Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070129896
Éditeur : Gallimard (2013)


Note moyenne : 3.87/5 (sur 15 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Lauréate de la loterie des visas, Akunna quitte le Nigeria pour les États-Unis ; elle y découvre un pays qui a bien peu à voir avec celui de ses attentes. À Kano, dans le nord du Nigeria, une violente émeute intercommunautaire réunit deux femmes que tout sépare : une ma... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (8)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Ancolie, le 15 juillet 2013

    Ancolie
    Chimamanda Ngozi Adichie fait partie des auteurs dont j'attends avec impatience la sortie d'un nouveau livre. J'ai été un peu refroidie en voyant qu'il s'agissait d'un recueil de nouvelles (un genre qui ne m'emballe pas trop) mais je ne voulais pas passer à côté.
    A la source, ces nouvelles ont été publiées dans diverses revues littéraires.
    Nous allons à la rencontre de Nigérians, essentiellement des femmes. Elles vivent au Nigéria, aux Etats-Unis, elles sont pauvres ou riches et pour la plupart fortes et dignes.
    Grâce à ces douze histoires, nous découvrons la culture nigériane, les conditions de la femme et les difficultés de s'intégrer aux Etats-Unis. L'auteur a une écriture envoutante, c'est une conteuse hors pair qui nous parle de féminité. Tout de suite, on entre en empathie avec ses personnages et souvent, j'ai été frustrée que l'histoire racontée ne soit qu'une nouvelle. Elle dénonce le machisme et le racisme avec retenue, sans haine, ni revanche mais néanmoins avec puissance. Sa maturité est incroyable et c'est ce qui me plaît beaucoup dans ses écrits, ce mélange de dignité et de force. C'est à mon sens un auteur incontournable dont je recommande vivement la lecture de «L'autre moitié du soleil», son deuxième roman.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par litolff, le 24 février 2013

    litolff
    Douze nouvelles pour évoquer la condition des femmes nigérianes au Nigeria et aux USA.
    L'auteure, qui a elle-même émigré aux USA connait bien le thème de l'exil et en parle avec recul, humour et subtilité.
    Qu'il s'agisse des mariages arrangés ou des enfants obligatoires pour assurer la descendance, du gouffre culturel entre l'Afrique et l'Occident, ou de l'évolution des mœurs, Chimamanda Ngozi Adichie se penche sur les traditions de son pays, mises à mal par le mode de vie occidental et la difficulté d'être une femme nigériane sur le sol américain.
    Douze nouvelles qui parlent de femmes, de couple, de mariage, d'enfants, d'éducation, de guerre et de Biafra, de colonisation…
    Je ne suis pas particulièrement adepte des nouvelles car je trouve qu'une nouvelle est trop courte pour qu'on aie le temps de s'attacher aux personnages mais cet ouvrage est agréable à lire et permet de découvrir un aspect de la condition des femmes nigérianes.
    Merci à Masse critique et aux éditions Gallimard !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par traversay, le 11 février 2013

    traversay
    Sefi Atta et Chimamanda Ngozi Adichie, même combat ? Elles sont toutes les deux originaires du Nigeria, ont fait leurs études aux Etats-Unis, où elles vivent désormais. A quelques mois d'intervalle, ces romancières font paraître un recueil de nouvelles qui évoquent aussi bien des destins de femmes au Nigeria que dans leur exil américain. La comparaison, sur le format court, penche nettement en faveur d'Adichie, ce qui n'est pas nécessairement le cas sur la longueur d'un roman. Il n'y a pas une seule nouvelle dans Autour du cou qui puisse être qualifiée de faible. Moins ouvertement militante et plus subtile dans la concision, la cadette des deux auteures a le don de captiver dès les premières lignes de ses récits, de les faire se développer de façon drôle, tragique ou ironique et de leur donner une fin ouverte souvent malicieuse ou inattendue. Tel quel, ce recueil dresse un panorama lucide et touchant de la condition féminine au Nigeria et en Amérique et ce, sur tous les plans, racial, sexuel et social. Jeunes ou vieilles, ces femmes luttent avec leurs armes, renoncent parfois ou acceptent des compromis mais ne s'effondrent jamais. S'il ne faut retenir qu'une seule histoire, l'on choisira celle de cette étudiante chrétienne, aisée, face à une vendeuse de légumes musulmane. Elles se retrouvent ensemble quelques heures, dans un abri provisoire, alors que les violences communautaires font rangs. Des moments suspendus pour une rencontre impromptue où le dialogue improvisé entre ces deux femmes aux antipodes l'une de l'autre s'affranchit des préjugés de caste et de religion pour revenir à l'essence des rapports humains. Magistral !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par PatLyne, le 22 avril 2014

