Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2290024988
Éditeur : J'ai Lu (2010)


Note moyenne : 2.85/5 (sur 27 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Grande pagaille dans les coulisses d'un plateau de télévision. Juliette, venue pour un entretien d'embauche, se retrouve interviewée à ta place de Loren, écrivain célèbre. Les deux filles finissent par s'amuser de la situati... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (7)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Soundandfury, le 04 juillet 2011

    Soundandfury
    Avis chrono'
    Pas mal de petits soucis dans la construction de ce roman léger. Des relations mal élaborées entre les personnages, de grosses ficelles finales pour se dépêtrer de l'intrigue semi-policière. On m'annonçait de la chick'lit haut de gamme... L'originalité y est, ainsi qu'une bonne dose d'humour. Mais il manque quelque chose dans le style.
    __________________________
    Le résumé, cette fois, je l'avais lu! Parce que croisé sur un de vos blogs ou parce qu'acheté dans une quelconque librairie (mais quand? Certains livres semblent arriver sur mon étagère par leurs propres moyens). Mal m'en a pris. J'avais donc des attentes.
    Pleine de fantasmes inassouvis, j'attendais avec impatience de découvrir avec Amour, pour notre lecture du soir, ce roman classé chick'lit et auto-déclaré en 4e de couv' "haut de gamme".

    Duo de choc: L'une vient faire la promotion de son livre, l'autre doit passer un entretien d'embauche à la télé. Suite à un quiproquo, elles échangent leurs rôles. Puis font connaissance. Et enfin dans une scène plutôt réussie (le genre que les midinettes re lisent deux fois) passent la nuit ensemble.
    Mais Juliette, la plus collante des deux, tue un tout petit peu son petit copain le lendemain et appelle sa nouvelle amie à la rescousse pour se débarrasser du corps.

    Commençons par les points positifs:
    C'est fait pour être drôle et c'est très souvent réussi. Juliette, totalement délurée, insouciante, associée à Loren, psycho-rigide, qui se prend la tête à tout instant et imagine le pire en son et lumière, c'est irrésistible.
    Jusqu'à un certain point, l'intrigue est bien menée. Quelques rebondissements bien distillés, un attachement certain aux deux complices qui nous fait désirer les voir s'en sortir, tout cela, c'est parfait.

    Restent quelques détails qui personnellement me gênent beaucoup:
    La résolution finale est totalement artificielle, non seulement dans son contenu, d'une qualité très inférieure à ce qui précède, mais surtout dans le procédé grossier utilisé: je ne veux pas trop en dire, mais sachez que quelqu'un nous re-raconte presque l'histoire entière en nous expliquant le pourquoi du comment. Lourdeurs, répétitions, ennui... Pourquoi ne pas avoir écourté ce récit?
    Je termine par mon gros coup de gueule: ou bien on fait des romans avec des lesbiennes, ou bien des romans avec des femmes qui s'interrogent sur leur identité sexuelle mais dans celui-ci, la relation entre Loren et Juliette est très mal définie.
    Certains passages sont savoureux, délicieux, intelligents: Juliette qui en quelques secondes en vient spontanément au "ma chérie" alors que Loren se demande comment virer ce gros boulet de nana envahissante.
    Là, il me semblait que la relation était identifiable. Une qui veut, l'autre qui recule ou qui doute. Ou qui regrette. Ressort efficace dans la narration. Pas ce que je préfère comme développement, mais c'est solide.
    Puis, deux pages plus loin, ce n'est plus si clair. Elles se tiennent par la main. Ou dorment ensemble. Ou sont jalouses. Ou toute autre chose discrète mais tangible, qui vient contredire ou troubler ce que je pensais avoir analysé un peu plus haut. Sans que jamais ces doutes, ces changements, ne soient explicités, ni par le narrateur, ni par les deux héroïnes dans leurs échanges. Comme si pour elles tout allait de soi. Aussi bien être ensemble que draguer des mecs à une soirée.
    Je n'ai pas réussi à savoir s'il était ou non question de sentiments. Cela sonne terriblement faux.

    Sans doute, je cherche encore et toujours la petite bête... Serait curieuse d'avoir un autre avis.

    Lien : http://talememore.hautetfort.com/archive/2011/01/17/pause-divan-vie-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Sissidebeauregard, le 03 octobre 2013

    Sissidebeauregard
    Bof.
    De la chick lit à la française et pas très réussie.
    L'histoire : Juliette et Loren font connaissance alors que Juliette se retrouve interviewée à la place de Loren, écrivain célèbre, sur un plateau de télévision. Puis sans faire exprès, Juliette tue son petit ami et demande l'aide de Loren.
    Le style est rigolo, ça se lit vite et quelques blagues m'ont fait sourire. En dehors de ça, j'ai l'impression que l'auteur a voulu construire une intrigue originale, dont je ne parlerai pas pour éviter les spoilers, mais qui donne en fin de compte une histoire tirée par les cheveux, voire sans aucun sens à certains moments.
    Personnages plats, ni attachants ni crédibles dans leur rôle respectif de meurtrière et complice.
    Vraiment pas indispensable.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par relotte88, le 25 janvier 2012

    relotte88
    J'ai vite accroché. Au fur et à mesure qu'on avance dans le roman, les anecdotes sont de plus en plus "énormes", ce qui rend le livre assez léger.
    Mais j'ai quand même rigolé. Pas besoin de se prendre la tête à trop réfléchir pour arriver à suivre l'histoire...
    Par contre je reste très deçu de la fin qui selon moi est baclée et n'a rien à voir avec le reste du bouquin.
    C'est le genre de livre que j'ai envie de voir en film.
    Je tenterrai un autre livre de cet auteur afin de me faire un meilleur avis.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Celine_72, le 29 mars 2012

    Celine_72
    C'est le récit d'une rencontre entre deux femmes, venant chacun es d'un milieu différent : l'une de la bourgeoisie et l'autre chômeuse; ayant comme point commun une relation conflictuelle avec leur amoureux. L'arrivée de Juliette dans la vie de Loren, va bouleverser cette dernière, changeant ainsi son train-train quotidien.
    Notamment, j'ai apprécié le style déjanté de l'auteur par lequel on se laisse embarquer avec plaisir dans cette histoire carrément absurde à humour noir, le tout avec des filles libérées.
    Quant à l'intrigue, elle est bien ficelée dont les situations sont amusantes, nous tenant ainsi en haleine jusqu'à la fin dont cette question nous revenant jusqu'au dénouement : Qui peut bien être ce corbeau ?
    Au niveau de l'écriture, elle est simple et rythmée avec des dialogues déterminant, et donc à aucun moment on s'ennuie.
    En conclusion, c'est un très bon livre divertissant, ne demandant pas de réflexion, se lisant très vite, idéal pour un moment de simple détente. Et moi, débutant avec celui-ci dans le genre Chick lit, je ne suis pas déçue.

    Lien : http://univers-des-livres.over-blog.com/article-je-n-irai-pas-chez-l..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par luciolerouge, le 16 février 2010

    luciolerouge
    Ce roman est assez déconcertant...
    Le titre m'avait hautement alléchée...
    Je lis les premières pages et me régale.
    L'histoire de ces deux femmes, l'une la presque trentaine, style écolo baba-cool, l'autre la presque quarantaine, séduisante écrivaine, capte toute mon attention. Leur rencontre est plutôt atypique: on prend la première par erreur pour faire l'interview de la seconde lors d'une émission littéraire pendant que l'auteure en question se retrouve à postuler pour le poste d'assistante d'une émission sportive!!!
    Passé cet évènement amusant et cocasse, les évènements s'enchaînent à grande vitesse... à trop grande vitesse.
    Le roman se lit, très vite parce que le style n'oppose aucune résistance et que oui, on a envie de savoir comment tout cet imbroglio va se terminer.
    Il ne nous est pas laissé le temps de faire connaissance avec l'une ou l'autre des héroïnes, de s'imprégner du milieu dans lequel elles évoluent...
    On reste sur notre faim...
    Retrouvez mes autres lectures de poulettes sur le blog "caquetages".

    Lien : http://caquetages.over-blog.com/article-je-n-irai-pas-chez-le-psy-po..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation







Sur Amazon
à partir de :
3,90 € (neuf)
3,36 € (occasion)

   

Faire découvrir Je n'irai pas chez le psy pour ce con ! par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (46)

  • Ils veulent l'échanger (1)

> voir plus

Quiz