Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2754801022
Éditeur : Futuropolis (2008)


Note moyenne : 4.08/5 (sur 314 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Lulu, mère de famille de quarante ans, sans histoire, a disparu depuis plus de deux semaines, abandonnant mari et enfants à ses amis désemparés.
L’un d’eux, Xavier, a retrouvé sa trace. En une nuit, il entreprend de raconter aux autres ce qu’a vécu Lulu pendant c... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (50)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Chrisdu26, le 28 octobre 2013

    Chrisdu26
    Que se passe-t-il quand une femme est au bord du gouffre, ne se reconnait plus, perd toutes ses illusions, vit dans le désamour et a seulement cette cruelle impression d'être le prolongement de sa machine à laver ? Dans le plus grand calme, elle fait le point sur sa vie, regarde autour d'elle, prépare un sac, prend une grande respiration et claque la porte.
    Voici le portrait d'une femme raconté par ses amis : Lulu, qui va tout quitter.
    Mère indigne ! Me direz-vous ? le but n'est pas de lui jeter la pierre mais de comprendre les raisons de cet exil et pourquoi elle en est arrivée là.
    Cette épouse et mère est simplement au bout du rouleau. Depuis trop longtemps, elle est dans l'abnégation jusqu'à s'en oublier soi-même. Plutôt que d'infliger l'image d'une mère dépressive, elle trouve au fond d'elle, la force et le courage de prendre cette difficile décision : PARTIR ! Il en va de sa survie, fuir pour peut-être mieux revenir. Une parenthèse de liberté pour un rendez-vous avec la vie.
    Quoi de mieux que l'océan pour se ressourcer ? La plénitude d'une vaste étendue de sable, la symphonie répétitive des vagues, ce calme bienfaiteur lui permet de retrouver l'estime de soi. Peu importe de dormir à la belle étoile ou d'avoir sa carte bleue bloquée par son mari. Cette bouffée d'oxygène lui permet de sourire à la vie, d'aimer ce corps vieilli, de retrouver le désir et de faire l'amour à nouveau. Alors quand son mari lui ordonne de rentrer, elle va dire le mot de l'émancipation, le mot salvateur : NON !
    « Toute résistance est une affirmation de soi. Dire, NON, c'est réaliser que soi existe autant que l'autre et avec plus d'exigence».
    Dès le début de l'histoire, le mélange entre fuite et retour vers soi laissent présager une fin malheureuse, mais pour qui, pour quoi ? Un questionnement qui nous laisse une note d'espoir tout au long de l'album.
    Le graphisme sur fond automnale avec de légers dégradés de bleu pour le ciel et l'océan inspire bonheur et quiétude comme pour nous rappeler qu'après la tempête, le soleil revient toujours. A chaque page, le regard de Lulu est touchant de calme et de douceur. Nous sommes à ses côtés pour le meilleur et pour le pire, en chacune de nous sommeille une Lulu...
    D'une plume sobre et bienveillante, dans ce premier volet d'une rare beauté, Etienne Davodeau nous conte, une histoire d'hier et d'aujourd'hui. Une histoire qui déborde d'amour et dont jaillît une évidence : il faut s'aimer pour aimer les autres.
    Corps et âme, Lulu se met à nu.


    Lien : http://marque-pages-buvard-post-it.blogspot.fr/2013/10/lulu-femme-nu..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          5 50         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par lehane-fan, le 08 avril 2013

    lehane-fan
    Lulu a disparu .
    Après avoir essuyé un énième refus de la part d'un recruteur aussi cynique que cassant , cette femme , épouse et mère de trois bambins , décide alors , comme ça , sans préméditation aucune , de s'affranchir de ses contingences familiales , sociales et matérielles , en décidant de s'octroyer un peu de temps rien qu'à elle . Sorte de parenthèse enchantée dans sa morne et répétitive existence .
    Destination la côte vendéenne , la mer comme possible baume apaisant délicatement apposé sur les blessures d'une mère amère...
    Ses amis racontent...
    C'est simple , c'est beau , c'est du Davodeau !
    Charmé , conquis , enthousiasmé , touché , ému...j'en passe et des meilleurs .
    Qui n'a jamais rêvé de tout quitter , tout du moins prendre du recul , du temps pour soi afin de se poser , méditer pour finalement tenter de redonner un sens à sa vie alors au point mort ? Rares sont ceux et celles à avoir osé franchir le pas , Lulu est de cette trempe .
    Thème universel s'il en est , toute quête personnelle inspire et interpelle .
    Lulu navigue à vue entre un mari irascible et une illusoire recherche de boulot . Son quotidien : laver , nourrir , réconforter...elle est dans l'oeil du cyclone .
    Puis survient l'instant où tout bascule . Celui non prémédité qui vous affranchit de tout ce que vous êtes , tout ce qui vous définit , vous poussant salutairement vers un ailleurs possiblement meilleur , en tout cas bien différent...
    D'expériences constructrices en rencontres révélatrices , Lulu s'abandonnera corps et âme pour , tel le phénix , renaître de ses cendres .
    Un homme , Charles , en incarnera la pierre angulaire .
    Laissez-vous porter et emporter par ce premier tome qui aurait pu s'intituler : Thelma et Louise à la Grande Motte...
    Lulu femme nue...mais surtout femme libre !
    http://www.youtube.com/watch?v=Ap5LzKPnyT4
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 44         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par ballad, le 29 juin 2013

    ballad
    J'ai trouvé cette bd extrêmement bien construite, avec un dessin très expressif. Les personnages ne sont pas du tout embellis, bien au contraire. Ils sont gros ou maigres, ridés ou décoiffés, ils changent de tête à toutes les planches. Donc, c'est un peu comme dans la vie : du laid et du beau, et ici, pour raconter l'histoire de Lulu.
    Lulu qui n'en peut plus de sa vie de femme, de mère, devenue pesante. Après avoir raté un entretien d'embauche, et passé un coup de fil déprimant à son mari, elle va à l'hôtel. Elle y rencontre une femme nommée Monique, assez bizarre je dois avouer. Elle lui propose de la prendre en voiture jusqu'à la côte. Sur un banc en regardant la mer, Lulu décide de rester là et de s'y laisser vivre quelques jours.
    Donc, c'est une bd sur la vie de certaines qui doivent renoncer à leur épanouissement pour se mettre au service de leur famille et aussi des autres. J'ai beaucoup aimé. Cet album en deux parties m'a comme hypnotisé, je ne l'ai pas lâché, je crois que c'est grâce à son découpage et à sa construction.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 32         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par MachaLoubrun, le 05 septembre 2013

    MachaLoubrun
    D'emblée, la tension est palpable. La nuit vient de tomber et les amis de Lulu sont installés autour de la table sur la terrasse de sa maison pour comprendre les raisons de sa disparition, il y a quelques jours. Sans raisons apparentes…
    Lulu était partie perdante passer un énième entretien d'embauche pour un poste de secrétaire. A quarante ans, sans avoir travaillé depuis dix ans, mal fagotée, le visage marqué, elle n'est plus féminine depuis longtemps. Trop usée par les problèmes d'argent, l'éducation de ses trois enfants, sa vie de couple avec Tanguy, submergée par les soucis. En sortant, elle n'a pas eu le courage de rentrer à la maison et elle a pris une chambre dans un hôtel sans l'avoir prémédité. Après une soirée bien arrosée en compagnie d'une commerciale qui lui propose de la déposer au bord de la mer, Lulu rencontre Charles. Ils vont s'aimer, comme deux rescapés de la vie, se faire du bien, se redonner le goût de la vie avec trois fois rien, des rires et des baisers fous. Mais au bout de quelques jours, Lulu sent qu'elle doit repartir, et fait bientôt du stop sur le bord de la route, sans un sou en poche.
    Pendant ce temps, Xavier et Cécile, un couple d'amis prennent les choses en main.
    Cécile accueille Tanguy et l'écoute déverser sa bile et sa colère agressive tandis que Xavier retrouve la trace de Lulu en compagnie de Morgane, la fille de Lulu, âgée de seize ans, l'observant de loin, dans un mélange de pudeur et de sidération.
    Etienne Davodeau dresse un portrait sans fards du Lulu à travers leurs regards. Les dessins sont doux avec des teintes douces d'orange et de bleu et les dialogues sonnent juste. On découvre au fur et à mesure le périple du « Lulu femme nue », âpre et doux tout à la fois. La liberté lui va bien à Lulu mais elle est terriblement dangereuse.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 23         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par MarianneDesroziers, le 20 août 2010

    MarianneDesroziers
    Très jolie B.D. dont l'héroïne est une femme ordinaire (mariée depuis longtemps, elle a trois enfants, est mère au foyer depuis la naissance de son premier enfant 16 ans auparavant) qui prend conscience que sa vie n'est pas ce qu'elle veut qu'elle soit. L'originalité vient de ce que son histoire n'est pas racontée par elle mais reconstituée par ses amis réunis autour de ses trois enfants. Un jour, après un énième entretien d'embauche qui tourne à la cata et un coup de téléphone à son mari peu consolateur (en quelques mots échangés, on sent toute la tension qu'il y a dans ce couple et le peu de considération du mari pour sa femme), elle décide de ne pas rentrer, du moins pas tout de suite, elle dit à son mari qu'elle rentrera le lendemain et à sa réaction on comprend que ce n'est pas dans ses habitudes de s'accorder un peu de liberté et d'improviser sa vie. Elle erre seule d'abord, puis rencontre dans un restaurant une femme qui lui demande de lui raconter son histoire et qui lui donne le courage de ne pas rentrer chez elle tout de suite. Elle se balade et prend un peu de bon temps avec un homme rencontré endormi sur une plage (elle l'a secoué, le croyant mort, ce qui symboliquement n'est pas faux). Ces deux êtres malmenés par la vie vivent une histoire d'amour qui, même s'il savent qu'elle sera courte, n'en est pas moins forte. Les personnages secondaires sont très intéressants (Xavier, l'ami de Lulu qui part à sa recherche dans un camping de la côte, Morgane, la fille ado de Lulu qui comprend déjà presque tout, Tanguy le mari qui maltraite sa femme peut-être sans même en avoir conscience, les frères de Charles, l'amant d'un jour de Lulu). La fin du premier tome laisse un grand suspens sur ce qui va arriver à Lulu, femme nue parce que femme enfin libre, délestée des oripeaux d'une vie qui n'est plus la sienne.
    J'aime beaucoup le dessin à la fois réaliste (l'endroit où Lulu a passé l'entretien est une zone commerciale assez inhumaine, le paysage se militant à des parkings, des voitures et des enseignes comme Gémo, Carrefour, etc. ce qui explique qu'elle cherche à aller vers la côte à la rencontre de l'air pur, du vent du large, de la plage) et d'une grande humanité et douceur (surtout pour les visages et les corps de personnages). Il y a une recherche au niveau de la narration, comme pour un roman, avec l'histoire racontée par ses amis, ou plutôt reconstituée car ils n savent que ce qu'elle a bien voulu dire à Xavier.
    C'est quand je lis ce genre de B.D. que je me dis que je devrais en lire plus car il y a à la fois tout ce que j'aime dans les romans (des personnages avec une profondeur et une complexité, des thèmes universels, une certaine vison de la vie), avec un univers visuel en plus qui donne chair aux personnages.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Bedeo , le 28 janvier 2014
    Au final, Lulu femme nue, est une véritable bouffée d’air, une incitation au lâcher prise dans nos vies respectives !
    Lire la critique sur le site : Bedeo

> voir toutes (12)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Jumax, le 20 mars 2012

    " Houlala ..., ma vie me plait pas. Il se passe rien. Je sais pas si j'aime encore mon mari. Il a changé parfois je le supporte plus. Heureusement j'ai mes enfants. Mais j'ai parfois l'impression s'être juste une extension de la gazinière et du lave-linge."

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par IzaBzh, le 07 juin 2010

    "Madame Pilon, à votre âge, vu l'état de votre coeur et votre régime alimentaire, vous êtes une insulte vivante aux règles élémentaires de la diététique. C'est ce que me dit toujours mon médecin. Si ce gamin imagine qu'il va décider à ma place ce que je mange, c'est un sacré naïf !

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par bibliophage, le 01 mars 2010

    Mais j'ai parfois l'impression d'être juste une extension de la gazinière et du lave-linge

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par marina53, le 08 juin 2012

    Cette femme, là, c'est la chaleur...c'est la chance aussi. De la chance, j'en ai pas trop eu ces derniers temps. Mais, là, oui. C'est de la chance cette femme-là.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Marsup, le 17 mai 2010

    « Comme lors de son premier appel, ce qui me frappe, c’est le ton de sa voix. Rassurant. Terriblement rassurant »

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

Lire un extrait

> voir toutes (15)

Videos de Etienne Davodeau

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Etienne Davodeau


Interview Etienne Davodeau - Les ignorants - Stand Fnac à Angoulême 2012
Retrouvez Etienne Davodeau sur fnac.com : www4.fnac.com Figure de la BD documentaire et sociale (Rural, Les mauvaises gens), Étienne Davodeau s'initie au travail de la vigne en compagnie d'un vigneron, tout en lui expliquant les arcanes de l'édition et de la bande dessinée. Enregistré le 27 janvier 2012 à Angoulême.








Sur Amazon
à partir de :
15,00 € (neuf)
8,94 € (occasion)

   

Faire découvrir Lulu femme nue, Tome 1 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (496)

> voir plus

Quiz