AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812604352
Éditeur : Editions du Rouergue (19/09/2012)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 89 notes)
Résumé :
Il s'appelle Taan. Ou Antoine. Ou Anacharsis. Peu importe. Son histoire commence en 1831, sur une petite île nommée Nosy Boraha, dans les mers du Sud. Il est né avec un mystérieux médaillon autour du cou, contenant le plan du trésor de son ancêtre, le fameux pirate Olivier Levasseur, dit La Buse. A la poursuite de ce trésor, il a fait plusieurs tours du monde, il a vécu des aventures extraordinaires, il a rencontré des personnages étonnants. Il a été esclave dans u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
Shool
09 février 2013
Un voyage initiatique destiné aux ados, mais aussi aux plus vieux. Vous pensiez tout savoir de l'esclavagisme ? Détrompez-vous !
Partez à la recherche d'un mystérieux trésor avec Antoine ANACHARSIS.
Le roman commence pour le personnage à l'état de foetus. Sa mère communique avec lui, mais elle n'entend aucune de ses réponses. Elle lui raconte son histoire, l'histoire de ses ancêtres. le premier chapitre pose les premières pierres d'un roman qu'il faut absolument que vous lisiez !
Les parents de ce petit foetus, des jeunes africains, vont se voir capturer par des Anglais alors qu'ils étaient au milieu de l'océan. Ces Anglais prennent alors la décision de les vendre comme esclaves. Antoine est toujours dans le ventre de Novaaa, sa mère, qui tient elle même le nom de sa mère, qui tient elle même le nom de sa mère….
Vous comprenez bien que toutes ces histoires familiales remontant à plusieurs générations cachent quelque chose. Et effectivement, un mystérieux collier circule depuis maintenant quelques siècles. Un collier qui renferme littéralement une énigme qui mènerait à un trésor familial. Olivier LEVASSEUR, le célèbre pirate, aurait jeter ce collier juste avant sa mort en criant « ce trésor à qui saura comprendre ».
Pour le jeune Antoine tout cela n'est qu'une légende. Mais la roue tourne, ses parents meurent juste après sa naissance, il se voit receuilli sans vraiment le vouloir par un vieil homme qui prendra bien soin de lui et l'aidera dans sa quête. Il partira aux Etats-Unis à la recherche d'Edgar Allan POE, célèbre auteur qui résout les énigmes, il se verra de nouveau esclave, et fera de nouvelles connaissances.

Ce roman pour grands ados mérite d'être connu, en mélangeant la fiction et la réalité, Alex COUSSEAU emporte son lecteur au large pour mener avec son héros une aventure peu ordinaire.
Au milieu de l'esclavagisme illégale, le lecteur se verra mis a rude épreuve face à lui-même.
Que faire pour aider ce jeune Antoine ANACHARSIS ? C'est une question que vous risquez de souvent vous poser au cours de votre lecture. Et ce sera tout à votre honneur.
L'ouvrage propose comme « post scriptum » un petit lexique historique pour faire la part des choses entre fiction et réalité. C'est très bien fait, didactique et simple d'accés. Ne soyez pas rebutés par le thème, foncez, découvrez, et éclatez-vous merde !


Ouvrage disponible aux éditions du Rouergue depuis Septembre 2012 et proposé au Prix SORCIERE, ainsi qu'au pris LUCIOLES JUNIOR cette année.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Bibeli
22 octobre 2012
Ce roman se compose de trois parties. Dans la première, qui se déroule en 1831 [Première vie, hémisphère sud], on suit l'histoire ancestrale d'un bébé (qu'on peut appeler au choix Taan, Antoine ou Anacharsis) qui est encore dans le ventre de sa mère. On apprend qu'un médaillon se passe de génération en génération. Il contient une carte où se trouve le trésor qu'a enfoui l'ancêtre du bébé, le pirate du 18ème siècle Olivier Levasseur (dit la Buse sur les mers et la Bouche sur terre.) La mère du bébé, c'est Novaaaa et son père, Tan. Ensemble ils vivent sur une île au large de Madagascar, Nosy Boraha. Un jour qu'ils sont sur leur pirogue, le bébé ressent une forte secousse. Comme sa mère lui raconte tout ce qu'elle voit (il ressent ses émotions, il imagine ce qu'elle voit), il comprend qu'ils ont été heurtés par une flotte anglaise, qui veut les vendre comme esclaves… Destination le Mozambique puis la traversée de l'Atlantique. Son père ne cesse de répéter qu'il va bientôt être temps de s'enfuir mais le bon moment n'est jamais trouvé. Jusqu'au jour où une tempête va tous les anéantir, et où bébé naît. La seconde partie [Deuxième vie, hémisphère nord], se déroule entre 1832 et 1848 (entre les 1 an et les 17 ans du héros). le héros est recueilli dans une barque à Antigua, au large d'Haïti, par Blind, qui va le nommer Antoine. Bizarrement il le trouve sur le coup de ses 1 an, ce qui signifie qu'Antoine est resté tout ce temps sous l'eau et qui explique le fait qu'il ait quelques écailles. Au fur et à mesure qu'Antoine grandit, Blind lui conte les récits de voyage racontés par les hommes et les femmes qu'il a rencontrés. Blind capte tout, note, et consigne tout dans son carnet (et aussi dans sa tête), il est avide de savoir et va transmettre nombre de connaissances à Antoine. Il va ainsi lui apprendre à lire, écrire, puis à pêcher, nager : l'école de la vie, quoi. Afin de percer le mystère de la carte au trésor, ils vont tenter de retrouver E.A.Poe, qui semble être doué pour déchiffrer les écritures inconnues et qui pourrait déchiffrer le cryptogramme (en tout cas dans son livre le scarabée d'or…). Ils vont voguer jusqu'à l'Amérique où ils vont devoir débarquer suite à une dispute avec le personnel de bord. Mais Antoine va se faire enlever pour devenir esclave chez Miss Bridges. Il va y travailler durant des mois avant de s'enfuir, direction les Appalaches. Exténué et sans force, il va être recueilli par Jim /Timpoochee un Indien yuchi. Ensuite, il va échanger par courrier avec Edgar Allan Poe et tenter de le trouver à New-York, ville de tous les dangers. S'ensuivront rencontres avec les Soeurs Fox et avec Phineas Gage. La troisième partie [Troisième vie, hémisphère sud] se déroule entre 1854 et 1865 (entre les 23 ans et les 34 ans du héros.) Il part de l'Amérique, direction le Sud. Il n'a plus très envie de rechercher son trésor. Sa troisième vie débute alors qu'il tombe dans la gueule d'un cachalot mort ; heureusement, quelqu'un le repêche. Il est Antoine Anacharsis. Au Chili, il envoie une lettre à la nièce de Dr Blind et retourne en Afrique pour chercher le trésor, alors que cela ne l'intéressait plus et qu'i l avait abandonné. Il rencontre dans le bateau qui l'emmène vers ses origines, Agostina, une jeune mariée de force. Ils vont s'enfuir ensemble au Liberia et se rendre en Afrique du Sud. Ils vont être parents d'un petit Cesare en 1858, puis de Nova en 1862. A travers ce roman d'aventure et d'apprentissage, on suit les inventions du siècle et l'Histoire : le télégraphe, la ruée vers l'or, l'abolition de l'esclavage, chasse à la baleine / au cachalot. A la fin, des informations documentaires viennent apporter des précisions sur les personnages réels qui vont se confronter aux personnages fictifs de l'histoire. C'est un roman assez dense, mais aux chapitres courts et dynamiques. A chaque début de vie, on retrouve un plan qui retrace l'itinéraire du héros.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jumax
16 décembre 2012
Antoine a eu trois vies ou plus précisément il partage sa vie en trois grands moments qui le changent indéniablement. Jeune garçon métisse, il connaîtra la fin de l'esclavage après avoir esclave lui même, on lui tranchera la langue, mais rien ne l'empêchera de partir à la recherche de son héritage : un mystérieux trésor appartenant à un de ses ancêtres. Son seul indice est un message codé qui est transmis de génération en génération par les femmes de sa famille.
Une belle aventure cruelle et humaine.
Commenter  J’apprécie          150
murielan
27 juillet 2013
Au XIX° siècle, le destin d'Antoine Anacharsis qui recherchera toute sa vie un trésor, héritage de son ancêtre pirate. Il traversa les océans, connaitra l'esclave, sera mutilé mais fera aussi de belles rencontres qui lui permettront de se forger un avenir...
Ne vous fiez pas à la couverture, Les trois vies d'Antoine Anacharsis est un véritable roman d'aventures avec son message codé caché dans un médaillon, sa chasse au trésor, ses pirates, ses voyages, ses découvertes... Mais c'est aussi un roman qui nous raconte l'histoire de l'esclavage et qui nous transporte de l'Afrique à l'Amérique.
J'ai beaucoup aimé découvrir le destin de ce jeune métis et le fait qu'Alex Cousteau ait intégré des personnages ayant vraiment existé à cette époque dans son récit.
Commenter  J’apprécie          120
Sando
15 mars 2013
Livre lu grâce à Libfly dans le cadre de l'opération Prix Sorcières 2013.
Tout commence en 1831, sur la petite île de Nosy Boraha située au large de Madagascar, alors même qu'Antoine n'est pas né. Mais déjà son coeur palpite dans le ventre de sa mère, qui lui parle, le berce en lui contant l'histoire de ses ancêtres, dont le célèbre Olivier Levasseur, ce pirate français qui légua à ses descendants un médaillon contenant une carte au trésor cryptée. Elle lui parle du sort des femmes de sa famille, maudites, condamnées à perdre ceux qui leur sont chers. Elle lui raconte comment elle et son père se sont fait capturer par les blancs et ont été vendus comme des esclaves.
Mais la mère d'Antoine va mourir en lui donnant la vie, confiant son fils au kraken tandis qu'elle sombre dans les profondeurs abyssales. le jeune garçon va alors être recueilli par le docteur Blind, sur la petite île d'Antigua. Il va grandir et découvrir le monde, tout en conservant en lui les paroles de la mère et le précieux médaillon comme seul héritage. Découvrant dans un journal le talent d'Edgar Allan Poe pour déchiffrer les cryptogrammes, Antoine va entreprendre un périple jusqu'en Amérique afin de demander de l'aide au célèbre écrivain pour résoudre le mystère de sa carte au trésor. Un voyage qui ne sera pas sans surprises pour le jeune adolescent naïf et innocent…
A travers une aventure palpitante, pleine de rebondissements, de dangers et de découvertes, Alex Cousseau peint le tableau d'un monde en pleine mutation, bouleversé par les changements de mentalité et les nouvelles technologies. L'esclavage est l'un des thèmes fort du roman, amené à disparaître en raison de nouvelles lois, les réseaux perdurent et font de nombreuses victimes... On voit à travers le destin d'Antoine tour à tour esclave, voleur et baleinier, que les moeurs peinent à changer et que le commerce de l'homme est encore très présent, bien qu'illégal. Néanmoins, les choses changent progressivement au cours de ce XIXème siècle, les femmes revendiquent leurs droits, la photographie et le télégraphe font leur apparition. Les légendes et les croyances semblent appartenir à un autre monde. Heureusement, Antoine Anarcharsis est là pour nous raconter son histoire et pour nous donner envie de croire encore à la magie et au destin. Un roman d'apprentissage et d'aventure captivant, sur fond de chasse au trésor, dans lequel les croyances et l'imagination tiennent la première place. Un texte à découvrir !
Un gros merci à Libfly pour cette lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Les critiques presse (3)
Lexpress03 décembre 2012
Les Trois Vies d'Antoine Anacharsis touche […] par sa langue aux envolées poétiques.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Telerama27 novembre 2012
Alex Cousseau compose un récit au charme entêtant, dans la grande tradition du roman d'aventures, piqué d'échappées poétiques, entraînant le lecteur à travers le XIXe siècle à la suite d'un descendant du fameux pirate Olivier Levasseur.
Lire la critique sur le site : Telerama
Lexpress27 novembre 2012
Indiscutablement LE roman pour ados de la rentrée.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations & extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax12 décembre 2012
"Je vais naître trois fois. A l'âge de 16 ans, on me tranchera la langue, mais rien ne m'empêchera de raconter mon histoire jusqu'au bout. Rien ni personne. Je vivrai. Je mourrai, et puis je renaîtrai."
Commenter  J’apprécie          200
cats26cats2605 octobre 2014
Docteur Blind dit qu'il faut que je structure ma pensée comme on construit un feu. D'abord on ramasse le bois. On entasse les morts et les connaissances. C'est long mais nécessaire. Petits bois, gros bois, tendre ou cassant. Chaque morceau aura son utilité. La bûche aura besoin de la branche, la branche de la brindille, et la brindille ne s'enflammera que si le tas de feuilles mortes a eu le temps de sécher. Ce qui compte, prétend Docteur Blind, ce n'est pas la matière, le mot, la chose ou l'idée mais l'usage qu'on en fera.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
michelekastnermichelekastner03 février 2013
Parallèlement, Blind continue d'avoir soif de connaissances. Mais plutôt que de les chercher dans ses livres poussiéreux, il interroge chacun et chacune. Il veut savoir tout ce qu'il y a dans les têtes. Sonder les hommes et les femmes nouvellement libres, leurs croyances et leurs espoirs. Il remplit son cahier de légendes. D'histoires brodées, de destins en dentelles. Pour ne pas laisser ces merveilles se flétrir comme des fleurs entre les pages d'un herbier, il les partage avec moi. Il m'en fait la lecture, me raconte les nombreuses vies de chacun d'entre nous. Il m'explique l'Afrique. Puis l'Amérique. L'Ancien et le Nouveau Monde. Les hommes amputés d'une oreille ou d'une jambe. Ceux qui ont été dévorés par les chiens, broyés au moulin, cloués sur des planches, enterrés jusqu'au cou, enduits de sucre près d'une fourmilière. Il me dessine les nombreuses îles des Antilles, cet archipel d'étoiles éparpillées, pillées. Docteur Blind me parle des peuples indiens qui vivaient là autrefois, les Siboneys, les Arawaks. Tous les fantômes qui hantent les mers alentour depuis déjà des siècles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JumaxJumax15 décembre 2012
"Les larmes me montent aux yeux. J'aimerais m'en débarrasser, mais je me rend compte que je ne sais pas pleurer.[...] Personne ne m'a appris à pleurer."
Commenter  J’apprécie          130
VanessaVVanessaV08 avril 2013
J'apprends à penser. Docteur Blind dit qu'il faut que je structure ma pensée comme on construit un feu. D’abord on ramasse le bois. On entasse les mots et les connaissances. C'est long mais nécessaire. Petits bois, gros bois, tendre ou cassant. Chaque morceau aura son utilité. La bûche a besoin de la branche, la branche de la brindille, et la brindille ne s’enflammera que si le tas de feuilles mortes a eu le temps de sécher. Ce qui compte, prétend Docteur Blind, ce n'est pas la matière, le mot, la chose ou l'idée, mais l'usage qu'on en fera. Alors avec lui je glane ici et là, des herbes et des paroles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : esclavageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les trois vies d'Antoine Anacharsis (Camille,Coralie)

Sur quelle île se déroule le début de l'histoire ?

Tahiti
Nosy Maborah
Madagascar
Nosy Boraha

7 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les trois vies d'Antoine Anacharsis de Alex CousseauCréer un quiz sur ce livre
. .