AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843948290
Éditeur : Atlantica (2005)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
En Espagne, la guerre dite civile a été le début de la Seconde Guerre Mondiale. En 1936, la plupart des électeurs espagnols ont voté pour le Front Populaire. D'un côté, le général Franco, appuyé par Hitler et Mussolini, s'est opposé au résultat des urnes par la violence et la guerre. De l'autre, les bavards de la Société des Nations ont cru trouver une solution avec la "non-intervention", convaincus qu'ils allaient régler le conflit en marchandant et avec des pourpa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
liberliger
liberliger11 octobre 2012
  • Livres 4.00/5
Dans ce récit César Covo raconte sa guerre d'Espagne depuis son départ en gare d'Austerlitz jusqu'à son retour deux ans plus tard...en gare d'Austerlitz. Entre les deux, les combats, les attentes, les petits plaisirs et les souffrances ordinaires de la guerre, une guerre perdue d'avance mais où les brigadistes, plus souvent idéalistes que vrais soldats, surent provisoirement mettre en échec des troupes aguerries (le Tercio, la légion étrangère espagnole et les Les Maures) malgré toutes l'imperfection de leur "armée". Tout cela est raconté simplement, sobrement, sans haine. Point de héros ici, ou plutôt si, juste des héros ordinaires anonymes, tombés dans l'oubli.
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
liberligerliberliger09 octobre 2012
Un meneur d'hommes n'est pas obligatoirement un grand tribun. Un bon orateur peut galvaniser la foule depuis la tribune par un vibrant discours. La foule l'applaudit, trépignant d’enthousiasme, acclamant le personnage lointain, presque abstrait. Un meneur d'hommes n'a pas besoin de parler ni de gesticuler ni de se démener. Il lui suffit d'être là, sa seule présence agit, mais elle est indispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
liberligerliberliger09 octobre 2012
- No tirar ! ne pas tirer. Alors tout le monde à qui mieux mieux : "NO TIRAR ! NO TIRAR !"
Mais un petit Polonais du ghetto de Varsovie, un calepin à la main, s'approche timidement de celui qui sait. Il tire le gueulard par la veste et lui fait remarquer qu'en espagnol, à la deuxième personne du pluriel, on doit dire "NO TIREIS". Oui, on peut se faire buter, mais dans les règles, et cela ne s'invente pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
liberligerliberliger06 octobre 2012
C'est curieux, tout change vu de haut, il n'est pas difficile d'être brave face aux regards de la multitude qui, d'en bas, vous admire ou vous acclame. Qui sait, peut-être que tout "héros" a éprouvé un tel sentiment. Une personne seule, bien en vue, dominant la multitude frileuse qui se rassemble pour admirer et acclamer celui qui ose. Cela depuis que le monde est monde.
Commenter  J’apprécie          00
liberligerliberliger06 octobre 2012
Les Marocains savaient qu'ils devaient avancer quoi qu'il arrive, car en cas d'hésitation leurs propres officiers les obligeraient à coups de tirs de pistolet. Les légionnaires par contre savaient où ils allaient et comment avancer en économisant leurs pertes. Ils étaient braves mais pas téméraires. Leurs gradés les accompagnaient, partageant les mêmes risques.
Commenter  J’apprécie          00
liberligerliberliger06 octobre 2012
Le plus dur a été de se faire à la certitude que l'effectif du départ au matin, serait réduit en fin de journée. Dès la descente des camions, nous savions que certains d'entre nous manqueraient à l'appel du soir. Au point que cette certitude, à la longue, était devenue une des phases normales de nos activités.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : brigades internationalesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
715 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre