AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803630036
Éditeur : Le Lombard (04/11/2011)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 23 notes)
Résumé :

C'est en quittant la Birmanie que Jonathan croise le chemin d'Atsuko, jeune japonaise à la poursuite d'un fantôme sa grand-tante Hisa,mystérieusement disparue à la veille de son mariage. La jolie jeune femme promet à notre héros de lui faire découvrir le Japon. Et Jonathann'a jamais été homme à refuser une invitation au voyage, surtout s'il ignore où l'emmènera ce dernier...

Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
chocobogirl
21 mars 2012
Jonathan est un voyageur au long cours qui a posé cette fois-ci ses bagages en Birmanie de manière un peu forcée à cause d'une panne de bus. Un matin, il découvre une ombre furtive sur le balcon de sa chambre. Il s'agit de Atsuko, une jeune japonaise qui revient sur les pas de ses ancêtres. Sa mère serait née dans la chambre que Jonathan occupe. Ils sympathisent rapidement et bientôt Atsuko lui raconte l'histoire de sa famille et plus particulièrement celle de Hisa, la soeur de son grand-père. Disparue de manière inexpliquée en 1949, Hisa effectuait des recherches sur le bouddhisme et affirmait que les 8 cheveux de Bouddha sur lesquels a été construite la grande pagode de Rangoon au VIème siècle avt JC auraient été remplacés par des faux sous la menace de l'invasion anglaise, au 19ème. Mais pressée par le départ, Atsuko le quitte bientôt non sans inviter Jonathan à la retrouver au Japon. Peu après, Jonathan quitte à son tour l'hôtel mais un des employés lui confie un carnet à remettre à celle qu'il croit être son amie. Il s'agit du carnet d'Hisa dans lequel il y découvre quelques cheveux.... Intrigué par ce concours de circonstances, Jonathan change ses plans et part à Tokyo retrouver Atsuko pour lui remettre le carnet.
Voici la quinzième aventure du célèbre voyageur aventurier Jonathan. Créé en 1975 par Cosey, Jonathan nous fait voyager à ses côtés depuis de nombreuses années. Après avoir particulièrement parcouru les terres tibétaines, c'est au Japon que nous le retrouvons cette fois. Parti à Tokyo, Jonathan se voit obligé de continuer vers le Nord, dans la région du Takayama pour retrouver la jeune femme. La neige recouvre la montagne, le paysage est silencieux et apaisant. Ou presque. Car quelqu'un semble roder autour de la cabane qui les héberge et les menacer.
L'atmosphère est envoutante et très vite, le lecteur est plongé dans un décor mythique sorti tout droit d'une estampe japonaise. Les décor sont purs et enneigés. le trait se fait doux et aérien. Une certaine forme de poésie se dégage, en cela accompagnée par les citations de quelques haïkus dont est friande Atsuko. L'étrangeté se mêle à l'histoire. Seuls au milieu de la forêt, ils doivent faire face à une incursion mystérieuse dans la cabane, à des traces de pas dans la neige. Les Yokais sont-ils de la partie ?
Personnage à la fois mystérieux et charismatique, Jonathan donne une dimension différente au récit d'aventure classique en s'approchant de la quête intérieure et spirituelle. Voyageur au long cours, curieux et sans attaches, il sait partir au bout du monde pour les beaux yeux d'une inconnue. Silencieux et solitaire, il recherche avant tout l'harmonie et la simplicité des échanges, des rencontres. C'est un homme sensible, pudique et plutôt sentimental qui nous offre bien souvent de belles amours impossibles.
Cosey nous offre ici encore un très bel album qui ne dépareille pas de ses prédécesseurs. le lecteur suit avec lenteur et empathie le parcours de Jonathan. le héros s'attache à la belle Atsuko et son histoire de famille plus qu'intrigante. L'auteur réussit avec succès à faire tenir en un seul album une histoire complète sans temps mort mais sans hâte excessive, bien au contraire. Cosey laisse une large place à la contemplation, aux silences qui ont parfois plus de poids que les paroles. Les paysages grandiloquents qu'il nous offre sont d'une beauté toute particulière entre réalisme et poésie picturale. On y découvre des arbres aux branches noueuses, de grand toris de bois et des ponts aux courbes toutes japonaises. L'évasion est garantie mais n'est pas le seul élément de cet album. le scénario tourne autour d'un mystère familial dont la révélation finale sera plutôt surprenante, et autour de l'amour, éternel vecteur de vie. D'ailleurs Jonathan, fidèle à lui-même, oscillera entre amitié et amour platonique avec Atsuko.
Voilà donc un album qui, tout en nous menant sur les pas d'un secret de famille, nous offre une magnifique tranche de rêverie et d'imagination. le passé et le présent s'entremêlent pour mieux pousser ses personnages dans des voyages intérieurs qui les aideront à mieux se connaître eux-mêmes.
C'est un très beau voyage en terre japonaise, un album aux couleurs du souvenir et de l'amour qui, tel un haïku, ne manquera pas de faire mouche en peu de mots. Une parenthèse de douceur et de sérénité qui donne à voir la part lumineuse des hommes. N'hésitez donc pas à aller à la rencontre de Jonathan !
Lien : http://legrenierdechoco.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
songtsen
01 janvier 2012
Fan de Cosey, j'ai toujours un grand plaisir à retrouver sa "ligne", ses couleurs et de superbes personnages, de femmes en règle générale.
De Birmanie, nous atterrissons au Japon à la recherche d'une mystérieuse femme. L'histoire se déroule dans de superbes paysages, bercée par la musique des mots des haïkus et imprégnée de l'amour entre 2 êtres improbables.
Ah, Jonathan, comment fais-tu ?
"Vagues de l'hiver-
Un train part tout à l'heure
C'est bien comme ça."
J'adore...
Commenter  J’apprécie          20
pgremaud
17 mars 2013
Le décor de cet album n'est pas familier à Jonathan, puisque Cosey nous entraîne au Japon. Mais on n'y retrouve les 2 thèmes chers à mon auteur préféré, la rencontre et la recherche.
La rencontre avec Atsuko, qui conduit Jonathan à quitter la Birmanie pour le Japon. Celle avec Hisa qui conduit le père Perceval à tout quitter.
La recherche d'Hisa, qui n'est qu'un prétexte pour Atsuko puisqu'elle se retrouve surtout elle-même; prête à s'engager dans sa vie de couple (comme sa cousine il y a 50 ans).
Merci Cosey !
Commenter  J’apprécie          10
Pachy
03 janvier 2012
Pas grand chose à ajouter après l'excellente critique de songtsen, C'est vrai l'univers de Cosey est toujours le même. Ses montagnes enneigées. Ses personnages plein d'une sagesse que l'on envie. Mais quel plaisir de retrouver Jonathan au fil des albums, de relire les albums de Peter Pan...
Voilà de l'excellent boulot. Notons que Cosey n'est pas une machine à dessiner mais un auteur dessinateur.
Alors laissez vous transporter de Birmanie au Japon au rythme des Haïku vers les sommets enneigés.
Commenter  J’apprécie          00
BernieCalling
07 avril 2014
je l'ai beaucoup apprécié, pour l'histoire qu'il transporte, pour l'amour qu'il y a. L'intrigue très bien menée, après le 14 que je n'avais pas très bien compris, j'ai été ravie de redécouvrir le style qui me plaisait tant au début de la série
Commenter  J’apprécie          10

Les critiques presse (5)
BoDoi05 décembre 2011
Relativement classique, le récit tient pourtant son lecteur en haleine. Le graphisme, s’il rappelle parfois celui de Pratt, est aussi allé puiser pour l’occasion chez ces maîtres de l’estampe japonaise que sont Hokusai et Hiroshige. En résulte un bel ouvrage, à la construction parfaitement maîtrisée (et peut-être même trop), qui devrait ravir les amateurs des pérégrinations de Jonathan, et attiser la curiosité de ceux qui seraient jusqu’alors passés à côté de la série.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDSelection22 novembre 2011
Le ton adopté, le rythme particulier - il se passe beaucoup de choses, mais ce toujours de manière posée -, l'attention portée aux personnages et aux paysages, comme le dessin et ses couleurs rendent ce récit vivant et touchant.
Lire la critique sur le site : BDSelection
Sceneario07 novembre 2011
Un album qui s'étire lentement, avec un plaisir de la lecteur qui émerveille encore tout les fans de l'artiste.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest26 octobre 2011
La grande abondance des textes récitatifs – même si on trouve de nombreux haïkus – assomme quelque peu le rythme. C'est dommage, car graphiquement, le dessinateur est fidèle à sa réputation de maître de la mise en page.
Lire la critique sur le site : BDGest
LePoint25 octobre 2011
Rapidement, la recherche d'Hisa et des cheveux de Bouddha se double, comme souvent chez Jonathan, d'une quête intérieure. Quant au trait de Cosey, d'une sensualité subtile, il se bonifie avec l'âge, au point que certaines planches évoquent l'art délicat des estampes d'Hokusai ou Hiroshige. Avec Atsuko, Cosey signe un album aux senteurs enivrantes, beau comme un haïku.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
PachyPachy03 janvier 2012
A la lumière qu'on allume,
les ombres des poupées.
Une ombre pour chacune.
Shiki
Commenter  J’apprécie          120
PachyPachy03 janvier 2012
Sur son cœur...
une croix d'argent...
Dans le mien...
son sourire.
Commenter  J’apprécie          20
pgremaudpgremaud17 mars 2013
Lorsque je l'ai rencontré, j'ai
Cru qu'il était une plaisanterie
Puis j'ai compris que non.
Commenter  J’apprécie          00
pgremaudpgremaud17 mars 2013
A la lumière qu'on allume,
les ombres des poupées.
Une ombre pour chacune.
Commenter  J’apprécie          00
chocobogirlchocobogirl21 mars 2012
Crois-tu que connaître l’histoire de quelqu’un, c’est le connaître ?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : haïkuVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2606 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre