AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207225933
Éditeur : Denoël (1979)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Mosé est un paysan d'origine italienne. Après la mort de sa femme, Mélanie, ses filles, qui le rendent responsable de cette fin brutale, le mettent à l'hospice.

Le voici donc sur un banc de l'hospice, assis auprès d'une vieille femme muette pour qui il va dresser le bilan de sa vie.

L'enfance en Italie près d'une mère qui a oublié jusqu'au nom de ses enfants, et d'un père malade des poumons, mais avec le vent de Venise qui par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
myriampele
myriampele06 décembre 2012
  • Livres 5.00/5
ce monologue pourrait être fastidieux à lire, mais il se révèle immense, magnifique: la vie d'un être devenu "vieux" (il a un peu plus de 60 ans!) racontée en mots simples, douloureux parfois, souvent drôles mais totalement sincères et généreux. Mosé parle à une vieille dame assise sur le banc où il a trouvé une place. Elle ne lui répondra jamais.
Commenter  J’apprécie          60
aurelie_leroy
aurelie_leroy04 juillet 2013
  • Livres 4.00/5
C'est un très beau livre, fort, dense, qui fait mal tant il dit juste la misère de la condition humaine et la dérision d'espoirs sans lesquels rien dans nos vies n'auraient de sens.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
aurelie_leroyaurelie_leroy04 juillet 2013
Dans une vie, pour vivre vraiment, il faut au moins avoir un arbre pour que la pluie n'entre pas dans les yeux, un banc ou un vieux mur pour s'asseoir au soleil et regarder, et puis, aussi, une poignée de terre pour se couvrir le visage une fois mort.

Commenter  J’apprécie          70
aurelie_leroyaurelie_leroy04 juillet 2013
Quand on est né pauvre, ça vous marque le visage et les yeux comme certaines maladies, Tout le monde peut le voir, tout le monde vous regarde sans peur, en plein dans le visage.
Commenter  J’apprécie          70
myriampelemyriampele06 décembre 2012
Les gens ont trop à manger alors ils se sont mis à avoir faim d'argent.
Commenter  J’apprécie          100
aurelie_leroyaurelie_leroy04 juillet 2013
Les vieux avec les vieux dans les hospices, les jeunes avec les jeunes au travail, et les enfants avec les enfants aux écoles.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : italieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1194 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre