Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Lee Hall (Antécédent bibliographique)
> Vanessa Rubio (Traducteur)

ISBN : 2070548171
Éditeur : Gallimard Jeunesse


Note moyenne : 3.9/5 (sur 31 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
It's not just fans of the film Billy Elliot that are going to love this book. The choice of Melvin Burgess to novelise the hugely successful Billy Elliot screenplay by Lee Hall is inspirational and yields its own rewards beyond the obvious one of revisiting, with compul... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Aline1102, le 09 décembre 2011

    Aline1102
    Jackie Elliot est veuf et élève donc seul ses deux garçons, Tony et Billy.
    Jackie et Tony sont mineurs mais cela fait quelques semaines qu'ils participent à la grève qui oppose les travailleurs des mines et le gouvernement, qui prévoit de fermer ces exploitations. La vie n'est donc pas facile pour la famille Elliot qui a du mal à joindre les deux bouts.
    Jackie parvient tout de même à trouver le moyen de payer des leçons de boxe à Billy. Car, chez les Elliot, on n'est pas seulement mineur de père en fils. On apprend aussi la boxe.
    Toutes les semaines, Billy se rend donc au cours de boxe. Il y va plutôt à contrecoeur, car il n'aime pas ça et, en plus, son niveau n'est pas très bon.
    Un jour, la leçon de danse classique des filles se donne dans le même local que le cours de boxe. Billy observe et finit par participer. Il se découvre alors une vraie passion pour la danse. Billy est doué et pourrait intégrer les meilleures écoles de danse classique, afin de devenir professionnel. Mais, cela coûte cher et son père n'aura pas les moyens de lui payer ce que la bourse que BIlly pourrait obtenir ne couvrira pas. Et ce n'est pas tout: Billy va aussi devoir lutter contre de nombreux préjugés, à commencer par ceux de sa famille.
    Ce livre est tiré du scénario original de Lee Hall, pour le film Billy Elliot.
    En général, je trouve que les livres dont on tire des films sont plus agréables que les livres inspirés de films.
    Cet ouvrage n'échappe pas à ce petit préjugé personnel: Melvin Burgess tente, apparemment, d'adopter un langage et une grammaire prolétaire, ce qui, à la longue, se révèle lassant. Même si les personnages du film font pareil, je trouve que cela passe mieux à l'oral qu'à l'écrit.
    Le changement constant de narrateur, passant entre Billy, Jackie et Tony, ne fait rien pour arranger les choses, puisqu'ils faut constamment s'adapter aux sentiments et aux vues d'une personne différente. Sur un livre aussi court, ce n'est pas génial.
    Bref, cela m'arrive rarement, mais dans ce cas-ci, je préfère le film! Pas que le livre soit une totale déception, mais ce n'est pas vraiment un coup de coeur non plus.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Megelio, le 18 juillet 2012

    Megelio
    Voilà longtemps que j'ai lu ce livre et je me rappelle encore avoir été surprise par le langage familier utilisé par l'auteur, surement dû au fait que le livre soit tiré du film. Film qui m'a d'ailleurs marqué (mon tout premier film dans un cinéma !). Autant le film que le livre m'ont touchés par l'évocation du respect, la différence et la passion de la danse. Les personnages sont très attachants et l'histoire magnifique.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Gwenaweb, le 07 août 2013

    Gwenaweb
    Je l'ai lu dans le cadre de mon cours de français. A cette époque, je détestais lire (malheur à moi, que mes descendants soient maudits pour un tel sacrilège, oh disgrâce infâme (2 mots d'affilée avec un chapeau !)). Mais j'ai été agréablement surprise ! J'ai lu avant de voir, ça joue sûrement un rôle. J'ai vu après et c'est sûrement de là que je tire mon intérêt tout particulier à lire des livres adaptés au cinéma (pour compléter le tableau, j'écoute souvent les bandes sons des films en lisant le livre). Et puis, ça se passe en Ecosse, chère à mon coeur. le film en VO est mon petit plaisir de mon Ecosse adoptive. Pure dead brilliant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Megelio, le 19 juillet 2012

    - Je fais de la danse. Voilà. C'est tout. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal.
    Enfin... Bon, d'accord, je savais ce qu'il voulait dire. En fait, je pensais la même chose avant. La danse, c'est pas pour les garçons. C'est pas comme le foot ou la boxe où il faut être fort, costaud. Ça ne colle pas avec les grèves où on se serre les coudes avec les potes, pour défendre ses droits. Ça ne colle pas avec la lutte syndicale. C'est pas un truc de mineur. C'est pas notre genre, à nous autres.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Melvin Burgess

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Melvin Burgess

Interview dans l’émission The Book Show sur la chaîne Sky Arts (en anglais)








Sur Amazon
à partir de :

0,40 € (occasion)

   

Faire découvrir Billy Elliot par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (62)

> voir plus

Quiz