AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 220312220X
Éditeur : Casterman (01/03/2017)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 61 notes)
Résumé :
DIX
L’âge que j’avais quand mon cerveau s’est détraqué.

HUIT
Années de validité de mon passeport.

SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.

QUATRE
L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.

DEUX
Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake.
Je le rejoi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
18 février 2017
«Elle ne se doute clairement de rien.» Ça, c'est l'histoire de ma vie. Jusqu'à Drake. p. 51
Flora souffre d'amnésie antérograde depuis l'âge de 10 ans, elle en a aujourd'hui 17 mais pense souvent encore comme une petite fille. Toutes les deux ou trois heures, elle oublie tout et doit relire son cahier où tout est consigné. Elle écrit sur ce cahier, des post-it ou encore sa main afin de se souvenir. Mais tout change le jour où Drake l'embrasse: Flora se souvient! C'est son premier souvenir d'après sa maladie. Elle va alors tout tenter pour retrouver ce jeune homme amoureux d'elle qui est parti étudier au Spitzberg. Mais comment envisager voyager sans se perdre alors qu'elle oublie au fur et à mesure jusqu'à ne plus savoir qui elle est?
Ce roman écrit à la première personne commence de façon saisissante dans un paysage époustouflant et une situation des moins banales. Puis on rencontre Flora dans une fête chez elle en Cornouailles, et on la suit dans son quotidien chamboulé par un baiser.
Le récit est fascinant par son côté répétitif, quasi obsessionnel car chaque fois que Flora oublie elle doit tout relire dans son cahier ou la boite qu'elle cache sous son lit. Elle a le réflexe de tout noter, consigner car elle a conscience qu'elle va oublier. Il y a également des post-it sur les murs dans chaque pièce car elle oublie aussi où regarder ou bien pourquoi elle a écrit telle chose si le message n'est pas suffisamment clair. le lecteur relit donc lui aussi plusieurs fois les mêmes indications mais tout le talent d'Emily Barr est là: jamais on ne se lasse, on entre dans ce système avec Flora et on la suit.
Le récit est également palpitant car il alterne habilement le passé et le présent de façon très rythmée. L'auteur nous livre sans qu'on le sache d'infimes indices sur la situation véritable de Flora. On s'attache pourtant aux petits détails tant la part de mystère est grande mais la vérité est bien dissimulée.
Enfin le récit est dépaysant avec la vie si singulière en été au Spitzberg où il fait constamment jour et qui offre des paysages fabuleux.
Je suis soufflée par la qualité d'écriture de cette auteur que je ne connaissais pas. L'intrigue est savamment ficelée et elle a su m'emporter dans une lecture addictive au point où je ne pouvais plus poser le livre avant de l'avoir fini. C'est rare chez moi! Dès les premières pages, on se sent proche du personnage de Flora grâce aux détails bien choisis auxquels elle se raccroche. La situation est terrible pour elle, mais sa force de caractère et sa volonté bouleversent. On a envie qu'elle s'en sorte, elle le mérite! le lecteur n'en sait pas plus qu'elle alors c'est comme si on cherchait ensemble pour comprendre ce qu'il se passe.
Un titre énigmatique, une couverture marine très sobre et l'absence de résumé en quatrième de couverture nous oblige à plonger de plein pied dans le récit sans a-priori. Mais ensuite on ne sait plus sur quel pied danser, on n'a rien à quoi se raccrocher: la mémoire de Flora n'est pas fiable et on doute parfois des gens autour d'elle. Ne vont-ils pas profiter de sa faiblesse et la manipuler?
Ce roman est génial, je n'ai jamais rien lu de tel. Un grand merci à Babelio pour cette Masse Critique et aux éditions Casterman pour l'envoi de cette lecture à découvrir sans délai!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          336
Palmyre
02 avril 2017
J'ai embrassé Drake... je m'en souviens. ça s'est passé hier soir sur la plage et je m'en souviens !
J'ai embrassé Drake sur la bouche... et je m'en souviens !
Je suis Flora, j'ai 17 ans et j'ai embrassé Drake.
