AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843373220
Éditeur : Anne Carrière (2005)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :

" La petite tête de Maure, noir et blanc, est en encadré, en haut, à gauche de l'écran. C'est notre petit carré blanc... notre prix d'excellence. Désormais, chaque fois qu'elle apparaît, j'ai appris à me taire... Gros titres... Images chocs... Interview exclusive... Tout est bien ficelé. Personne ne ment, ni ne triche. Sauf un étouffement qui me gagne... une overdose... un peu comme si les faits finissaien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
araucaria
araucaria01 avril 2016
  • Livres 3.00/5
Jean-François Bernardini comme tout le monde le sait est le leader du groupe "I Muvrini", et il se trouve que je ne suis pas vraiment fan de ce groupe, qui ne m'apparaît pas comme étant vraiment authentique, alors que c'est grâce à son succès que la musique corse est largement connue sur le continent et connaît un beau succès... Mais ceci étant dit, j'ai quand même voulu découvrir l'écriture de cet homme. "Carnet pour Sarah", n'est pas un roman, c'est un texte qui tient à la fois du récit et de l'essai. J'aime lire des auteurs corses, j'aime entendre parler du lieu où j'ai posé mes bagages depuis plusieurs décennies... Si ce livre n'est pas un coup de coeur, car il me semble un peu obscur par certains côtés, j'y ai découvert de très beaux passages, une poésie du langage, et bien sûr un grand amour de la terre Corse qui ne peut que toucher les personnes qui y vivent et tous ces Corses de la diaspora qui malgré la distance ont l'amour de leur île chevillée au corps. Ce livre, je vais donc le mettre de côté pour ma fille, Corse "exilée" à Madrid...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Christelle83230
Christelle8323015 décembre 2015
  • Livres 4.00/5
Jean-François Bernardini (I Muvrini) nous livre un récit poignant afin que chacun de nous porte un regard différent sur sa terre natale : la Corse.
Il mélange avec talent réalité et fiction, humour et émotion. Ces petits textes concis sont des petits bijoux. On prend énormément de plaisir à vibrer d'émotion avec l'auteur. La Corse, une fois de plus nous émerveille.
Commenter  J’apprécie          10
Norlane
Norlane20 juin 2012
  • Livres 3.00/5
Il m'a manqué des clefs pour saisir toutes les pensées mais Jean-François Bernadini, du très beau groupe de musique I Muvrini, chante et écrit une autre Corse et cela me touche. Parfois, cela suffit.
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria31 mars 2016
Il est des jours où la bêtise s'affiche triomphante. Des jours où elle bat tous les records de vitesse et d'impact, sans rechigner, sans désarmer.
Il est des jours où les "talibans de la bêtise", les prophètes de l'ignorance, s'en iraient faire la peau à Kant, Socrate et Platon réunis. Ce matin, au sujet de la Corse, la "pensée unique" sévit encore plus fort. Les propos d'un haut responsable ministériel sont dans les pages de mon journal. Il a très sérieusement déclaré qu'il ne fallait pas d'autoroute entre Bastia et Ajaccio... "car cela n'aurait comme autre effet pervers que celui de permettre aux voyous de se déplacer plus vite... une raison supplémentaire pour mieux échapper à la police!..." Assurément la bêtise est une force active.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
araucariaaraucaria23 mars 2016
Je vous écris de Corse.
Pardonnez-moi d'avoir mis tant de temps à le faire. Non, je ne vous ai pas oubliée.
Chaque fois que je vous ai lue, dans chacune de vos lettres, j'ai ri, pleuré, rêvé. Dans chacune de vos lettres j'ai trouvé beaucoup de votre amour. J'ai pensé à chacune de vos questions.
Non, je ne vous parlerai pas de moi ou si peu. Parfois j'ai l'impression que le monde est sourd. Il fait semblant de croire que des histoires comme la nôtre n'existent pas. Dois-je vous dire que cela me convient parfaitement. Il faut toujours une cachette pour abriter les histoires d'amour.
Oui, des histoires d'amour comme celle que nous partageons vous et moi. Pas seulement celle d'un homme et une femme. Non, encore plus grand, encore plus fort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
araucariaaraucaria30 mars 2016
La Corse a des centaines, des milliers d'enfants d'adoption. Ce sont des hommes et des femmes que le hasard de la vie met un jour sur sa route. Les uns et les autres ont tous une histoire particulière. Il en est des tristes. Il en est de très belles. Parfois cela ressemble à des mariages de convenance. Quelquefois ce sont de merveilleuses histoires d'amour.
Commenter  J’apprécie          180
araucariaaraucaria30 mars 2016
Oui, j'ai gardé toutes vos lettres et la mémoire de toutes nos rencontres.
Au tout début, vous m'écriviez que vous ne saviez rien de ma terre. Rien ou si peu. Vous ajoutiez que vous aviez envie de venir, de voir et vivre autre chose...
"De chez nous, vous êtes un peu comme entre caricature et portrait-robot... il y a des jours où l'on a du mal à distinguer... on peut même parler de vous sans jamais vous avoir approchés..."
Vous vouliez savoir mon regard, ma douleur, ma version des choses.
Vous pensiez que j'avais une réponse à toutes vos questions, que je pourrais tout expliquer.
Je n'ai déchiré aucune de vos lettres. Elles sont toutes empilées dans la petite boîte bleue que je garde à portée de main. Je les relis souvent. Elles m'interrogent, mais surtout me renseignent sur la délicatesse de votre regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
araucariaaraucaria01 avril 2016
Ce "je t'aime" qui vient d'ailleurs, serait-il l'écho du mien?
J'aimerais écrire à la dimension de ma terre pour que mes mots sur des pages soient comme ces oiseaux qui traversent sans fin le ciel et reviennent plus nombreux... infiniment... comme la mer aime le rivage... comme le rivage aime la mer et a besoin de lui.
Ce "je t'aime" qui vient d'ailleurs, Marie... c'est comme le dessin d'un enfant, une main qui part des lèvres pour envoyer un baiser, une petite lueur là-bas pour plus loin encore, et pour longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Jean-François Bernardini (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Bernardini
Rencontre avec François VAILLANT & J-F BERNARDINI thème: La Corse, terre de non violence? Part3
autres livres classés : Corse (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1131 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre