Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Joseph Trabucco (Traducteur)

ISBN : 2080700219
Éditeur : Flammarion (1993)

Existe en édition audio



Note moyenne : 4.01/5 (sur 73 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Qui est Augustin ? Les Confessions, rédigées en 401, nous font rencontrer ce romain chrétien, rompu à la lecture des auteurs païens, qui interrogea les textes bibliques à travers les catégories de la culture antique. Plus qu'une a... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (11)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Philippe67, le 04 novembre 2012

    Philippe67
    J'ai beaucoup aimé ce livre lorsque je l'ai lu il y a une dizaine d'année mais plus j'y pense et moins je l'aime.
    Ce jeune débauché qui fait le désespoir de sa mère et qui trouve un jour l'illumination divine et devient une espèce d'extrémiste puritain ça me fait penser à ces fumeurs repentis qui emm. tout le monde dés qu'ils voient surgir une cigarette.
    Chacun doit faire sa route et ses erreurs en respectant les autres M. St Augustin, chacun est libre de croire en un Dieu ou de n'y pas croire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 20         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par finitysend, le 24 février 2012

    finitysend
    Un texte d' un grand intérêt !
    13 livres rédigés au début du 4e siècle ...
    Un des rares textes réellement autobiographique de l'antiquité ..
    L'auteur ( baptisé depuis 10ans ) souhaite confesser ses pêchés et glorifier " le seigneur " son dieu ...
    Je passe sur le contenu théologique qui est d'une grande portée pour l'avenir du christianisme ( la grâce divine est nécessaire pour sauver le pécheur et sans elle l'homme est pecheur et ne peut que le rester .. )..
    L'aspect théologique ne doit pas éloigner ou rebuter un lecteur curieux de découvrir l'antiquité tardive de l'intérieur .. !!
    L'auteur aborde avec une délicieuse et sincère honnêteté :
    Son enfance .. son coté adolescent difficile .. la tentation manichéenne et réfutation du manichéisme .. la cour impériale ( de Constantin ) .. sa conversion .. la mort de sa mère ..
    Seul les 4 derniers livres sont presque exclusivement de portée théologique ..
    Le reste de l'ouvrage est un portrait vivant de l'antiquité ..
    Un délice .. des familles mixtes ... du dialogue .. de la cohabitation ..
    On sent un monde assez serein qui échange des idées et qui prospère ..
    L'introspection de saint augustin est un témoignage intime .. un texte précieux d'accès très facile ..
    Accessible à un large public à la recherche d‘intimité avec l'antiquité tardive ....
    j'ai toujours plaisir à le relire car c'est savoureux et tellement vivant .....

    Ps : c'est d'autant plus poignant que juste après avoir terminé ce texte Saint Augustin évêque D'hippone verra la province romaine d'Afrique s'effondrer ainsi qu'il serra le témoin du sac de la ville éternelle ( Rome ) ...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par peloignon, le 18 octobre 2012

    peloignon
    Voilà d'abord et avant tout le livre d'une âme chrétienne qui s'est enfin trouvée et qui revient sur son passé en l'évoquant devant son Dieu pour s'en repentir et Lui exposer sa reconnaissance.
    Mais c'est également une œuvre sublime qui saura séduire aussi bien le chrétien, que le littéraire ou le philosophe.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par vincentf, le 22 juillet 2011

    vincentf
    Beaucoup de questions, peu de réponses dans ce texte d'un autre temps. Augustin se confesse de ses erreurs, une vie dissolue, attachée aux biens terrestre, puis se lance dans une quête passionnée de Dieu, découvert dans la doctrine chrétienne, qu'il contribue à définir. Que peut-il rester de tout ça ? Tout d'abord, la première partie : pourquoi le monde, la vie sur terre et ses plaisirs, créés et voulus par ce Dieu tout puissant et bon, sont-ils vus si sévèrement par le pécheur qui se repend ? En quoi sont-ils si nuisibles? Sans doute parce son idéal est la présence ici et maintenant d'une vie avec Dieu, passée à contempler sa création (mais en jouir, n'est-ce pas aussi une vie avec Dieu?) et à résoudre les questions auxquelles seule la religion révélée (d'après Augustin, bien sûr) donne des réponses satisfaisantes. C'est la deuxième partie du livre. Prenons-en une ou deux pour y penser un peu. Que faisait Dieu avant la création du monde ? Réponse d'Augustin : cette question n'a pas de sens pour Dieu, puisqu'il ne vit pas le temps, qu'il n'y a pas pour lui d'avant et d'après. Mais pour nous, la question reste entière, et l'esprit humain reste coincé. Autre question, celle qui est la plus cruciale : qu'est-ce que c'est que ce Dieu dont parle Augustin ? Ce Dieu est partout, même en nous alors même qu'on s'éloigne de lui, il est l'origine, mais il a permis le mal, qui pourtant n'est pas (c'est, je crois, l'erreur des manichéens) une entité autre que lui. Je reste sur le seuil. Ce Dieu cloche à quelque part. La réflexion est infinie, comme Dieu, ou comme le hasard, ou comme le néant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par cicou45, le 26 août 2011

    cicou45
    Lu au cours de mes années d'études, je ne garde qu'un lointain souvenir de cet ouvrage.
    Composé de treize livres, Saint-Augustin y relate sa quête de Dieu. de son plus tendre enfance où Saint-Augustin relate ses premiers pêchés comme lorsqu'on va à la confesse jusqu'au jour où il s'est rendu compte de toutes ses erreurs de jeunesse et où il a tente d'entrer en communion avec Dieu afin d'obtenir la pardon pour ses fautes passées et de se remettre sur le droit chemin en consacrant le reste de sa vie à ce dernier.
    Dans ce livre, Saint-Augustin pose également beaucoup de questions existentielles qui, pour la plupart sont restées sans réponse et qui, à mon avis, le resteront encore longtemps et c'est probablement ce que j'ai trouvé le plus frustrant. Cette lecture m'a néanmoins beaucoup enrichie puisqu'il s'agit d'une oeuvre fondatrice de la société !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (11)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Etoilesonore, le 30 octobre 2013

    Tard je t'ai aimée, Beauté si ancienne et si nouvelle, tard je t'ai aimée ! mais quoi ! Tu étais au-dedans de moi et j'étais, moi, en dehors de moi-même ! Et c'est au dehors que je te cherchais ; je me ruais dans ma laideur sur la grâce de tes créatures. Tu étais avec moi et je n'étais pas avec toi, retenu loin de toi par ces choses qui ne seraient point, si elles n'étaient en toi. Tu m'as appelé et ton cri a forcé ma surdité ; tu as brillé et ton éclat a chassé ma cécité ; tu as exhalé ton parfum, je l'ai respiré et voici que pour toi je soupire ; je t'ai goûtée et j'ai faim de toi, soif de toi ; tu m'as touché et j'ai brûlé d'ardeur pour la paix que tu donnes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 5         Page de la citation

  • Par Magnolia, le 25 novembre 2010

    Qu'est-ce que le temps? Si personne ne me le demande, je le sais. Si je veux l'expliquer à qui me le demande, je ne le sais plus.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par ay_guadalquivir, le 28 janvier 2011

    "Celui donc qui se souvient de la vie bienheureuse que l'on nomme félicité, s'en souvient-il de la même sorte que celui qui a vu Carthage se ressouvient de Carthage? Non, puisque la félicité n'étant pas un corps, elle n'est pas sensible à nos yeux."

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par cathcor, le 15 février 2012

    Celui qui se perd dans sa passion a moins perdu que celui qui a perdu sa passion

    Commenter     J’apprécie          2 13         Page de la citation

  • Par floyd2408, le 06 février 2013

    Mais peut être on pourrait dire avec vérité qu'il y a trois temps le présent des choses passées le présent des choses présentes et le présent des choses futures.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

> voir toutes (5)

Videos de Saint Augustin

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Saint Augustin

Religion et plaisir ? - Les Mardis des Bernardins .
Mardis des Bernardins du 17 décembre 2013 - Collège des Bernardins Ascétisme, austérité, freins à la volupté ? pourquoi les religions ont-elles mauvaise presse quand il s?agit d?évoquer le plaisir ? Les religions ont toujours su promouvoir et établir des normes et des discours sur le plaisir. Sans même évoquer les bacchanales chères aux Gréco-Romains, le Cantique des cantiques n?est-il pas la preuve que le christianisme se saisit pleinement de l?érotisme ? Que dire de la rupture du jeûne du Ramadan chez les Musulmans, l?Aïd el-Fitr, où l?on reçoit sa famille et ses proches dans une ambiance festive et riche en mets ? Les religions parlent des plaisirs de la table, portent un intérêt certain au vin et ne rejettent pas la sexualité. Les impératifs moraux que nécessitent les religions et qui s?appliquent au plaisir entravent-ils celui-ci ? Encore faudrait-il examiner comment le plaisir devient condition de la foi et comment il est en retour redéfini par la foi. L?extase n?est-elle pas la traduction du plaisir à son plus haut degré ? Saint-Augustin, parlant de la foi dit ceci : « C'est peu que tu sois attiré par ta volonté, tu l'es encore par la volupté ». Nos invités, au-delà des pétitions de principe superficielles, interrogeront les discours des religions sur le plaisir, assumé, nécessaire ou rejeté. INTERVENANTS P. Matthieu Villemot Docteur en philosophie ? Licence canonique de théologie Jean-Robert Pitte Membre de l?Institut Nicole Jeammet Psychanalyste, professeur au Centre Sèvres Marion Duvauchel Professeur de lettres et de philosophie











Sur Amazon
à partir de :
4,90 € (neuf)
1,09 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Confessions par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (214)

> voir plus

Quiz