Je suis Flora, j'ai 17 ans, j'habite Penzance, ça c'est écrit dans mon cahier car je ne me souviens pas du tout. Mais, j'ai embrassé Drake il y a quelques heures maintenant et ça je m'en souviens. Il faut que je le retrouve, peut-être que grâce à lui ma mémoire va revenir.
Après la fête de départ de Drake, Flora et lui se sont embrassés sur la plage. Pourtant Drake a une petite copine, Paige, qui est la meilleure amie de Flora. Jusque là j'espère que vous me suivez...
Ce qu'il faut savoir sur Flora, c'est qu'elle a une amnésie rétrograde depuis l'âge de 10 ans, ce qui signifie que toutes les deux ou trois heures elle ne se souvient plus de rien.
Quant à Drake, lui, il vient de partir pour Spitzberg. Flora n'a jamais quitté sa ville natale, elle y a quelques repères et s'y sent bien. Mais depuis ce baiser, elle a espoir qu'elle peut de nouveau se souvenir... Alors ira-t-elle jusqu'à le rejoindre dans le grand Nord, elle, qui oublie tout au bout de quelques heures.
J'avais repéré ce livre lors d'une opération Masse critique, mais je n'ai pas été sélectionnée... lorsqu'au cours d'une conversation avec une amie, elle m'apprend qu'elle l'a reçu. Je saute de joie intérieurement, car j'allais pouvoir le lire. En plus, la couverture et l'accroche de la quatrième de couverture m'avait intriguée.
Aussitôt entre mes mains, je me lance dans sa lecture. Bien que la toute première partie du roman m'est parue un peu longue, je comprends maintenant pourquoi l'auteure a fait ce choix. On plonge littéralement dans l'univers de Flora qui est amnésique.
Excellent roman que je vous conseille à l'occasion, un trhiller qui mérite le détour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Ichirin-No-Hana
09 mars 2017
Flora Banks est une jeune adolescente de dix-sept ans qui a une amnésie antérograde déclenchée suite à l'ablation d'une tumeur du cerveau. Elle n'a aucune mémoire à court terme. Toutes ses actions ne lui restent pas en mémoire plus de deux heures. Les seuls souvenirs qu'elle possède sont antérieurs à son dixième anniversaire, âge qu'elle avait au moment de l'opération. Pour mieux vivre au quotidien, elle se note les choses importantes sur le bras, elle inonde ses murs de post-it... Tout son petit train-train va être chamboulé le soir où Drake l'embrasse et, pour la première fois depuis sept ans, ce souvenir va lui rester en mémoire...
Flora Banks d'Emily Barr est un roman pour adolescents très singulier. La lecture de ce roman est assez particulière, car le roman étant écrit du point de vue de Flora, possède énormément de répétitions. En lisant une vingtaine de pages, on peut avoir l'impression de ne pas avoir avancé du tout dans l'intrigue car Flora va tenter de se remémorer tant bien que mal des événements antérieurs (en relisant ses notes ou les écritures de son bras) ou va tout simplement refaire exactement les mêmes actions. C'est assez déroutant au départ et peut-être ennuyant par moments mais on s'y fait rapidement. Ce qui peut être également gênant c'est que Flora, ayant l'impression d'avoir toujours dix ans, a une façon de penser d'enfant et l'écriture en pâtit forcément (phrases courtes, beaucoup de guimauves quand elle parle de Drake...). Je pense que le parti pris de l'auteur pourra déranger certains lecteurs et je l'avoue cela a été mon cas au début. Ce choix de l'auteure est une prise de risque intéressante mais Emily Barr tient son défi jusqu'au bout et le fait de façon très intelligente.
Flora Banks est surtout un roman particulièrement émouvant. le personnage, de par sa complexité, m'a vraiment touché. C'est une adolescente qui malgré sa maladie très contraignante fera preuve d'un énorme courage. Les relations qu'elle entretient avec son entourage, notamment avec son frère, sont particulièrement belles. La force de ce récit est également son intrigue. On suit Flora dans son voyage en Norvège (les descriptions de paysages sont d'ailleurs très immersives !) en quête d'un amour qui pourrait lui apporter une vie un peu plus normale. La mémoire de la jeune fille étant complètement instable, on a par moments un peu de mal à croire ses dires et on en vient même à penser que peut-être tout ceci est un rêve ou un espèce de délire cérébral.
