Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Isabelle Troin (Traducteur)

ISBN : 2352943035
Éditeur : Bragelonne


Note moyenne : 3.52/5 (sur 33 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Auraya baissa les yeux vers l’anneau blanc à sa main. Il lui conférait l’immortalité et des pouvoirs extraordinaires. Jusque-là une jeune fille comme les autres, Auraya était désormais l’Elue des dieux.
Ainsi commence une fabuleuse saga dans un monde de magie, d... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (8)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par XoArum, le 20 octobre 2010

    XoArum
    Le monde que Trudi Canavan a inventé est régi par des dieux, cinq dieux qui n'ont pour objectif que celui d'unifier le monde et d'imposer leur culte. Pour les aider à agir sur le monde, ils décident de donner des pouvoirs immenses à cinq mortels de leur choix qu'on appelle les Blancs. Représentants des dieux, ils ont pour mission d'imposer la religion qu'ils servent et d'unifier pacifiquement les royaumes et autres territoires entre eux. Même les rois les craignent tant leurs pouvoirs sont immenses. En plus de parler avec leurs dieux, ils sont immortels et utilisent une magie extrêmement puissante. Quand l'histoire commence, Auraya est une jeune fille qui assiste à la prise d'otage de son village par un peuple violent les Dunwayens. Pour libérer le village, Maiere, l'une des Blancs leur porte secours. Pourtant, c'est Auraya qui par la ruse va permettre au village et aux Dunwayens de trouver un accord. Impressionnée par la jeune fille, Maiere va emmener Auraya avec elle à Jarime pour devenir prêtresse. Une dizaine d'année plus tard, Auraya va être choisie pour devenir la dernière des cinq représentants des dieux, une Blanc. Accompagnée de Maiere, de Dyara, de Rian et de Juran, elle va devoir apprendre à être une parfaite négociatrice, à contrôler ses pouvoirs et surtout à passer son devoir avant tout autre chose. En plus de créer des traiter afin que les pays s'unissent, ils vont devoir faire face aux Indomptables, des sorciers puissants qui refusent le contrôle des cinq dieux et surtout au peuple des Tisses-Rêves qui prennent de plus en plus d'ampleur. Guérisseurs aguerris, c'est un peuple neutre qui a le pouvoir de s'immiscer dans les rêves. C'est surtout un peuple meurtri par l'assassinat de leur leader Mirar par Juran il y a des siècles de cela et par les massacres qui s'ensuivirent. Mal-aimé de tous, les Tisses-Rêve sont tolérés mais éloignés. Aussi, la liaison secrète qu'entretient Auraya avec son ancien percepteur et surtout Tisses-Rêve Leiard n'est pas au goût de tout le monde, ni des Blancs ni de Mirar qui loge dans l'esprit de Leiard.
    En gros voilà ce qui se trame dans ce premier volume La Prêtresse Blanche. L'aspect ambassadeur des cinq personnages que sont les Blancs me plait beaucoup tandis que l'atmosphère en générale du bouquin est sympathique également. L'histoire en elle même est gentille, elle n'a rien de terrifiante ou de dramatique. L'aspect colonisateur des Blancs est loin d'être positif et les Blancs n'ont rien de gentils ce qui rend finalement le personnage d'Emerahl, l'une des Indomptables que l'ont suit en même temps qu'Auraya, agréable. Rien de manichéen puisque tout le monde est fautif et a des ambitions sournoises. Toutefois, je pense que l'auteur s'embrouille un peu et connait tellement bien son univers qu'elle zappe quelques notions (comme les noms bizarres des animaux, des moyens de transports, etc…). En fait, cette critique est essentiellement dirigée vers Bragelonne qui ne prend pas la peine d'informer au début du livre qu'il y a, oh miracle !, un lexique à la fin. le livre doit être plus ou moins bien traduit l'écriture est simple et claire. Là encore, si Bragelonne pouvait faire en sorte de mériter les 20 euros que l'ont débourse en moyenne pour leur acheter un livre ils pourraient éviter d'oublier des mots et de laisser des coquilles. Malgré tout, le principal atout de cette maison d'édition est la volonté de faire de très beaux livres ou en tout cas de vouloir accrocher avec leur maquette. La couverture dessinée par Stéphane Collignon est tout simplement magnifique et le style ne se ternit pas du tout quand on voit la couverture du deuxième puis du troisième tome. Je vous laisse juger par vous-même mais l'effort est visible et la couverture accroche.

    Lien : http://xoarum.jimdo.com/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par avatar905, le 08 novembre 2013

    avatar905
    Dans cette nouvelle trilogie de Trudi Canavan, l'imagination de l'auteur fait des merveilles!
    Il met en scène l'interaction entre les 5 des Dieux chargés de protéger le peuple des guerres et de gérer au mieux le fonctionnement du pays (et à fortiori de la planète, même si les relations sont diplomatiques entre les pays, et pas totalitaires).
    C'est très intéressant de voir comment Trudi scénarise un tel fonctionnement, sous la bienveillance de Dieux qui se manifestent physiquement aux humains.
    De plus, l'autre grande prouesse du livre, est que l'auteur s'est essayé à imaginer d'autres espèces humanoïdes: Une espèce humanoïde volante via des membranes reliant les bras et le torse, ou une espèce aquatique avec une cité sous marine....
    Ce qui est particulièrement appréciable est que l'auteur a réellement imaginé les conditions de vie et les conséquences pratiques de la physionomie de ces espèces, ce qui rend le livre très intéressant et poignant.
    L'auteur se pose vraiment des questions très pertinentes, qu'on retrouve rarement chez d'autres, comme les contraintes du fait de voler dans les airs, et les difficultés que cela engendre. On est tellement habitué à Superman qui vole sans problème, qu'on ne pense pas à la réalité. Trudi, elle, à fait cette démarche, et c'est aussi pour cette raison que je conseille ce livre à tout amateur de fantaisie.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par MarcF, le 02 janvier 2012

    MarcF
    La nouvelle trilogie de Trudi Canavan après celle du Magicien Noir.
    Le monde de cette nouvelle trilogie est suffisamment différent du précédent pour être crédible. Maintenant, les dieux sont très présents, parlent régulièrement à leurs élus et les Dons (et la Magie associée) viennent d'eux.
    L'héroïne, Auraya, jeune fille, rejoint les serviteurs des Dieux et est rapidement choisie pour devenir l'une des 5 élus des Dieux.
    L'histoire est fluide et coule bien, on retrouve le style de Canavan, simple, mais clair et efficace. Quelques longueurs, malgré tout, comme la visite d'Aurayan au peuple de la mer. Une histoire d'amour contrariée pour pimenter un peu le récit, même si le personnage de Leiard devient plus complexe à la fin.
    J'ai trouvé que les méchants sont un peu trop méchants, un peu trop primaires, dirai-je. Mais cela reste un très bon premier tome pour une série bien venue.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Nepenthes, le 11 janvier 2012

    Nepenthes
    Je dois avouer que le début de ma lecture de cette série a été un peu laborieuse. Malgré un quatrième de couverture et des critiques très accrocheuses, il m'a fallu un peu de temps pour me plonger vraiment dans ce roman. le personnage principal - Auraya - me semblait gentimment insipide et seul le perso de Leiard avait su attirer mon attention.Le tout me semblait assez décousu, je ne voyais pas bien le lien entre différentes parties du récit. Mais au fur et à mesure de ma lecture, j'ai découvert de nombreux personnages vraiment intéressants - sans compter que le personnage de Leiard devenait de PLUS en PLUS intéressant ! Une fois que le souffle du récit m'a emporté, je n'ai plus voulu m'arrêter ! le style de Trudi Canavan est agréable à lire, sans trop de pesanteur ni trop de raccourcis. Juste ce qu'il faut, là où il faut !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par MarieC, le 12 juillet 2011

    MarieC
    Le début d'une bonne saga de fantasy : écriture fluide, univers cohérent, une intrigue qui tient la route et des rebondissements à chaque chapitre... L'intrigue se construit en fait autour de 5 fils, dont on devine qu'ils vont se rejoindre par la suite : outre l'histoire d'Auraya, la prêtresse qui donne son titre au livre, on suit l'histoire d'amour d'un couple d'hommes-oiseaux, les pélégrinations d'une mystérieuses sorcière, et les intrigues politico-religieuses sur la place des Tisse rêves dans une période ou se manifeste un mystérieux ennemi maléfique. Une richesse d'intrigue encore accrue par la multiplication de personnages secondaires crédibles et attachants. le tout reste cependant très classique et à mon goût un peu manichéen : les "blancs" sont tous gentils, et s'ils se laissent parfois aller à leurs préjugés, ils sont tout à fait prêts les combattre. Les motivations des "noirs" n'apparaissent pas dans ce volume, mais ils sont vraiment méchants !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (6)

Videos de Trudi Canavan

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Trudi Canavan

Imaginales 2011 : Conférence / rencontre avec Trudi Canavan 5








Sur Amazon
à partir de :
26,60 € (neuf)
12,50 € (occasion)

   

Faire découvrir L'Age des Cinq, Tome 1 : La prêtresse blanche par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (83)

> voir plus

Quiz