AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Chaos, Tome 2 : Les terres grises
24 mars 2017
Chaos, Tome 2 : Les terres grises de Clément Bouhélier
★★★★★
★★★★★
En Résumé : Je suis ressorti de ma lecture de ce second tome de ce diptyque avec une impression pas complètement convaincu. L’ensemble n’est pas non plus complètement mauvais, mais voilà trop de longueurs ont fait que je n’ai jamais été totalement happé par ce récit. Les terres grises ne sont pas mauvaises et donnent envie d’en apprendre plus par son côté mystérieux, mais aussi par son ambiance sombre, sauvage, violente avec aussi ce petit côté inhospitalier qui fait qu’on tourne les pages pour savoir comment ils allaient s’en sortir. Sauf que la façon dont l’intrigue avance m’a paru un peu trop répétitive, reprenant un peu le même schéma. Concernant les personnages, même s’ils ne manquent pas non plus d’attrait je trouve que ce qui les rendaient différents dans le premier tome ici disparait pour nous offrir un « simple » groupe d’aventuriers. De plus certaines relations et certains liens m’ont paru un peu brusques voir mal construits. Cela ne les empêche pas pour autant d’offrir de nombreux rebondissements et aussi de se révéler intéressants dans leurs envies et leurs émotions. J’ai aussi regretté une fin un peu « happy-end » à mon goût même si cela ne l’empêche pas d’être percutante, quelques simplicités ainsi que le fait de ne pas voir plus de mondes pour ce genre de récit. Au final une lecture mitigée même si intéressante, le tout porté par une plume incisive et efficace et je lirai avec plaisir d’autres écrits de l’auteur pour voir son évolution et ce qu’il propose.





Retrouvez la chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Danser au bord de l'abîme
24 mars 2017
Danser au bord de l'abîme de Grégoire Delacourt
★★★★★
★★★★★
La 4è de couverture assez succincte m'a attirée, et parce que j'ai aimé La Liste de mes Envies, me voilà plongée dans ce roman que j'ai littéralement dévoré.

Sensible au ressenti d'Emma, bouleversée par ce qu'elle traverse, par les décisions qu'elle a prises et qu'elle se retrouve à "subir"....

Le couple, la force du couple, le délitement du couple..... et finalement le lien qui a existé & qui existe toujours entre 2 personnes qui s'aiment, se sont aimés.... et qui s'aimeront toujours un peu ?

Véritable coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          10
Quand monte le flot sombre
24 mars 2017
Quand monte le flot sombre de Margaret Drabble
★★★★★
★★★★★
Quand je prends la mesure du nombre de citations qui me parlent bien et/ou qui me touchent, je me dis qu'il recèle de nombreuse pépites. Et en même temps, je ne peux pas m'empêcher d'être terriblement déçue ou de ne pas comprendre les raisons qui font qu'au final, je ne suis pas du tout emballée par Quand monte le flot sombre.

Je me suis laissée tentée et séduire par l'article lu dans Télérama. Ma déception est peut-être à la hauteur de mes attentes quand je démarre un livre sur la vieillesse. Or je constate que je n'ai jamais été touchée par Fran, ni par aucun autre personnage de ce livre. Il m'a ennuyée presque dès le début. Aussi ai-je survolé de nombreux passages, notamment ceux qui se passent aux Canaries. le style ne me convenait pas du tout. J'ai l'impression d'être passée complètement à côté. Je le prêterai quand même à des amies car je suis très curieuse de savoir ce qu'elles en penseront.

J'espère que le clafoutis aux tomates cerises de Véronique de Buron me plaira davantage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Le Magasin d'Antiquités
24 mars 2017
Le Magasin d'Antiquités de Dickens Charles
★★★★★
★★★★★
Sentimentalisme de personnages et d'époque à la sévérité de jugements sans pareil.



Histoire à connaître avec ses rebondissements et errances de vies et de styles.
Commenter  J’apprécie          30
Testament
24 mars 2017
Testament de David Gibbins
★★★★★
★★★★★
Classique du style. Mais toujours intéressant, rythmé et passionnant.



Commenter  J’apprécie          00
L'affreux Pastis de la rue des Merles
24 mars 2017
L'affreux Pastis de la rue des Merles de Carlo Emilio Gadda
★★★★★
★★★★★
Place au Audiard italien ! Oui oui, je me suis cru en train de visionner les grandes scènes des Tontons flingueurs ou du Clan des Siciliens. Argot truculent que la nouvelle traduction reproduit fidèlement qui nous séduit à chaque mot et chaque page. On rit beaucoup, on s'émerveille devant ce langage quasiment disparu hélas. AU cours de ce pseudo polar comique on se retrouve immergé dans l'Italie un peu grandiloquente, un peu caricaturale mais qui dévoile au fur et à mesure un très grand charme.

L'auteur nous happe littéralement dans un récit sans nécessairement d'objet précis mais en nous faisant voyager dans une époque, dans un pays, dans une culture que les personnages mettent fortement en valeur. UUn immense coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          00
Le protectorat de l'ombrelle, Tome 2 : Sans..
24 mars 2017
Le protectorat de l'ombrelle, Tome 2 : Sans forme de Gail Carriger
★★★★★
★★★★★
Un tome vraiment génial, qui m'a réconcilié avec la série après un premier tome qui n'avait pas été aussi bien que je l'espérais.



Cette fois ci Alexia se retrouve un matin seule, son mari disparu alors que tout lui tombe dessus. En effet les armées rentrent d'une longue campagne et il se trouve qu'une grosse partie des troupes sont des garous. En fait que femelle alpha elle va devoir trouver un moyen de s'en sortir sans qu'il soit présent. Au même moment une catastrophe arrive car d'un coup sans raison une épidémie de normalisation arrive et que tout le monde pense qu'elle est en partie au moins coupable.



La pauvre Alexia, elle en prend pour son grade au début et elle s'affirme énormément. Elle va montrer à tout le monde que c'est elle qui commande ! J'ai adoré ces passages, haha.



Bon on est tous d'accord pour dire que le point vraiment positif de cette série c'est l'humour. Et ce tome est particulièrement réussi, il y a des conversations d’anthologie dedans, notamment celle quand ils arrivent en écosse. Je crois bien que ça fait des années que je n'ai pas autant rigolé sur un livre. ça fait vraiment du bien.



18/20


Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le Bout du Monde : Nos plus belles années
24 mars 2017
Le Bout du Monde : Nos plus belles années de Edith Reffet
★★★★★
★★★★★
Un très beau récit. Un très beau témoignage, plein de sincérité.

On y découvre une jeune institutrice qui prend ses fonctions Au Bout du Monde, seule, au fin fond de la campagne, sous l'Occupation. Le rêve non ?

Non, effectivement.

Mais si les débuts sont difficiles, elle va tout de même réussir à trouver des petits instants de bonheurs.

Commenter  J’apprécie          00
Scorpi, tome 1 : Ceux qui marchent dans les..
24 mars 2017
Scorpi, tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres de Roxane Dambre
★★★★★
★★★★★
Un tome vraiment sympathique et fun bien qu'un peu trop facile et rapide.



Dans ce livre nous suivons Charlotte une jeune comptable dans une grosse firme. Elle se fait harceler par un supérieur mais heureusement elle a ses amies pour la soutenir. Un jour alors qu'elle rentre elle trouve sur le pas de sa porte un enfant de 10 ans seul, assis dans la pluie. De cette rencontre va découler une série d'aventures qui vont totalement chambouler la vie paisible de la pauvre Charlotte, car elle va découvrir un monde qu'elle n'imaginait pas du tout, caché du notre ou gobelins, lutins et dragons vivent ....



En fait c'est un tome qui sentimentalement parlant est super, on se met à adorer les personnages, c'est léger, plein d'humour, ça repose sur de bons sentiments et tout. Mais sur le fond il y a quand même des facilités quand on y pense, même si certaines sont expliquées plus tard ce qui fait que ce n'est pas si mal non plus ^^

C'est sur que si vous cherchez une lecture sérieux et profonde, avec un background développé et une intrigue complexe passez votre chemin, mais si vous cherchez la bonne humeur, les sourires et l'amour, c'est vraiment le livre parfait !

Le rythme est vraiment rapide, il n'y a pas de temps mort, tout s'enchaîne de façon fluide. Je pense, vu ce que j'en ai lu pour l'instant, que cette série suivra le même principe que l'autre série de l'auteur, à savoir une romance comme premier tome et ensuite une séries d'enquêtes dans le monde fantastique !



16/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
October Daye, tome 6 : Ashes of Honor
24 mars 2017
October Daye, tome 6 : Ashes of Honor de Seanan McGuire
★★★★★
★★★★★
Haaa, encore un super tome, décidément cette série est géniale ^^



Encore une enfant perdue, décidément October est souvent sollicité pour ce genre de boulot. Mais ce boulot la ne sera pas comme les autres, car l'enfant en question est une téléporteuse, et elle n'a aucune idée de ce qu'elle fait. Quand elle commence à forer des trous jusqu'au plus profond de Faerie, la partie condamnée par Obéron depuis des siècles car trop instable et dangereuse, Toby se rend compte qu'elle a vraiment intérêt à se dépêcher car les conséquences d'une réouverture de la zone pourraient être fatales pour les habitats fae communiquant avec le monde des humains ...



Dans ce tome on prend un petit break par rapport à l'histoire principale en nous proposant une intrigue indépendante. Je l'ai adoré parce qu'il nous permet de vraiment avoir une image bien plus importante de ce qu'est vraiment la Faerie dans ce monde. Jusqu'ici nous avions juste traversé quelques zones, les plus proches de notre réalité mais nous n'en savions pas beaucoup plus. C'était vraiment un plaisir de voyager un peu plus et de s'imaginer ce que devait être la faerie à son époque de gloire, avant qu'elle devienne folle ( car elle est vivante) .

C'était un tome vraiment plein de suspense, une course effrénée pour essayer de retrouver un enfant perdu et effrayé qui ne sait pas ce qu'il fait. Une réussite encore une fois !



18/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lords of Essex, tome 1 : My Rogue, My Ruin
24 mars 2017
Lords of Essex, tome 1 : My Rogue, My Ruin de Page Morgan
★★★★★
★★★★★
Premier tome d'une nouvelle série de romance historique portée par un duo d'auteur, My Rogue, My Ruin, a su me séduire et a été une bonne lecture.



Archer Croft, Marquis de Hawksfield, fils d'un Duc, pourrait sembler être le célibataire de l'année, si ce n'est sa réputation d'homme à femme assez sombre. Pourtant derrière sa façade de Lord se cache un tout autre personnage. Il est en fait le célèbre gentleman masqué qui attaque sans violence de riches carrosses pour leur dérober leurs objets de valeurs. Il ne fait pas ça pour l'adrénaline, ni pour se remplir les poches, mais pour continuer les œuvres caritatives de sa mère décédée que son père n'a aucune envie de financer, préférant utiliser jusqu'à son dernier denier dans la débauche et le luxe.



Lady Briannon Findlay, Brynn pour les intimes, est la voisine d'Archer depuis des années, ils se connaissent depuis qu'ils sont enfants, sans avoir noué la moindre relation autre que de bon voisinage.

Lorsque Brynn et ses parents sont attaqués par le Rodeur masqué, celui ci admire son courage. Mais Brynn aussi a été marquée par cette rencontre, éveillant sa soif d'aventure et d'en savoir plus. Elle va chercher à en savoir plus sur ce personnage, tout en redécouvrant d'un autre coté Archer sans son masque, car c'est en allant chez lui qu'elle fut attaquée.

C'est à se moment la qu'Archer se met à recevoir des lettres de menaces et qu'une personne l'imitant sème la terreur en attaquant vraiment très violemment ces victimes, les passant à tabac et n'hésitant pas à tuer.

Brynn a vraiment choisi le mauvais moment pour mener son enquête, et cela va la rapprocher d'Archer qui n'a aucune envie qu'elle se fasse blesser en partant à sa recherche.



Ce que j'ai bien aimé, c'est qu'en plus de la romance et du rapprochement des personnages, il y a aussi toute l'enquête sur le faux gentleman masqué.

En plus j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ce dénouement, à ce coupable, l'auteur a vraiment bien réussi à cacher son jeu, bien joué. J'ai bien aimé aussi, le double jeu d'Archer, et la pauvre Brynn qui se retrouve balancée entre les deux hommes sans savoir que c'est la même personne. Ça reste classique sur ce point, même si ce n'est pas aussi linéaire que ça dans le livre.

L'intrigue était assez longue, et contrairement à pas mal d'autres romances avec une enquête au milieu elle était vraiment fournie, ce n'était pas une excuse pour avoir un contexte de romance ici.



Par contre il y a quelques détails qui m'ont un peu interpellé. Par exemple on n'a pas vraiment d'explication sur le pourquoi Brynn a appris à se battre avec une épée et à tirer, et j'ai trouvé ça un peu dommage, parce qu'on voit par plein d'autres aspect qu'elle est une jeune fille typique de l'époque. Donc ça entre un peu en contradiction vu qu'il ne semble pas y avoir d'explication rationnelle au fait qu'elle se comporte tellement de façon anti-lady. J'ai eu un peu l'impression que ce n'était qu'une excuse pour la rendre un peu plus mobile et rebelle et donc c'était un peu dommage. J'ai trouvé aussi un peu bizarre qu'on n'entende quasiment jamais parler de son père, en fait il est la mais sans être la, il doit avoir 2 lignes de dialogue dans tout le roman, au tout début, et ensuite pff il fait figure d'abonné absent.



Le second point que j'ai trouvé un peu à coté de la plaque c'est la réputation d'Archer (et du frère de Brynn) qui sont censés être tout les deux des mauvais garçon, donc qu'on imagine jouant, ayant des maitresse et se comportant mal. Mais en fait au final c'est totalement faux, aucun des deux personnages ne correspond à cette description, et surtout pas Archer, qui a toujours refusé la compagnie féminine et les jeux, à cause de son père, et qui ne vit même pas à la capitale, préférant leur maison de campagne à l'écart. Résultat il ne devrait pas être connu et encore moins avoir ce genre de réputation.



J'ai trouvé que sur ces coup les auteurs c'étaient un peu ratées, j'imagine que c'était pour donner un air canaille à leurs personnages (féminin et masculins) mais ça ne marche pas pour moi.



En dehors de ça j'ai trouvé le style très sympa, il faisait d'époque sans être lourd et dense, bien dosé quoi. Le rythme aussi était fluide, il n'y a pas de temps mort dans le romance, tout s'enchaîne sans problème.



Au final une petite romance très sympa !



16/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sur les chemins noirs
24 mars 2017
Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson
★★★★★
★★★★★
Infatigable Sylvain Tesson ! Après sa stupide chute d’un toit et se retrouvant sur un lit d’hôpital, que croyez-vous qu’il ait en tête ? Eh bien, il se fait tout simplement la promesse de repartir à nouveau, une fois son corps raccommodé, mais cette fois, plutôt que d’arpenter les grandes étendues de la Russie, il décide de parcourir la France.

En effet, on a tellement l’habitude de partir en voyage dans des pays lointains que l’on finit par oublier que son propre pays recèle des trésors cachés et de nombreuses contrées à découvrir.

A peine remis sur pied, quoique encore un peu bancal et handicapé par certaines lésions, il entreprend de sillonner les sentiers campagnards, loin des villes (autant que possible) et c’est ainsi qu’il part « Sur les chemins noirs », à pied, la marche comme remède.

Il débute son périple près des Alpes du Sud (le 24 août 2015) avec comme but, celui d’atteindre la pointe nord du Cotentin (où il arrive début novembre 2015).

Si les paysages traversés et décrits sont tout à fait différents de ceux que l’on a connus avec notre baroudeur (par exemple « Dans les forêts de Sibérie » ou « Bérézina », parmi tant d’autres), on retrouve un Sylvain Tesson volontaire, qui garde tout son humour et nous livre ses réflexions.

Traversant la Provence, les Cévennes ou l’Aubrac et le Massif Central, en suivant ces chemins inscrits en petits traits noirs sur les cartes IGN, « les chemins noirs », l’auteur nous livre une leçon de géographie, des pensées sur les changements géologiques, la description de la flore et de la faune (ici principalement des petites bêtes, des insectes). Mais il nous fait aussi une leçon d’Histoire et nous fait part d’une certaine poésie avec son style particulier.

Ce livre est également un récit de voyage intérieur et l’écrivain qui n’a rien perdu de sa gouaille, mais qui, à présent, ne peut plus toucher à une seule goutte d’alcool (trop c’est trop. Il faut dire adieu au vin, à la mousse et se mette à l’eau ou au jus de fruits...), nous fait partager une très belle balade, celle d’un personnage de plus en plus courageux car il doit surmonter de multiples douleurs causées par son accident.

Heureusement que, de temps en temps, il a la visite de certains amis qui ont parcouru la Russie avec lui et qui viennent l’accompagner quelques jours pendant sa marche (je veux parler de Thomas Goisque, Cédric Gras et Humann). Une de ses sœurs vient aussi et la nuit est assez cocasse. Je ne pense pas qu’elle serait prête à renouveler l’expérience…

Donc, si l’aventure vous tente, Sylvain Tesson n’a pas changé moralement. Physiquement, c’est autre chose car, pour ce voyage il était bien amoché et il en parle fort bien (et avec humour) page 51 :

« Mon accident m’avait affligé d’une paralysie faciale et ma grimace fascinait les enfants dans la rue. Même les chiens me regardaient bizarrement. Ma bouche, tordue, tombait sur le côté, le nez était de traviole, la joue droite enfoncée, l’œil exophtalmique. Un freak en somme. »



Mais son esprit est toujours aussi vif et il est prêt à recommencer, ce qui ne m’étonne pas de lui. Et pourquoi pas ? Venant de lui, ce ne serait pas étonnant. Cela donnerait lieu à d’autres récits au cours desquels il aurait, espérons-le, recouvré un peu plus de santé.

Et de toute façon, tel qu’on le connaît, il ne rêve que de marcher. C’est sa devise, sa médecine qui lui permet de se dérouiller car, une fois la machine lancée, il suffit de continuer.

C’est une belle leçon de courage que nous donne l’auteur et on ne peut que lui souhaiter un prompt rétablissement afin de nous faire partager son goût de l’aventure.

Merci Sylvain Tesson pour ce livre et à bientôt, j’espère.

Je n’ai pas résisté à l ‘envie de vous communiquer ces deux critiques (et elles sont nombreuses :



«C’est peut-être la leçon de cette marche à l’ombre des futaies : pourquoi passer une vie à cavaler ?»

Astrid de Larminat, Le Figaro Littéraire

« Une odyssée que Sylvain Tesson relate avec talent, humour et belle distance par rapport à soi-même. Une respiration formidable. »

Bruno Frappat, La Croix

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient..
24 mars 2017
Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson
On commence l'histoire avec Mikael Blomqvist, (le co-fondateur de la revue Millenium) ou plutôt son jugement où il est condamné pour diffamation. Il est dans une mauvaise posture et il remet en question beaucoup de choses dans sa vie, notamment sur son travail.

A coté de cela on suit l'histoire de Lisbeth (où finalement on apprend pas grand chose sur son passé, peut être dans les prochains tomes ?) bref malgré son apparence frêle on apprend au cours de l'histoire qu'il ne faut pas lui chercher des noises. Elle est asociale et travaille lorsqu'elle le souhaite mais quand un sujet l'intéresse elle travaille sans compter.

Après son jugement , Mikael trouve judicieux de s'éloigner un peu de la ville et de Millenium, il accepte donc la proposition d'Henric Vanger qui lui propose une très bonne rémunération pour faire des recherche sur la disparition d'Haret Vanger qui a disparue il y a près de 40 ans.

Cela semble impossible, comment découvrir des révélations 40 ans plus tard quand tous les autres ont échoués ? Que cache la dynastie Vanger ? Les chances pour que l'un des membres de la famille ait joué un rôle dans la disparition d'Hariet sont élevées mais qui peut être suspecté ?

On s'attache à Mikael et Lisbeth qui sont deux profils complètement opposés et pourtant ...

Un bon polar bien prenant où l'on n'a pas le temps de s'ennuyer et qui me donne bien envie de continuer la trilogie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Juste la lumière
24 mars 2017
Juste la lumière de Pascale Dewambrechie
★★★★★
★★★★★
J'ai tout simplement adoré Juste la lumière, une histoire de femme qui, après L'Effacement, le premier roman de Pascale Dewambrechies que j'ai dévoré et qui a résonné en moi d'une manière si intime, m’a parlé autrement mais de tout aussi près. J’ai voyagé dans l’espace et dans le temps avec Eva, empathique de son parcours, admirative de son courage, de l’enfance à la passion, de la maladie à la résilience... Il y a des phrases, des pages entières, que j’ai relues à haute voix une fois le livre terminé pour en apprécier la construction, le rythme, la justesse, tant elles étaient belles.

Dès le prologue, Pascale Dewambrechies utilise le "tu" : quelle réussite, quelle expérience, quelle puissance ! J’ai eu l’impression que l'auteur s’adressait directement à « moi » lectrice, devenue protagoniste de l’histoire, presque « mise à la place » d’Eva.

Juste la lumière est un petit bijou de littérature à découvrir et à faire découvrir de toute urgence !
Lien : http://www.editions-passiflo..
Commenter  J’apprécie          10
La Maîtresse de guerre
24 mars 2017
La Maîtresse de guerre de Gabriel Katz
★★★★★
★★★★★
Une lecture sympathique mais a qui il a manqué un petit quelque chose pour que je l’apprécie vraiment.

En fait je crois que le point qui a moins marché pour moi se sont les personnages.



Je n'ai pas vraiment réussi à m'attendrir pour Kaelyn. Elle partait bien pourtant mais l'idée qu'elle devienne l'amante d'Hadrian m'a vraiment déçu. J'avais l'impression qu'elle n'arrivait la ou elle n'en était que par coucherie ce qui retirait tout l’intérêt au personnage vu qu'il perdait ses qualités propre pour ne devenir que l'assistante de son homme. Et c'est ce qu'elle est dans la quasi totalité du livre, je n'ai pas eu cette impression de la voir évoluer et devenir "la maitresse de guerre", en dehors de la toute fin. Le livre se concentrait plus sur sa relation personnelle avec Hadrian que sur les progrès qu'elle faisait lors de sa formation et c'était un peu dommage. Au final la plupart du temps elle réussissait plus parce qu'on ne s'attendait pas à la voir réussir ou on était surpris de ses actions que parce qu'elle était douée, donc ça retirait encore une fois de sa capacité propre. Du coup son status de femme forte était vraiment très réduit.



Hadrian ne m'a pas non plus particulièrement impressionné, il trompe sa femme à la première occasion, il réagit plus comme un gamin qu'un homme, et ne démords pas de son envie de revenir dans cette ville et ce pays que je détestais (ce qui n'a pas aidé je dois dire xD).

Bon j'ai bien aimé ces capacités de Maitre de Guerre mais elles n'étaient selon moi pas assez développées. En fait on voit vraiment peu ce qu'il est capable de faire niveau stratégie, enfin ça reste vague quoi, "il a réussi et il nous a sauvé" et rien de plus. Par contre on le voit beaucoup en guerrier et la il est impressionnant mais justement, j'aurais préféré qu'on entre plus dans les détails sur le coté stratégie et moins qu'on le voit se battre à l'épée quoi.



Je n'ai pas non plus été vraiment convaincu par les autres personnages. Les hommes sont vraiment naïfs et limités. Ils croient les gens sur parole et se font avoir beaucoup trop facilement, surtout pour les personnages au pouvoirs, que ça soit d'un coté ou de l'autre..

Sans parler de l'Ex de Kaelyn qui est vraiment caricatural au souhait dans l’excès du début à la fin. Un vrai gamin ..en fait tout les hommes de cette histoires sont de grand enfants qui pensent tout savoir et finissent par se faire avoir du premier coup.



En fait le souci c'est qu'à trop vouloir forcer sur "les femmes au pouvoir" on fini par rendre tous les hommes naïfs ou niais, excessifs ou névrosés, il n'y en a pas un qui rattrape le lot et qui est normal ou équilibré, Et pour moi ce n'est pas comme ça qu'il faut s'y prendre, c'est sur qu'en comparaison les femmes paraissent plus fortes mais au final elles ne le sont que par comparaison avec des ratés = gros fail.



Quand à la femme d'Hadrian non plus je n'ai pas réussi à avoir l'impression qu'elle était vraiment crédible. Elle a été élevé dans un pays ou les femmes ne sont que des moins que rien, elle vit dedans, elle sait qu'elle a de la chance que son mari n'a pas pris d'autres femmes/concubines pour l'instant, et pourtant quand il le fait elle s'insurge comme si c'était un crime qu'il aille avec une autre. Et elle va jusqu'au bout, elle ne pense a aucun moment aux conséquences de ses actes en pleine guerre, tant pis quoi, elle préfère voir son pays perdre et se faire massacré que d'attendre pour punir le "fautif". C'était beaucoup trop exagéré la aussi, surtout qu'on la disait intelligente et fine, et elle m'a paru tout l'inverse.



Quand au deux camp franchement même si le livre essaye de nous montrer l'absurdité de la guerre et de nous convaincre que le camp de départ sont les mauvais je n'ai pas du tout été convaincue. Non seulement le Sultanat est mal géré (par des naïfs comme je l'ai expliqué avant) mais leur façon de traiter les femmes et les esclaves ne passera jamais quoi qu'ils fassent. Du coup ça a bloqué pour moi à ce niveau, je ne comprenais pas du tout l’intérêt de nous dépeindre ce coté la comme étant les bons finalement, injustement attaqués par les mauvais.



Bon, ça ne retire pas non plus l’intérêt de l'histoire globale qui était intéressante et avec de nombreux retournements de situations. Le tout écrit avec un style très fluide et une aventure qui avance constamment et qui ne stagne jamais. Il y a un rythme dans ce livre (comme dans les autres de l'auteur pour l'instant) qui nous entraine à toujours avancer.

Quand j'ai commencé le livre je me suis fait la réflexion que ce livre ne se lisait pas, il se dévorait.



Du coup avis plutôt mitigé. Je l'ai lu rapidement et facilement mais j'ai relevé quand même pas mal de défauts qui m'ont fait sortir du récit dont principalement un manque de crédibilité (de finesse? de développement?) dans les personnages.



14/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
La fée de Verdun
24 mars 2017
La fée de Verdun de Philippe Nessmann
★★★★★
★★★★★
En voyant que ce livre avait été recommandé par le magasine Histoire Junior que j'apprécie et en qui je fais confiance, je l'ai emprunté à la médiathèque. Les thèmes me tentaient particulièrement.

L'histoire est une biographie romancée de Nelly Martyl, une femme qui a vraiment existé. Après avoir fait des débuts glorieux dans la musique ( elle a été cantatrice), elle devient infirmière lors de la première guerre mondiale. Alors par patriotisme, elle décide de chanter pour les poilus à l'arrière pour leur changer les idées et leur donner du courage d'où le surnom de" la fée de Verdun". Philippe Nessmann nous brosse le portrait d'une femme déterminée et incroyable.

On suit le narrateur dans ses recherches, on sait peu de choses lui hormis le fait que c'est un étudiant passionné d'histoire. Cela nous permet de se concentrer sur le personnage de Nelly qui est très intéressant. On apprend sa vie sans que cela soit monotone ou ennuyeux, au contraire!

Le récit nous en apprend plus sur la condition de vie des soldats dans les tranchées et sur la première guerre mondiale. C'est un roman historique ni trop court ni trop long qui possède une histoire intéressante et agréable à lire.

La fée de Verdun nous raconte le combat incroyable d'une femme au 20ème siècle.



Je vous invite à aller voir ce site sur la vie de Nelly Martyl, si cela vous intéresse:

http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/verdun-2016-le-saviez-vous-la-fee-de-verdun
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Le club des gentlemen, tome 2 : Le destin d..
24 mars 2017
Le club des gentlemen, tome 2 : Le destin de Merry Lane de Tessa Dare
★★★★★
★★★★★
Une bonne petite romance historique mais que j'ai moins aimé que la précédente dans la série.



Rhys St Maur rentre dans le village de son enfance, celui que ses parents ont abandonné après qu'un incendie ai ravagé leur château.

Mais l'endroit est méconnaissable, les habitants autrefois employés par sa famille sont quasiment tous parti car il n'y avait plus de travail et l'endroit est donc parsemé de ruines et quasiment vite.

Mais pas totalement, un bâtiment au milieu d'un petit centre ville résiste, c'est l'auberge de Meredith, la fille de l'ancien homme d'écurie de la famille St Maur, d'ailleurs elle et Rhys sont amis d'enfance.

Elle a bien changé la jeune femme, d'enfant toute mince elle est devenu une femme qui enflamme l'imagination de Rhys dés qu'il la revoit. Et c'est ainsi qu'il décide de la demander en mariage et de rester dans le coin pour reconstruire une habitation sur les ruines de l'ancien château ... Mais Meredith n'a pas envie de cette position, et il va être difficile de la convaincre, elle ... et surtout tous les autres habitants qui ne voient pas d'un bon œil l'arrivée de leurs ancien seigneur, après avoir vecu toutes ses années sans personne pour les surveiller ...



J'ai trouvé ce tome un peu moins bon que le précédent.

Par contre le principe de base de relationnel dans le couple est assez original, totalement inversé par rapport à ce qu'on a l'habitude de voir.



Ici c'est Meredith la plus libérée des deux, elle prendrais bien Rhys comme amant, elle est veuve et en a eu plusieurs depuis, ça ne la dérange pas du tout. Elle lui propose d'ailleurs à plusieurs reprise, jouant de ses charmes pour l'attirer dans son lit.

De son coté Rhys est un homme très déterminé, il est persuadé que c'est le destin qui l'a porté vers cet endroit, lui qui ne savaient plus quoi faire de sa vie et qui attendait quasiment la mort. Au début du roman il est d'ailleurs vraiment déprimé, il n'a plus la volonté de vivre.

C'est pourquoi quand il rencontre Meredith il a une espèce de révélation : son bonheur sera dans un mariage avec la jeune femme. Et il ne change pas d'avis, pas question de folâtrer avant qu'elle accepte qu'il lui passe la bague au doigt.



Bref, ce retournement de situation m'a bien fait rigolé mais j'avoue qu'il y avait des passages que j'ai trouvé un peu long au milieu.

J'ai bien aimé le personnage de Cora, et tout ce qui en découle. On en apprends plus sur les circonstance de la mort de Leo, et c'était vraiment triste au final.



Une romance que j'ai bien aimé lire mais qui ne restera surement pas très longtemps dans ma mémoire malheureusement.



