Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2277126306
Éditeur : J'ai Lu (2007)


Note moyenne : 4.03/5 (sur 147 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Pour Chris MacNeil et sa fille Reagan, une adolescente de quatorze ans, la vie s'écoule heureuse et aisée dans un quartier bourgeois de Washington.
Et puis, un jour, des bruits étranges résonnent dans la calme demeure, des objets disparaissent, des meubles sont d... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (19)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par HannibalLectrice, le 22 juin 2014

    HannibalLectrice
    Un quart de siècle a passé depuis que j'ai eu la mauvaise idée de voir le film. Dire qu'il m'a traumatisée serait en deçà de la réalité, durant 6 mois je fus dans l'obligation de dormir avec Grande Soeur... C'est donc avec récalcitrance, mais dans l'espoir de gérer la peur du Malin que je fis une petite prière et pris mon courage à deux mains, tout en ayant à ma portée crucifix, eau bénite, Bible etc...( la force est avec toi petit Padawan ) et lus ce qui suit " le soleil flamboyant faisait perler des goutelettes de sueur sur le front de l'homme, mais il serrait pourtant son verre de thé chaud et sucré entre ses mains comme s'il voulait les réchauffer...... "
    Deux sentiments contradictoires après lecture, celui de la déception mais en même temps de l'autosatisfaction.
    Déception car le livre ne m'a procuré aucun frémissement, les longues et interminables tergiversations du Père Karras m'ont agacée. Je sais, il n'y a pas plus cartésien qu'un homme d'église, je ne suis pas spécialiste en la matière et suis même quelque peu dubitative et surtout sceptique quant à la véracité d'une telle chose, mais lorsqu'on est face à un tel cas, celui d'une gamine de 12 ans qui a la souplesse du caoutchouc à faire pâlir Nadia Comaneci et consoeur, qui est polyglotte à se faire rhabiller un linguiste et tout un tas de phénomènes et de situations que même Batman il aurait peur, faut arrêter de pousser Mamie dans les orties... Ceci dit, les recherches du Père Karras sont intéressantes, grâce à elles, j'ai appris qu'un couvent Lillois avait été la proie d'une frénésie diabolique, ce qui me pousse à faire quelques recherches à ce sujet.
    Autosatisfaction, et là paradoxe, je suis fort aise de ne pas avoir des dents claqué, et ainsi de ne pas avoir eu à mettre tout un rituel en place afin de m'apporter une certaine sérénité avant le coucher...
    Toutefois, une leçon à retenir "De ne point avoir de tablette Ouija tu te dois!"
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          5 24         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par gruz, le 14 août 2012

    gruz
    Beaucoup de ceux qui se plongeront aujourd'hui dans l'enfer de ce livre, le feront suite au visionnage du film.
    Ils ne seront pas déçus, tant ils sont proches par l'ambiance.
    Car cette histoire est effrayante, principalement par son atmosphère oppressante et son ton à la fois clinique et malsain.
    Glaçant pour les lecteurs de l'époque et sans doute encore pour les lecteurs d'aujourd'hui.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 30         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par darkmoon, le 27 février 2013

    darkmoon
    On peut se questionner sur l'efficacité de cette histoire en 2004. Dans nos sociétés modernes, la religion ou la spiritualité est pratiquement absente et l'horreur se vit au quotidien sur le poste de télévision. Dès lors, un récit de possession diabolique pourra sûrement paraître anodin pour le nouveau lecteur.
    Personnellement, je me souviens des frissons intenses lors de la lecture de ce roman (et du visionnement du film) . Blatty n'est certainement pas un grand écrivain, par contre la structure de son récit est parfaite et avec ce filon, il a produit un classique que tous les autres auteurs du genre aspirent à égaler depuis sa parution, il y'a plus de trente ans.
    Pour ceux qui ne sont pas familiers avec « L'exorciste », il s'agit de l'histoire d'une jeune fille de douze ans, présentant les symptômes d'une maladie mentale, mais qui finalement s'avère possédée par un démon. Deux prêtres vont tenter de l'arracher à son destin tragique en pratiquant un exorcisme.
    Dès l'enfance, nous nous faisons inculquer les archétypes du bien et du mal ; Dieu et le diable, l'ange et le démon, la lumière et l'obscurité etc. Il est alors compréhensible que ce livre soit devenu un tel phénomène culturel, capable de rejoindre et faire vibrer autant de gens. En donnant un nouveau visage au diable, sous la forme d'une entité s'exprimant à travers le corps d'une innocente enfant, Blatty a mis à jour tout le folklore entourant l'existence et les manifestations du diable.
    Basé sur un fait vécu, le livre est choquant de réalisme. On peut s'identifier facilement aux personnages principaux ; le père Karras doute de sa foi, un peu comme tout le monde ; la victime, Regan, est choisie au hasard et est sans défense devant la furie des ténèbres ; sa mère est athée et aux prises avec des problèmes maritaux.
    Dans sa globalité, ce roman est terrifiant, tranchant comme un rasoir et bouleversant jusqu'au fond de l'âme. L'ambiance lourde et envahissante m'a donné la chair de poule.
    Pour les amateurs de sensations fortes, il parait indispensable de lire ce roman.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 20         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par patatarte2001, le 27 février 2015

    patatarte2001
    J'ai aimé ce livre pour son atmosphère, son ambiance, la même que j'avais ressenti en lisant Ghost story de Peter Straub. Je sais bien que cela peut paraître incroyable mais mon lit a bougé à plusieurs reprises pendant la lecture de ce livre. Au début j'ai cru que ces mouvements intempestifs de mon lit étaient occasionnés par les ronflements ferroviaires de ma conjointe puis il a bien fallu me rendre à l'évidence...Les mouvements de mon lit résultaient tout simplement de cette lecture démoniaque. Je ne saurai trop vous conseiller, si vous vous apprêtez à lire ce livre, de mettre autour de votre cou un collier de gousses d'ail et d'avoir à portée de main une bible. Ne prenez pas ce que je dis à la légère car le Malin cherchera à s'immiscer en vous pendant la lecture. Je vous conseille également de mettre un gros pull en laine bien chaud et de mettre le radiateur à fond car vous aurez froid, je peux vous assurer que j'ai toujours eu froid pendant que je lisais L'exorciste et le froid c'est justement la preuve que le diable est présent, là, à vos côtés....J'ai presque envie de dire qu'il vous aide à tourner les pages.....
    Aussi surprenant que cela puisse paraître il y a de l'humour dans ce livre et c'est ce qui fait sa force, les personnages sont attachants surtout la petite fille qui elle est....attachée. Les nostalgiques de l'inspecteur Columbo auront la grande joie de le retrouver sous les traits du lieutenant Kinderman. Je me suis dit que Peter Falk, l'acteur qui joue l'inspecteur Columbo, aurait été parfait dans le rôle de Kinderman. "Ah j'oubliais..." "Au fait...." "Je ne vous dérange pas au moins...." ces débuts de phrases prononcés par Kinderman m'ont tout de suite fait penser à l'inspecteur Columbo. Et de fait ma lecture n'en a été que plus savoureuse...
    Mais attention !!!! et c'est justement là la grande force de ce livre car on se relâche, on se surprend à sourire, voire même à rire, et hop on est cueilli à froid par l'angoisse et la peur qui s'insinuent à nouveau progressivement..
    Bref je ne vous en dis pas plus, prenez votre courage à deux mains et lisez ce livre. Ne soyez pas surpris si des choses étranges se manifestent pendant la période de votre lecture. Il se peut que les meubles se déplacent sans que vous vous en rendiez compte, que des objets disparaissent, que vos enfants se mettent à vous insulter.. mais tout cela est normal. Quoiqu'il arrive, si vous portez le collier de gousse d'ail autour du cou, comme je vous l'ai indiqué plus haut vous ne craignez rien. A propos de collier de gousse d'ail je vous invite à lire cette chronique que j'ai rédigé il y a deux ans et qui apporte la preuve formelle de l'existence du Diable : http://patlas.canalblog.com/archives/2013/04/10/26754920.html
    A bientôt les amis
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par kris334, le 20 juin 2014

