Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Éditeur : DAW BOOKS

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Finity's End is the oldest Merchanter ship in the universe. In an era of spies, pirate traders, and uneasy alliances, the Company Wears are now over, the hunt for the fleet is winding down, and the ship is coming home to reclaim her trade routes. Having lost an entire g... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par finitysend, le 26 août 2014

    finitysend
    Finiity’s end est un excellent roman psychologique intense sur fond de space opera !
    C’est un must du genre space opéra à mon humble avis .
    Le rythme est très soutenu . L'intrigue est complexe et très riche humainement parlant .
    L’intensité qui se détache du texte est prégnante , omniprésente et elle est très prenante et elle est même dérangeante souvent .
    Il n’est pas disponible en français . Le style est un peu âpre , beaucoup de soliloques , de phrases courtes qui se renvoient la balle alors que le sens glisse d’une page à l’autre .
    Un texte de ce fait , pas très facile à lire je trouve .
    Sans " spoiler ":
    Le Finity’s end ( vaisseaux marchand quasi militaire ) est de retour à Pell ( station ) après la guerre .
    Il veut ( entre autres ) récupérer le fils d'un de ses membres d'équipage qui s'est suicidé dans cette station .
    Car il semble que pour ce membre d’équipage , c'était trop difficile voire impossible de se faire à la condition et à la vie de « stationner « .
    Cette femme a été laissée sur Pell suite à un départ vers des horizons dangereux de son vaisseau familial . Ce n'était pas un abandon mais une femme enceinte n'avais pas sa place dans ce contexte de risques militaires .
    Le Finity’s end revient donc , entre autres , pour récupérer ( contre son gré ) le jeune adulte qui avait commencé de faire son trou sur la planète Pell, auprès des indigènes Hisa , et auprès de son amie intime .
    Il devra absolument contre son grès obtempérer et se soumettre aux exigences de son vaisseau d’origine , celui de sa mère . Il devra aussi découvrir à marche forcée cet univers clôt perdu dans le vide spatial .
    Le vaisseau pour sa part tentera aussi de reprendre un rythme marchand plus honnête et plus clair que celui de la contrebande , mais la politique est toujours là , embusquée .
    Bref : La guerre est finie mais les temps sont durs
    Voilà la matière que C.J. Cherryh utilise pour nous balader dans l'espace profond : les séquelles des drames de guerre , les intrigues politiques , le huis clos des vaisseaux , la culture très et l’identité très affirmée des vaisseaux patrie , la dureté des membres d'équipage et la difficulté de s'intégrer à ces mêmes équipages , station et stationner ou bien encore : les rapports avec les extraterrestres de Pell dont la fréquentation a décisivement marqué utilement un des personnages principaux de ce texte ...
    Ce qui est agréable c'est le côté universel et intemporel de ce que vivent les personnages de cet univers de l’espace profond ..
    Un roman qui m'a bluffé : relativement court ... intense ... assez puissant .... percutant ...
    Sinon on est embarqué dans l’univers Alliance et Union , mais dans le camp des marchands et des vaisseaux familiaux .
    ......................................................................................................................
    4e de couverture (1) et appréciation (2) de l'éditeur :
    (1) finity's end falls after Merchanter's luck ( l'opera de l'espace ) but before Tripoint (Les chants du néant ) in the lineup of C.J. Cherryh's Merchanter novels (part of the author's award-winning Alliance/Union universe). It resumes the story of Fletcher Neihart, an orphan and unwanted foster child who, against his will, joins the crew of the legendary merchanter ship finity's end. As Neihart struggles to find his place both on the ship and in the world, the ship undertakes a mission critical to the continuing peace between the Earth, Alliance, and Union factions.
    (2) finity's end is complex, insightful writing. Cherryh understands human nature under stress, and has a gift for conveying the immediacy of interactions, concerns, betrayals, and forgiveness.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          4 47         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par finitysend, le 21 mars 2012

    Yes,Francesca. had named her kid one of the signal names in Finity 's history ...
    but to declare to a station who otherwise despised spacers that he was no common kid.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation







Acheter sur Amazon
   

Faire découvrir Finity's End par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz