Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070612910
Éditeur : Gallimard (2007)


Note moyenne : 3.84/5 (sur 180 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Qui pourrait croire que derrière cette paisible ménagère, si tendre et si attentionnée avec son mari, se cache une terrible meurtrière ? Et cette logeuse débordante d'amabilité et de gentillesse, comment ne pas lui faire confiance ? Mais attention ! Les apparences sont ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (35)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par missmolko1, le 04 janvier 2015

    missmolko1
    C'est toujours un plaisir de retrouver Roald Dahl même si les nouvelles de ce recueil ne mettais pas inconnu. Je les ai relu avec plaisir.
    On commence avec Coup de gigot, une nouvelle courte mais vraiment efficace. Autant vous dire que vous ne regarderez plus les gigots de la même façon. Cette jeune femme est plutôt rusée et les policiers plutôt nigauds.
    Ensuite Tous les chemins mènent au ciel, une nouvelle que j'ai découverte ici et qui m'a fait froid dans le dos car la fin est inattendu.
    La logeuse est une de mes nouvelles préfères de l'auteur, je l'ai étudié au lycée (en anglais) et c'est toujours un grand plaisir de la relire car je ne m'en lasse pas.
    Enfin William et Mary, que j'avais déjà eu l'occasion de lire précédemment et que je trouve moins réussie que les trois autres nouvelles.
    En tout cas, petits et grands devraient se régaler (sans aucun mauvais jeu de mot avec le gigot) a la lecture de ce recueil.


    Lien : http://missmolko1.blogspot.ie/2015/01/coup-de-gigot-et-autres-histoi..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 30         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Bouquetdebamboo, le 09 novembre 2011

    Bouquetdebamboo
    Mon fils et moi aimons beaucoup Roal Dahl. D'ailleurs l'un des premiers romans que j'ai lu étant petite et que je conserve encore avec precaution est » Sacrées sorcières », l'une de ses oeuvres.
    Mon fils lui l'a découvert avec Charlie et la Chocolaterie, Charlie et le grand ascenceur de verre puis Fantastic Maître Renard, et enfin Mathilda qu'il étudie actuellement à l'école. Et puis il a dernièrement emprunté Coup de Gigot et autres histoires à faire peur à la bibliothèque.
    Il ne l'a pas encore lu ce qui m'a permis de le lui piquer et je crois avoir bien fait car ce n'est vraiment pas un livre évident.
    En effet, s'il s'agit bel et bien d'un livre pour enfant (à partir de 11 ans tout de même) ces 4 petites histoires abordent des thèmes assez complexes et mérite à mon avis que les parents l'ai lu pour pouvoir ensuite répondre aux interrogations de l'enfant.
    Il est toujours question d'un personnage féminin central, avec une forte personnalité et une part d'ombre très importante. Il est question de meurtres, sans que celui-ci soit tout à fait explicite, de personnages froids, calculateurs.
    La dernière histoire en particulier « William et Mary » m' a vraiment laissée très interrogative. Cette histoire raconte l'histoire d'un homme qui, mourant d'un cancer accepte que l'un de ses amis scientifique conserve son cerveau en vie après sa mort. Sa théorie étant que celui-ci pourrait continuer à « vivre » pendant des centaines d'années en continuant à penser, à se souvenir et même à interagir avec le monde extérieur.
    Le mourant avant d'accepter, se pose énormément de question qui deviennent alors celles du lecteur. A t-il envie d'être réduit à un simple cerveau? son cerveau sans son corps, est-ce bien lui ? est-ce qu'être vivant se résume à penser sans ressentir, ni communiquer ?
    C'est vraiment très intéressant, un peu glauque et dérangeant parfois et le hic c'est que je ne suis pas sûre qu'un enfant de 10/11 ans soit à même de comprendre tout ce qui découle de cette situation. D'autant que l'histoire ne s'arrête pas là et qu'il se cache sous cette étrange expérience une histoire de couple et le destin d'une femme à donner la chair de poule.
    J'ai hâte que mon fils l'ai lu afin de savoir ce qu'il va en penser et surtout pouvoir lancer le débat avec lui sur les sujets du roman.
    En dehors de cela j'ai pris grand plaisir à lire ces histoires et j'aime vraiment beaucoup l'humour noir de cet auteur.
    On retrouve comme dans la plupart des romans de Dhal une certaine ironie, une légère angoisse, des personnages très forts et des histoires qui ne prennent pas les enfants pour des imbéciles.
    Je compte bien poursuivre notre découverte de cet auteur.

    Lien : http://alittlepieceof.fr/coup-de-gigot-et-autres-histoires-a-faire-p..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Zazette97, le 30 mars 2013

    Zazette97
    "Coup de gigot et autres histoires à faire peur" est composé de 4 nouvelles publiées entre 1954 et 1960 et rédigées par l'écrivain britannique Roald Dahl, notamment auteur de "Charlie et la chocolaterie", "Charlie et le grand ascenseur de verre", "Matilda" ou encore de "Sacrées Sorcières".
    Ces 4 nouvelles se retrouvent également dans le recueil "Kiss Kiss".
    Dans "Coup de gigot", Mary Maloney attend patiemment le retour de son époux à la maison. A son arrivée, elle lui prépare un verre de whisky comme à son habitude. Mais cette fois, son mari l'avale d'une traite, s'en sert immédiatement un second avant de lui annoncer qu'il la quitte.
    Sous le choc, Mary lui assène un coup violent à l'aide du gigot d'agneau congelé qui devait servir au repas.
    Reste à savoir maintenant comment se débarrasser de l'arme du crime...
    "Tous les chemins mènent au ciel" et c'est le moins que l'on puisse dire...Mme Foster vit depuis des années avec la peur d'arriver en retard et de manquer son avion.
    Lorsqu'elle décide de rendre visite à sa fille à Paris, son mari n'y met pas vraiment du sien pour respecter le timing. Contre toute attente, Mme Foster est bien décidée à ne pas louper son vol et plante son mari à la maison.
    Le jeune Billy Weaver débarque à Bath par le train et se laisse tenter par une charmante pension proposant des chambres à prix modique. "La logeuse" se montre d'une extrême amabilité et lui annonce qu'ils sont les deux seuls occupants de la maisonnée.
    Au moment de signer le livre d'or, le jeune homme y découvre deux autres noms qui lui semblent étrangement familiers...
    C'est à une bien curieuse expérience que vont se livrer "William et Mary" ! A la mort de son mari, Mary hérite de tous ses biens ainsi que d'une longue lettre posthume.
    William lui décrit sa rencontre avec le neurochirurgien John Landy et lui détaille sa curieuse proposition : maintenir le cerveau de l'homme en vie après sa mort...
    Si Roald Dahl est surtout célèbre pour ses histoires pour enfants, il compte également dans sa bibliographie une série de nouvelles plus destinées aux adultes.
    Si cet ouvrage-ci figure dans la collection Folio Junior, je vous conseillerais néanmoins de ne pas l'offrir à un enfant de moins de 12 ans.
    Il est tout de même question-ci de revanche féminine et de meurtre ! J'ai beaucoup aimé l'humour noir de l'auteur et sa facilité à passer en quelques mots d'un cadre bon enfant à une ambiance macabre.
    Les personnages principaux féminins présents dans chacune de ses nouvelles semblent tous si inoffensifs au départ. Mais dès l'instant où la contrariété cède la place à la soif de vengeance, le ton se fait plus sournois et un rictus ou un simple petit mouvement oculaire trahit rapidement la suite des événements.
    Un très bon moment de lecture !

    Lien : http://contesdefaits.blogspot.be/2013/03/coup-de-gigot-et-autres-his..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

  • Par 4BHenriFabre, le 20 février 2015

    4BHenriFabre
    Je trouve que ce livre était drôle et il y a du suspense, il y a eu quelques mots difficiles à comprendre mais à l'aide d'un dictionnaire tout me semblait facile.Dans ce livre il y a eu des moments qui m'ont fait rire mais d'autres m'ont fait douter,m'ont donné envie de continuer à lire pour en savoir plus.Je souhaite à toute personne qui aime lire ou pas de lire ce livre c'est une belle histoire drôle et il y a du suspense.
    Yamina
    Toutes les nouvelles, surtout les chutes, sont drôles, sombres et absurdes. Elles sont très faciles à lire.
    Dans certaines nouvelles on rencontre des femmes qui paraissent innocentes mais qui en fait sont prêtes à tout pour se venger de leurs maris. Dans «Coup de gigot» Mary Maloney, meurtrière cachée, se venge de son mari qui la quitte. Dans la seconde nouvelle, Mme Foster est embêtée par son mari qui fait tout pour la retarder quand elle doit prendre l'avion et elle se venge sournoisement. Dans la troisième nouvelle la douce et gentille logeuse n'est peut être pas si bienveillante que que ça… Qui se douterait que cette bonne femme est amatrice de poisons ?...
    Idéal pour les fans d'humour noir.
    Cyrine
    Ce livre est d'un accès facile. La manière d'écrire est originale, avec beaucoup de dialogues je trouve, cela facilite la compréhension. Les histoires se finissent toutes par une chute drôle et inattendue. Il y a beaucoup de péripéties. Les personnages sont assez originaux mais chacun a un problème. le personnage qui m'a émue est William Pearl dans l'histoire William et Mary. Ce personnage m'a touchée car il était au bord de la mort. L'atmosphère générale du livre m'a parue drôle, amusante, mais très étonnante a la fois. Si vous aimez les histoires drôles avec suspense, je vous conseille ce livre. Pour ma part j'ai beaucoup aimé les histoires.
    Nacéra
    Dans cette nouvelle la femme est plutôt futée. Cette nouvelle nous apprend à tuer son mari sans être arrêtée par la suite. C'est un bon livre, il est facile à lire. Les policiers son "bêtes" ils se font berner, ils mangent l'arme du crime. le livre est très humoristique (pour nous les femmes). Ce livre est BIEN !
    Samantha
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Sharon, le 20 septembre 2012

    Sharon
    Les femmes sont les personnages principaux de ces quatre nouvelles. Bien sûr, ces nouvelles sont souvent regardés comme des nouvelles comiques, destinées à un lectorat assez jeune. Regardons plutôt de plus prêt.
    L'héroïne de Coup de gigot est enceinte jusqu'aux yeux et pourtant, boit un whisky léger tous les soirs avec son mari. Autre temps, autre moeurs. Naïve ? Oui, mais surtout amoureuse de son mari. Il est normal qu'elle s'inquiète pour lui qui travaille tant, qu'elle lui prépare de bons dîner. Policier n'est vraiment pas un métier facile. Nous ne saurons jamais vraiment ce qu'il lui a dît, lors de cette soirée du jeudi soir, qui aurait dû être une soirée comme les autres. Nous le devinons, à cause des conséquences – pour le mari. La morale voudrait que l'on se méfie des apparences (et elle est juste pour la nouvelle “La logeuse”). Mais ce n'est pas la faute de la morale si les co-équipiers de Patrick sont si peu doués, si sa dévouée épouse sait parfaitement jouer avec les apparences, et, finalement, prendre une revanche bien méritée dans cet univers où les hommes ont tous les droits.
    Ce n'est pas l'héroïne de tous les chemins mènent au ciel qui me contredira. Quel défaut a-t-elle ? Une innocente phobie, que son mari se complaît à entretenir. Il est détestable en tout point : avare, égoïste, presque sadique avec sa dévouée épouse. le dénouement n'en est que plus jubilatoire. Vous avez dit : humour noir ? Vous avez raison. J'adore la manière dont elle a su maintenir les apparences, les convenances. Rien ne vaut une respectable vieille dame pour cela.
    Et si la liberté était dans le veuvage ? C'est ce que pense Mary, du couple William et Mary. Comme sa compagne de Tous les chemins mènent au ciel, elle a subi son mari pendant trente ans, sans même avoir la consolation d'avoir des enfants. Aussi, quand enfin elle peut être livre de faire ce qu'elle veut, fumer, manger des pâtisseries, regarder la télévision, la découverte des dernières volontés de son mari ne vont pas être accueillies dans la joie. Obtus, rigide, égoïste, il ne se doute pas à quel point il est facile de secouer le joug quand l'époux bien-détesté n'est plus. S'il avait été moins sot, il aurait pu s'en douter tout seul. Willam et Mary est l'illustration parfaite que l'on peut passer sa vie seule, même à deux.

    Lien : http://deslivresetsharon.wordpress.com/2012/09/20/coup-de-gigot-de-r..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (9)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par 4chenrifabre, le 22 avril 2015

    "Toute sa vie, Mme Foster avait souffert d'une crainte presque pathologique de manquer le train, l'avion, le bateau, ou même le lever du rideau au théâtre. Mis à part cette hantise, ce n'était pas une femme particulièrement nerveuse. Seule la pensée d'être en retard la mettait dans un état tel qu'elle en conservait un tic. Un tout petit muscle, au coin de l'oeil gauche, se mettait à sauter, ce qui lui donnait l'air de cligner constamment de l'oeil. Et cela ne voulait jamais s'arrêter avant le départ, départ sans histoire, départ sans histoire, du train, du bateau, etc; Et cela durait encore près d'une heure après qu'elle eut pris le moyen de transport en question."

    Ce passage m'a plu car je trouve amusant et curieux la façon dont l'oeil de Mme Foster se met à tressauter chaque fois qu'elle est en situation de stress ou d'angoisse comme un clignotant qui se serait détraqué. Anouk E.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par 4chenrifabre, le 28 mai 2015

    "Un autre morceau, Charlie ?
    - Non. Vaut mieux ne pas tout manger.
    - Elle veut qu'on mange tout. C'est ce qu'elle a dit. Ca lui rend service, passe-moi encore un petit bout.
    - Qu'est-ce qu'il a bien pu avoir comme gourdin, le type qui a bousillé le pauvre Patrick ? dit l'un d'eux. Le toubib dit qu'il a une partie du crâne en miette, comme broyée à coup de marteau.
    - On finira bien par trouver.
    - C'est ce que je pense aussi.
    - Qui que ce soit, il n'a pas pu aller loin avec son truc.
    - A mon avis, la chose doit se trouver ici, sur les lieux mêmes.
    - Probablement. Nous devons l'avoir sous le nez. Tu ne crois pas, Jack ?"
    Ce passage m'a vraiment fait rire parce qu'ils ne se doutent pas qu'ils mangent l'arme du crime ! Alexia D.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par ninon16, le 05 février 2013

    -M. Temple, lui, était un peu plus âgé, dit-elle, sans tenir compte de sa remarque. Il avait vingt-huit ans. Mais je ne lui aurais jamais donné cet âge s'il ne me l'avait pas dit. Son corps n'avait pas la moindre tare !
    -La moindre... Quoi ?
    -Sa peau était douce, douce comme une peau de bébé...

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par 4ehenrifabre, le 22 avril 2015

    "Alors, Mary Maloney fit simplement quelques pas vers lui et, sans attendre, elle leva le gros gigot aussi haut qu"elle put au-dessus du crâne de son mari puis cogna de toutes ses forces. Elle aurait aussi bien pu l'assommer d'un coup de massue. Elle recula. Il demeura miraculeusement debout pendant quelques secondes, en titubant un peu. Puis il s'écroula sur le tapis".
    Ce passage m'a inquiété et m'a touché par son contenu. Benjamin B.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par 4ehenrifabre, le 19 mai 2015

    "Dans sa chute si violente il entraîna un guéridon. Le tintamarre aida Mary Maloney à sortir de son état de demi inconscience, à reprendre contact avec la réalité. Etonnée et frissonnante, serrant toujours de ses deux mains son ridicule gigot, elle contempla le corps.
    "Ca y est, se dit-elle. Je l'ai tué."
    Ce passage m'a beaucoup inquiétée mais aussi inquiétée à la fois car la façon d'être de Madame Maloney est très impressionnante car j'ai l'impression qu'elle n'a pas pris conscience qu'elle a tué son mari pour le dire avec ces mots-là, comme si c'était une chose qu'elle voulait faire depuis longtemps. Séphora R.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (6)

Videos de Roald Dahl

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Roald Dahl

Théo lit un extrait de "Matilda" de Roald Dahl (Seuil, 2009) Dans le cadre de "A vous de lire !" © Des auteurs aux lecteurs, 2010








Sur Amazon
à partir de :
2,83 € (neuf)
2,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Coup de gigot et autres histoires à faire peur par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Quiz