Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Gilberte Audouin-Dubreuil (Traducteur)

ISBN : 226601045X
Éditeur : Pocket (1994)


Note moyenne : 3.43/5 (sur 37 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Il y a du travail en perspective pour Renny Whiteoak, l'héritier de Jalna, quand il revient d'Europe à la fin de la Première Guerre mondiale. Le domaine a été mal géré et ses quatre jeunes frères ne se montrèrent guère disciplinés. Renny commence par remonter l'écurie. ... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Audaces, le 08 mars 2014

    Audaces
    Une superbe saga familiale aux personnages attachants et inoubliables.Mazo de la Roche crée quelque chose qui ressemble fort à la vie. Je ne sais si on peut faire mieux dans le genre. Gran, Renny, Finch, Piers, Meg ou Wakefield, Alayne, etc. : c'est comme si nous les avions rencontrés, mieux, comme s'ils étaient membres de notre famille. Difficile de faire mieux dans le genre.
    On peut préférer l'un ou l'autre opus, selon sa sensibilité, mais à chaque fois, on peine à admettre que ces êtres n'existent pas réellement.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par nina2loin, le 24 mars 2012

    Ce moment auquel Renny avait rêvé si souvent, en proie au mal du pays, lui semblait irréel à présent. Cette image : les dos des deux adolescents assis à l'avant, le corps menu de l'enfant assis contre lui, la main de Meg tenant la sienne sur les genoux du petit, tout cela pouvait s'évanouir comme les vapeurs d'un rêve et il se retrouverait une fois de plus en France, au cœur de la guerre, cette seule réalité. Son profil hâlé par les intempéries semblait si distant que Meg se pencha vers lui :
    " N'es-tu pas heureux d'être revenu? "
    Il lui serra le bout des doigts et fit signe que oui. Elle devinait qu'il songeait à son père qui ne serait pas là pour le recevoir. Elle-même s'était habituée à cette perte, mais, pour Renny, elle était encore nouvelle. Alors Meg dit de ce ton réconfortant qui lui était particulier :
    " Nous avons fait tant de préparatifs pour toi! Gran et les oncles et tante Augusta ont dû compter les heures depuis que tu es arrivé. On a été jusqu'à laver les chiens!
    ― C 'est magnifique de se retrouver chez soi! "
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Chronique des Whiteoaks, tome 6 : L'héritage des Whiteoaks par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz