Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2203044454
Éditeur : Casterman (2012)


Note moyenne : 3.86/5 (sur 66 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Ce qui a manqué à Nick, journaliste américain en virée dans le bush australien? Quelques règles élémentaires de survie: Ne jamais conduire en pleine nuit sur une route déserte: un kangourou se ferait une joie de défoncer votre pare-chocs. Ne jamais céder aux charmes d'u... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (14)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par jeranjou, le 05 octobre 2013

    jeranjou
    Bienvenue en Australie et son accueil familial et chaleureux. Vous n'en reviendrez pas !
    A l'origine, "Piège nuptial" (ou "Cul-de-sac") est un petit roman de Kennedy... petit par la taille, mais ô combien grand par le talent... Ce livre qui se lit d'un trait, véritable électrochoc vous lâchant exténué et en sueur, est un petit bijou sur les rencontres amoureuses qui finissent plutôt mal en fin de compte.
    Voulant adapter les grands romans noirs, Rivages et Casterman ont fait appel en 2012 à Christian de Metter comme lors de la réalisation avec succès de l'adaptation de "Shutter Island" de Dennis Lehane qui lui avait valu le "Prix des Libraires de Bande Dessinée" en 2009.
    Dans cette bande-dessinée, De Metter a délibérément sauté ou élaguer la première partie du roman pour démarrer réellement son récit durant la rencontre entre Nick et Angie.
    Sur un coup de tête, Nick a quitté les Etats-Unis pour tenter sa chance en Australie, voyageant dans un combi Volkswagen dans le but de traverser le bush. de son coté, Angie vit à Wollanup dans un village paumé et sort de son bled à la découverte l'Australie.
    Après avoir profité pleinement de la plage et de quelques parties de jambes en l'air avec sa nouvelle dulcinée, Nick se réveille un matin avec un mal de tête pas possible, enfermé dans une cage dans une chaleur étouffante. Bienvenue à Wollanup, chaleureux et familial. Peut-être trop chaleureux et trop familial en fin de compte !
    Quelle joie de retrouver cette histoire de Douglas Kennedy se déroulant en Australie et son personnage américain et paumé Nick !
    J'ai parcouru d'une traite cette bande-dessinée assez fidèle au roman et privilégiant les scènes d'action importantes du récit. Evidemment, on ne retrouve pas toujours les personnages que l'on imagine dans sa tête au cours du roman. Celui-ci je l'imaginais plus beau gosse. Celle-ci, je pensais qu'elle aurait un plus joli visage. Ce taré là, je l'imaginais encore plus dingue …
    Si je n'ai pas de reproche à faire sur la qualité du dessin, je n'ai pas retrouvé l'angoisse ressentie au cours de la lecture du roman et ce stress intense qui fait la force du livre. de plus, le vocabulaire a été largement édulcoré rendant presque trop lisse la lecture de la BD.
    Finalement, j'ai tout de même pris plaisir à me replonger dans cette histoire originale sans malgré tout retrouver le frisson originel qui fait tout le charme de ce récit. A découvrir, plutôt après la lecture du roman de Kennedy, à moins d'être allergique aux sensations fortes ...
    Dans tous les cas de figure, si jamais vous ne connaissez pas « Piège nuptial », lisez absolument ce petit chef d'œuvre quel que soit le format !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 50         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par zabeth55, le 09 février 2013

    zabeth55
    Une pure fiction. Une histoire complètement loufoque et invraisemblable menée tambour battant dans un style parlé efficace, vif et percutant.
    Ҫa pulse, ça s'enchaine. le héros sortira-t-il de ce Piège nuptial infernal ?
    Ah ! Il s'en souviendra de son séjour en Australie, des villages fantômes des routes désertes et des kangourous !
    Un sympathique moment de détente que ce livre.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par MissG, le 29 mai 2013

    MissG
    "Wollanup, c'est gé-nial. Une ancienne ville minière et rien autour, que du désert et cinquante-trois habitants. Les plus proches voisins sont à sept cents bornes."
    Ah Wollanup, cette charmante bourgade perdue dans le bush australien, avec ses quelques habitants et son abattoir d'où sort les fameux steaks de 'rou (de kangourou donc).
    Dit crûment, Nick a voulu se taper la jolie nana sur le bord de la route, il l'a fait et il en a pour ses frais : il se retrouve aux prises avec une harpie qui le drogue pour l'emmener et l'épouser dans son charmant petit village natal avec sa non moins charmante famille, à commencer par son Daddy si gentil.
    Nick n'est pas au bout de ses surprises, outre le fait d'être pris au piège, il découvre ainsi sa dulcinée sous un tout autre jour : "T'es loin d'avoir été le premier ou même le deuxième. Angie, c'est le matelas de Wollanup.".
    Trop tard ! Il a dit oui ! Maintenant c'est jusqu'à ce que la mort les sépare !
    Je connaissais l'oeuvre originale de Douglas Kennedy que j'ai lue il y a quelques années, à l'époque où le livre s'appelait encore "Cul de sac".
    Cette bande dessinée respecte dans les grandes lignes l'histoire.
    Je dis bien dans les grandes lignes, car si la première partie est fidèle au livre, la deuxième l'est moins dans le sens où l'auteur a fait l'impasse sur certains éléments et s'empresse même de finir son roman graphique.
    J'ai trouvé cela quelque peu dommage, car c'est la partie la plus intéressante avec la descente aux enfers de Nick, qui ne sait comment se sortir de ce guêpier.
    Dommage aussi que le dessinateur ait fait l'impasse sur des petits détails qui font tout le charme de l'histoire, comme le fait que les habitants de Wollanup ne sont pas très nets (il faut dire qu'à trois familles le tour est vite fait et qu'on devient vite timbré dans cette bourgade perdue).
    Là, ils sont trop normaux dans le graphisme, il manque aussi à Angie un petit côté fou ou inquiétant, elle est trop normale et limite mignonne.
    Le seul personnage qui fasse peur est Daddy et encore, de façon moins poussée que dans le roman.
    J'ai l'impression que le dessinateur s'est focalisé sur Nick et Angie sans trop s'attarder sur les autres personnages or, une partie du charme de l'histoire tient justement aux détails de la vie quotidienne à Wollanup et de ses habitants.
    Le temps passe à mon sens trop vite dans la partie consacrée à la vie à Wollanup et le lecteur pourrait avoir l'impression que le laps de temps est plutôt court jusqu'au dénouement or il n'en est rien et c'est justement dans cette durée que le climat devient de plus en plus dur à supporter pour Nick.
    Je n'ai rien à dire sur le graphisme, Christian de Metter illustre ce récit avec des dessins à la limite de l'aquarelle, ce qui rend la lecture agréable, et retranscrit très bien l'atmosphère et les paysages australiens.
    "Piège nuptial" est une bande dessinée qui se lit rapidement et permet d'aborder, tout du moins dans les grandes lignes, l'histoire imaginée par Douglas Kennedy.
    Ce roman graphique est une bonne mise en images du récit mais pour une découverte plus complète je ne peux que vous conseiller de lire le roman de Douglas Kennedy qui vous apportera une dimension psychologique plus approfondie.

    Lien : http://lemondedemissg.blogspot.fr/2013/05/piege-nuptial-de-christian..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par elematt44, le 21 août 2013

    elematt44
    J'avais adoré le roman de Kennedy, magistralement écrit. C'est par hasard que je suis tombée sur l'adaptation BD de de Metter et je l'ai lue avec beaucoup de plaisir. Evidemment, il n'y a pas de comparaison possible, dans la BD il faut aller droit au but et tout va très vite mais j'ai trouvé que les dessins fabuleux faisaient très bien ressortir le côté glauque et flippant de l'histoire. Pour ceux qui ne connaissent pas, lisez le roman de Kennedy, vous ne serez pas déçus.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

  • Par mabiblio1988, le 15 mars 2013

    mabiblio1988
    Il était temps que je découvre l'œuvre de Douglas Kennedy (il me reste encore de nombreux auteurs à découvrir, d'ailleurs). C'est maintenant chose faîte grâce à une collègue qui m'a gentiment prêté ce livre.
    L'auteur nous emmène en Australie en compagnie de Nick, un journaliste américain, qui fui la routine. Quoi de mieux que de s'exiler le temps d'un périple en Australie pour oublier la routine quotidienne ?
    Après un début un peu long, j'ai rapidement été embarqué dans l'aventure pas banale que va vivre notre journaliste. Se retrouver prisonnier au milieu du désert australien, il y a mieux comme vacances. Surtout qu'il ne s'agit pas d'une prison comme les autres… Peu de surprise dans cette histoire, je me suis rapidement doutée de la suite des évènements, il n'y a que la fin qui m'a surprise.
    Je ne m'attendais pas vraiment à ça. Je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages à part peut-être à Nick et Kristal. En effet, les personnages ne sont pas vraiment travaillés ce qui fait qu'on ressent bien le fait qu'ils sont fictifs ce qui est un peu dommage.
    Côté écriture, j'ai beaucoup aimé le style de Kennedy, ces descriptions, la façon dont il raconte l'histoire… Je lirais d'autres livres de lui avec plaisir.
    Petite information, ce livre a aussi été publié sous le titre de Cul de sac.
    Pour conclure, une lecture très sympa mais petit conseil ne la lisait pas avant un voyage en Australie, vous pourriez changer d'avis sur votre destination…

    Lien : http://mabiblio1988.blogspot.fr/2013/03/piege-nuptial.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique


Critiques presse (4)


  • BDSphere , le 15 février 2013
    (...) Pris au piège au fin fond du Bush australien à cause d’une autostoppeuse mal intentionnée et nymphomane, Nick, un journaliste américain dans la fleur de l’âge se retrouve drogué et marié de force dans un village fantôme, habité par une communauté de psychopathes alcooliques et dégénérés. (...)
    Lire la critique sur le site : BDSphere
  • Lexpress , le 10 septembre 2012
    Les pages se tournent à grande vitesse sur ce thriller impeccable situé hors de toute moralité et de toute humanité.
    Lire la critique sur le site : Lexpress
  • Sceneario , le 10 septembre 2012
    Nous avons […] affaire à un livre prenant, qui nous pousse irrémédiablement à avancer dans l’histoire. On pourra peut être regretter la manière dont se termine le récit […] mais l’ensemble reste de bonne facture et plaira aux amateurs de récits noirs.
    Lire la critique sur le site : Sceneario
  • BDGest , le 07 septembre 2012
    Piège nuptial est une œuvre qui, grâce à l’empathie éprouvée pour le héros et le suspense habilement entretenu, maintient le lecteur dans un cruel dilemme : ne pas lâcher la lecture ou s’arrêter pour contempler le magnifique graphisme.
    Lire la critique sur le site : BDGest

> voir toutes (10)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par jeranjou, le 05 octobre 2013

    - Tu vas me larguer, pas vrai ?
    - Dis pas de conneries.
    - C'est pas des conneries, c'est écrit sur ta tronche. c'est ta technique.
    Tu baises et tu te casses.
    Salaud ! (en s'en allant)

    Commenter     J’apprécie          1 29         Page de la citation

  • Par Clairoche, le 18 octobre 2013

    JE NE POURRAI JAMAIS OUBLIER LE REGARD DE HAINE QUE JACK M'A LANCE.
    IL A DÉMARRÉ ...
    DADDY A TIRE ...
    LA VOITURE A CALE ET LE KLAXON A BEUGLE.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Clairoche, le 18 octobre 2013

    C'EST QUOI QUI TE CHOQUE ? QU'ELLE FASSE CA AVEC SON COUSIN OU QUE TU NE SOIS PAS LE PREMIER A LUI ETRE PASSE DESSUS ? T'ES LOIN D'AVOIR ÉTÉ LE PREMIER OU MÊME LE DEUXIÈME, ANGIE, C'EST LE MATELAS DE WOLLANUP.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Julver, le 08 février 2013

    Et oui, t'es marié, mec.
    C'est quoi ces conneries ?
    Allez t'inquiète, tout ira mieux quand t'auras éliminé toute cette dope.
    Qu...Quoi ? Quelle dope ?
    Ben la thoracine qu'Angie t'as filé. Deux cent grammes toutes les huit heures, c'est ce que j'avais prescrit. C'est moi qui fait les ordonnances ici.
    Mais...c'est quoi ce délire ! J'suis où bordel ?
    A Wollanup !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par MissG, le 29 mai 2013

    T'es loin d'avoir été le premier ou même le deuxième. Angie, c'est le matelas de Wollanup.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
16,56 € (neuf)
12,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Piège nuptial par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz