Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2352840791
Éditeur : Editions du Jasmin (2011)


Note moyenne : 4/5 (sur 9 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Julie et son frère Jérémie vivent avec leur père et leur mère. Très amoureux, les parents se disputent de plus en plus... les qualités de l'un sont devenues des défauts, les cris sont plus présents que les moments de tendresse.

Les parents de Julie sont... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par carine38, le 11 mai 2011

    carine38
    Reçu dans le cadre de l'opération masse critique, je n'osais pas commencer ce livre. le sujet, qui me renvoie à mon propre passé et à une certaine culpabilité face à mes enfants, a fait que j'ai presque regretté d'avoir été choisie !
    J'ai donc laissé ce livre de côté quelques temps et la première lectrice de la maison fut ma fille de 10 ans. Son commentaire : "j'aime bien. J'aime bien les histoires comme ça".
    J'ai donc pris mon courage à 2 mains (et le livre aussi).
    Couleur Amour est un roman court puisque complètement destiné à des jeunes encore en primaire. Il se lit très facilement, peu de phrases complexes et vocabulaire adapté.
    L'auteure a su rendre les émotions ressenties par son héroïne dans ce moment douloureux qu'elle traverse (la séparation de ses parents). Elle a su trouver les mots qui, en tant que mère, ont réussi à me bouleverser. Elle a également trouvé le ton pour intéresser les jeunes. Elle nous montre bien l'ambigüité d'être à la fois malheureuse (sa situation familiale) et heureuse (le garçon qu'elle aime à l'école).
    C'est donc conquise par son style que je vais aller trouver l'autre roman qu'elle a écrit: Silence et Papillons.
    Une excellente découverte !!!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Elvira, le 19 mai 2011

    Elvira
    Le divorce est un sujet délicat à traiter, surtout lorsque le livre s'adresse à des enfants de primaire. J'avais peur que le livre soit trop mièvre et trop simpliste. Mais pas du tout !! Emmanuelle Delafraye nous offre un court roman juste, émouvant et attendrissant. Les adultes peuvent aussi bien le lire. L'auteur décrit avec délicatesse la souffrance de la petite fille en utilisant des mots précis et concrets mais aussi les premiers émois amoureux de cette petite fille de 9 ans, narratrice de l'histoire. C'est un livre qui peut très bien amener les parents à comprendre ce que peut ressentir un enfant, ce qui n'est pas toujours évident.
    Je pense qu'il peut également beaucoup aider les enfants dans cette situation : leur faire comprendre qu'il est normal de détester ses parents, de leur en vouloir, mais aussi que, même si l'on vit une situation difficile, tout n'est pas forcément triste.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lencreuse, le 23 mai 2011

    Lencreuse
    A neuf ans, Julie a déjà connu trois étapes dans sa vie. La première était la plus heureuse : ses parents s'aimaient et la famille partageait rires et balades à vélo. Lors de la deuxième période, papa et maman n'arrêtaient pas de se crier dessus. Pour se protéger des cris, Julie et son frère ont monté une tente de bédouin dans leur chambre. A la troisième période, le silence est pesant, papa et maman tournent comme des poissons dans l'appartement en s'évitant. Alors que la quatrième période arrive et que ses parents se séparent, Julie a des papillons sur le cœur. Marius lui a touché la main plus longtemps que le temps d'une récréation. Et pendant que l'amour de ses parents s'effrite et part en fumée, Julie vit ses premiers émois.
    Un très court roman pour les jeunes lecteurs tout en tendresse et en poésie qui aborde l'amour et le désamour. Parce que dans la vie, le pire et le meilleur peuvent parfois frapper à la porte en même temps. Et si Julie doit affronter le divorce de ses parents, le départ de son père et une nouvelle vie faite d'allers-retours entre deux maisons, rien n'empêche son petit cœur d'aimer Marius. La fin d'un amour ne signifie pas la fin de l'amour ! Petit livre sensible, Couleur Amour est un texte vraiment intéressant pour parler aux enfants de la séparation des parents parce qu'il évoque avec justesse les blessures d'enfant et rappelle avec douceur et poésie que la vie continue malgré tout.