    kris334
    La lecture de L'exorciste reste pour moi la plus grande des terreurs... J'ai vraiment cru que le diable existait et qu'il pouvait vous posséder quand il le souhaitait... J'avais 12 ans.
    Le film était sorti au cinéma peu de temps auparavant, et ma mère m'en avait parlé, me disant qu'à la suite de ce film, la nuit, elle venait me voir dormir pour voir si tout allait bien... Suite à ce film, je pense qu'il y a eu pas mal de mamans des années 80 qui ont eu peur de retrouver leur fille possédée !
    Pour en revenir au livre, il est terrible. L'histoire : une jeune fille de 13 ans change de comportement, et semble être possédée. Un vieux prêtre exorciste est appelé pour l'exorciser. Il sera accompagné d'un jeune prêtre à la foi vacillante... Qui l'emportera ? le démon, Dieu, ou l'humain...?
    Tout dans ce livre a l'air si réel. de plus, il est écrit au début, que cette histoire est inspirée de faits réels !
    C'est donc peut-être un livre un peu galvaudé, de par son adaptation au cinéma justement, mais il reste un classique du genre, toujours aussi efficace.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 17         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Lexpress , le 25 novembre 2011
    Si ce roman effraie encore aujourd'hui, c'est moins par ce qu'il raconte que par le style clinique de l'auteur, par ses non-dits et par sa manière de dépeindre l'Amérique matérialiste.
    Lire la critique sur le site : Lexpress

> voir toutes (15)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par patatarte2001, le 27 février 2015

    - Que diriez-vous, lui proposa-t-il en guise d'exemple, si vous étiez mon médecin - Dieu m'en préserve - et que je vous dise que j'ai des migraines, que je fais des cauchemars répétés, que je souffre de nausées, d'insomnie, de troubles de la vision, que je me sens comme détaché de tout et que je me fais un mauvais sang terrible pour mon travail. Diriez-vous que je suis un névrosé ?
    - Ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question, Marc; je sais pertinemment que vous êtes cinglé
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par patatarte2001, le 27 février 2015

    Il évitait ces yeux qui étaient des puits de chagrin, ces yeux qui passaient des jours à regarder par la fenêtre, ces yeux qu'il n'osait pas rencontrer en rêve. Il n'aurait jamais dû la quitter.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par patatarte2001, le 25 février 2015

    Bon ! alors je vais vous en raconter juste une ! Ma mère chaque dimanche nous faisait du poisson, bon, mais pendant toute la semaine personne ne pouvait prendre un bain parce qu'elle mettait la carpe dans la baignoire et la laisser nager de long en large sans lui donner à manger pour la laisser dégorger toutes ses toxines, prétendait-elle. Vous voyez le genre.....Parce que...Ah ! mais je ne veux pas aller plus loin, soupira-t-il en faisant un geste d'abandon. Seulement il fait bon rire de temps en temps, pour s'empêcher de pleurer.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par patatarte2001, le 25 février 2015

    -Montre-moi, Regan et je relâcherai peut être une courroie, proposa Karras. Si....
    Il tressaillit brusquement de surprise en se trouvant devant une paire d'yeux enfantins remplis de frayeur, d'une bouche ouverte pour un muet appel au secours.
    Mais l'identité de Regan s'estompa aussi rapidement qu'elle était apparue sous un nouvel aspect qui brouilla la vision fugitive de la fillette.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par patatarte2001, le 27 février 2015

    Il fixa le tunnel. Des points lumineux jalonnaient l'obscurité comme pour indiquer le chemin du désespoir

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

1,48 € (occasion)

   

Faire découvrir L'exorciste par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz