Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266120077
Éditeur : Pocket Jeunesse (2004)


Note moyenne : 3.51/5 (sur 194 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Depuis qu'un soleil bleu est apparu au-dessus de la ville, les choses vont mal !

Les mauvais élèves sont devenus plus savants que les professeurs, les chiens jouent aux échecs, les chats lisent dans les pensées.

Quant aux chaussures, elles ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (17)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par LunaZione, le 19 janvier 2014

    LunaZione
    Quand j'étais petite, je vouais un véritable culte à cette saga, alors, forcément, quand la petite soeur m'a emprunté le premier tome, j'ai eu envie de me replonger dans cet univers que je n'avais pas visité depuis pas loin de 10 ans... du coup, dès qu'elle a eu le dos tourné, je lui ai piqué ! ;)
    Ce qui me plaisait tant dans cette saga, c'est que l'auteur ne prend pas les enfants pour des enfants, il leur parle d'Homme à Homme, comme si il n'y avait pas de différence d'âge entre le lecteur et lui. Bien sur le langage et les thèmes abordés sont choisis, mais quand j'étais plus jeune, ça me plaisait de ne pas lire une histoire totalement édulcorée.
    Celle-ci à beau rester enfantine, elle a ce petit quelque chose qui fait qu'elle ne ressemblait à aucunes autres publiées à l'époque : j'aime beaucoup cette idée de super-pouvoir que seul Peggy Sue aurait avec la terrible mission de sauver le monde en combattant les fantômes... Ça me plait de voir que l'auteur va assez loin avec cette histoire de soleil bleu qui rend tout le monde intelligent et des animaux qui en viennent à prendre le pouvoir. Y'a un côté très Orwell dans tout ça ! Je trouve intéressante la façon dont le cannibalisme est abordé dans ce tome : il y a un côté assez drôle dans cette façon de parler de tout ça qui fait que ça passe tout seul... D'autant plus, que je pense que des enfants s'imaginent de temps en temps ce genre d'histoire pour se faire peur !
    Je crois que c'est ça aussi qui fait la force de cette histoire : elle est amusante ! Il a beau se passer des choses terribles dans cette petite ville, les situations sont pleines d'humour ce qui fait que tout passe quasiment tout seul. Il y a une façon assez innocente de voir les choses les plus graves : c'est étrange mais c'est intéressant. Personnellement, j'apprécie beaucoup.
    L'écriture de Serge Brussolo est également très agréable : elle est fluide, à la fois tranquille et dynamique, plutôt imagée et l'auteur sait parfaitement s'adapter à l'humour et à l'imagination des enfants.
    Une saga que je vous conseille !

    Lien : http://lunazione.over-blog.com/article-peggy-sue-et-les-fantomes-tom..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par Yumiko, le 10 novembre 2012

    Yumiko
    C'est le premier livre que je lis de cet auteur et j'ai hésité entre ses oeuvres jeunesses et celles plus adultes. Pour une question de temps et aimant les livres jeunesses, j'ai tenté celui-ci. Seulement, je crains ce que cela n'ait pas été le meilleur choix, puisque je n'ai pas du tout adhéré à ce livre où je me suis ennuyée presque tout du long…
    Pourtant l'idée d'une jeune fille qui serait la seule à voir des Invisibles dont le seul intérêt est de rire aux dépens des humains était vraiment intéressante. Ces Invisibles présents depuis la nuit des temps, modulent la terre et les évènements en fonction de leurs envies du moment et de leur ennui. La présence de Peggy a tendance à les énerver puisqu'elle arrive à les voir, à leur faire du mal et qu'elle est protégée contre leur magie. du coup, où qu'elle aille, ils font en sorte qu'elle soit prise pour une folle et ils n'arrêtent pas de lui gâcher la vie pour son plus grand malheur. Et le dernier coup d'envergure qu'ils lui ont préparé pourrait bien très mal se finir.
    Comme dit plus haut, le postulat de départ est vraiment très intéressant et palpitant. Seulement après une cinquantaine de pages, il devient lassant et ennuyeux. Car pendant des pages et des pages, tout est répété, redit, remontré, et c'est énervant. Les invisibles vont transformer la vie d'une ville en enfer avec des humains qui perdent leur place au profit des animaux. de nouveau, cela est très intéressant, mais les idées s'épuisent très vite une fois de plus, j'ai été déçue! Dommage…
    Le plus déstabilisant c'est le mélange entre des passages très enfantins (l'héroïne est assez jeune finalement) et d'autres très matures avec des meurtres parfois très durs et des scènes violentes. du coup, on ne sait jamais trop où on se situe, comme si l'auteur voulait faire une sorte d'histoire d'horreur pour enfants. Mais vu comme les scènes sont amenées, je n'ai pas réussi à leur trouver un quelconque intérêt alors qu'elless auraient pu être les moments chocs du livre.
    Quant à Peggy, elle ne m'a pas vraiment touchée. Je l'ai trouvée fade, sans grand caractère et pas vraiment attachante. La seule émotion qu'elle a éveillé en moi c'est de la pitié de part sont quotidien avec Les invisibles, mais rien de plus. Pareil pour les autres personnages qui n'ont pas relevé mon intérêt.
    En bref, un récit dont je suis totalement passée à côté et où je me suis vraiment ennuyée. Ce sentiment n'a rien à voir avec le fait que cela soit un livre jeunesse puisque je suis une grande fan de ce type de littérature. C'est juste que je n'ai pas réussi à entrer dans le récit et encore moins à y voir un intérêt. Dommage car j'étais impatiente de le découvrir!
    Cela ne m'empêchera pas de lire d'autres livres de l'auteur, mais je me lancerai plutôt dans ses romans plus adultes :)

    Lien : http://evasionslitteraires.weebly.com/12/post/2012/11/peggy-sue-et-l..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Margotmatou, le 25 juin 2012

    Margotmatou
    Mais qu'est-ce que vient faire ce livre dans le rayon "jeunesse", mon Dieu ! Pour terrifier les trop jeunes lecteurs qui s'y hasarderaient, il n'y a pas mieux !
    J'avais envie de pleurer pour cette pauvre Peggy Sue, victime quotidienne d'injustices, d'horreurs et de manque de reconnaissance. Ensuite, j'ai eu franchement peur et les larmes aux yeux au moment des "cochons de lait" ! Mon Dieu mon Dieu mon Dieu, quel passage horrible !
    Néanmoins, c'est un très bon livre, haletant, et malgré ma frayeur, je l'ai lu sans m'arrêter. En tout cas, à ne pas lire en dessous de 12 ans !
    Je crois qu'il ma rendu folle, quand je l'ai terminé j'ai regardé mon chat d'une drôle de façon ! (ça va me rendre parano cette histoire... tiens, d'ailleurs, pourquoi mon image de profil est une vache ?)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Walktapus, le 17 novembre 2010

    Walktapus
    Serge Brussolo a tâté de tous les genres : science-fiction, fantasy, roman noir, roman historique. Dans tous les cas, son style bien particulier transcende le genre auquel il s'adonne. C'est la marque d'un grand auteur, qui peut selon les cas générer fascination et addiction, parfois écoeurement.
    Une imagination sans limite, un monde riche en transformations, et qui semble animiste, où la différence entre minéral, végétal, animal et humain est bien mince, des personnages torturés dans leur corps, une logique absurde qui va toujours dans la direction du Pire.
    Qui d'autre que lui aurait pu imaginer ce soleil entraînant des surcharges mentales, ces personnages qui se transforment en animaux, ces animaux intelligents obligant les humains à marcher à quatre pattes, ces canapés retournés à l'état sauvage tentant d'encorner les passants ? Peggy Sue et les Fantômes est un livre riche en brussolismes. Ils foisonnent.
    Le tour de force est d'en avoir fait un roman pour la jeunesse. le style est simple. L'héroïne est une adolescente mal dans sa peau et sortant de l'ordinaire, Peggy Sue, mais suffisamment transparente pour qu'on puisse s'identifier à elle. Ca se passe aux Etats-Unis mais ça pourrait se passer n'importe où. Pour le reste, la fascination brussolienne fait son effet.
    Ce livre et la série qui a suivi ont rencontré un énorme succès. Peggy Sue et les Fantômes a même été traduit en dix-sept langues.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Ema1, le 25 mai 2013

    Ema1
    Cette série de romans jeunesse m'intriguait depuis un petit moment, surtout quand j'ai vu le nom de l'auteur. J'ai lu quelques romans de Serge Brussolo -surtout des thrillers- et j'avais beaucoup aimé son style. J'étais donc curieuse de voir ce qu'il avait bien pu concocter pour nos jeunes amateurs de littérature.
    « Depuis qu'un soleil bleu est apparu au-dessus de la ville, tout va mal ! Seule Peggy Sue connaît les responsables : Les invisibles ! Grâce à ses lunettes magiques, la collégienne sait qu'ils traversent les murs pour soumettre les humains à des « farces » souvent mortelles. Et le chaos s'installe. Peggy Sue parviendra-t-elle à triompher du piège qui se referme sur la ville ? »
    L'héroïne est une jeune fille un peu particulière. Seule au monde à voir Les invisibles, des sortes de fantômes cruels qui ne s'amusent que de deux choses : torturer Peggy Sue en la faisant passer pour une folle aux yeux des autres, et faire des blagues atroces aux humains qui ne les voient pas. Des entités charmantes, donc. J'ai bien aimé le personnage de Peggy Sue, mais je dois dire que je suis assez mitigée après ma lecture. L'histoire est plutôt bonne, mais j'ai eu du mal à rentrer dedans quelques fois -je suis pourtant plus que disposée à retrouver mon âme d'enfant quand il s'agit de littérature-. Un soleil bleu qui rend intelligent, pourquoi pas. Les animaux, touchés également, qui tentent de prendre le contrôle des humains, j'ai adhéré. Mais certaines situations m'ont laissée plus que perplexe, notamment les canapés et bottes en cuir qui se baladent... J'ai trouvé le récit un peu long par moment, et j'ai également trouvé que plusieurs « farces » des Invisibles étaient un peu violentes pour un jeune public -mais après, tout dépend de l'enfant-. Je pense plus particulièrement à trois exemples. Quand une famille essaie de fuir la ville et que Les invisibles envoient leur voiture dans le décor, causant la mort des enfants et leurs parents. Puis un habitant retrouvé pendu à la cime d'un arbre et enfin les adultes qui, privés de nourriture, finissent par voir leurs enfants sous la forme de petits cochons et les pourchassent avec des couteaux pour les tuer et les manger -et certains ont réussi-.
    C'est donc, pour moi, un roman à conseiller pour la richesse de son univers, mais certainement pas à un public sensible.
    Note globale : 12/20

    Lien : http://altervorace.canalblog.com/archives/2013/05/25/27185685.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Yumiko, le 10 novembre 2012

    Flora Mitchell est raide dingue amoureuse du directeur!
    Les filles pouffaient de rire, les garçons se tenaient les côtes. La prof, elle, était devenue livide. Bondissant sur l’éponge, elle se dépêcha d’effacer l’affirmation qui barrait le tableau en lettres énormes.
    - Ca ne se passera pas comme ça, haleta-t-elle la gorge nouée par la colère. Tu passeras en conseil de discipline. J’exigerai ton renvoi!
    La main de l’Invisible, toujours serrée sur les doigts de Peggy Sue, l’obligeait à gribouiller d’autres mots, plus infamants. L’adolescente sentit les larmes embuer ses lunettes, ses grosses lunettes dont toute les filles se moquaient.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par nuitet0ilee, le 15 février 2012

    L'amour c'est comme une fréquence radiophonique. Vous êtes deux téléphones portables qui fonctionnent sur une même fréquence que personne d'autre ne peut capter.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (2)

Videos de Serge Brussolo

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Serge Brussolo

Le syndrome du scaphandrier. film d'animation réalisé par LEAPHAR.








Sur Amazon
à partir de :
9,75 € (neuf)
0,75 € (occasion)

   

Faire découvrir Peggy Sue et les Fantômes, tome 1 : Le Jour du chien bleu par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (519)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz