AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207260879
Éditeur : Denoël (2009)

Note moyenne : 2.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
24 juin 2004. Sur la jetée des Saintes-Maries-de-la-Mer se profile la silhouette d'un homme, minuscule. Autrefois nommé Sam Démon, chauffeur de car et pompier volontaire, il a toujours vécu avec sa mère Élise au bord d'une étrange cascade entourée de miroirs, surplombant le village des Eaux-Maigres, dans le Jabron. C'était avant le gigantesque incendie qui a éclaté en 2002, aux abords de la petite ferme maternelle : sur un coup de tête, Sam a usurpé l'identité d'un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
cicou45
cicou4514 septembre 2015
  • Livres 2.00/5
Et si on vous offrait la possibilité de changer d'identité et de repartir de zéro ? L'accepteriez-vous ? Disons que pour Sam Démon, cette possibilité ne lui a pas été offerte mais qu'il se l'a octroyée. Certes, pas de la manière la plus correcte qui soit mais d'une manière opportuniste. Sam, âgé d'une quarantaine d'années, n'est désormais plus Sam mais Pascal Delorme. Il a tout : papiers en règles, petit mas et même une petite barque. Seulement, voilà, on ne peut tout simplement pas s'incruster dans la vie d'un autre, lui usurper son identité sans être confronté à quelques difficultés. Bien que la ressemblance entre les deux hommes soit, à première vue, troublante, il ne faut pas oublier que chacun avait une vie avant de devenir un autre. Aussi, la première difficulté pour Sam, euh pardon Pascal...enfin Sam-Pascal (je m'embrouille) sera la confrontation avec Rose, une belle jeune femme que Pascal avait rencontré récemment. de plus, il y a la mère de Sam, Elise, qui croit son fils mort et enterré. Elle a déjà été abandonné pas son premier amoureux, puis a dû subir le décès de son deuxième compagnon et voilà que maintenant, on lui arrache son fils ! de plus, la cascade qu'elle aime tant s'est arrêté de couler et je crois que parmi toutes les horreurs qu'a dû endurer cette vielle femme tout au long de sa vie, cette dernière chose est la plus pénible ! Ce n'est pas pour rien qu'elle se prétend sorcière et, même si elle ne peut pas faire revivre les morts, peut-être arrivera-telle un jour à faire couler l'eau de cette cascade à nouveau ! C'est cet espoir qui la maintient en vie mais il faut parfois admettre que face à la volonté de la nature, l'homme est bien peu de chose et par trop souvent impuissant ! Si il peut la détruire, il ne peut pas la reconstruire (disons pas toujours ou alors de façon maladroite).
L'intrigue ne s'arrête cependant pas là, heureusement pour vous, chers lecteurs et rassurez-vous, je ne vous ai pas dévoilé toute l'histoire car, si pour moi, ce n'est pas le livre que j'ai préféré de cet auteur, je dois reconnaître que l'écriture, elle, est toujours aussi poétique ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
moussk12
moussk1220 avril 2016
  • Livres 2.00/5
J'attendais beaucoup de ce livre.
Pour sa couverture très sobre, son papier épais; un livre qu'on a plaisir à avoir entre ses mains. Pour son histoire intimiste.
Pourtant, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher à l'histoire comme aux personnages. Un peu plus à Sam, chauffeur de car et pompier volontaire. Sam, la quarantaine, célibataire, vit avec sa mère, Elise, considérée par tout le village comme par lui-même, comme une vieille folle. Et il va profiter d'un incendie pour usurper l'identité d'une victime du feu, Pascal, ornithologue, et par la même occasion, se faire passer pour mort, ce qui lui permettra de quitter cette vie sans intérêt.
Le sujet aurait pu être intéressant s'il avait été poussé un peu plus.
Car très vite, le livre se tourne vers Elise, la mère, et sa jeunesse.
Je pense que je me suis fait tout de suite l'image d'une vieille acariâtre, ce qui m'a empêché de lui accorder la jeunesse, la beauté et la légèreté que l'auteur a voulu nous dépeindre. Et la folie qui s'est emparée d'elle, je ne l'ai pas comprise. Non pas les raisons qui ont été à l'origine de son isolement, mais le genre de folie qui l'habitait.
L'écriture est pourtant fine et recherchée. C'est la seule raison qui me dit que, peut-être, je lirais un autre livre de cet auteur. Pourquoi pas son premier ? Son écriture doit être aussi belle et le contenu, peut-être moins cérébral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bouchon03
Bouchon0313 décembre 2014
  • Livres 3.00/5
Bien écrit mais glauque!
Commenter  J’apprécie          30
yv1
yv112 septembre 2010
  • Livres 4.00/5
Bucher est un auteur à part, puisqu'il est agriculteur biologique depuis de nombreuses années ; il écrit là son cinquième roman. Je reconnais sans peine dans La cascade aux miroirs l'atmosphère de son roman précédent : ouatée, intimiste, très proche d'une nature qu'il décrit admirablement bien. Par moments, on peut se perdre dans les méandres des cerveaux des personnages en proie au doute et au questionnement. C'est aussi la manière d'écrire de l'auteur qui peut nous éloigner du récit, mais il y a toujours une phrase ou un mot auxquels se raccrocher, et l'on a eu plaisir à lire des beaux paragraphes.
Lien : http://lyvres.over-blog.com/..
Commenter  J’apprécie          10
benpup
benpup03 septembre 2013
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou4514 septembre 2015
"Sur l'échelle de Richter de la confidence, le chagrin est peu sociable et le bonheur très égoïste."
Commenter  J’apprécie          140
cicou45cicou4514 septembre 2015
"[...] à l'instar des saisons l'espoir et son contraire sont cycliques."
Commenter  J’apprécie          140
cicou45cicou4514 septembre 2015
"[...] les secrets ne se conservent pas tout seuls. Parfois ils s'échappent et reviennent un jour, sans prévenir, nous interpeller."
Commenter  J’apprécie          60
moussk12moussk1220 avril 2016
On est passé de la lampe à pétrole aux cartes à puce électroniques et aux ordinateurs via Internet en moins d'un demi siècle. Mais ce qui me chagrine, c'est que rien n'a vraiment changé. Je veux dire, de l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          30
cicou45cicou4514 septembre 2015
"A quoi donc tient une vie ? Un souffle, éteint entre ses mains. Ne subsiste qu'une carte, un signalement, le balbutiement d'une existence. Presque une abstraction."
Commenter  J’apprécie          40
Videos de André Bucher (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Bucher
André Bucher, écrivain et paysan, vit dans la Drôme provençale, dans la vallée du Jabron ; il a été berger et bûcheron et signe "A l'écart", texte inédit et biographique (Le mot et le reste). Ses romans Fée d'hiver et Déneiger le ciel viennent juste d'être republiés.
autres livres classés : questionnementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Nature writing

Quel philosophe est considéré comme le fondateur du Nature writing?

Ralph Waldo Emerson
Henry David Thoreau
Benjamin Franklin

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thèmes : nature writing , écologie , littératureCréer un quiz sur ce livre