AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2746742632
Éditeur : Autrement (2015)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 123 notes)
Résumé :
"Il y eut une longue pause, durant laquelle Benny émit de
petits bruits de bouche compatissants, et enfin le kangourou
ouvrit ses deux yeux injectés de sang. Je vous jure qu'à cet
instant, il a grimacé... Puis il bondit soudain par-dessus la
palissade et partit comme un bolide vers la brasserie."
Que faire face à un kangourou qui a pris goût à la bière ? Peut-être pas le poursuivre à travers toute la ville pour le mettre en ét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
ClaireG
ClaireG04 novembre 2015
  • Livres 3.00/5
Conteur né, maladroit impénitent, aventurier dans l'âme, hypocondriaque avéré, globe-trotter de la brousse australienne, Kenneth Cook aime les mésaventures.
Mieux, il les recherche.
Vraies ou fausses, exagérées jusqu'à l'absurde, ces nouvelles d'un autre continent nous révèlent un pilote qui a la phobie des animaux, du plus minuscule au plus inoffensif ; un quidam moyen qui défie quiconque au bras-de-fer ; un kangourou qui se vautre dans une mare remplie de résidus de houblon jusqu'au delirium tremens ; un rat carnivore aux petits yeux cruels qui fait passer à l'auteur une nuit cauchemardesque dans un refuge de montagne sous une tempête de neige, etc.
Et si ce n'est pas assez pour vous séduire, il y a encore le paumé qui ouvre un restaurant panoramique sans panorama, la course-poursuite d'une autruche à qui on a volé son oeuf près d'éclore et l'Aborigène certain que le renouveau chrétien l'habite.
Voici une Australie loin des plages de surfers. le bush y a qu'ça d'vrai, les animaux sont variés et plus ou moins accommodants, les humains aussi. Les bars sont nombreux et fort fréquentés et il y a toujours une cargaison de gnôle dans le Land Cruiser de service pour parer à un retard ou à de mauvaises conditions climatiques.
Kenneth Cook est un griot australien et, même s'il est au paradis des koalas et des kangourous depuis 1987, ses histoires lui survivent car il a pris le parti de mettre les heureuses natures de son côté.
Un grand merci à Marymary pour m'avoir donné l'envie de partir à la découverte de Kenneth Cook. Dépaysant et léger.


+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          431
Marymary
Marymary18 mars 2015
  • Livres 5.00/5
Que faire quand un kangourou prend accidentellement goût à la bière et se réveille furibard avec une grosse gueule de bois ? Où fuir quand une autruche, à laquelle vous avez imprudemment volé son oeuf pour la science, vous poursuit pour vous étriller ?
Le problème, si je dois faire une critique sur les livres de nouvelles de Kenneth Cook, c'est que je suis incapable d'être impartiale, j'adore cet auteur... Après La vengeance du wombat et le koala tueur, voici un autre recueil de nouvelles de l'inénarrable Kenneth qui m'a enchantée avec quatorze petites histoires toutes aussi déjantées et hilarantes les unes que les autres, que ce soient les animaux ou les habitants du bush, ils sont tous complètement allumés et c'est ce pauvre Kenneth qui en fait les frais....
C'est un fait, il est gaffeur et étourdi, mais quand même, pourquoi faut-il qu'il soit persécuté par des sauveteurs en mer bénévoles incapables, un rat psychopathe, une autruche hystérique et des gros mecs patibulaires ?
Kenneth Cook nous a quitté bien trop tôt en 1987, c'était un personnage hors norme, écrivain, réalisateur, journaliste scénariste. Engagé, Il a fondé un nouveau parti politique ainsi que la première ferme de papillons en Australie.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          390
greg320i
greg320i04 mars 2016
  • Livres 5.00/5
Une furieuse et impétueuse envie d'Australie ? Un soudain besoin de rush dans le Bush de L'Océanie ?
Yeepee ! Alors, allons-y !

En route vers le pays des gentils Koalas, des drôles de Wombat (sorte de Marsupial) , des grands Dingos et des Ornithorynque rigolos : attention toutefois aux fautes d'orthographe pour celui-là ...
Bref, toute notre faune local est présente et prête à vous accueillir les pattes ouvertes.
Toute ? Non .
Il en manque bien sûr un à l'appel, Si je n'ose le citer -de peur de le réveiller- c'est qu'il se vautre encore dans son coma pathétique .
Héé, hélas oui , le symbole même du continent est aussi malheureusement un lieutenant de la bouteille, pire qu'un Capitaine Haddock au réveil.
C'est dire le taux éthylique établi par ce pitre...

La faute principale de cette mauvaise réputation pour le pauvre animal à la poche ( sous les yeux ) reviendra tel un boomerang à l'amiral Kenneth Cook .
L'écrivain s'étant cru malin a en effet défini qu'un Kangourou plus très frais sait très bien boire quand il se tient debout près du tonneau .
Ho,mais ce n'est là qu'une des quatorze histoires des plus folles dont ce livre-friandise vous promet l'originalité en guise de gourmandise .
Voilà tout le talent et le savoir du soiffard ( de l'homme , de l'animal ? ) :
Bondir de sa flore pour vous sortir quelques rires, même s'il ne sont quand même pas légion,, quoi que après quelques litres de houblon . .
Bref une belle bête promise à l'entremise d'un recueil où la remise des prix s'établi en fonction des animaux ou non en faction dans l'action : les meilleurs étant celles où les confrontations sont les plus improbables et où les coupables ne sont pas franchement - ni fraîchement- ceux qui se tiennent forcément sur leur pattes .
Au final de la fantaisie : pas de pitié pour l'hilarité ; passeport en poche ,carte postale pré-remplie et hop direction la mission de ces nouvelles .
Vous m'en direz des nouvelles..

Ps : Ce livre a été lu de façon inattendu grâce à une généreuse opération de libre prêt dans une enseigne commercial ( moi le premier surpris ) ; conception "Je prends, j'apporte" , poser votre livre, empruntez, vice-versa
Des beaux gestes littéraire pour un monde meilleur.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          254
letitbe
letitbe30 août 2014
  • Livres 3.00/5
Si j'ai eu bcp de plaisir à lire les deux premiers tomes ("Le koala tueur" et "La vengeance du wombat") relatant les mésaventures de Kenneth Cook dans l'arrière-pays australien, j'avoue avoir été nettement moins conquise par ce recueil.
J'ai le sentiment que l'auteur a voulu exploiter le "filon" jusqu'à la corde, qu'il se force.
Certes, le style est agréable à lire mais le contenu de ce recueil n'a pas la même "saveur" que les deux précédents.
J'accorde 3 étoiles indulgentes en souvenir des bons moments passés avec le koala et le wombat.
Commenter    J’apprécie          130
rmer
rmer16 mars 2015
  • Livres 5.00/5
« L'ivresse du kangourou et autres histoires du bush », Kenneth COOK. Contemporain, recueil de nouvelles, histoires apparemment véridiques sur un mec à qui ils arrivent tout le temps des trucs de malade en Australie. Un des trois recueils de ce genre de nouvelles qu'il a sorti, le second que je lis.
Sur la forme : l'auteur australien auquel il arrive plein de misères écrit à la première personne, il raconte vraiment ses mésaventures, et sa plume est à mourir de rire. Il sait à chaque fois qu'il exagère, il est pétochard et sensible comme pas possible, énormément d'autodérision, très facile à lire, c'est top.
Sur le fond : Il y a moins d'histoires d'animaux que dans le « koala tueur ». Or ce sont les meilleures… Pour autant les histoires sont toujours aussi déjantées, notamment avec un oeuf d'Autruche, il se retrouve à tenir un fusil anesthésiant, et a envoyé une fléchette (par erreur heureusement) dans le bras de la personne qui l'accompagne, pendant que l'autruche devient hystérique… Ou encore l'histoire du pilote d'avion qui tourne de l'oeil pour quelques malheureux lézards (dis comme ça, pas forcément drôle, et pourtant c'est une pépite). le mec se met à chaque fois dans des situations pas possibles, mais toujours avec une bonne volonté au début et à chaque fois il se fait avoir. Mais il le sait en plus ! C'est vraiment un bouquin délirant.
CCL : je confirme mon coup de coeur pour cet auteur et ses nouvelles. Vraiment, très bon petit livre et je vais me presser d'acquérir le dernier (« la vengeance du Wombat »).
Mais ce n'est que mon avis...
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          43

Les critiques presse (1)
LeMonde24 février 2012
L'auteur prête à cette faune une véritable humanité : les animaux sont doués d'une telle intelligence qu'ils intriguent, calculent.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations & extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
ClaireGClaireG05 novembre 2015
C'était un moment touchant : piégés et coupés du monde dans une cellule en pierre au beau milieu du blizzard, un homme et un rat communiaient d'une manière mystique et immémoriale. Puis la petite brute plongea ses dents de devant dans l'index de ma main droite (p. 121)
Commenter    J’apprécie          190
ClaireGClaireG04 novembre 2015
Un "ninjala" comprend la relation entre son peuple et l'univers et en raison de cette compréhension, de ses connaissances et de son érudition, il est dépositaire d'une vérité qu'il transmet à son peuple, les Arkarala. Si vous ne comprenez pas ça, c'est que vous n'êtes pas arkalara ou que vous n'avez pas bu de vin avec Joe dans le désert de Tibooburra (p. 197).
Commenter    J’apprécie          130
MarymaryMarymary20 mars 2015
De retour au camp, j'allumai un feu tellement énorme qu'il aurait pu épouvanter l'ensemble des animaux sauvages du continent africain, toutes espèces confondues. Dans le périmètre de sa chaleur, j'en allumai un plus petit pour cuisiner, et après avoir attaché mon canard sur la broche portable sans laquelle aucun broussard digne de ce nom ne s'aventure, j'entrepris tranquillement de le faire tourner. J'avais débouché une bouteille de cabernet sauvignon, gentiment mise à chambrer dans le sable.
Le soleil disparut, le froid descendit autour de mon cercle de feu et, dans le couchant, le ciel fut soudain percé des fléchettes argentées des étoiles et poignardé de météorites filantes. J'avais mis une cassette de Vivaldi et mon être entier fut réconforté par la musique, le whisky, les étoiles, les superbes jeux de lumières à l'ouest et le fumet du canard croustillant.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          40
patatarte2001patatarte200124 octobre 2014
J'avais devant moi un des plus gros, des plus hirsutes et des plus terrifiants molosses que j'aie jamais vus. Dieu sait à quelle race il appartenait : une espèce de croisement entre le doberman, le grand danois, le berger allemand, avec à mon avis un peu de sang de loup gris et de dingo....Il me montrait des dents - des crocs gigantesques - et me fixait de ses grands yeux rouges et furieux dans sa sale gueule noire, ayant visiblement du mal à décider quelle partie de mes formes généreuses il allait déchiqueter en premier. Nous avons tous tendance à sortir des idioties dans ce genre de situation, je n'échappe pas à la règle : - Bon toutou, lui dis-je d'une voix apaisante. Il grogna, montra les crocs, saliva, puis s'approcha brusquement de moi, comme le font les chiens. Je savais que je ne devais surtout pas m'enfuir, mais je n'avais pas la moindre idée de ce que j'étais censé faire. Rester immobile et se faire dévorer n'était pas un sort beaucoup plus enviable que s'enfuir et se faire dévorer.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
MarymaryMarymary18 mars 2015
Jack raccrocha.
- C'est un cinglé, dit-il. On va juste le sortir et lui secouer un peu les puces. On a gaspillé assez de temps qu'on aurait pu passer à boire.
Dans le langage des hommes, "lui secouer un peu les puces" signifie "le tabasser avec des objets contondants jusqu'à ce qu'il perde connaissance, sans nécessairement le mutiler à vie".
Commenter    J’apprécie          70
Videos de Kenneth Cook (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kenneth Cook

Chronique des libraires de Dialogues, spéciale coups de cœurs de lycéens.
Les libraires de Dialogues vous proposent cette sélection de livres qui ont été leurs coups de cœur d'adolescents. À savoir : le koala tueur de Kenneth Cook, les Chroniques de San Fransisco...
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Etes-vous bien calés sur Emile Zola ?

En quelle année est né Emile Zola ?

1839
1840
1841
1842

11 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Émile ZolaCréer un quiz sur ce livre
. .