AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020917882
Éditeur : Editions du Seuil (2007)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Gardienne d'immeuble dans une cité de Belfort, Dominique Bourgon a vu un jour, par sa fenêtre, tomber le corps d'une jeune femme. Choquée par ce suicide, elle décide alors d'aller parler avec ses voisins pour apprendre à mieux les connaître. Chacun des textes de ce livre est une fiction inspirée du quotidien des habitants de la cité, de leurs existences, de leurs aventures personnelles.
Dans une langue tantôt poétique, tantôt fluide et romanesque, tantôt inc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
Tamara
19 mars 2008
  • 3/ 5
Grâce à l'opération "Masse Critique" de Babelio, j'ai reçu le premier roman de Dominique Bourgon, gardienne d'immeuble dans une cité de Belfort.
J'ai eu un peu peur au début : l'écriture morcelée en petits bouts de phrases, presque en énumération, me rebutait. Mais cela s'arrange au fil des pages, et j'ai outrepassé ce petit défaut passager pour me concentrer sur le fond de l'histoire.
Ou plutôt des histoires. Car l'auteur présente des tranches de vie entremêlées, les destins croisés des gens de la cité. Qui peut rester insensible aux terribles conditions de vie de ses habitants ? La pauvreté engendre bien des maux et des souffrances : chômage, violence, malnutrition, haine, alcoolisme et même folie...
Ces récits sont indubitablement poignants, d'autant que l'on sait qu'ils retranscrivent la réalité pour des millions de personnes. Les pages concernant des enfants sont particulièrement inconcevables et révoltantes.
Parfois, les personnages reviennent à plusieurs reprises, d'autres fois, ils n'apparaissent que le temps d'un témoignage. Mais à chaque fois, les mots touchent leur cible, tels une flèche décrochée en plein coeur du lecteur.
On devine aisément que Dominique Bourgon a vécu de telles scènes dans sa vie de gardienne d'immeuble : lire son "roman" nous fait plonger dans la vie cruelle mais réelle d'une cité, avec tout ce qu'elle comporte d'horreur mais aussi d'humanité. Hélas, je n'ai pas trouvé trace de bonheur, et si peu d'espoir, si peu...
Un grand merci à Babelio et au Seuil - Arte éditions de m'avoir offert ce livre, dur mais indispensable...

196 pages, paru en janvier 2007.
A noter : un documentaire, le journal de Dominique, a été tourné parallèlement à la sortie de ce livre par Cyril Mennegun et diffusé sur Arte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SagnesSy
22 octobre 2015
  • 4/ 5
C'est une gardienne d'immeuble, « même pas » en banlieue parisienne, qui décide un jour d'aller écouter l'histoire de ses voisins. Elle les met en mots et en fiction, pour nous raconter la vie, et surtout celle de ceux pour qui le mot est creux. La forme varie, j'ai été un peu rebutée par le côté « haché », mais comme elle aussi j'ai été très touchée. le « plus », c'est que Dominique Bourgon n'en fait pas trop, il n'y a pas de misérabilisme ; mais un portrait sacrément interpellant du quotidien dans une cité. « Françoise », par exemple, une petite fille en pleine croissance qui ne peut pas manger, parce que trier les cafards dans le riz lui est insupportable, et qui grelotte dans sa chambre aux fenêtres grandes ouvertes parce que les bestioles n'aiment pas le froid…. Françoise, donc, sa mère, vissée aux Feux de l'amour parce que son poids l'invalide, ne voit rien. Quand la petite fille sera mère à son tour, à votre avis, comment se comportera-t-elle avec Blanche, sa fille ?... Ou « Lumière potentielle », le petit Bouba « Zoulou-land » qui était si content d'entrer à l'école… Terrible, ce texte-là. Ou encore « Je me suis assise et j'ai compté les morts », qui est une magnifique rétrospective de quarante ans de cité. Oui, vraiment, il y a des choses terribles et un grand sens du récit et de l'humanité, dans ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
i2B
13 avril 2008
  • 4/ 5
Grâce à l'opération Masse critique, j'ai moi aussi eu le plaisir de lire ce livre. le plaisir disons -le car aujourd'hui quel livre arrive encore à nous déranger véritablement ?
Mon premier contact fut difficile avec "Un Sens à La Vie": un titre grandiloquent, un mode d'écriture trop facile, des sujets anodins. En fait, ce livre me racontait une réalité, si juste, si vraie, si touchante que je n'avais pas vraiment envie d'ouvrir mon coeur pour me laisser toucher. Et la poésie de ces vies amoindries au fil des pages commence à nous emporter pour nous mettre au plus près de tous ces coeurs qu'on néglige, qu'on ne veut pas voir et qui battent tout comme le nôtre.
Bravo Dominique Bourgon de nous déranger avec ces mots si justes de l'intérieur des cités, des guettos et de toutes ces vies que la France préfère oublier
Commenter  J’apprécie          10
i2B
13 avril 2008
  • 4/ 5
Encore une étreinte.
Les mains qui s'accrochent.
Un dernier baiser.
Les larmes.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Ecrivains et prisons

"Différentes saisons" est un recueil de nouvelles de Stephen King. Laquelle raconte une spectaculaire évasion ?

Un élève doué
Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank
Le corps
La méthode respiratoire

12 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , prisons , roman , témoignageCréer un quiz sur ce livre