C'est un roman que je le conseille notamment par son expérience de lecture très originale et également par les messages très touchants qu'il véhicule, c'est un réellement un roman sur l'espoir. Les romans adolescents sur la maladie sont légions depuis le succès de Nos étoiles contraires de John Green et je trouve qu'Emily Barr a su tirer son épingle du jeu et nous proposer un roman très intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
Mikasa34
16 avril 2017
Ail… Grosse déception, j'en ai bien peur…
Râââh ! Je suis tellement déçue. Avec tous ces avis positifs sur la toile et ces critiques dithyrambiques sur Babélio je m'attendais à mettre minimum 4/5 et presque à avoir le coup de coeur. Mais il n'en est rien, à mon grand regret. (Bon ok, je suis à 3,5/5. Rien de dramatique.)
Je n'irai pas non plus jusqu'à dire que je n'ai pas aimé, et ma déception ne me fera pas non plus le déconseiller. « Flora Banks » est un ouvrage tout à fait correct. Ça se lit bien, facilement et rapidement. Mais je m'attendais tellement à autre chose et à tellement plus que je pense que c'est ce qui a créé ma déception. Avoir lu tant d'avis positifs a fait que je m'attendais à ce que ce livre soit une bombe. La barre était donc très haute.
De plus, « Flora Banks » porte l'étiquette (sur Babélio entre autres) de « Thriller » et « Thriller psychologique » et c'est pour moi injustifié et inapproprié. En ce qui me concerne je ne considère pas du tout ce livre comme un thriller. Sauf que je m'attendais à en lire un et donc à avoir énormément de suspense et un rythme effréné. Je pensais que j'allais être dans l'attente insoutenable de réponses et que j'allais me ronger les sangs (et aussi les ongles tant qu'à faire) mais ça n'a pas été le cas.
Pour autant, le rythme est régulier bien que l'avancée de l'histoire prenne son temps. Et, il y a un « joli » retournement de situation à la fin. Mais je reste quand même loin du coup de coeur.
J'ai ressenti quelques longueurs*, dû très certainement au fait qu'il y ait beaucoup beaucoup de répétitions. D'un autre côté ces répétitions sont complètement justifiées et nécessaires à l'univers et au personnage de Flora. (oui c'est paradoxal) Mais peut-être il y en avait-il un peu trop ? J'ai tout de même apprécié l'histoire, qui a son côté original mais je suis restée sur ma faim et j'aurai voulu plus.
(*J'ai peut-être mal choisi le terme "longueur", voir dans les commentaires une petite explication supplémentaire...)
Flora est attachante et c'est un personnage très bien travaillé. J'admire la capacité qu'a eu l'auteure à parfaitement dépeindre cette adolescente de 17ans qui a une amnésie antérograde et qui donc parfois (entre autres) pense être une petite fille de 10ans. J'ai trouvé tout le mécanisme de sa réflexion crédible. Je dirai presque que sa personnalité est authentique… (il y aurait-il du vécu de la part de l'auteure ? Quelqu'un de son entourage?). On a envie de la protéger, de la cajoler, de la rassurer. J'ai ressenti de l'empathie à son égard. J'ai également adoré Agi et Toby. Deux belles personnes comme on aimerait en rencontrer plus souvent. Jacob quant à lui est un grand frère digne de l'être. Concernant Drake, et bien, mon avis est… tranché. Je ne peux développer davantage car il est difficile de parler de Drake ou même de Paige ou encore d'autres personnages sans spoiler je pense. Je ne m'exprimerai donc pas à leur sujet.
Une jolie histoire, vraiment. Une belle aventure presque féerique grâce aux sublimes descriptions que nous offre l'auteure de Spitzberg. Si ce n'était pas si loin en avion (Suis une trouillarde experte) je crois que l'auteure aurait pu me convaincre de choisir cette destination pour mes prochaines vacances ! Waouh ! Mais quel endroit !
Malheureusement, même si j'admets volontiers que cette histoire est mignonne je ne lui ai trouvé rien de plus que cela. Il m'a manqué quelque chose… ce « je ne sais quoi » qui crée l'étincelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
ValHou57
01 mars 2017
Dans ce roman, nous allons suivre Flora Banks, une adolescente de 17 ans avec une particularité. Elle vit dans une petite ville du nom de Penzance où tout le monde la connaît. Depuis l'âge de 10 ans, Flora souffre d'un problème de mémoire important. En effet, tous les souvenirs qu'elle possèdent jusqu'à cet âge lui reviennent parfois en mémoire, mais elle n'en a aucun depuis cet âge. Les 3/4 du temps, elle ne sait même plus qui elle est ou quel âge elle a.
Pour l'aider à se souvenir, elle note tout dans un cahier et sur ses bras grâce à un feutre indélébile. Cela l'aide à ne pas paniquer et à s'en sortir au quotidien. Lors d'une soirée, Flora embrasse Drake. Chose étrange, elle s'en souvient. C'est son premier vrai souvenir depuis des années et cela la perturbe. Quand Drake quitte Penzance pour l'autre bout du monde, Flora va fuguer pour le rejoindre.
Comment une jeune fille qui n'a plus de mémoire peut-elle envisager un tel périple? Y arrivera-t-elle? Que va-t-il arriver à notre héroïne?
Flora est une adolescente qui rencontre bien des difficultés, mais qui refuse de baisser les bras. Elle est rêveuse, têtue, bavarde et déterminée. C'est une battante que rien n'arrête lorsqu'elle a une idée en tête. Elle a su me toucher profondément. Elle est gentille, douce et intelligente et on ne peut que s'attacher à elle. J'ai eu de la sympathie, de la compassion pour elle, à défaut de pouvoir m'identifier à son personnage. Je n'ai aucune idée de l'effet que cela produit d'être à sa place et honnêtement, je ne souhaite pas le connaître un jour, mais j'ai vécu cette histoire à travers ses yeux et certains passages m'ont bouleversés. le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle ne manque ni d'idées, ni d'imagination, ni de ressources. Au cours de ma lecture, j'allais de surprises en surprises et je me demandais comment l'histoire allait évoluer, quelle direction prendrait son personnage et je ne pouvais qu'espérer que les choses s'arrangent pour Flora et croiser les doigts pour qu'elle parvienne à atteindre son but.
Paige, la meilleure amie de Flora est gentille et prévenante envers elle. Elle est toujours présente à ses côtés pour l'aider à se souvenir et à avancer. Malheureusement leur amitié sera mise à mal, lorsque Flora commettra une erreur de taille. Paige ne comprends pas pourquoi elle a commit cet acte, pourquoi elle l'a trahie de cette manière et n'arrive pas à lui pardonner son manque de clarté. Elle va donc prendre ses distances avec nos héroïnes, malgré la promesse faite à ses parents. Néanmoins, elle guettera de loin pour être sure que tout va bien. On la voit tour à tour gentille et douce, puis en colère et dévastée par la trahison, elle ne veut plus parler à Flora mais continue à garder un oeil sur elle. J'ai aimé cet aspect de son personnage qui ne sait pas toujours comment faire, ni quelle décision est la meilleure. Elle tâtonne et nous offre un personnage intéressant et complet.
La mère de Flora est une femme aimante et effrayée par ce qui touche sa fille. Elle est surprotectrice et étouffante envers la jeune fille, qui ne semble pas forcément toujours s'en rendre compte. Elle essaye de contrôler les moindres faits et gestes de Flora et arrive à se convaincre que c'est pour son bien-être. Mais qu'en est-il vraiment? le fait-elle pour sa fille ou pour elle-même?
Je comprends et veux bien croire que ce n'est facile à vivre ou à gérer au quotidien, que les parents soient effrayés ou ce genre de choses, mais de là à agir de la sorte, je ne suis pas d'accord. Pour moi, les parents doivent accompagner leurs enfants et les aider à faire leur apprentissage pour devenir des adultes accomplis. Or, là, même si son père tente de refréner sa femme, celle-ci continue à l'enfanter et la considérer comme une petite fille qu'elle n'est plus. Elle la retient au lieu de l'aider à voler de ses propres ailes. Par moment, j'étais exaspérée par le comportement de cette dernière.
