Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Lee Hall (Antécédent bibliographique)
> Vanessa Rubio (Traducteur)

ISBN : 2070548171
Éditeur : Gallimard Jeunesse


Note moyenne : 3.89/5 (sur 36 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
It's not just fans of the film Billy Elliot that are going to love this book. The choice of Melvin Burgess to novelise the hugely successful Billy Elliot screenplay by Lee Hall is inspirational and yields its own rewards beyond the obvious one of revisiting, with compul... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par MrsNobody, le 27 juillet 2014

    MrsNobody
    Ayant beaucoup aimé le film Billy Elliot, quand j'ai découvert qu'il existait également le livre, j'ai eu envie de le lire. D'autant que celui-ci est écrit par Melvin Burgess, auteur dont j'ai déjà lu plusieurs livres et que j'aime plutôt bien. Il faut quand même préciser que ce livre est écrit à partir du scénario du film ( et non pas le film tiré du livre comme la plupart du temps ^^ ). J'ai revu le film à la télévision il n'y a pas longtemps, et la dernière fois que je suis allée à la bibliothèque rendre mes livres, je l'ai vu dans les rayons, je n'ai donc pas hésité à l'emprunter. J'étais curieuse de voir comment Melvin Burgess avait réussi à adapté l'histoire en livre !
    Même si je pense que tout le monde a déjà vu le film, je vais quand même résumer l'histoire rapidement au cas où. ^^ Ici, on découvre donc l'histoire de Billy, qui vit avec son père, son frère Tony et sa grand-mère, depuis la mort de sa mère deux ans plus tôt. Son père et son frère sont mineurs, et depuis plusieurs mois, ceux-ci font grève pour protester contre la fermeture prochaine de leur mine, qui n'est plus rentable. La famille de Billy est donc très pauvre, son père et son frère n'étant plus payés depuis des mois, et ayant dépenser la plus grande partie de leurs économies. Néanmoins, son père réussi toujours à trouver les 50 pences que coûtent les cours de boxe de Billy. Car même si Billy n'aime pas ça, il doit faire de la boxe, comme tous les hommes de sa famille. Les cours ont lieu à côté de ceux de danse, donné par Mme Wilkinson. Un jour, alors que Billy a encore une fois fait une performance catastrophique sur le ring, il s'approche du cours de danse, et observe les filles danser. Puis, pour voir s'il en est capable, il se met à essayer de faire comme elles. Et, à sa grande surprise, danser est plus difficile qu'il ne le croyait. Mais le cours lui ayant plu, Billy se met à s'entraîner à danser, juste pour se prouver qu'il peut y arriver au début, puis très vite car il aime danser... Mais cela n'est pas du tout au gout de son père et de son frère...
    J'ai beaucoup aimé redécouvrir l'histoire de Billy Elliot sous forme de livre. Tout d'abord, Melvin Burgess a réussi à retranscrire la personnalité des personnages, on reconnait bien le Billy qu'on voit dans le film, le caractère de son père, ou de son frère, il a vraiment respecté les personnages et ne les a pas dénaturé. J'ai également aimé le fait qu'ils soient aussi attachants que dans le film, car, dans les autres livres de Melvin Burgess que j'ai lu, la chose qui m'a posé problème à chaque fois est l'extrême antipathie de ses personnages ( c'est simple, j'ai jamais réussi à apprécier aucun de ses personnages xD ). Je craignais donc qu'il ai rendu Billy et sa famille antipathique eux aussi avant de commencer le livre, mais j'ai très vite été rassurée. Par contre, on retrouve quand même le style de Melvin Burgess, ce que j'ai aussi apprécié. Il est donc parvenu à conserver son style, tout en gardant également l'atmosphère du film.
    Ensuite, on alterne entre le point de vue de Billy et celui de son père ( ainsi que celui de son frère ou de son meilleur ami Michael une fois ou deux ) au fil des chapitres. Cela permet de mieux les connaitre et de s'attacher à eux plus facilement. D'ailleurs, en parlant des personnages, j'ai beaucoup aimé Billy et son père justement. Billy est un garçon gentil et intelligent, qui ne se soucie pas de l'avis des autres et fait ce qu'il a envie de faire. Il a de la suite dans les idées, et se donne les moyens de réussir dans la danse malgré les obstacles qu'il rencontre. Quant à son père, sous ses dehors un peu bourru, on comprend tout de suite qu'il aime énormément Billy, même s'il ne le comprend pas toujours. Il n'est pas d'accord pour que Billy fasse de la danse au départ mais il fini par changer d'avis et au fil du livre, on le voit faire absolument tout ce qu'il peut pour aider Billy à réaliser son rêve de devenir danseur étoile, quitte à s'attirer les foudres de Tony. J'ai également bien aimé Mme Wilkinson, la prof de danse de Billy, qui lui est d'une grande aide et croit en lui.
    Au niveau de l'histoire, elle est également très fidèle au film. Il y a même certains dialogues qui sont ceux du film mot pour mot, ce que j'ai trouvé sympa. Melvin Burgess a ajouté quelques détails, mais dans l'ensemble, on retrouve parfaitement l'histoire de Billy. Et j'ai beaucoup aimé la fin, certains passages sont vraiment émouvants !
    En résumé, j'aime toujours autant l'histoire de Billy Elliot, et je suis contente d'avoir lu ce livre, avec lequel j'ai passé un bon moment. :) Néanmoins, si vous avez déjà vu le film, et que vous avez une PAL déjà bien remplie, je pense que ce n'est pas forcément utile de le lire, car il ne vous apportera rien de plus. ^^

    Lien : http://anaislovestoreadbooks.blogspot.fr/2014/07/billy-elliot-melvin..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Aline1102, le 09 décembre 2011

    Aline1102
    Jackie Elliot est veuf et élève donc seul ses deux garçons, Tony et Billy.
    Jackie et Tony sont mineurs mais cela fait quelques semaines qu'ils participent à la grève qui oppose les travailleurs des mines et le gouvernement, qui prévoit de fermer ces exploitations. La vie n'est donc pas facile pour la famille Elliot qui a du mal à joindre les deux bouts.
    Jackie parvient tout de même à trouver le moyen de payer des leçons de boxe à Billy. Car, chez les Elliot, on n'est pas seulement mineur de père en fils. On apprend aussi la boxe.
    Toutes les semaines, Billy se rend donc au cours de boxe. Il y va plutôt à contrecoeur, car il n'aime pas ça et, en plus, son niveau n'est pas très bon.
    Un jour, la leçon de danse classique des filles se donne dans le même local que le cours de boxe. Billy observe et finit par participer. Il se découvre alors une vraie passion pour la danse. Billy est doué et pourrait intégrer les meilleures écoles de danse classique, afin de devenir professionnel. Mais, cela coûte cher et son père n'aura pas les moyens de lui payer ce que la bourse que BIlly pourrait obtenir ne couvrira pas. Et ce n'est pas tout: Billy va aussi devoir lutter contre de nombreux préjugés, à commencer par ceux de sa famille.
    Ce livre est tiré du scénario original de Lee Hall, pour le film Billy Elliot.
    En général, je trouve que les livres dont on tire des films sont plus agréables que les livres inspirés de films.
    Cet ouvrage n'échappe pas à ce petit préjugé personnel: Melvin Burgess tente, apparemment, d'adopter un langage et une grammaire prolétaire, ce qui, à la longue, se révèle lassant. Même si les personnages du film font pareil, je trouve que cela passe mieux à l'oral qu'à l'écrit.
    Le changement constant de narrateur, passant entre Billy, Jackie et Tony, ne fait rien pour arranger les choses, puisqu'ils faut constamment s'adapter aux sentiments et aux vues d'une personne différente. Sur un livre aussi court, ce n'est pas génial.
    Bref, cela m'arrive rarement, mais dans ce cas-ci, je préfère le film! Pas que le livre soit une totale déception, mais ce n'est pas vraiment un coup de coeur non plus.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Megelio, le 18 juillet 2012

    Megelio
    Voilà longtemps que j'ai lu ce livre et je me rappelle encore avoir été surprise par le langage familier utilisé par l'auteur, surement dû au fait que le livre soit tiré du film. Film qui m'a d'ailleurs marqué (mon tout premier film dans un cinéma !). Autant le film que le livre m'ont touchés par l'évocation du respect, la différence et la passion de la danse. Les personnages sont très attachants et l'histoire magnifique.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Gwenaweb, le 07 août 2013

    Gwenaweb
    Je l'ai lu dans le cadre de mon cours de français. A cette époque, je détestais lire (malheur à moi, que mes descendants soient maudits pour un tel sacrilège, oh disgrâce infâme (2 mots d'affilée avec un chapeau !)). Mais j'ai été agréablement surprise ! J'ai lu avant de voir, ça joue sûrement un rôle. J'ai vu après et c'est sûrement de là que je tire mon intérêt tout particulier à lire des livres adaptés au cinéma (pour compléter le tableau, j'écoute souvent les bandes sons des films en lisant le livre). Et puis, ça se passe en Ecosse, chère à mon coeur. le film en VO est mon petit plaisir de mon Ecosse adoptive. Pure dead brilliant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Rhl, le 07 juillet 2014

    Rhl
    Roman adapté du film de Stephen Daldry (scénario de Lee Hall), toujours sous forme de roman choral (on a les points de vue de tous les personnages principaux).
    L'histoire peu ordinaire de cet enfant passionné par la danse dans un milieu peu favorable mais malgré tout aimant et qui le soutiendra au final.
    Outre l'intérêt d'offrir le portrait captivant d'un enfant peu ordinaire qui se découvre une passion et va devoir se battre pour l'assumer, on découvre aussi la dureté du monde du travail, le combat désespéré des mineurs pour garder leur travail contre le tatchérisme, la nocivité des préjugés... A lire et faire lire !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Megelio, le 19 juillet 2012

    - Je fais de la danse. Voilà. C'est tout. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal.
    Enfin... Bon, d'accord, je savais ce qu'il voulait dire. En fait, je pensais la même chose avant. La danse, c'est pas pour les garçons. C'est pas comme le foot ou la boxe où il faut être fort, costaud. Ça ne colle pas avec les grèves où on se serre les coudes avec les potes, pour défendre ses droits. Ça ne colle pas avec la lutte syndicale. C'est pas un truc de mineur. C'est pas notre genre, à nous autres.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Elamo, le 22 juin 2014

    -Au début, je me sens tout raide, mais une fois que je suis lancé, j'oublie tout et... je disparais. J'ai l'impression d'être un oiseau. C'est comme si tout mon corps s'enflammait. Comme de l'électricité... Oui, comme de l'électricité.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Melvin Burgess

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Melvin Burgess

Interview dans l’émission The Book Show sur la chaîne Sky Arts (en anglais)








Sur Amazon
à partir de :

0,40 € (occasion)

   

Faire découvrir Billy Elliot par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (78)

  • Ils veulent l'échanger (1)

> voir plus

Quiz