    PatLyne
    Autour de ton cou de Chimamanda ngozi Adichie est un recueil de douze nouvelles toutes très surprenantes, émouvantes, poignantes, intimistes, humanistes et belles. Les textes sont à la fois concis et détaillés. La chute est toujours très bien inspirée et puissante. L'auteure écrit vraiment très bien. Les personnages nous semblent familiers et sympathiques.
    Ce sont des histoires qui parlent de l'Afrique, du Nigeria en particulier, et des États-Unis. Adichie oppose ces deux différentes cultures; elle trouve parfois des complémentarités et d'autres fois pas du tout.
    La majorité des personnages principaux sont des femmes: soumises en apparence, mais fortes avec un esprit d'indépendance très prononcé malgré le souhait des hommes de les contrôler, de les diriger, de les façonner à l'image qu'ils se font de la femme désirée. Ce sont des femmes qui ne s'en laissent pas compter: des femmes qui ont du bon sens; elles sont intelligentes, braves et courageuses.
    Cette oeuvre est riche en thèmes et sujets très intéressants et actuels, dans une Afrique à la recherche de son identité propre: l'écrivain parle de politique, d'amour, de couples, de voyages, de séparations, de recherche d'une identité culturelle, de mort, de Dieu, de religion, de mariage arrangé et de convention, de relation à distance, de relation mixte, de liaison, de harcèlement sexuel, d'esclavage, de difficulté à avoir des enfants, de perte de ces derniers, de fausses couches, de fantômes, de sorcelleries, de conflits, d'émeutes, de polygamies, de corruption, de mauvais traitements, d'exil, d'intégration, de carte verte, de relation entre musulmans et chrétiens au Nigeria, de traditions africaines ( nigérianes), d'homosexualité, de rêves, d'espoir, de l'Histoire africaine, etc,...
    Je vous laisse découvrir les histoires, qui vous charmeront et vous feront réfléchir, j'en suis certaine. Bonne lecture!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par ChezLo, le 05 mars 2013

    ChezLo
    Un recueil de nouvelles, entre le Nigeria et les Etats-Unis, à l'image de la vie de l'auteure et de celles d'une importante diaspora.
    Avec "Cellule 1", on découvre un frère délinquant au sein d'une bonne famille, bientôt obligée d'aller le visiter chaque jour en prison, obligée de le savoir humilié et violenté.
    Dans "Imitation", une femme nigériane immigrée aux Etats-Unis craint que son mari, retourné travailler au Nigeria, ne lui cache une relation, et même pire, héberge chez eux une jeune femme aux cheveux courts.
    "Une expérience intime", c'est celle qui va lier un court moment, alors que se déroule une violente émeute dans le pays, deux femmes qui tentent de se cacher dans un magasin. Deux femmes de milieux sociaux très différents, qui vont échanger, dans l'urgence et l'insécurité, sur leurs vies : l'une est marchande d'oignons, pauvre et musulmane, l'autre étudie à la capitale, et est issue de la bourgeoisie chrétienne.
    Dans "Fantômes", c'est un vieil homme, ancien universitaire qui repense au passé et apprécie toujours las "visites" de sa femme défunte.
    Avec "Lundi", on rencontre Kamara, installée depuis peu aux USA, accepte en attendant l'obtention de sa carte verte, de s'occuper de Josh, un jeune garçon métis, d'une mère nigérianne artiste et d'un père juif, anxieux et phobique de la mal bouffe.
    Ensuite, avec la nouvelle "Jumping Monkey Hill", c'est un atelier pour écrivains africains qui réunit des auteurs de différents pays près du Cap, en Afrique du Sud.
    Et d'autres nouvelles.... 13 au total, qui constituent comme une fresque contemporaine de la diaspora nigériane aux Etats-Unis, de la vie d'aujourd'hui dans cet immense pays africain anglophone dont on ne parle pas hors prises d'otages français.
    On peut regretter parfois d'être face à des nouvelles, tant on aimerait prolonger avec l'auteure la vie et le portrait de personnages qu'elle sait si bien nous donner à voir.
    Des retrouvailles pleines de vie et de gravité avec celle dont j'ai lu ces romans précédents L'autre moitié du soleil et le splendide Hibiscus pourpre.

