AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070364445
Éditeur : Gallimard (1973)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Que dire de Sylvia? Elle n'est pas romanesque, elle est tendre, elle n'est pas naïve, elle est bonne, elle n'est pas dure, elle est nette. Les belles dames de la cour ni le prince ne l'éblouissent. Elle sait tout, depuis toujours, sans avoir jamais rien appris. Elle a la plus juste mesure du coeur. Dans ce petit univers frelaté et ricanant sous ses soies, ses cailloux précieux, ses aigrettes - elle est seule, claire et nue sous sa petite robe de toile, et elle les r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
cathcor
cathcor15 février 2012
Chez Anouilh, l'amour est toujours puni, la pureté n'a pas de place, la vie est laide. C'est l'atroce loi des hommes et la morale de cette pièce "brillante".
Lucile, toute pure jeune fille,est jetée dans un milieu frivole et oisif,pour y jouer la SYLVIA de Marivaux lors d'une représentation mondaine.
Le comte Tigre, son hôte,expert en bonnes fortunes, s'éprend de son émouvante partenaire avec laquelle,tout en "répétant" son rôle, il noue un authentique dialogue.
Mais la société cynique et cruelle qui les entoure, jalouse de cet amour naissant,tisse sa toile autour du couple.
Tigre n'échappera pas à son milieu et Lucile s'enfuit, dupée et à jamais blessée. La pièce rose, après de bouleversants instants de grâce, vire au noir, qui est peut-être le noir de la vérité...
Commenter  J’apprécie          120
sabine59
sabine5923 novembre 2015
  • Livres 4.00/5
Procédé de théâtre dans le théâtre:Marivaux, léger et cruel, mais aussi bel observateur des sentiments humains, et Anouilh, pessimiste et cru à certains moments, poétique également, se renvoient la balle.Jeu subtil autour d'un amour condamné: celui du comte et de Lucile.La société les sépare.Tous les personnages ont leur intérêt.J'ai aimé en particulier Héro, désabusé et alcoolique, ne parvenant à oublier la femme qu'il aurait dû épouser.Le comte qui perd son cynisme a un attrait indéniable.La comtesse et Horthensia sont cruelles et arrogantes.Lucile, c'est la pureté, celle de certaines héroïnes de Claudel.Elle ressemble aussi à Antigone, autre jeune fille symbolique d'Anouilh. Tout se termine de façon noire.Les destins sont brisés.
Commenter  J’apprécie          40
Jall
Jall20 février 2015
  • Livres 4.00/5
Le Comte aime se divertir, cela trompe son ennui. Il fait mettre en scène Les Fausses confidences de Marivaux, en compagnie de son épouse, de sa maîtresse officielle, de son ami d'enfance, alcoolique, de l'amant de sa femme et de leur homme d'affaire. Evidemment, la jeune fille fraîche et pauvre qui va jouer le rôle de Sylvia va provoquer son amour. A la fois réécriture des Fausses confidences et mise en abyme du théâtre, cette pièce n'est pas faite pour être lue mais pour être mise en scène et vue. Les personnages sont pittoresques et les jeux de scène et dialogues peuvent être savoureux. J'ai hâte de la voir représentée. Un metteur en scène peut s'en amuser et en extraire un spectacle formidable.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
cathcorcathcor15 février 2012
Je m'intéresse assez peu,personnellement,aux confidences. C'est toujours à peu près la même chose et cela ne soulage que celui qui les fait. Vous êtes jeune, vous débarquez au pays de l'amour: vous devez avoir l'impression d'être une exploratrice, de découvrir des continents...Vous apprendrez bien assez vite que la pièce ne comporte que 2 ou 3 rôles, 2 ou 3 situations toujours les mêmes...On n'invente guère. Jusqu'aux vices qui sont d'une banalité, d'une précision désespérantes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cathcorcathcor08 mars 2012
Je ne sais d'ailleurs pas quelle conjuration de cagots et de vieilles filles a pu réussir, en deux siècles, à discréditer le mot "plaisir". C'est un des mots les plus doux et les plus nobles dela langue....Le mal et le bien, aux origines, cela a dû être ce qui faisait plaisir ou non-tout bonnement. Toute la morale de ces cafards repose précisèment sur ce petit mot fragile et léger qu'ils abhorrent. Pourquoi l'amour ne serait-il pas d'abord ce qui fait plaisir au coeur? On a bien le temps de souffrir par lka suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JallJall20 février 2015
Le naturel, le vrai, celui du théâtre, est la chose la moins naturelle du monde, ma chère. N'allez pas croire qu'il suffit de retrouver le ton de la vie. D'abord dans la vie le texte est toujours si mauvais ! Nous vivons dans un monde qui a complètement perdu l'usage du point virgule, nous parlons tous par phrases inachevées, avec trois petits points sous-entendus, parce que nous ne trouvons jamais le mot juste. Et puis le naturel de la conversation, que les comédiens prétendent retrouver : ces balbutiements, ces hoquets, ces hésitations, ces bavures, ce n'est vraiment pas la peine de réunir cinq ou six cents personnes dans une salle et de leur demander de l'argent, pour leur en donner le spectacle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sabine59sabine5923 novembre 2015
Elle tranchera sur vos éclatantes amies.Elle brûle d'un feu intérieur qu'elle noie sous sa réserve.Cela nous changera de toutes ces belles personnes qui font feu de tout bois pour briller.
Commenter  J’apprécie          30
StephDStephD27 mars 2013
Je serais à lui, s'il est pauvre, s'il fuit et qu'il ne sait même pas où coucher le soir, s'il a une femme et des enfants et qu'il n'a qu'une petite heure à me donner, dans un café.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Jean Anouilh (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Anouilh

Pascal Laurent présente Sorj Chalandon, "Le quatrième mur", Grasset
Le quatrième mur « L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille...
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Oh, Antigone !

Comment ce prénomme la sœur d'Antigone ?

Sophie
Hermine
Ismène

10 questions
609 lecteurs ont répondu
Thème : Antigone de Jean AnouilhCréer un quiz sur ce livre