AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ledraveur


Ledraveur
08 février 2017
★★★★★
★★★★★
Compte rendu d'un dialogue sous forme de “controverse” entre Jean-Didier VINCENT, humaniste en sciences neurobiologiques et Jacques ARNOULD théologien et “Frère” dans l'ordre des Dominicains.
À peine quatre-vingt pages, mais quelle intensité, quelle “profondeur de champ” dans l'investigation du sujet donné !
Pour ce qui nous concerne “il n'y a pas photos” à l'arrivée … !
Le théologien dans les pages 34 et 48, nous confirme que sa tradition « chrétienne Constantinienne » a été le lieu d'une “véritable entreprise de désacralisation” de la Nature. Le “sacré” étant l'espace du “fanum” (mis à part, séparé, investi d'une “pureté inatteignable”), scindé de l'espace qui l'entoure, dans un lieu, le “temple” dont les “clés” sont détenues par les clergés et ses prêtres bien évidemment !
“Quid” de ce “Dieu” qui “aimerait la vie” tout en en étant séparé, avant la néolithisation des sociétés humaines ?
Ce concept nous est parvenu dans l'élaboration de la civilisation de « l'Âge du Bronze » (+/- 3 000 ans a.v. J.-C.) ; c'est la culture dite « d'El Argar » où l'on voit se développer une structure de castes régnant par la violence spécifiquement armée, sur et contre une population en vue d'un développement économique, et qui se termine plutôt mal … Vint ultérieurement l'apparition des « tueries organisées » appelées “guerres”* et leurs développements dans l'économie des sociétés … chacune avec leur clergé ayant leur propre interprétation de ce qu'il fallait entendre par “Dieu” ou “Divinité” etc ...
À notre humble avis si il y a un avenir à la “destinée humaine”, ce n'est pas par là que nous allons la trouver … !

(par exemple : chez les « Samee » [Finlande] dans la tradition des « noaidi » au masculin et « noaidekalcko » au féminin, le terme de “guerre” n'existe pas ; ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas parfois de la violence sporadique, mais c'est tout autre chose !)
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (3)voir plus