    Lien : http://chezlorraine.blogspot.fr/2013/03/autour-de-ton-cou.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique


Critiques presse (2)


  • LeMonde , le 28 janvier 2013
    D'une écriture à la fois ramassée et intimiste, Autour de ton cou réussit à transmettre, comme le tremblé d'une aquarelle, les récits enfouis et les paroles muettes qui collent aux pas des émigrants.
    Lire la critique sur le site : LeMonde
  • Liberation , le 06 janvier 2013
    Au fil des nouvelles, Chimamanda Ngozi Adichie dit la condition sociale, sexuelle, raciale, de la Nigériane, en Afrique et en Amérique.
    Lire la critique sur le site : Liberation

> voir toutes (9)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par litolff, le 20 février 2013

    Elle avait fini par comprendre qu'élever les enfants à l'américaine, ça signifiait jongler d'une angoisse à l'autre, et que cela venait d'une surabondance de nourriture : parce qu'ils avaient le ventre plein, les Américains avaient le temps d'avoir peur que leurs enfants aient une maladie rare sur laquelle ils venaient de lire un article, et ils pensaient qu'ils étaient en droit de protéger leurs enfants des déceptions, du besoin et de l'échec. Parce qu'ils avaient le ventre plein, les Américains pouvaient s'offrir le luxe de se féliciter d'être de bons parents, comme si s'occuper de son enfant était l'exception et non la règle.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par litolff, le 20 février 2013

    Ces garçons qui avaient grandi avec Sesame Street et Enid Blyton, mangé des corn flakes au petit déjeuner toute leur enfance durant et porté des sandalettes soigneusement cirées pour aller à l'école primaire du personnel universitaire, les voilà qui découpaient aujourd'hui les moustiquaires des fenêtres de leurs voisins, en retiraient les lames de verre et grimpaient dans les maisons pour voler télévisions et magnétoscopes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par litolff, le 23 février 2013

    L'hiver m'a prise par surprise. Un matin, je suis sortie de l'immeuble et j'en suis restée bouche bée. On aurait dit que Dieu déchiquetait des mouchoirs en papier blanc et jetait les confettis d'en haut.

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par litolff, le 24 février 2013

    Elle voulait qu'Azuka apprenne les coutumes de ces étrangers parce que si les uns dominaient les autres, ce n'était pas parce qu'ils avaient plus de valeur mais parce qu'ils avaient de meilleurs fusils.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par litolff, le 24 février 2013

    J'ai été content quand j'ai vu ta photo, a-t-il ajouté en faisant claquer ses lèvres. Tu avais la peau claire. Il fallait que je pense au physique de mes enfants. Les Noirs à la peau claire s'en sortent mieux en Amérique.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
21,37 € (neuf)
17,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Autour de ton cou par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (36)

> voir plus

Quiz