Je ne connaissais pas l'auteur et de ce que j'ai vu, c'est son premier livre traduit en France. Ce fût donc une découverte absolue pour moi. J'ai beaucoup apprécié sa façon de nous raconter l'histoire de Flora. Sa plume est plaisante, prenante et particulière.
Elle nous raconte cette histoire à la première personne et d'une telle manière qu'on a l'impression de la vivre à travers notre héroïne, son regard et son problème de mémoire. Ça donne de la profondeur au récit, des émotions fortes pour le lecteur, et une réelle addiction pour le récit. On a donc un aspect de répétitions qui pourra en déranger quelques-uns, mais qui pour moi, fait toute la force du récit. En temps normal je n'apprécie pas ces procédés, mais pour ce texte en particulier, cela coule de sens. L'auteure ne le fait pas pour gonfler la taille de son roman, mais bel et bien pour nous immerger totalement.
Ce que j'ai le plus aimé c'est justement cette "bizarrerie" de narration. Elle nous permet d'appréhender l'histoire différemment en créant ce petit quelque chose en plus qui la différencie des autres.
Emily Barr sort des sentiers battus pour nous offrir un texte intéressant, innovant, bien construit et addictif à souhait. Je voulais absolument poursuivre et savoir comment tout se terminerait pour notre héroïne. Les actions, temps lents, révélations et rebondissements sont parfaitement dosés pour nous captiver du début à la fin. J'ai également eu des surprises bonnes ou moins bonnes. Il y a une chose en particulier que je n'avais pas vu venir et qui m'a laissé bouche bée.
Le seul petit point négatif que j'ai ressenti est la fin un peu trop ouverte. Je fais partie de ces lecteurs/lectrices qui préfèrent les fins fermées. Je ne veux pas avoir à imaginer la suite des événements. Non pas que je n'ai pas d'imagination, loin de là, mais lorsque je lis une histoire j'aime avoir la fin que l'auteur a en tête.
En résumé, une narration particulière mais bien menée qui nous permet plus facilement de s'approprier l'histoire. Une plume agréable et entraînante qui nous pousse à tourner les pages les unes derrière les autres. Une héroïne principale adorable, attachante et émouvante qui nous fera voyager avec elle jusqu'en Arctique. Flora est le genre de personnages comparable à un OVNI en littérature jeunesse et j'ai adoré. Des rebondissements et révélations qui nous tiennent en haleine tout au long de ces 369 pages. Un livre que je ne peux que vous recommander fortement!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
mybooksnteamybooksntea21 avril 2017
Flora. You are an amazing human being. You are wild and wonderful. Your spirit is like nothing on Earth, because it shines through everything they try to do to you.
Commenter  J’apprécie          20
mybooksnteamybooksntea21 avril 2017
Today I'm going to be brave and normal. To be normal is to be brave.
Commenter  J’apprécie          00
Mikasa34Mikasa3414 avril 2017
- Tu m'as dit des choses merveilleuses. Tu m'as fait me sentir normale. Mieux que normale. Tu m'as fait me sentir... vivante. Vivante et différente, mais d'une belle manière, pas bizarre.
Commenter  J’apprécie          50
oktaokta30 janvier 2017
« Je souris. Je ne parle à personne. Je me contente de respirer, de regarder, d’exister. C’est l’Arctique. Je suis là. Ceci est mon présent. Ceci est mon monde.
Commenter  J’apprécie          100
KaeKae02 mars 2017
A l’intérieur de ma tête, c’est le chaos. C’est un incendie. C’est une tempête de neige. C’est la jungle. C’est le désert arctique. C’est à la fois tout ce qui s’est produit et tout ce qui ne se produira jamais. Le temps est un élément aléatoire. C’est la chose qui nous fait vieillir. Les humains s’en servent pour organiser le monde. Ils ont inventé un système pour essayer de mettre en ordre le hasard. Tous les êtres humains, tous sauf moi, vivent leur vie découpée en heures, en minutes, en jours et en secondes, mais choses ne sont rien. L’univers rigolerait bien de nos tentatives pour l’organiser, si seulement il daignait s’y intéresser. Le temps est ce qui fait flétrit et pourrir nos corps. Voilà pourquoi ils ont peur de lui. Mais moi, ça ne m’atteint pas : je sais que je ne vieillirais jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Emily Barr (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1029 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .