprécie          70
livresetbonheurs28 mars 2017
Reste le chagrin de Catherine Grive
Les premiers temps après sa mort, j’avais tenu la pièce fermée à double-tour. Il n’y avait pourtant pas joué longtemps, me répétaient filles et mari, mais c’était ici que je pensais le mieux à lui, qu’il me revenait en couleurs, vivant. Plus vivant qu’au pied des arbres où il construisait des cabanes, qu’au bord de la rivière où il érigeait ses barrages, que dans sa chambre pleine de recueils de poésie.

Plus vivant que le jour où il nous avait annoncé que nous allions devoir rentrer sans lui.
Commenter  J’apprécie          00
ange7728 mars 2017
Ascendance, tome 1 : Le Baptême du Soleil de Bastien Pantalé
Le questionnement typiquement humain concernant la vie extra-terrestre se résolvait soudainement avec abondance et diversité. La population scientifique terrienne ne serait jamais prête pour cela.
Commenter  J’apprécie          40
bouma28 mars 2017
Tangapico de Didier Lévy
Marcus devait prendre le vapeur et remonter le fleuve Tangapico jusqu’à sa source pour retrouver son père, le temps des grandes vacances. 458 kilomètres de navigation, seul ou tout comme, au milieu des moustiques, des crocodiles et des lianes.
Commenter  J’apprécie          00
Cyelle28 mars 2017
Idéal Standard de Aude Picault
Je ne veux plus vivre comme un placard à moitié fermé
Commenter  J’apprécie          10
fanfanouche2428 mars 2017
Morsures de Hélène Bonafous-Murat
" Mais quelle comparaison peut-on faire entre les plus beaux livres et le cerveau d'un homme savant ? Sans doute ce cerveau est un recueil infiniment plus précieux et d'une belle invention que le livre. C'est dans ce petit réservoir qu'on trouve à point nommé toutes les images dont on a besoin. On les appelle; elles viennent. On les renvoie; elles se renfoncent je ne sais où...(...)"- Fénelon, Démonstration de l'existence de Dieu
Commenter  J’apprécie          30
BRAEM28 mars 2017
Eloge de la gentillesse de Emmanuel Jaffelin
Nul morceau de bravoure dans l'acte gentil, mais une poussière de bonté qui finit en nuage prometteur d'une bonne récolte.
Commenter  J’apprécie          00