Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070317196
Éditeur : Gallimard (2004)


Note moyenne : 3.76/5 (sur 17 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Un jour, Mange-Monde sortit de la mer.
Mange-Monde, l'ogre qui dévorait un pays entier à chaque repas et dont la légende allait terrifier des millions d'enfants... Toutes les cartes, tous les relevés géographiques n'avaient plus aucun sens...
Alors il fal... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 2.00/5
    Par Colette, le 17 janvier 2015

    Colette
    Même si habituellement je suis plus portée sur les thrillers historiques de Brussolo, je me suis laissée tenter par ce court roman de SF pour découvrir autre chose. Je n'ai hélas pas retrouvé le cher style de cet auteur que j'affectionne tant.
    L'histoire est pourtant originale: Notre terre est dévastée suite à une guerre. Une légende qui terrifie les enfants raconte qu'un ogre nommé Mange-Monde, caché sous la mer, se nourri des territoires restants. En effet, ils rétrécissent peu à peu laissant la population se concentrer vers l'intérieur des terres.
    Les territoires ne sont plus que des îles qu'il faut alors retailler à la dynamite, afin de leur redonner un aspect qui rappelle le passé de notre planète. Mathias est l'un de ces sculpteurs de continents. Il parcourt à bord de son bateau, cet étrange océan à présent devenu une espèce de gélatine géante sur laquelle il navigue, accompagné de Marie son épouse et leur enfant.
    On commence le roman par le chapitre 10..., puis le 9... etc. Un compte à rebours dont on ne comprend pas tout de suite la signification, puisqu'un coup nous sommes dans le présent, ensuite dans le passé, puis retour au présent... On comprend seulement à la fin et j'ai trouvé cet aspect original puisqu'il rappelle en même temps le thème de l'histoire avec le décompte avant les explosions.
    Mais globalement je n'ai malheureusement pas retrouvé le style fluide de Brussolo. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de répétitions et l'auteur traîne sur certains passages.
    J'ai cependant aimé les personnages et particulièrement la relation difficile entre Mathias et son fils qui a un côté mystérieux.
    Je suis restée trois fois sur ma faim avec cette histoire:

    Bref, pour un roman de SF, je trouve que Brussolo est un peu resté sur la retenue pour certains aspects de l'histoire. J'aurai aimé voir plus loin, comme il le fait si bien d'habitude. Mais peut-être que le but est justement de laisser imaginer le lecteur...à chacun d'en juger.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par mebae, le 18 mars 2015

    mebae
    Un monde recouvert par une mer sans remous.
    Des iles où les survivants se débattent avec le souvenir de leur identité nationale.
    Un artiste dynamiteur à la recherche de la reconnaissance.
    Mange-monde, c'est de l'anticipation traitée avec beaucoup d'humour et de dérision, de la SF franco-française.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Sesheta, le 20 septembre 2012

    "Tu sais bien qui c'est! [...] La nuit, quand il croit que personne ne peut le voir, il sort de l'eau et se met à grignoter les falaises. C'est à cause de lui que le bord du monde se rapproche. Il mange, il mange. Il n'arrête pas de manger. Et le pays rétrécit... [...]"
    Mange-Monde... Mathias emporta le nom comme une marque au fer rouge.

    (p.25)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par Colette, le 06 janvier 2015

    C'était un enregistrement crachotant plein d'airs d'opéra où des femmes se lamentaient en poussant des trilles que Mathias jugeait ridicules. Il détestait ces chansons qui n'en finissaient pas et où les cantatrices se mettaient à roucouler comme des poules en folie.

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par Sesheta, le 20 septembre 2012

    C'était loin tout ça. Aujourd'hui la pluie ricochait à la surface de la mer, sur cette pellicule de pollution rappelant la peau molle et un peu répugnante qui se forme sur le lait bouilli...

    (p.14)

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

> voir toutes (5)

Videos de Serge Brussolo

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Serge Brussolo

Bob Garcia présente "Le Suaire écarlate" de Serge Brussolo, sur Téléssonne, dans "On a des choses à vous dire"








Sur Amazon
à partir de :
5,00 € (neuf)
3,71 € (occasion)

   

Faire découvrir Mange-monde par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Quiz