AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0007132387
Éditeur : Harper Collins (2004)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Dans «L?Échelle de Darwin», son précédent roman couronné par le prix Nebula, Greg Bear s?attaquait à un sujet classique: le mutant, l?espèce qui viendra après l?Homosapienset le supplantera peut-être. Si celui-ci se laisse faire? L?opposition de l?ancienne à la nouvelle espèce est justement le thème des «Enfants de Darwin». On y voit les jeunes mutants (qui se caractérisent notamment par d?extraordinaires capacités d?empathie et de socialisation et des taches mobile... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
finitysend
finitysend26 juin 2012
  • Livres 4.00/5
Ce roman est la suite de : L'échelle de Darwin .
Une brutale mutation avait commencée de séparer l'humanité en deux , alors que désormais ( dans ce second tome ) les gens qui n'ont pas subis cette mutation semblent voués à disparaître lentement mais surement .
Dans ce cycle de deux romans , l'auteur interroge les processus qui fondent la dynamique évolutive des organismes vivants en accordant une importance particulière et de premier plan aux rôles des virus , dont un grand nombre font partis de notre patrimoine « génétique « et de notre histoire en tant qu'espèce .
Je ne jugerais pas du fond scientifique ( biologie évolutive ) , car en toute franchise je suis incapable de faire la différence entre le vrai , l'imagination et ce qui est du ressort de la prospection scientifique.
Tout ce que je dirais , c'est que ces équipes scientifiques sont crédibles et fonctionnelles du point de vue de la solidité de l'univers et du point de vue narratif et d'ailleurs ce roman est très bien écrit .
Par contre je peux ramener ma fraise sans complexes en paléoanthropologie et je souligne ici , que la thèse que développe l'auteur quant à une filiation directe homo sapiens sapiens et homo sapiens neanderthalis est une vue de l'esprit sans le moindre quart de millième de crédibilité ...
Le roman est la prolongation de la situation de crise de l'opus précèdent .
L'humanité se fait rare et elle est et de plus en plus clivée .
Il aura fallu 12 ans pour mettre à genoux le monde qui est le notre .
La société a sombré dans une sorte d'état d'urgence permanent et oppressif ( limite concentrationnaire ) .
Un nouveau monde se met en place alors que le précèdent croule sous les coup de boutoir du naufrage ..
L'intérêt de ce livre est de pousser à fond la logique du précèdent et d'en exploiter les conséquences .
Ce livre nous parle de drames , de dysfonctionnements émotionnels et sociétaux , de la liberté , de l'amour (entre amants , époux , enfants ) en temps de crise sociétale violente et quand les sociétés basculent dans le trauma , la violence et l'arbitraire ...
Il y a aussi la mise en place d'un monde dont je ne sais s'il sera meilleur , mais qui en tout cas sera diffèrent de celui que nous connaissons .
Du point de vue du phénomène viral peu de nouveautés encore que nous explorons avec force de détails les processus de cette menace virale triomphante .
En fait je classerais volontiers les enfants de Darwin dans le registre post-apocalyptique et de ce point de vue c'est un roman réussi car touchant ,car dramatique et de plus tranquillement spectaculaire... ...
Le texte approche le thème de la mutation et des mutants sous un angle plus scientifique et de façons plus détaillées qu'à l'accoutumée en SF..
Il présente intelligemment les drames qui peuvent découler des différents statuts de marginalité dans certaines circonstances historiques bestiales , qui nourrissent continuellement notre présent après avoir peuplées le passé historique de la planète et qui hanteront très probablement le futur de notre monde paradisiaque .
E LA NAVE VA .... et vogue le navire ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
cdlacroutz
cdlacroutz09 mars 2013
  • Livres 3.00/5
Intrigue intéressante et bien menée, mais digressions scientifiques ou politiques ennuyeuses et trop longues
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
finitysendfinitysend14 juin 2012
- peut-être , mais mère nature est quand même une fieffée salope ,déclara Freedman en le regardant , les poings sur les hanches .
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Greg Bear (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Greg Bear

Halo Cryptum : Master Chief visite les bureaux de Milady
À l'occasion de la sortie en librairie du roman "Halo : Cryptum" de Greg Bear, un hôte de marque s'invite dans les locaux des éditions Bragelonne/Milady pour...
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
1589 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre