AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723477274
Éditeur : Glénat (2011)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Après avoir été enlevée par un mystérieux individu, Ella Mahé se réveille dans la cabine d'un bateau amarré dans le port d'Ismaïlia. Cherchant à s'enfuir, elle tombe nez à nez avec Thomas Reilly : c'est lui qui l'a sortie des griffes de son kidnappeur, qui n'est autre que l'homme au t-shirt Camel, celui-là même qui les suit depuis la visite du site d'Abou Simbel. Ella Mahé et Thomas Reilly sont tous les deux à la recherche de la tombe de la princesse aux yeux vairon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
brigittelascombe
03 mars 2013
  • 5/ 5
Port d'Ismaïlia."Au secours! Au secours! Je suis séquestrée!!!" s'affole Ella Mahé, la jolie restauratrice de manuscrits de cette saga (sur fond historique égyptien des plus intéressants) dont elle est l'héroïne contemporaine aux "yeux vairons", un regard étrangement identique à celui d'une mystérieuse "princesse sans nom" de la 18° dynastie dont elle suit la trace.
Rappelez vous! Ella en fin de tome deux a été chloroformée. Puis sauvée (on ignore comment) par qui, je vous le demande: par le jeune archéologue Thomas Reilly, dont le grand-père égyptologue enquêtait lui aussi sur cette fameuse princesse aux yeux vairons.
Petite invraisemblance (elle suit sans rechigner ce goujat, menteur et filou qui l'avait snobée et ne s'appelle pas plus Reilly que vous et moi) vite pardonnée aux scénaristes Maryse et Jean-François Charles car le lecteur emprunte, ce coup ci, la route du Sinaï pour écouter de la bouche d'un Père bibliothécaire l'histoire d'un moine hospitalier guérisseur au temps où les Croisés combattaient les Sarrazins sur les côtes égyptiennes. Un moine, qui devenu copiste a relaté l'histoire de la "princesse sans nom". Batailles, amitiés, médecine, agressions,convoitises, machinations, sauvetage, loyauté,suspense, découverte,abandon...l'aventure et les émotions sont au rendez-vous!
A souligner les superbes décors (grandioses) et couleurs (du bleuté du monastère à l'ocre du désert) de Jean-François Charles, Brice Coepfert et Bruno Wesel. Les personnages sont expressifs et l'histoire, elle même, est une invitation au voyage qui donne envie de se rendre sur les lieux pour tenter d'apercevoir ..."la couleur des dieux"!!! A suivre dans le quatrième et dernier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
MissG
04 décembre 2016
  • 5/ 5
Après avoir été kidnappée, Ella se réveille dans un bateau et y découvre Thomas Reilly.
Ce dernier l'a sorti des griffes de son kidnappeur, ils décident d'unir leur force pour en apprendre plus sur la princesse qui n'a pas de nom et prennent la route du monastère Sainte-Catherine.
Là un moine n'est pas surpris d'apprendre la raison de leur venue : "Curieuse histoire que cette princesse aux yeux vairons comme les vôtres, jeune fille ! Imaginez ce que cette particularité représentait dans l'Egypte ancienne ! Mais ce qui est le plus inquiétant, c'est cette chose païenne venue d'un autre monde. La couleur des dieux, comme l'appelait Ascelin d'Aiguilliers. Que de convoitises ... Que de machinations pour tenter de la découvrir, de la posséder ... L'histoire commence au Moyen Âge.", mais voilà, ils ont été devancés et un moine a été agressé.
Fort heureusement, ce dernier est encore en vie et se souvient par coeur du manuscrit qui lui a été dérobé, celui d'Ascelin d'Aiguilliers, moine hospitalier dont le chemin a croisé celui du tombeau de la princesse qui n'a pas de nom et du mystère qui s'en échappe, cette couleur qui s'en dégage et n'existe nulle part ailleurs : "Cette couleur ne peut pas exister ! Un don des dieux ?! Plutôt un don du diable, oui !".
Alors là, c'est un bond dans le passé encore plus grand que propose ce troisième tome de la série "Ella Mahé".
Pour la partie moderne, le scénario est toujours signé par Maryse et Jean-François Charles et les dessins par ce dernier; pour la partie historique le dessin est de Brice Goepfert et la mise en couleurs de Bruno Wesel.
Si le changement de dessinateur ne me gêne pas, j'avoue que la mise en couleurs m'a quelque peu dérangée, pourtant c'est Bruno Wesel qui s'était déjà chargé de celle-ci lors du précédent tome et j'ai assez vite reconnu le style.
Je lui reproche d'être un peu trop prononcé, j'aurai aimé quelque chose d'un peu moins vif et d'un peu plus patiné par le temps mais ceci n'est que mon ressenti personnel.
Pour en revenir à l'histoire, le destin du moine Ascelin d'Aiguilliers est particulier et mouvementé, il doit la vie à la bonté de certains hommes alors qu'il était venu pour massacrer ces mêmes hommes, et en passant du temps à leurs côtés il va se rendre compte qu'ils sont comme lui, des êtres humains, ni plus ni moins : "Toutes les valeurs que l'on m'avait inculquées et auxquelles j'avais cru étaient en train de vaciller. Pour la première fois, je ressentais que la foi en Dieu ne pouvait qu'être indissociable du respect témoigné envers les hommes, envers tous les hommes.".
Ce personnage va connaître une évolution personnelle fort intéressante et à l'encontre de son époque, lui aussi va croiser le tombeau de la princesse des sables et ceci va le marquer à jamais, à tel point qu'il en écrira le récit au monastère Sainte Catherine mais ses écrits resteront confinés "en enfer".
Non seulement il va évoluer au contact d'autres personnes mais la princesse va aussi l'influencer : "Tout comme la princesse qui n'avait pas de nom, j'avais pris certaines libertés avec mon devoir d'obéissance et même avec les dogmes que l'on m'avait enseignés. Et paradoxalement, ma foi s'en était trouvée grandie, de même que mon amour du prochain.".
Ce troisième tome est une excellente passerelle entre le précédent et le dernier, il présente de façon plus formelle le mystère du tombeau de la princesse sans nom, cette fameuse couleur des dieux indéfinissable dont le lecteur n'a aucun aperçu, libre à lui d'imaginer ce que cela peut bien être.
"J'aurais pu rentrer par la route, mais m'accorder quelques jours en tête à tête avec lui me tentait ... Et puis, j'avais toujours eu l'art de me fourrer dans tous les guêpiers ...", ce sont sur ces derniers mots d'Ella Mahé que se conclut se troisième tome, et vite, en route pour le quatrième et dernier !
Lien : https://lemondedemissg.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pilou62200
11 septembre 2016
  • 3/ 5
Suite de la saga.
Dans cet opus, les Charles partagent le dessin avec Brive Goepfert. Toujours le même exercice : JF Charles prend à sa charge le début et la fin de tome, B. Goepfert dessine l'histoire la plus ancienne. Si c'est un peu déstabilisant au début, cela a le mérite de m'être en évidence les périodes différentes de cette histoire.
Ella Mahe retrouve Thomas Reilly dans ce tome, et ils vont unir leurs efforts pour continuer leur recherche sur cette fameuse princesse aux yeux vairons. Malheureusement, les dangereux inconnus qui étaient à leur trousse, ont pris un temps d'avance....
Et quand ils arrivent au monastère Sainte-Catherine, les voyous sont déjà passés et ont volés l'ouvrage qu'ils voulaient consulter...
Heureusement, le moine copiste a une fabuleuse mémoire, et il va leur conter le contenu du livre qui a été emporté.....l'histoire d'Ascelin D'aiguilliers, un moine hospitalier.....
Une belle histoire, durant laquelle il va croiser la fameuse princesse.....
Ella et Thomas continueront leur voyage sur la fin de ce tome....en vue, la fin de cette saga....!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Les critiques presse (1)
Sceneario23 août 2011
Un troisième opus dans la lignée des précédents, historiquement convaincant et aventureusement entreprenant, lié à une princesse égyptienne itinérante difficilement saisissable.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MissGMissG04 décembre 2016
Curieuse histoire que cette princesse aux yeux vairons comme les vôtres, jeune fille ! Imaginez ce que cette particularité représentait dans l'Egypte ancienne ! Mais ce qui est le plus inquiétant, c'est cette chose païenne venue d'un autre monde. La couleur des dieux, comme l'appelait Ascelin d'Aiguilliers. Que de convoitises ... Que de machinations pour tenter de la découvrir, de la posséder ... L'histoire commence au Moyen Âge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG04 décembre 2016
Toutes les valeurs que l'on m'avait inculquées et auxquelles j'avais cru étaient en train de vaciller. Pour la première fois, je ressentais que la foi en Dieu ne pouvait qu'être indissociable du respect témoigné envers les hommes, envers tous les hommes.
Commenter  J’apprécie          00
MissGMissG04 décembre 2016
Tout comme la princesse qui n'avait pas de nom, j'avais pris certaines libertés avec mon devoir d'obéissance et même avec les dogmes que l'on m'avait enseignés. Et paradoxalement, ma foi s'en était trouvée grandie, de même que mon amour du prochain.
Commenter  J’apprécie          00
MissGMissG04 décembre 2016
Cette couleur ne peut pas exister ! Un don des dieux ?! Plutôt un don du diable, oui !
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombebrigittelascombe03 mars 2013
J'étais bouleversé.J'avais étudié le grec et le latin et avais des connaissances médicales.Je pensais tout savoir et je ne savais rien...
Commenter  J’apprécie          60
Video de Jean-François Charles (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Charles
ELLA MAHE T1 / Bande-annonceUNE GRANDE SAGA ROMANESQUE AU COEUR DE L'EGYPTE D'AUJOURD'HUI ET D'HIER...Elle s?appelle Ella, Ella Mahé. Restauratrice de manuscrits anciens, elle profite d?une commande du musée du Caire pour visiter quelques-uns des hauts lieux historiques de l?Égypte ancienne. Sur le site d?Abou Simbel, elle rencontre Thomas Reilly, archéologue, petit-fils d?Henry Reilly, qui mit à jour dans les années 20, avec l?équipe de Howard Carter, la tombe de Toutankhamon. Marchant dans les pas de son grand-père, Thomas recherche la tombe d?une princesse de la 18e dynastie. Cette princesse sans nom avait une particularité physique peu commune : des yeux vairons, l?un noir, l?autre bleu. Tout comme ceux d?Ella Mahé?Ella Mahé est une série chorale écrite par Maryse et Jean-François Charles. le premier cycle comptera quatre tomes. Il nous transportera dans l?Égypte moderne et ancienne. Il sera illustré par cinq dessinateurs différents. Jean-François Charles s?intéressera à la partie contemporaine (dix planches par tome) ; les quatre évocations historiques (36 planches chacune) seront dessinées par quatre auteurs différents : André Taymans et la découverte de la tombe de Toutankhamon (tome 1), Francis Carin et le creusement du canal de Suez (tome 2), Brice Goepfert et le Moyen Âge (tome 3), Christophe Simon et l?Antiquité (tome 4). Les 4 albums sortiront à dates rapprochées. Une année seulement séparera la sortie du tome 1 en octobre prochain de la sortie du tome 4.En librairie le 6 octobre 2010Plus d'info et feuilletage des premières planches sur http://www.glenatbd.com/bd/ella-mahe-tome-01-9782723475907.htmDevenez fan sur Facebook ! http://glenat.lafanpage.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : egypteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le XVIIème siècle en littérature

Hormis le classicisme, quelle autre grande période ce siècle est-il marqué ?

Le drame
L'encyclopédie
Le baroque
Le pré-romantisme

12 questions
116 lecteurs ont répondu
Thèmes : classicisme , Baroque littéraireCréer un quiz sur ce livre