Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2507002530
Éditeur : Luc Pire (2009)


Note moyenne : 4.38/5 (sur 8 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Sur les traces d’une communauté de saltimbanques, au XVIIe siècle. Dans la tradition des grands romans d’aventures, ce récit met en scène des personnages truculents au langage expressif et cocasse.

« Un tourbillon de sensualité où la jubilation altern... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par rolandm1, le 11 avril 2014

    rolandm1
    Marselane, un village comme il y en a tant. Chaque année, à la Saint-Luc, les saltimbanques arrivent, et restent quelques jours avec leurs roulottes et tout le matériel : c'est alors la fête.Cette année ils ne viendront pas , à la grand stupeur de tous les habitants. Ecrit dans certains passage en vieux-français, l'histoire peux se passer à n'importe quelle époque. Un conte ou une légende pour adultes !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par rolandm1, le 11 avril 2014

    Elle a quitté l'enceinte du camp et se dirige et marche vers la ligne verte de la mer. Ses pieds nus s'enfoncent dans le sable, et la forte haleine du vent fait danser ses cheveux. Des goélands la survolent en poussant d'âpres cris.
    -Hé, ne vas pas te baigner ce joud'hui, la mer est démontée. Farah continue de marcher devant elle. Des touffes de varech poussées par l'écume lui caressent bientôt les orteils : elle s'allonge dans le sable telle une anguille, se met à ramper à la rencontre des flots.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par rolandm1, le 08 avril 2014

    Et puis, il y a Farah qui s'est enfermée dans la roulotte. Elle avait quinze quand il l'avait trouvée au bord de la route, errant pieds nus. Il avait arrêté sa carriole, lui avait donné un peu de pain et d'eau. Elle n'avait peur de rien. Elle était belle et racée, avec des cascades de cheveux noirs sur sa peau cuivrée.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (2)

Videos de André-Marcel Adamek

>Ajouter une vidéo
Vidéo de André-Marcel Adamek

André Marcel Adamek est mort en 2011. Christian Libens, qui l'a bien connu, évoque la personnalité et l'oeuvre de ce romancier hors normes, dans la grande tradition du réalisme magique. Une tradition brillamment servie avec "La fête interdite", l'histoire envoûtante de ces saltimbanques que tout le village attend, et qui n'arrivent pas...








Sur Amazon
à partir de :
7,60 € (neuf)

   

Faire découvrir La fête interdite par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz