AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207077581X
Éditeur : Gallimard (2012)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Aller simple débute sous le soleil africain où prend forme, poème après poème, l'épopée tragique d'émigrés tentant de rejoindre le sol italien. Du...› Lire la suite Aller simple débute sous le soleil africain où prend forme, poème après poème, l'épopée tragique d'émigrés tentant de rejoindre le sol italien. Du sable brûlant à la mer impitoyable, nous suivons ces figures qui affrontent la faim. la violence de la nature, et celle des passeurs. Cette succession de vers... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
horline
horline22 mai 2012
  • Livres 3.00/5
La poésie de Erri de Luca n'a rien de mystique, elle s'accroche à la barque de ces clandestins qui tentent de gagner les terres italiennes, elle s'agrippe aux barreaux de la cellule de celui qui est condamné à l'obscurité, elle retient la main de celle qui tente de partir.
D'inspiration diverse, les textes de l'auteur portent néanmoins en eux la vérité nue : Erri de Luca puise son imagination et sa réflexion dans la réalité brute, parfois sombre, parfois harmonieuse. Avec une écriture sèche qui tempère les élans de la contemplation, l'auteur italien nous offre une poésie du mouvement, de l'exil, de la distance, de l'enfermement, de la nature féroce pour les faibles mais aussi de l'amour fusionnel, inépuisable et intemporel, de la liberté…
Avec cette écriture sans artifice qui sied à la réalité objective, l'auteur livre certes des pensées authentiques dans une simplicité des mots mais cette simplicité ne prononce pas toujours les mots les plus importants.
Commenter  J’apprécie          170
melina1965
melina196529 juillet 2013
  • Livres 5.00/5
Quand la réalité la plus dure se fait poésie..
Ce recueil de poèmes forts et denses, est composé de trois parties :
- Aller simple, qui donne son titre à l'ensemble, évoque la migration des Africains, contraints de quitter leur pays, qui défient la mer et tentent de rejoindre les rivages italiens ; la voici donc la terre d'accueil, représentée par cette île où, dit l'une des voix du choeur :
« Ils veulent nous renvoyer, ils demandent où j'étais avant,
quel lieu laissé derrière moi
Je tourne le dos, c'est tout l'arrière qu'il me reste,
ils se vexent, pour eux ce n'est pas une deuxième face. »
Il n'y a donc nulle arrivée, nulle hospitalité, nul havre de paix pour ceux qu'on appelle sans papiers alors qu'ils sont là pour s'offrir à ce nouveau monde :
« Nous serons vos serviteurs, les enfants que vous ne faites pas,
nos vies seront vos livres d'aventures. »
- Quatre quartiers imaginaires -quartier des pas reclus, quartier d'histoires naturelles, quartier de l'amour sidéré, quartier du dernier temps- convoquent les figures intimes : le père, la  mère, les compagnons de lutte, les femmes aimées,... mais est aussi un vibrant hommage à la nature ; Erri de Luca écrit d'ailleurs :
« Ecrivain, plante un arbre pour chaque nouveau livre,
redonne des feuilles en échange des pages
Un écrivain doit un bois au monde. »
- L'hôte impénitent réunit quelques poèmes épars où l'on peut croiser aussi bien Chaplin que le Che.
« La poésie c'est la responsabilité que l'on prend par la bouche » dit l'auteur dans son entretien avec Sophie Nauleau mais c'est aussi celle qu'il invite le lecteur à prendre dans le monde d'aujourd'hui.

Pour écouter l'entretien de l'auteur dans Ça rime à quoi avec Sophie Nauleau...
Lien : http://www.franceculture.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ptiteComete
ptiteComete30 août 2013
Un très beau livre, bien écrit. On se laisse porter par les mots et le voyage en Afrique.
Commenter  J’apprécie          00

Les critiques presse (1)
Lhumanite13 août 2012
[Un livre] qu’il faut lire en consonance pour retrouver cet auteur attachant et l’infini de ses horizons.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Citations & extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
michfredmichfred10 août 2015
Six voix

Ce n’est pas la mer qui nous a recueillis,
Nous avons recueilli la mer à bras ouverts.

Venus de hauts plateaux incendiés par les guerres et non par le soleil,
nous avons traversé les déserts du tropique du Cancer.

Quand, d’une hauteur, la mer fut en vue
elle était ligne d’arrivée, pieds embrassés par les vagues.

Finie l’Afrique semelle de fourmis ;
par elles les caravanes apprennent à piétiner.

La mer était une bande en travers, caresse des pieds,
le plus aimable barrage de frontière.

Ce n’était plus à nous, mais au bateau d’aller,
le bagage déchargé des épaules, la mer était soulagement.

La mer pousse, confuse, un jour elle court vers l’est,
un autre elle veut le nord avec ses giclées de lait sur les vagues.

La mer n’est pas un fleuve qui connaît le voyage, mais une eau sauvage,
au-dessous c’est un vide déchaîné, un précipice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
horlinehorline22 mai 2012
Fais comme lanceur de couteaux, qui tire autour du corps.
Écris sur l’amour sans le nommer, la précision consiste à éviter.
Détourne-toi du mot solennel, déjà ripaillé,
vise le bord, longe,
le lanceur de couteaux touche de loin, l’erreur est d’atteindre la cible, la grâce est de la rater.

Commenter  J’apprécie          90
horlinehorline22 mai 2012
Notre terre engloutie n’existe pas sous nos pieds,
notre patrie est un bateau, une coquille ouverte.

Vous pouvez repousser, non pas ramener,
le départ n’est que cendre dispersée, nous sommes des allers simples
Commenter  J’apprécie          10
melina1965melina196527 juillet 2013
Ils veulent nous renvoyer, ils demandent où j'étais avant,
quel lieu laissé derrière moi.

Je tourne le dos, c'est tout l'arrière qu'il me reste,
ils se vexent, pour eux ce n'est pas une deuxième face."
Commenter  J’apprécie          00
melina1965melina196527 juillet 2013
"Je bois à la terre des prés où nous sommes nés et où nous retournerons tous."
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Erri De Luca (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erri De Luca
Le romancier italien Erri De Luca est poursuivi pour avoir "incité à saboter" le chantier du TGV Lyon-Turin en val de Suse. Entretien avant l'audience, à lire dans Politis et sur Politis.fr dès le 8 octobre.
autres livres classés : littérature italienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
374 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre