Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2253154490
Éditeur : Le Livre de Poche (2003)


Note moyenne : 3.15/5 (sur 20 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
En 1994, une jeune fille de dix-huit ans, née dans une cité des environs de Paris, répond à une annonce de casting. Elle arrive vierge sur son premier tournage de film pornographique. Elle restera quatre ans la prisonnière volontaire de l'enfer du X.

Raff... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par isajulia, le 21 mars 2014

    isajulia
    Et un ouvrage de plus destiné à appâter le client... Selon le site de l'éditeur, ce livre a déjà conquis 50 000 gogos qui se sont fait avoir comme des bleus, pardon ma langue a fourché, 50 000 lecteurs qui comme moi se sont imaginés recevoir la claque de leur vie en lisant Hard.
    Ils sont drôlement forts dans les services marketing, normal c'est leur boulot vous me direz mais là je leur tire mon chapeau car entre la quatrième de couverture et le contenu réel de la chose ce n'est plus un fossé qui sépare l'illusion de la réalité mais carrément le Grand Canyon. Pourtant pour parler de pornographie on ne pouvait pas faire mieux car miss Anderson est une ancienne de ce milieu qui suscite pas mal d'interrogations et de curiosité chez le citoyen lambda.
    Riche en promesses, Hard est censé vendre un témoignage cash, glauque et tout en émotion sur cette industrie où la femme fait plus figure d'objet qu'autre chose. Si c'est dans ce but que vous commencez ce livre, autant être franche, circulez car il n'y a vraiment rien à voir !
    Pour reprendre le blabla de l'éditeur, en 1997, alors qu'elle n'a que 18 ans, Raffaella débarque vierge sur son premier tournage après avoir répondu à une annonce dans le journal. Appréciée pour son professionnalisme, la demoiselle ne tarde pas à faire rapidement ses armes dans le milieu. L'argent rentre, des amitiés
    naissent, entre bonheur et galères les années passent... Quatre années
    au cour desquelles Raffaella restera "prisonnière volontaire de l'enfer du X"...
    Et c'est là que pour moi la pilule ne passe plus car venir victimiser l'auteur c'est un peu fort quand même! Oui j'ai trouvé Raffaella attachante, avec un coeur en or et des valeurs mais sa carrière d'actrice X elle l'a choisie et ne la renie en aucun cas. Elle nous raconte avec ses mots à elle comment elle a vécu cette expérience, tout ce qui a pu lui arriver au cour de ces quatre années semées d'embûches au niveau de sa vie personnelle, mais pas dans son métier. Raffaella, elle est plutôt du genre grande gueule à ce qu'elle nous montre et ses producteurs ne lui auraient pas fait tourner n'importe quoi, elle savait s'imposer et dire non quand c'était nécessaire. Je pense que le porno lui a plus porté préjudice dans le sens où elle a eu du mal à trouver la sérénité affective dans ses rapports amoureux avec les femmes mais je n'ai rien perçu de plus question souffrance. A vrai dire les lignes, les pages, les anecdotes défilent et l'empathie s'en va aussi vite qu'elle est venue. J'ai parfois eu l'impression qu'à vouloir trop en dire, Raffaella passe à côté de l'essentiel : son lecteur. On n'a pas le temps de ressentir une quelconque émotion car d'un chapitre à l'autre on passe à autre chose sans avoir eu le temps d'apprécier ce qui a été lu. Ce livre était censé faire l'effet d'une bombe pour dénoncer le côté malsain de l'industrie du porno, à défaut de bombe je le qualifierai plutôt de pétard mouillé... Bref, j'ai mis trois étoiles pour Raffaella car malgré tout je l'ai bien aimée mais en ce qui concerne le contenu, c'est largement à revoir...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 47         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Lucrece3, le 31 mars 2014

    Lucrece3
    Ca va pas non ? C'est quoi vos commentaires...
    Ce livre m'a aidé, m'a changé ma vie. Sa façon de se comporter, je la trouve merveilleuse, sa façon de parler, c'est cette forme que j'admire, que j'ai dans l'implosion mais pas à l'extérieur... Pour l'instant.
    Je la remercie infiniment, sans elle, mais sans elle..... Je serais perdue, m'a ouvert les yeux, m'a renforcée, m'a fait comprendre beaucoup de choses.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Ron, le 11 septembre 2012

    Ron
    Un livre sur ce milieu assez particulier, une écriture très "direct", pas passionant mais on apprend certaines choses, c'est déja ça !

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par lailasamburu, le 08 août 2012

    lailasamburu
    Un livre qui se prétend autobiographique, mais qui est trop superficiel, sans aucun partage d'émotions…si ce n'est la crudité vécue dans ce métier. Une déception.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (9)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par isajulia, le 31 octobre 2013

    Petit à petit, les filles arrivent. Elles sont environ une vingtaine, toutes à poil ou en train de se déshabiller. Les unes se maquillent, les autres se rasent, cherchent des tenues : aujourd'hui, il y a une soirée spéciale. La promo d'une boîte échangiste parisienne. Je pense : putain quelle pub, j'en rêverais ! Bien sûr, c'est ironique. Pour qui elles se prennent ces connasses ? "Tu me prêtes ton rimmel ? Oh ! j'aime pas comme ma chatte est rasée, fait chier." Pauvres pouffes ! L'une d'elles ne me quitte pas des yeux, je ne me sens pas à l'aise, j'ai envie de fuir. Pour la première fois de ma vie, je suis entourée, cernée par des "putes". Quand j'étais gosse, j'étais fascinée par elles, et là tout d'un coup, je suis choquée.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 22         Page de la citation

  • Par isajulia, le 01 novembre 2013

    Mon tour arrive. Bon, elle est vierge, ne la prends pas comme un sauvage, dit-on derrière moi, une cul caméra d'entrée. Finalement, je ne sens pas de douleur alors j'y vais de bon cœur. On s'attaque à l'anal, si elle y arrive aussi bien, on la prend sur les cinq jours de tournage. Toute contente de mes performances, j'acquiesce. Quand je prends réception du colis, je fais une autre tête. Faut avouer que je ne sais même pas ce que c'est l'anal. J'ai vite compris.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par Hekahm, le 15 août 2015

    J'ai un garçon de chaque côté, pas moyen de s'esquiver. Le premier prend place dans mon vagin et le second s'efforce d'entrer dans mes fesses. Cela lui est très difficile et j'essaye de lui simplifier la tâche. Il y arrive finalement. Le Boss nous demande juste une minute dans cette position. Je suis partagée entre mon désir de lui donner ce qu'il veut et une grande faiblesse : je vois plein d'étoiles. Je sais que je ne vais pas tenir le coup. Ça n'a pas loupé, je suis tombée dans les pommes. Personne ne le remarque, le Boss me dit que c'est super, il me remercie. C'est aussi à ce moment que je reviens à moi.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Hekahm, le 15 août 2015

    L'usage du préservatif est un vrai problème dans la profession. Pourquoi tourner sans préservatifs, malgré les risques réels, malgré les avertissements quotidiens ? La raison invoquée par les réalisateurs est technique : le latex et la vaseline entraînent des reflets à l'image. A mon sens la raison réelle serait financière : il faut savoir qu'un film X français doit nécessairement être tourné sans préservatifs pour être vendu à l'étranger, en particulier aux États-Unis, où précisément, il est interdit de faire tourner une Américaine sans capote.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Hekahm, le 15 août 2015

    J'habite une banlieue dite "chaude", à Gagny, près de Montfermeil, dans le 93. Je suis rentrée sans encombre. Je suis tombée sur des gens avec qui j'ai grandi, rien à craindre. En dehors du fait qu'ils sont amoureux de moi depuis des années sans jamais avoir osé me le dire, de toute façon, on n'est pas du même monde. Eux, je m'en fous, ils ne m'ont jamais intéressée, et c'est pas près de changer. Leurs vies, des pseudo-braquages. Quel avenir pourraient-ils bien me proposer ? Rien à foutre de ces connards.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation










Sur Amazon
à partir de :
4,85 € (neuf)
0,48 € (occasion)

   

Faire découvrir Hard par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de Raffaëla
Anderson(1) > voir plus

> voir plus

Quiz