    Lien : http://lencreuse.over-blog.com
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par daji, le 06 février 2013

    daji
    J'ai eu l'occasion de lire ce livre car ma fille de huit ans l'a eu en prêt à l'école. Si le thème du divorce perçu par une enfant de neuf est intéressant, il est ici mal traité car la forme nuit au fond. Pour les enfants (8/9 ans) qui sont amenés à lire ce livre, le langage n'est pas adapté. Cela manque cruellement de poésie et de nombreux passage sont très lourds:
    - "Quand on a les poils qui poussent, c'est qu'on peut avoir un amoureux" !!!
    -"Est ce que je serais encore amoureuse de Marius s'il a des poils"
    On voit pas trop pourquoi la notion de poil est introduit ici pour des enfants de huit ans !!!!
    - "Marius s'assoit à côté de moi..... Je veux savoir si sa peau est douce... J'ai tellement envie que nos peaux se touchent. Je peux sentir un morceau de sa peau. Elle est chaude et douce comme dans mes rêves....."
    On se demande dans ces passages si ces évocations charnelles sont vraiment adaptées pour des lecteurs de 8/9 ans. L'auteur a sûrement été trop influencée par ses lectures des livres Harlequin. En tout cas pour des livres mis à disposition de jeunes enfants, ce style n'a pas sa place.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par SophieLJ, le 27 août 2011

    SophieLJ
    Julie nous raconte son histoire et celle de sa famille. Pour elle, chaque état du couple de ses parents lui semble une vie différente : elle parle de l'amour, des disputes, de la séparation et termine par l'espoir d'une vie plus douce par la suite...
    À côté de la fin de cet amour parental, elle vit les prémices de ses propres amours. Elle les raconte avec la tendresse, les doutes et la naïveté de sa voix d'enfant.
    Ce qui en ressort, au final, c'est que tout l'amour ne s'éteint pas avec un divorce, il en reste toujours beaucoup...

    Lien : http://litterature-jeunesse.over-blog.fr/article-couleur-amour-82632..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

> voir toutes (5)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par carine38, le 11 mai 2011

    -Ma chérie, le chagrin, c'est une mer avec des vagues. Quand la mer de chagrin est agitée, les vagues sont grosses. On croit qu'elles vont nous recouvrir, qu'on va se noyer dans le chagrin et ne plus pouvoir sortir la tête de l'eau. Ce sont les très grosses vagues, celles du début. Ensuite, elles deviennent plus petites.Il y en a de moins en moins et à un moment, il n'y en a plus du tout. La mer est calme.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par SophieLJ, le 27 août 2011

    Ma belle, on peut ne plus aimer quelqu'un d'amour et lui garder sa tendresse, son amitié. Je crois que c'est cela qu'il a voulu nous dire. Quelque chose comme : Prenez soin de vous, vous êtes précieux pour moi.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par opera64, le 07 novembre 2013

    Heureusement, il y a autre chose que j'ai appris. Quand les vagues de chagrin arrivent, je fais comme le ciel fait les nuages. Je les laisse me traverser. Jusqu’à ce que mon ciel redevienne bleu. Pour que puissent y danser les bouquets de fleurs. Et les amoureux.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par opera64, le 07 novembre 2013

    Heureusement, il y a autre chose que j'ai appris. Quand les vagues de chagrin arrivent, je fais comme le ciel fait les nuages. Je les laisse me traverser. Jusqu’à ce que mon ciel redevienne bleu. Pour que puissent y danser les bouquets de fleurs. Et les amoureux.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par opera64, le 07 novembre 2013

    Pour m'empêcher de pleurer. Maman me dit qu'il ne faut si mettre de verrou ni oublier les belles choses. Que les souvenirs heureux ne sont pas là pour nous rendre tristes mais pour nous donner de la force et de la joie. Comme des trésors précieux.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
7,90 € (neuf)

   

Faire découvrir Couleur Amour par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (16)

> voir plus

Quiz