Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Françoise Cartano (Traducteur)

ISBN : 2743607300
Éditeur : Payot et Rivages (2000)


Note moyenne : 3.01/5 (sur 86 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Non, il ne s'agit pas d'un ouvrage technique destiné aux filles de pêcheurs vivant sous les tropiques. Le livre de Melissa Bank nous emmène sur des rives plus proches mais sans doute plus incertaines encore. Jane, une jeune New-Yorkaise qui travaille dans... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (9)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par ballad, le 14 octobre 2012

    ballad
    Chick lit ou pas (j'en doute), j'ai bien aimé lire ce livre. Junie est une jeune femme travaillant dans le monde de l'édition. Chaque partie du livre retrace une époque de sa vie, et nous allons du passé au futur, en la retrouvant vivre de manière entremêlée ses amours et ses doutes professionnels, et autres… Par endroits, il se peut que ce livre manque de cohérence. Parfois je me suis un peu perdue dans la visualisation des personnages, car l'auteur ne décrit pas énormément les choses, étant davantage préoccupée par le côté humoristique de son propos. En outre, la couverture du livre ainsi que son titre sont assez hors de propos par rapport à son contenu, si ce n'est la plaisanterie. A part cela, j'ai passé un bon moment de lecture, grâce à un humour que j'ai trouvé assez irrésistible.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Sissidebeauregard, le 16 octobre 2013

    Sissidebeauregard
    Drôle et rapide à lire. Un des premiers romans classé dans la catégorie chick lit. Parfois un peu décousu mais globalement amusant.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Loutre_des_Rivieres, le 26 avril 2012

    Loutre_des_Rivieres
    Je suis passée à côté de ce roman qui s'annonçait pourtant prometteur : New York et le monde de l'édition raconté par une jeune femme. Mais rien n'y a fait et je n'ai pas accroché, je n'ai pas ri et j'ai même eu du mal à le finir.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par urbanbike, le 29 février 2008

    urbanbike
    En bref, un livre agréable, drôle à lire le soir avant de s'endormir… Une plongée également dans des univers aisés de la côte est des USA, dans le monde de l'édition… En tous cas, style agréable, histoires bien ficelées et pas réservées aux filles…!

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Jessoya, le 24 juin 2010

    Jessoya
    C'est le titre qui m'a attirée au tout début. Par la suite, j'ai cru être en présence d'un livre qui faisait une parodie de tous les ouvrages psychopopulaires pour trouver un conjoint. On suit les différentes étapes de la vie amoureuse de Jane, qui nous les raconte elle-même. le livre est à la première personne et la narration est particulière. J'ai du mal à dire si j'ai vraiment apprécié ce livre, je m'attendais tellement à autre chose que j'ai été déstabilisée au début. Il ne se passe pas grand-chose, mais, comme dit la quatrième de couverture : c'est parfois drôle, plutôt sincère et très personnel. La deuxième de couverture de l'édition que j'ai lue (1999) indique que Francis Ford Coppola lui a demandé d'adapter son livre pour le cinéma… Je ne crois pas que ça ait eu lieu et j'ignore ce que contiendrait un tel film…

    Lien : http://www.libellul.com/?p=1951
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par ballad, le 08 octobre 2012

    "Parfois, on est aimé pour ses faiblesses, dit-elle. Ce dont on est incapable est quelquefois plus irrésistible que ce dont on s'acquitte parfaitement."

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation

  • Par carre, le 15 septembre 2012

    New York est la ville où l'on se sent chez soi quand on est de nulle part.

    Commenter     J’apprécie          0 28         Page de la citation

  • Par isuire, le 02 avril 2011

    Je lui dis que je n'ai pas besoin d'armure ; que je suis ravie pour Max et Sophie.
    " J'ai horreur des mariages, dit-elle. Je me sens encore plus célibataire. A vrai dire, rien qu'en me brossant les dents, je me sens célibataire."

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
8,22 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Manuel de chasse et de pêche à l'usage des filles par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (157)

> voir plus

Quiz