Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Edith Soonckindt (Traducteur)

ISBN : 2266148028
Éditeur : Pocket (2006)


Note moyenne : 3.32/5 (sur 246 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Pendant des années, Eddie, 83 ans, veille au bon fonctionnement des attractions de la fête foraine de Ruby Pier.

Comble de l'ironie, c'est ici qu'il vient tout juste de mourir, écrasé sous la nacelle d'un manège alors qu'il tentait de sauver la vie d'une... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (43)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Tomisika, le 19 mars 2013

    Tomisika
    Premier roman anglophone dans lequel je me plonge et j'en sors ravie.

    Eddie est un vétéran de la guerre blessé, un vieil homme qui a vécu, dans son esprit, une vie banale. Il est responsable de la maintenance des attractions du parc « Ruby Pier ». A son 83e anniversaire, un accident tragique le tue alors qu'il tente de sauver une petite fille dans une attraction. Il se réveille dans l'au-delà, où il apprend que le ciel n'est pas une destination. C'est un endroit où votre vie vous est expliquée par cinq personnes, dont certains que vous connaissiez, d'autres qui peuvent avoir été des étrangers. Un par un, de l'enfance à sa vie de soldat jusqu'à la vieillesse, Eddie revoit cinq personnes ayant eu des liens avec lui sur la terre, qui vont l'éclairer sur les mystères de la « signification » la vie, et lui révéler le secret qui se cache derrière l'éternelle question: « Pourquoi suis-je ici? ».

    Publié en 2003, le livre de Mitch Albom est resté 95 semaines sur le New York Times best seller list. Et je comprends pourquoi.

    La lecture est facile avec beaucoup de phrases fortes. L'histoire est prenante, rythmée avec les différents anniversaires d'Eddie et les 5 rencontres. Je redoutais un aspect trop religieux, mais il n'y a rien de tel. Ici, il n'est pas question de Dieu ou de croyance, mais bien du récit de la vie d'Eddie.

    Il m'est arrivé de fermer le livre sur un chapitre en me disant « mais bien sûr » et de plonger dans quelques pensées car autant les gens ont eu un impact dans la vie d'Eddie, autant ce livre en a eu un sur la mienne.

    Peu de temps morts et pourtant peu de grandes actions, on assiste au déroulement et à l'histoire d'un homme banal, l'auteur a le talent de nous faire percevoir l'extraordinaire dans les faits les plus ordinaires.

    Lien : http://lechateaudegaby.wordpress.com/2012/08/12/the-five-people-you-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 17         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Gwordia, le 02 juillet 2012

    Gwordia
    Ce conte tout simple, tout en délicatesse, nous offre une approche émouvante et rassurante de la vie après la mort. S'il ne bouscule pas vraiment les conceptions communes en la matière - sans jamais tomber dans un quelconque prosélytisme de quelque culte que ce soit -, il a le mérite de nous conforter dans nos aspirations les plus ultimes, d'apaiser un peu les possibles angoisses liées à l'inéluctable et de ré-insuffler un peu d'amour dans une humanité qui semble se déliter au gré des indifférences et des individualismes.
    S'il incite à méditer, à opérer un retour sur les principaux composants de sa propre expérience, il le fait dans un souci d'apaisement, de sérénité, de déculpabilisation. D'aucuns trouveront peut-être l'ensemble un tantinet gentillet mais si offrir des vibrations positives, des moments de douceur, des façons de se réconcilier avec la vie et celle d'après est la définition de gentillet, alors cet attribut est un compliment.
    Un bien joli moment de lecture qui se lit facilement et rapidement.

    Lien : http://gwordia.hautetfort.com/archive/2012/07/01/les-cinq-personnes-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par brigittelascombe, le 25 décembre 2011

    brigittelascombe
    Que se passe-t-il, lorsque l'on arrive dans l'au-dela, les pieds devant, mort de mort?
    Eh bien, nous affirme, preuves à l'appui, Mitch Albom (auteur américain de best-sellers internationaux) on rencontre cinq personnes proches ou moins proches qui ont compté dans notre vie pour en tirer des leçons, comprendre que l'amour est éternel, que l'on fait partie d'un tout car chaque être est lié aux autres, que le pardon est possible en examinant différents points de vue et que chacun a un rôle à jouer.
    Mitch Albom est tellement convaincant avec son histoire d'Eddie "le monsieur des manèges" chargé de l'entretien des attractions du parc Ruby Pier, mort le jour de ses 83 ans dans l'accident d'une nacelle détachée des montagnes russes, que me voilà encore à m'interroger: Et si c'était vrai?
    Dernieres minutes de la vie d'Eddie.Le voilà au ciel. Ses cinq rencontres, entrecoupées des souvenirs de sa naissance et de différents anniversaires jusqu'à sa mort, vont l'entrainer successivement dans la fête foraine, la guerre, la maison familiale,un mariage et sur un rivage étranger.
    Je n'en dirai pas plus pour ne pas rompre le charme car on est littéralement sous le charme.
    Les cinq personnes que j'ai rencontrées là haut est un roman plein d'espoir où la mort est renaissance!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par guillermo, le 23 juin 2008

    guillermo
    Amis de la lecture bonjour.
    Qui ne s'est jamais demandé ce qu'il y avait aprés la mort ? Sujet aussi vieux que le monde, surtout depuis que notre chère Eve a goûté au fruit défendu (sans doute avait-elle entendu la chanson Vas-y Francky c'est bon, vas y Francky).
    Bref, je m'égare, ce livre ne parle ni de fruit défendu ni d'Eve, ni de la Bible, à peine entame-t-il le thème mystique de la religion.

    Mais alors de quoi parle-t-il ????

    Un vieil homme, Eddie, responsable d'une fête foraine, décède dans un accident. Dés lors, il va faire ce voyage qui nous angoisse tous, plus ou moins, celui qui nous permet de passer de la vie à la mort.
    Une surprise de taille va s'imposer à lui. De là où il est, il va rencontrer cinq personnes prédécédées et qui ont compté dans sa vie, de façon directe ou pas. Il en connaît certaines, il en découvre d'autres.

    L'idée du livre est de prouver qu'une vie n'est jamais totalement inutile, et que sans le savoir, on est aimé, on compte dans la vie d'autres personnes. La rencontre de ces cinq personnes permet de s'endormir en paix, en ayant l'impression d'avoir effectué son travail sur la terre.
    Loin de toutes considérations religieuses, ce livre est plutôt philosophique et nous permet de relativiser notre existence.
    J'ai envie de citer ici une phrase du livre qui est la dernière, mais qui pourrait aussi bien être la première :

    "Aucune vie ne se déroule en vase clos, elles se chevauchent toutes et le monde est tout plein d'histoires qui, au bout du conte, finissent par n'en former qu'une seule."

    Alors la question qui se pose.... Qui aimerais-je revoir là-haut ? Parce que parmi ces cinq personnes qu'Eddie va revoir, il y en a la moitié qui sont inconnues.
    C'est assez sympathique comme idée, si l'auteur (dont je n'ai pas encore cité une seule fois le nom, je suis vraiment un trés mauvais critique) Mitch Albom, Mitch Albom Mitch Albom, Mitch Albom, Mitch Albom.... (ben quoi je me rattrape) n'avait pas était américain, je me serais demandé s'il n'était pas obsédé par la trés grande émission culturelle de la première chaîne.

    En effet, le ciel au final, c'est un énorme prime-time de "Y a que la vérité qui compte" mais avec beaucoup plus de moyens attention!!!!

    Déjà, pas de rideau, mais des nuages, partout, et des couleurs. Avouez que ça en jette beaucoup plus. A la place de deux présentateurs ahuris par les projecteurs, un fil directeur qui se délie seul au fur et à mesure. Pas non plus de Sam qui nous guiderait gentiment vers le plateau. Là-haut, les éléments se déchainent pour nous faire changer d'atmosphère. Pas non plus de rappel exagéré de notre histoire que nous connaissons mieux que quiconque.

    Moi qui allait faire une apologie de ce livre, je me rends compte que c'est finalement une ode à TF1!!!!!! On m'aurait menti?????

    Bon ok, je me calme, ce livre est d'une originalité convaincante, qui nous laisse espérer que nous aussi, au jour de notre trépas, nous rencontrerons ces cinq personnes qui nous permettront de soulager notre conscience en nous disant que oui, nous avons servi à quelque chose ici bas.

    Nous sommes peu de chose....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par nanoucz, le 03 mars 2011

    nanoucz
    Eddie est un vieil homme de 83 ans. Blessé au genou lors de la guerre aux Philippines, il en a gardé une infirmité et éprouvé des souffrances pour le reste de ses jours. Il est responsable de la maintenance dans le parc d'attractions de Ruby Pier, où il a passé une bonne partie de son existence. Son père y travaillait et Eddy y a joué étant enfant, puis il a remplacé son père lorsque celui-ci est tombé malade et il y est resté.
    Dès le début du roman, un compte à rebours commence, retraçant les dernières heures d'Eddy avant l'accident qui se produit dans l'un des manèges dont il s'occupe. Pour sauver une petite fille de la chute d'une nacelle, Eddy met sa vie en péril et se retrouve au Paradis. Il y rencontre successivement cinq personnes qu'il a connues. Il se souvient de certaines d'entre elles mais d'autres ne lui rappellent rien à priori. Chacune lui explique la raison de sa présence et leurs différents récits retracent petit à petit la vie d'Eddy, son enfance près d'un père violent, sa vie de soldat, son retour à Ruby Pier, son amour pour sa femme Marguerite et sa vieillesse solitaire. Eddy redécouvre certains éléments de son passé, leur importance sur le cours de son existence et il apprend aussi des choses qu'il ignorait, comme les circonstances de la mort de son père et la vérité sur sa blessure au combat.
    Ce retour sur le parcours d'un homme simple est très émouvant. Grâce à ces cinq personnes, Eddy remet en question la place qu'il a toujours accordée à sa propre existence qu'il considérait sans importance. Il réalise qu'il a compté pour certaines personnes, que son passage a laissé des traces et que sa vie avait un prix. Ces cinq conversations le reconcilient avec lui-même et le préparent à devenir lui aussi l'une des cinq personnes qui vont attendre quelqu'un d'autre au Paradis.
    C'est un conte très émouvant, porteur d'espoir et de sagesse. Une incitation à profiter de la vie, à s'intéresser aux autres et à apprécier les moments présents.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (49)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Gwordia, le 02 juillet 2012

    L'amour, comme la pluie, se nourrit par en haut, inondant les couples d'une joie diffuse. Mais parfois, sous la chaleur coléreuse de la vie, l'amour sèche en surface et doit se nourrir par en dessous, plongeant alors dans ses racines afin de rester vivant.

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par Julie87, le 14 juin 2009

    Ruminer sa colère est un poison qui vous dévore de l'intérieur. On pense que la haine est une arme dirigée contre la personne qui nous a fait du mal. Mais elle est à double tranchant. Et le mal que nous croyons faire, c'est surtout à nous-mêmes que nous le faisons.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par fanfanouche24, le 15 janvier 2014

    Aucune histoire ne se déroule en vase clos. Parfois les histoires se croisent, parfois aussi elles se chevauchent, à la manière des galets tapissant le lit d'une rivière. (p.22)

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par Julie87, le 14 juin 2009

    Se sacrifier fait partie intégrante de la vie. Il faut faire des sacrifices. On ne doit pas les regretter mais plutôt y aspirer, qu'ils soient petits ou qu'ils soient grands[...]
    Parfois, quand on sacrifie quelque chose de précieux, on ne le perd pas vraiment. On se contente de le transmettre à quelqu'un d'autre.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par brigittelascombe, le 25 décembre 2011

    L'amour comme la pluie se nourrit par en haut,inondant les couples d'une joie diffuse.Mais parfois sous la chaleur coléreuse de la vie,l'amour sèche en surface et doit se nourir par en dessous,plongeant alors dans ses racines afin de rester vivant.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

> voir toutes (4)

Videos de Mitch Albom

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Mitch Albom


Mitch Albom - "Premier appel du paradis" Kero
Découvrez sans plus attendre le nouveau livre de Mitch Albom, auteur des "Cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut". L'histoire: le petit village de Coldw...








Sur Amazon
à partir de :
5,00 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (457)

> voir plus

Quiz