15/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Un seul jour
24 mars 2017
Un seul jour de Callie J. Deroy
★★★★★
★★★★★
Émouvant ! Magique !



Callie J. Deroy nous offre une très jolie histoire pour la Saint Valentin. Nina, caissière dans une supérette, a le moral au plus bas et est d’une humeur de dogue. Nous sommes aujourd’hui la Saint Valentin et cette fête lui rappelle douloureusement sa solitude. Mais si elle se trompait et si ce jour-là au contraire devait changer sa vie ?



J’ai adoré cette nouvelle qui commence par une situation qui concerne trop souvent les personnes seules, à savoir que les jours de fête ne font qu’aggraver ce sentiment de solitude et de ne pas faire partie de la vie. Mais Nina va faire une rencontre qui va tout bouleverser, et quelle rencontre !


Lien : http://au-pays-de-goewin.ove..
Commenter  J’apprécie          00
Feversong
24 mars 2017
Feversong de Karen Marie Moning
★★★★★
★★★★★
Et bin dites donc, on peut dire qu'on l'attendais ce tome. Et il n'a pas été du tout sous la forme que j'attendais donc ça m'a un peu surprise au début. Ceci dit j'ai vraiment bien aimé qu'on ai tant de révélations et que toute cette partie de l'histoire soit enfin terminée.



C'est vraiment difficile de parler de ce tome sans spoiler vu que tout part de la scène finale du précédent et rien qu'en parler dévoile une partie du mystère.

C'est pourquoi je ne ferais pas de résumé de ce tome mais j'en parlerais petit à petit en discutant du reste.



La forme déjà vu que c'est de ça que je parle dans mon introduction. En fait on a quasiment 2 demi tomes ici, plutôt qu'un. Comme si ce livre était deux tomes indépendants mis à la suite vu qu'ils ont une intrigue différente sur des sujets différents.

Le premier est la suite directe du tome précédent, plein d'action cette fois ci, on est loin des monologues du tome précédent. Plein de révélations aussi car on comprends mieux l'etat d'esprit de Mac et pourquoi on avait l'impression qu'elle était différente de la Mac d'avant.

Et j'ai trouvé ça génial, vous n'imaginez pas comme il est sympa de retrouve l'ancienne Mac, celle de la première partie de la série. Sans parler qu'il se passe la même chose avec Dani, petit à petit elle reprends vie, la Dani de Iced, celle qui m'avait tant séduite, et pas celle d'après.

Résultat je suis vraiment hyper satisfaite de cette partie du récit, j'ai l'impression que malgré tout ce qui c'est passé on revient un peu à l'origine de la saga et à ce qui me plaisait dedans.



La seconde partie change le ton. En fait on est vraiment sur du post apocalyptique, toujours sur fond d'urban fantasy bien sur, mais on a bien plus ce sentiment d’inéluctabilité, que la fin arrive, et vite et qu'il faut s'y préparer et/ou trouver une solution.

Et la encore j'ai adoré, j'avais l'impression de retrouver l'ambiance de Iced que j'aimais aussi énormément. Quand la nature est plus forte que l'homme et qu'il ne peux pas luter.



Et la résolution .... j'imaginais tout sauf ça !! Franchement c'était vraiment réussi, j'étais mitigée sur le tome 8 mais celui ci remonté vraiment le niveau.



Bon, tout n'est pas totalement résolu, et surtout un élément qu'on attendait depuis des tomes entiers, à savoir la relation Dani/Ryodan, qui au final n'a toujours pas évoluée. J'avoue que l'auteur à bien joué la dessus, car j'adorais Dancer et je suis vraiment super contente qu'il ai eu sa chance ! Un vrai plaisir de douceur.

On entends aussi parlé de l'ami bizarre de Dani qu'on voit sous la forme d'une nouvelle à la fin du livre et qui est aussi vraiment très sympathique ^^



Finalement un très bon tome qui pour moi ramène vraiment la série avant les tomes 7 et 8 qui étaient d'un niveau inférieur. J'ai adoré cette conclusion et qu'on ferme enfin la porte à cette intrigue pour commencer quelque chose de nouveau !



17/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
L'étranger
24 mars 2017
L'étranger de Albert Camus
Aimé
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1234 critiques

LeFigaro

1532 critiques

LeMonde

1183 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1441 critiques

Bibliobs

1153 critiques

LePoint

548 critiques

LesEchos

864 critiques

Lexpress

3316 critiques

Telerama

2289 critiques

LaPresse

1506 critiques

LaLibreBe...

882 critiques