Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Claude Pichois (Éditeur scientifique)

ISBN : 2070108295
Éditeur : Gallimard (1975)


Note moyenne : 4.61/5 (sur 44 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Le tome I contient : Les Fleurs du Mal - Poésies diverses - Le Spleen de Paris - Les Paradis artificiels - Essais et nouvelles - Théâtre - Journaux intimes - Carnet.
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par zenzibar, le 19 février 2013

    zenzibar
    Baudelaire, le poète maudit devenu le poète de référence de l'enseignement secondaire...
    Il existe un paradoxe étonnant entre la vie de ce poète et son oeuvre. Une vie de précarité, d'instabilité,qui contraste avec son style qui vise à la perfection,
    Personnellement je trouve que cette perfection formelle, une sorte de jardin à la française, est parfois franchement agaçante et l'envie de jeter les mots comme dans un chamboule tout est forte.
    Il n'en demeure pas moins que l'oeuvre de Baudelaire, avec son joyau Les fleurs du mal mais aussi d'autres ensembles comme ces Poèmes en prose, flirte en permanence avec la beauté et demeure une source de plaisir pour le lecteur
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par jessonia, le 05 novembre 2012

    jessonia
    Baudelaire était au départ une lecture imposée. Mais, au final, il m'a fait rentrer dans l'univers de la poésie. A travers lui, j'ai découvert un monde inconnu, fait de silences, de douleurs, de couleurs, de cynisme parfois mais aussi de sentiments ... je le découvre et le redécouvre à chaque fois. Beaucoup connaissent les fleurs du mal mais il faut aller plus loin...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par nadejda, le 11 novembre 2013

    Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !

    Ô boucles! Ô parfum chargé de nonchaloir !
    
Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
    
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,

    Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir!
    (...)
    Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse

    Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;

    Et mon esprit subtil que le roulis caresse
    
Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
    
Infinis bercements du loisir embaumé !

    Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues

    Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond ;

    Sur les bords duvetés de vos mèches tordues

    Je m'enivre ardemment des senteurs confondues

    De l'huile de coco, du musc et du goudron.

    Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde

    Sèmera le rubis, la perle et le saphir,

    Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
    
N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde

    Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?

    La Chevelure Charles Baudelaire
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par zenzibar, le 19 février 2013

    Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
    Des montagnes, des bois, des nuages des mers,
    Par delà le soleil, par delà les éthers,
    Par delà les confins des sphères étoilées
    Mon esprit tu te meus avec agileté,
    Et, comme un bon nageur qui se pame dans l'onde,
    Tu sillonnes gaiement l'immnensité profonde
    Avec une indicible et male volupté,
    Envole toi loin de ces miasmes morbides ;
    Va te purifier dans l'air supérieur,
    Et bois comme une pure et divine liqueur,
    Le feu clair qui remplit les espaces limpides.
    Derrière les ennuis et les vastes chagrins
    Qui chargent de leur poids l'éxistence brumeuse,
    Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
    S'élancer vers les champs lunmineux et sereins;
    Celui dont les pensers, comme des alouettes,
    Vers les cieux le matin, prennent un libre essor,
    -Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
    Le langage des fleurs et des choses muettes !
    (Elévation)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par neimad6891, le 28 septembre 2010

    Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
    Ce beau matin d'été si doux:
    Au détour d'un sentier une charogne infâme
    Sur un lit semé de cailloux,.....

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (22)

Videos de Charles Baudelaire

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Charles Baudelaire


Présentation des Fleurs Du Mal (Diane de Selliers, éditeur - 2005)
Diane de Selliers, éditrice de livres d'art, présente son édition des Fleurs Du Mal de Charles Baudelaire illustrées par la peinture symboliste et décadente,...








Sur Amazon
à partir de :
49,00 € (neuf)
39,19 € (occasion)

   

Faire découvrir Baudelaire : Oeuvres complètes, tome 1 par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (166)

> voir plus

Quiz