Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Pierre Alien (Autre)

ISBN : 2226018050
Éditeur : Albin Michel (1983)


Note moyenne : 3.43/5 (sur 176 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Arthur C. Clarke
Né en 1917 en Angleterre, ancien président de l'Association interplanétaire anglaise, il est membre de l'Académie astronautique et vit à Ceylan où il peut se livrer à sa passion pour l'exploration sous-marine.

2001 : l'o... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (12)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par odin062, le 31 décembre 2014

    odin062
    On enchaîne avec « 2010, Odyssée deux » après un saut temporel de seulement 9 ans. Ici, pas de suite au livre précédent mais bien une suite au film. C'est assez déconcertant, surtout quand vous n'avez pas vu le film, mais heureusement Clarke fait des rappels habiles, voire parfois reprend des chapitres entier du précédent bouquin (parfois lourd pour un lecteur qui vient de le lire). Suite réussie ?
    On retrouve dans ce roman, le personnage qui m'avait le plus accroché dans le précédent ouvrage, à savoir Floyd. J'en étais ravi ! Quel est le spitch ? Et bien nous reprenons l'histoire où nous l'avons laissé. Il est grand temps de rejoindre Discovery qui est en perdition sur l'orbite de Jupiter. Et pour cela, rien de mieux qu'un vaisseau URSS ! On se voit plongé dans un climat guerre froide apaisée entre les russes et les américains en mission. Qu'est devenu Hal ? Et David Bowman ? Y a-t-il de la vie ailleurs ? Et qu'est-ce que ce maudit monolithe ?
    Clarke est ici beaucoup plus détendu que dans le premier roman. Je dois dire que l'humour ne manque pas, les personnages sont très charismatiques et c'est un plaisir de partager ce voyage avec eux ! Il faut toutefois dire que ce voyage est assez redondant. Une fois qu'on a fait le voyage Terre – Saturne, le voyage Terre – Jupiter nous semble monotone et ce n'est pas les incroyables découvertes sur les satellites de Jupiter qui relève la sauce…
    Mais le plus ennuyeux dans ce bouquin sont bien les passages avec David Bowman. L'écriture est parfois lourde, parfois trop explicative. On avait très bien compris l'idée de 2001 alors pourquoi repartir dans de lourdes explications ? A côté de cela, l'aspect « IA » est bâclé et il ne se passe rien sur Terre, du moins nous ne savons rien de ce qui s'y passe.
    Vous l'aurez compris, ce deuxième opus m'a beaucoup moins convaincu que le premier opus et il parait que le troisième est encore pire. C'est à se demander s'il faut continuer…
    En tout cas une pause s'impose. Je reprendrais surement le troisième tome après avoir digéré celui-ci et m'être penché sur son adaptation au cinéma.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par raynald66, le 27 décembre 2014

    raynald66
    Deuxième tome de la quadrilogie d'Arthur Clark sur l'odyssée de l'espace : après les mésaventure du Discovery dans le livre "2001", le vaisseau Alexeï part à sa recherche vers Jupiter et va enquêter pour savoir pourquoi ce dernier ne donne plus de nouvelles depuis sa rencontre avec le mystérieux monolithe noire et quel rôle a jouer l'ordinateur Hal face aux personnels du vaisseau Discovery. Bon livre de science-fiction à lire
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par gill, le 15 juillet 2012

    gill
    C'est un nouvelle aventure, celle des hommes qui 9 ans après, vont se lancer dans l'espace, bien décidés à rapporter sur la terre les réponses attendues. L'équipage est composé de russes et d'américains.
    Quand la navette décolle, commence une mission qui peut décider du sort de l'humanité.
    Ce livre est la suite du mythique "2001 odyssée de l'espace" écrite par Arthur C Clarke dans un style brillant.
    Cette suite a aussi donné lieu à une interprétation cinématographique, moins prestigieuse mais tout aussi intéressante, avec Roy Scheider dans le rôle principal.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par Dasazi, le 20 juillet 2008

    Dasazi
    Si vous avez lu « 2001… », ne lisez pas ce second volume afin de conserver l'aura de mystère si séduisante du 1er . En effet cette suite reprends quelques uns des éléments connus (les monolithes, l'ordinateur HAL9000, David BOWMAN) et explique quasiment tout de ce qui c'était passé dans « 2 001… ».
    Explications non scientifiques rabaissant l'oeuvre à une vulgaires histoire de SF avec, en plus, des personnages inconsistants, des formes de vie extra-terrestres pas du tout originales juste présentent pour le décor. C'est dur comme avis mais j'ai été déçu.
    Et dire qu'il existe un tome 3 et un tome 4, ça sera sans moi, j'arrête là !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par pitivier, le 28 août 2011

    pitivier
    Si 2010 est plutôt une réussite c'est à mon avis avant tout parce que Arthur C. Clarke n'essaye pas un seul instant de faire de cette suite l'égale de 2001. On est là avant tout dans une oeuvre de divertissement, un roman à grand spectacle. le ton est beaucoup plus léger, Clarke se permet plusieurs clins d'oeil humoristiques à des classiques de la science fiction (Star Wars et Alien) et certains personnages sont clairement là pour détendre l'atmosphère (Curnow). Cela n'empêche par l'auteur de se montrer sérieux de temps en temps et de rester fidèle à son approche hard sf modérée. L'histoire se passant en grande partie autour de Jupiter, Clarke ne se prive pas pour nous décrire en long en large et en travers la planète géante et ses lunes galiléennes parmi lesquelles Io et Europe qui font l'objet de plus d'attention de la part de l'auteur. La première, magnifique et infernale, est le cadre de scènes splendides de part son volcanisme extrêmement actif. Arthur C. Clarke explique également très bien la relation particulière que Jupiter et son satellite entretiennent. Quand à la seconde, monde glacé cachant un océan sous plusieurs kilomètres de banquise, elle va se révéler importante, non seulement dans ce livre mais dans ses suites également. Arthur C. Clarke se fait l'apôtre des théories qui font d'Europe l'endroit du système solaire, après la Terre bien sur, où la vie a le plus de chances d'exister. Ses explications, jamais fastidieuses, sont passionnantes et parfaitement compréhensibles par le profane que je suis.
    [...]

    Lien : http://pitivier-blog.blogspot.com/2011/08/2010-odyssee-deux-arthur-c..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (13)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par gill, le 20 juillet 2012

    En conséquence le livre et le film se suivent de beaucoup plus près que ce n'est le cas d'habitude, mais ils ont aussi des différences majeures.
    Dans le roman, le vaisseau "Discovery" avait pour destination "Iapetus", la plus énigmatiques des nombreuses lunes de Saturne.
    Le système de Saturne était atteint via Jupiter : "Discovery" s'approchait très près de la planète géante, se servant de son énorme champ gravifique pour produire un effet de fronde et se catapulter vers la seconde étape de son voyage.
    Les sondes spatiales "Voyager" ont fait exactement la même manœuvre en 1979, lors de la première reconnaissance détaillée des géantes extérieures.
    Dans le film, par contre, Stanley Kubrick, pour éviter toute confusion, situe à juste titre la troisième confrontation entre l'homme et le monolithe parmi les lunes de Jupiter.....
    (extrait de "Note de l'auteur" insérée dans l'édition parue chez "J'ai Lu" en 1983)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par raynald66, le 27 décembre 2014

    Mais il y avait un être avec lequel il pouvait communiquer, dans un langage commun, fait de champs de forces et de courants électriques, plusieurs millions de fois plus vite qu'avec les cerveaux organiques, d'une lenteur desespérante

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par raynald66, le 27 décembre 2014

    Te souviens-tu que je t'ai fait lire le seigneur des anneaux pendant cette conférence à Oxford quand nous étions jeunes ? Eh bien IO, c'est Mordor.
    Relis la troisième partie. Il y a un passage sur :
    "les fleuves de roche en fusion qui serpentent... jusqu'à se refroidir et se figer
    comme les formes distordues de dragons vomis par la terre torturée"
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Adraste, le 25 août 2014

    Certains dangers sont à ce point spectaculaire, si loin des expériences courantes, que l'esprit refuse d'admettre leur réalité et peut contempler une catastrophe imminente sans l'ombre d'une appréhension. L'homme qui regarde un raz de marée, une avalanche qui descend sur lui, ou le cœur vertigineux d'un cyclone, sans essayer de s'enfuir, n'est pas nécessairement paralysé parla peur ou résigné à un sort inéluctable. Il se peut simplement qu'il ne puisse croire que le message transmis par ses yeux le concerne personnellement.Tout cela arrive à quelqu'un d'autre.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par raynald66, le 27 décembre 2014

    Nous somme sur le point de réveiller un géant endormi, se dit Floyd.
    Comment HAL va-t'il réagir à notre présence après tout ce temps ?
    Se souviendra-t'il du passé et sera-t'il amical ou hostile ?

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Arthur C. Clarke

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Arthur C. Clarke

Vidéo de Arthur C. Clarke ()








Sur Amazon
à partir de :
14,35 € (neuf)
0,98 € (occasion)

   

Faire découvrir 2010 : odyssée deux par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (495)

> voir plus

Quiz