Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 207077581X
Éditeur : Gallimard (2012)


Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Aller simple débute sous le soleil africain où prend forme, poème après poème, l'épopée tragique d'émigrés tentant de rejoindre le sol italien. Du...› Lire la suite Aller simple débute sous le soleil africain où prend forme, poème après poème, l'épopée tragique d'émigré... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par horline, le 22 mai 2012

    horline
    La poésie de Erri de Luca n'a rien de mystique, elle s'accroche à la barque de ces clandestins qui tentent de gagner les terres italiennes, elle s'agrippe aux barreaux de la cellule de celui qui est condamné à l'obscurité, elle retient la main de celle qui tente de partir.
    D'inspiration diverse, les textes de l'auteur portent néanmoins en eux la vérité nue : Erri de Luca puise son imagination et sa réflexion dans la réalité brute, parfois sombre, parfois harmonieuse. Avec une écriture sèche qui tempère les élans de la contemplation, l'auteur italien nous offre une poésie du mouvement, de l'exil, de la distance, de l'enfermement, de la nature féroce pour les faibles mais aussi de l'amour fusionnel, inépuisable et intemporel, de la liberté…
    Avec cette écriture sans artifice qui sied à la réalité objective, l'auteur livre certes des pensées authentiques dans une simplicité des mots mais cette simplicité ne prononce pas toujours les mots les plus importants.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par melina1965, le 29 juillet 2013

    melina1965
    Quand la réalité la plus dure se fait poésie..
    Ce recueil de poèmes forts et denses, est composé de trois parties :
    - Aller simple, qui donne son titre à l'ensemble, évoque la migration des Africains, contraints de quitter leur pays, qui défient la mer et tentent de rejoindre les rivages italiens ; la voici donc la terre d'accueil, représentée par cette île où, dit l'une des voix du chœur :
    « Ils veulent nous renvoyer, ils demandent où j'étais avant,
    quel lieu laissé derrière moi
    Je tourne le dos, c'est tout l'arrière qu'il me reste,
    ils se vexent, pour eux ce n'est pas une deuxième face. »
    Il n'y a donc nulle arrivée, nulle hospitalité, nul havre de paix pour ceux qu'on appelle sans papiers alors qu'ils sont là pour s'offrir à ce nouveau monde :
    « Nous serons vos serviteurs, les enfants que vous ne faites pas,
    nos vies seront vos livres d'aventures. »
    - Quatre quartiers imaginaires -quartier des pas reclus, quartier d'histoires naturelles, quartier de l'amour sidéré, quartier du dernier temps- convoquent les figures intimes : le père, la  mère, les compagnons de lutte, les femmes aimées,... mais est aussi un vibrant hommage à la nature ; Erri de Luca écrit d'ailleurs :
    « Ecrivain, plante un arbre pour chaque nouveau livre,
    redonne des feuilles en échange des pages
    Un écrivain doit un bois au monde. »
    - L'hôte impénitent réunit quelques poèmes épars où l'on peut croiser aussi bien Chaplin que le Che.
    « La poésie c'est la responsabilité que l'on prend par la bouche » dit l'auteur dans son entretien avec Sophie Nauleau mais c'est aussi celle qu'il invite le lecteur à prendre dans le monde d'aujourd'hui.

    Pour écouter l'entretien de l'auteur dans Ça rime à quoi avec Sophie Nauleau...

    Lien : http://www.franceculture.fr/emission-ca-rime-a-quoi-erri-de-luca-201..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

  • Par atoum_cat, le 30 août 2013

    atoum_cat
    Un très beau livre, bien écrit. On se laisse porter par les mots et le voyage en Afrique.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Lhumanite , le 13 août 2012
    [Un livre] qu’il faut lire en consonance pour retrouver cet auteur attachant et l’infini de ses horizons.
    Lire la critique sur le site : Lhumanite

> voir toutes (11)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par horline, le 22 mai 2012

    Fais comme lanceur de couteaux, qui tire autour du corps.
    Écris sur l’amour sans le nommer, la précision consiste à éviter.
    Détourne-toi du mot solennel, déjà ripaillé,
    vise le bord, longe,
    le lanceur de couteaux touche de loin, l’erreur est d’atteindre la cible, la grâce est de la rater.

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par horline, le 22 mai 2012

    Notre terre engloutie n’existe pas sous nos pieds,
    notre patrie est un bateau, une coquille ouverte.

    Vous pouvez repousser, non pas ramener,
    le départ n’est que cendre dispersée, nous sommes des allers simples

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par melina1965, le 27 juillet 2013

    Ils veulent nous renvoyer, ils demandent où j'étais avant,
    quel lieu laissé derrière moi.

    Je tourne le dos, c'est tout l'arrière qu'il me reste,
    ils se vexent, pour eux ce n'est pas une deuxième face."

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par melina1965, le 27 juillet 2013

    "Je bois à la terre des prés où nous sommes nés et où nous retournerons tous."

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par melina1965, le 27 juillet 2013

    Ecrivain, plante un arbre pour chaque nouveau livre,
    redonne des feuilles en échange des pages.
    Un écrivain doit un bois au monde.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (37)

Videos de Erri De Luca

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Erri De Luca

Payot - Marque Page - Erri De Luca - Le poids du papillon








Sur Amazon
à partir de :
15,68 € (neuf)
10,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Aller simple par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Quiz