AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Edith Soonckindt (Traducteur)
ISBN : 2266148028
Éditeur : Pocket (2006)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 345 notes)
Résumé :
Pendant des années, Eddie, 83 ans, veille au bon fonctionnement des attractions de la fête foraine de Ruby Pier.

Comble de l'ironie, c'est ici qu'il vient tout juste de mourir, écrasé sous la nacelle d'un manège alors qu'il tentait de sauver la vie d'une fillette..., et c’est également sur cet évènement que débute l’histoire.

Arrivé dans l’au-delà, Eddie découvre un paradis multicolore, où il va rencontrer les cinq personnes qui ont eu ... >Voir plus
Critiques, Analyses & Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
Gwordia
Gwordia02 juillet 2012
  • Livres 4.00/5
Ce conte tout simple, tout en délicatesse, nous offre une approche émouvante et rassurante de la vie après la mort. S'il ne bouscule pas vraiment les conceptions communes en la matière - sans jamais tomber dans un quelconque prosélytisme de quelque culte que ce soit -, il a le mérite de nous conforter dans nos aspirations les plus ultimes, d'apaiser un peu les possibles angoisses liées à l'inéluctable et de ré-insuffler un peu d'amour dans une humanité qui semble se déliter au gré des indifférences et des individualismes.
S'il incite à méditer, à opérer un retour sur les principaux composants de sa propre expérience, il le fait dans un souci d'apaisement, de sérénité, de déculpabilisation. D'aucuns trouveront peut-être l'ensemble un tantinet gentillet mais si offrir des vibrations positives, des moments de douceur, des façons de se réconcilier avec la vie et celle d'après est la définition de gentillet, alors cet attribut est un compliment.
Un bien joli moment de lecture qui se lit facilement et rapidement.
Lien : http://gwordia.hautetfort.com/archive/2012/07/01..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          170
orleane
orleane08 février 2016
  • Livres 3.00/5
Eddy est mécanicien dans un grand complexe forain. Il est chargé de l'entretien. C'est un homme âgé, qui a son métier à coeur à défaut d'avoir autre chose dans sa vie.
Un jour un incident se produit sur une des attractions et Eddy fait le maximum pour sauver une fillette de la mort mais quand il reprend conscience, il se retrouve dans son corps d'enfant dans un premier temps et rencontre l'Homme bleu. Pendant sont séjour dans ce monde parallèle il va ainsi croiser 4 autres personnages : le Capitaine, Ruby, Marguerite et Tala. Ces personnages vont lui révéler que leurs vies se sont entrecroisées, ont dépendu les unes des autres, que la vie de chacun a influencé d'une manière ou d'une autre sur la vie d'Eddy.
Roman philosophique qui tente de réfléchir sur le sens de la vie, de la mort, des conséquences de nos actes.
Simple, direct et entrecoupé des différents anniversaires d'Eddy, ce récit, même s'il fait réfléchir au sens de nos existences, ne m'a pas totalement "emballé".... peut être parce que, paru en 2004, il fait écho à de nombreux autres romans qui ont repris depuis le même thème, thème très à la mode......
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
brigittelascombe
brigittelascombe25 décembre 2011
  • Livres 5.00/5
Que se passe-t-il, lorsque l'on arrive dans l'au-dela, les pieds devant, mort de mort?
Eh bien, nous affirme, preuves à l'appui, Mitch Albom (auteur américain de best-sellers internationaux) on rencontre cinq personnes proches ou moins proches qui ont compté dans notre vie pour en tirer des leçons, comprendre que l'amour est éternel, que l'on fait partie d'un tout car chaque être est lié aux autres, que le pardon est possible en examinant différents points de vue et que chacun a un rôle à jouer.
Mitch Albom est tellement convaincant avec son histoire d'Eddie "le monsieur des manèges" chargé de l'entretien des attractions du parc Ruby Pier, mort le jour de ses 83 ans dans l'accident d'une nacelle détachée des montagnes russes, que me voilà encore à m'interroger: Et si c'était vrai?
Dernieres minutes de la vie d'Eddie.Le voilà au ciel. Ses cinq rencontres, entrecoupées des souvenirs de sa naissance et de différents anniversaires jusqu'à sa mort, vont l'entrainer successivement dans la fête foraine, la guerre, la maison familiale,un mariage et sur un rivage étranger.
Je n'en dirai pas plus pour ne pas rompre le charme car on est littéralement sous le charme.
Les cinq personnes que j'ai rencontrées là haut est un roman plein d'espoir où la mort est renaissance!
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          90
Lavoleusedelivre
Lavoleusedelivre22 octobre 2014
  • Livres 4.00/5
Eddie chargé de l'entretien des manèges d'une fête foraine, depuis des années, meurt accidentellement le jour de son anniversaire.
Commence , alors, son aventure. Eddie « monte au Ciel » et rencontre cinq personnes.Cinq personnes intimement liées à la vie d'Eddie, cinq personnes que Eddie ne connaît pas forcément. Mais,il va découvrir que ces cinq personnes connaissent tout de lui et qu'elles vont l'aider à comprendre son existence sur Terre.

J'ai aimé l'histoire et les réflexions qu'elle apporte sur la vie. Cela m'a fait réfléchir sur l'impact de nos actes sur la vie de nos proches, sur la vie de parfaits inconnus. Cela m'a fait réfléchir sur le fait que toutes nos actions ont des conséquences plus ou moins bonnes.
J'ai aimé les notes d'humour, de tendresse qu'il y a dans l'histoire. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai souri, ce livre est un mélange d'émotions.
J'ai bien sûr aimé le personnage principal, qui découvre sa vie grâce à sa mort, qui découvre l'influence qu'il a eu sur la vie de ses cinq personnes ou l'influence qu'elles ont eu sur sa vie. C'est un personnage tendre, meurtri et généreux.
Comme pour le premier Mitch Albom, que j'avais lu, j'ai beaucoup aimé les alternances entre passé et présent, entre les différentes réalités (Ciel/Terre).
Je mettrais un petit bémol à ce livre. J'ai trouvé qu'il y avait un manque de fluidité dans l'écriture, justement quand on passé d'un moment à un autre, c'est dommage.
Malgré, ce petit manque de fluidité, je n'ai absolument pas regretté ma lecture. Je pense lire prochainement lire d'autre livres de cet auteur car j'aime beaucoup son univers. Si d'ailleurs vous en avez à me conseiller, n'hésitez pas.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          70
guillermo
guillermo23 juin 2008
  • Livres 5.00/5
Amis de la lecture bonjour.
Qui ne s'est jamais demandé ce qu'il y avait aprés la mort ? Sujet aussi vieux que le monde, surtout depuis que notre chère Eve a goûté au fruit défendu (sans doute avait-elle entendu la chanson Vas-y Francky c'est bon, vas y Francky).
Bref, je m'égare, ce livre ne parle ni de fruit défendu ni d'Eve, ni de la Bible, à peine entame-t-il le thème mystique de la religion.

Mais alors de quoi parle-t-il ????

Un vieil homme, Eddie, responsable d'une fête foraine, décède dans un accident. Dés lors, il va faire ce voyage qui nous angoisse tous, plus ou moins, celui qui nous permet de passer de la vie à la mort.
Une surprise de taille va s'imposer à lui. de là où il est, il va rencontrer cinq personnes prédécédées et qui ont compté dans sa vie, de façon directe ou pas. Il en connaît certaines, il en découvre d'autres.

L'idée du livre est de prouver qu'une vie n'est jamais totalement inutile, et que sans le savoir, on est aimé, on compte dans la vie d'autres personnes. La rencontre de ces cinq personnes permet de s'endormir en paix, en ayant l'impression d'avoir effectué son travail sur la terre.
Loin de toutes considérations religieuses, ce livre est plutôt philosophique et nous permet de relativiser notre existence.
J'ai envie de citer ici une phrase du livre qui est la dernière, mais qui pourrait aussi bien être la première :

"Aucune vie ne se déroule en vase clos, elles se chevauchent toutes et le monde est tout plein d'histoires qui, au bout du conte, finissent par n'en former qu'une seule."

Alors la question qui se pose.... Qui aimerais-je revoir là-haut ? Parce que parmi ces cinq personnes qu'Eddie va revoir, il y en a la moitié qui sont inconnues.
C'est assez sympathique comme idée, si l'auteur (dont je n'ai pas encore cité une seule fois le nom, je suis vraiment un trés mauvais critique) Mitch Albom, Mitch Albom Mitch Albom, Mitch Albom, Mitch Albom.... (ben quoi je me rattrape) n'avait pas était américain, je me serais demandé s'il n'était pas obsédé par la trés grande émission culturelle de la première chaîne.

En effet, le ciel au final, c'est un énorme prime-time de "Y a que la vérité qui compte" mais avec beaucoup plus de moyens attention!!!!

Déjà, pas de rideau, mais des nuages, partout, et des couleurs. Avouez que ça en jette beaucoup plus. A la place de deux présentateurs ahuris par les projecteurs, un fil directeur qui se délie seul au fur et à mesure. Pas non plus de Sam qui nous guiderait gentiment vers le plateau. Là-haut, les éléments se déchainent pour nous faire changer d'atmosphère. Pas non plus de rappel exagéré de notre histoire que nous connaissons mieux que quiconque.

Moi qui allait faire une apologie de ce livre, je me rends compte que c'est finalement une ode à TF1!!!!!! On m'aurait menti?????

Bon ok, je me calme, ce livre est d'une originalité convaincante, qui nous laisse espérer que nous aussi, au jour de notre trépas, nous rencontrerons ces cinq personnes qui nous permettront de soulager notre conscience en nous disant que oui, nous avons servi à quelque chose ici bas.

Nous sommes peu de chose....
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
Citations & extraits (122) Voir plus Ajouter une citation
GwordiaGwordia02 juillet 2012
L'amour, comme la pluie, se nourrit par en haut, inondant les couples d'une joie diffuse. Mais parfois, sous la chaleur coléreuse de la vie, l'amour sèche en surface et doit se nourrir par en dessous, plongeant alors dans ses racines afin de rester vivant.
Commenter    J’apprécie          160
fanfanouche24fanfanouche2415 janvier 2014
Aucune histoire ne se déroule en vase clos. Parfois les histoires se croisent, parfois aussi elles se chevauchent, à la manière des galets tapissant le lit d'une rivière. (p.22)
Commenter    J’apprécie          190
Julie87Julie8714 juin 2009
Ruminer sa colère est un poison qui vous dévore de l'intérieur. On pense que la haine est une arme dirigée contre la personne qui nous a fait du mal. Mais elle est à double tranchant. Et le mal que nous croyons faire, c'est surtout à nous-mêmes que nous le faisons.
Commenter    J’apprécie          120
babycomeback44babycomeback4430 avril 2014
j'étais triste parce que j'ai finalement rien fais de ma vie. j'étais personne. et j'ai rien réussi. j'étais paumé. j'ai la détestable impression de ne pas avoir été à ma place.
Commenter    J’apprécie          180
brigittelascombebrigittelascombe25 décembre 2011
L'amour comme la pluie se nourrit par en haut,inondant les couples d'une joie diffuse.Mais parfois sous la chaleur coléreuse de la vie,l'amour sèche en surface et doit se nourir par en dessous,plongeant alors dans ses racines afin de rester vivant.
Commenter    J’apprécie          110
Videos de Mitch Albom (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mitch Albom

Mitch Albom - "Premier appel du paradis" Kero
Découvrez sans plus attendre le nouveau livre de Mitch Albom, auteur des "Cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut". L'histoire: le petit village de Coldw...
autres livres classés : mortVoir plus





Quiz Voir plus

Ecrivains américains

Il sait que Paris est une fête, mais se demande Pour qui sonne le glas ?

J. Dos Passos
E. Hemingway
F. Scott Fitzgerald

10 questions
289 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman américainCréer un quiz sur ce livre