Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 226615298X
Éditeur : Pocket (2005)


Note moyenne : 3.12/5 (sur 17 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
«Pourquoi écrire une suite au Ruisseau des Singes ? Parce que, une fois le mot «fin» écrit au bas du livre, des milliers d'autres souvenirs me sont revenus à l'esprit et que j'avais envie à nouveau de vous les faire partager. Parce que, c'était évident, j'avais oublié d... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par BVIALLET, le 28 mars 2012

    BVIALLET
    Ce livre se présente comme la suite du « Ruisseau des Singes », mais en nettement moins autobiographique. Brialy s'y met fort peu en scène si ce n'est pour narrer la surprise que lui firent ses amis du show-biz lors de son soixante-dixième anniversaire et quelques anecdotes intimes. Il s'attache plutôt à tracer une série assez intéressante de portraits d'acteurs et d'actrices, de chanteurs, chanteuses, écrivains ou poètes qu'il a fréquenté, rencontré ou connu d'une façon ou d'une autre. Et cela remonte à loin et ratisse large. de Colette (qu'il n'a pas personnellement rencontré, vu son âge, mais dont il a entendu parler par ses héritiers et descendants) à Fabrice Lucchini ou Patrick Bruel pour les plus jeunes en passant par Delon, Gabin, Romy Schneider, de Funès, Barbara, Cocteau, Marais, Arletty, Noureïev et tant d'autres.
    Le lecteur a l'impression que cet ancien jeune homme bien sous tous les rapports, cet oncle idéal ou ce monsieur loyal pour show télé ou festival a connu la quasi totalité du monde du spectacle. Sa galerie de portraits tient pas mal de la nécrologie vu le nombre de artistes déjà décédés. Brialy les présente souvent sous leur meilleur jour. Il fut leur ami, il les aimait ou les appréciait et cela devait être réciproque. On pourrait donc craindre d'avoir à lire une plate suite d'hagiographies, mais il n'en est rien. L'auteur garde toujours un oeil lucide et juste sur tous ces personnages hors du commun. Et autant il peut être louangeur devant une Simone Signoret, une Jeanne Moreau, une Arletty ou une Romy Schneider, autant il peut avoir la dent dure avec un Yves Montand qu'il trouve léger, flagorneur et donneur de leçons alors qu'il s'est bien souvent trompé en politique entre autres. On apprend également pas mal de choses sur Charles Trenet comme son avidité maladive pour l'argent, ses caprices de diva, son caractère difficile et son professionnalisme aussi intransigeant que maniaque. Sur Gainsbourg qui se précipitait avec un chiffon pour empêcher que les verres ne laissent une trace sur ses meubles... Etc, etc... A ce titre, ce livre peut être intéressant. Il permet de déboulonner un peu certaines idoles et leur rendre dimension humaine.

    Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Domichel, le 23 juillet 2014

    Domichel
    La suite du Ruisseau des Singes, beaucoup d'anecdotes, souvent drôles mais pas toujours, quelquefois vachardes, mais tellement sincères.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par VivianeB, le 10 décembre 2012

    VivianeB
    Pas mal, je l'ai lu en diagonale, des passages délicieux comme d'autres peu intéressants.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par queenjude, le 21 novembre 2013

    queenjude
    Oui, le regretté Jean-Claude Brialy avait encore des choses à nous dire, et j'avoue l'avoir retrouvé avec plaisir. J'ai l'impression de plonger avec lui dans un monde magique, un monde artistique qui a maintenant disparu, et je suis triste d'avoir refermé cette seconde autobiographie, car il n'y en aura pas d'autre…
    Le Ruisseau des singes m'avait passionné, J'ai oublié de vous dire à fait de même, d'autant plus que Monsieur Brialy m'a parlé aussi de ses amis Cocteau et Marais que j'affectionne tant…

    Lien : http://arsenelupinetlesautres.wordpress.com/2013/11/03/lectures-doct..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (1)

Video de Jean-Claude Brialy

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Brialy

Jea-Claude Brialy était à Sérignan (Hérault), le 3 mars 2007, pour jouer son spectacle " J'ai oublié de vous dire" à La Cigalière. Il en a profité pour visiter le musée de sérignan. Cette vidéo montre son passage à sérignan, la fin du spectacle et l'avis d'une spectactrice. Reportage vidéo de Cyril Cahouzard (ville de Sérignan, sce communication).











Sur Amazon
à partir de :

0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir J'ai oublié de vous dire... par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (56)

  • Ils veulent l'échanger (1)

> voir plus

Quiz