Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2743604220
Éditeur : Payot et Rivages (1999)


Note moyenne : 3.64/5 (sur 25 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Maurice Tamboréro, demi de mêlée du Racing Club Toulousain, est assassiné alors qu'il se rend à l'entraînement à vélo.

L'enquête est confiée à deux hommes : Verlande, "l'étranger" venu du nord, et Terrancle, toulousain, ancien joueur, ami de Tamboréro. <... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par InstinctPolaire, le 25 juillet 2012

    InstinctPolaire
    Qu'il est loin mon pays,
    Qu'il est loin. Parfois au fond de moi, se ranime
    L'eau verte du Canal du Midi
    Et la brique rouge des Minimes
    ô Moun Païs, ô Toulouse...
    Les Toulousains – au sens large – ont plusieurs choses en commun. Cette chanson de Claude Nougaro entre autre qu'ils connaissent par cœur. Tous savent vous dire où ils étaient le 21 septembre 2011 à 10:17. et tous au moins une fois sont aller sauter sur la Place du Capitole – car qui ne saute pas n'est pas... - pour fêter l'un des multiples titres de leur club. Pascal Dessaint fait une belle addition : Toulouse et le milieu du rugby. Car s'il faut déchainer les passions autour de l'esprit de ce sport, c'est ici qu'il faut situer l'intrigue.
    Maurice Tamboréro, demi de mélée du Racing Club Toulousain – sic -a pris la balle. Mais ici, par de référence sportive à une quelconque mechigue libérée d'un regroupement pour un jeu au près avec les gros – ceux qui déménagent les pianos – ou un jeu avec les gazelles au large – ceux qui en jouent... du piano – Tambo a pris une balle, non pas en cuir, mais chemisée de plomb. En plein cœur – localisation anatomique - , en plein cœur de Toulouse – localisation géographique -.La rumeur se répand et on en fait des galégeades dans les bistrots de la vie. Mais les plus terrible pour les gens d'ici, c'est qu'on a confié l'affaire à un étranger. Un commissaire de Dunkerque qui vit avec sa mère. Avant que le cadavre n'est eu le temps de refroidir, la liste des avertissements est déjà longue comme le bras... Mais vous pouvez pas comprendre si vous n'êtes pas d'ici. Chez nous le rugby, c'est plus qu'une religion, c'est une mystique.
    Le commissaire non plus, il comprend pas. Mais son adjoint, c'est un ancien joueur qui connait bien le milieu. Il va bien lui expliquer et à vous aussi. Mais bon c'est pas pour ça que ce c.. de commissaire il va pas commencer par soupçonner les coéquipiers de Tambo.
    Ici, Le Rouge et le Noir, ce n'est pas avant tout le titre d'un roman de Stendhal. Ce sont les couleurs que tout le monde soutien. Alors bien sûr toutes ces explications que donne Dessaint : Les règles, les postes, l'état d'esprit du rugby, elles sont pour nous superfétatoires. Il en profite ainsi pour égratigner aussi le mythe : Rugbyman = bourrin sans culture. Mais il rappelle aussi que les rugbymen sont des hommes. Et parfois, comme les flics de ce roman, ils ont leurs faiblesses. Il commettent des erreurs. de celles qui conduisent à prendre une balle en plein cœur...
    Un milieu qui n'est pas le cadre habituel du roman policier. Ça vous changera des mannequins assassinés, des tueurs en série de blonde à forte poitrine... Bourré de références pour les connaisseurs de la chose rugbistique. Une découverte de plus pour les autres : ce qui fait vibrer la Ville Rose. Dans tout les cas : Surprise !!!
    Un seul mystère restera irrésolu : le titre " Du bruit sous le silence "...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par lorenzopolis, le 31 mars 2010

    lorenzopolis
    Paroles de rugbman : “Isole toi si tu veux, mais jamais seul.”
    Une belle découverte pour les non-initiés de ce sport tellement merveilleux dans l'esprit, dans l'intelligence (si, vraiment mais je comprends parfaitement le scepticisme du profane), dans le respect et les joies qu'il apporte, loin des euphories arrogantes d'une victoire ou des viles haines des défaites dont le foot est aspergé.
    Sous forme de gentil polar, situé dans la capitale de l'ovalie, il se laisse lire aussi agréablement qu'une bonne mousse se laisse partager après un bon match. En terrasse, sous le soleil. Et sans Delerm, toutes les gorgées sont bonnes...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par InstinctPolaire, le 25 juillet 2012

    - Je vais être sincère avec vous Monsieur Senet. Depuis qu'on m'a confié cette enquête, on essaie de me dire que le rugby serai comme une planète idyllique où régnerait la concorde, une planète merveilleuse où il n'y aurait jamais aucun problèmes et que, si d'aventure il y en avait, ça ne serait que pour le bonheur de tous... Ce que je sais, moi, c'est que souvent, dès lors que vous réunissez plus de deux personnes, quand bien même sont-elles animées du même esprit, liées par les même intérêts, à plus forte raison quand elles le sont, eh bien, c'est la merde... L'homme demeure une homme, rugbyman ou non. Vous y croyez vous en l'homme ?
    - Oui, quand il joue au rugby...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par Morriszapp, le 11 août 2009

    C’était ça qui était bien au rugby, chacun pouvait y trouver sa place, le trapu taciturne comme l’échalas expansif.[…] Dans ce sens, Benoît aimait à dire que, de tous les sports collectifs, le rugby était de loin le plus démocratique. (p.93)

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par InstinctPolaire, le 25 juillet 2012

    C'était d'ailleurs vers la Place du Capitole que Maurice Tamboréro s'acheminait, sacrifiant à une sorte de rituel avant de rejoindre ses potes pour le traditionnel décrassage. Soulever le bouclier, bon Dieu, ça n'avait pas de prix. Ce bouclier, c'était le sens de toute une vie, de toute une vie. Pour comprendre cela , il fallait être rugbyman.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par InstinctPolaire, le 25 juillet 2012

    Je me relevai. Avant de prendre congé, je m’approchai du mur pour observer les photographies de plus près. L'une d'elle représentait Maurice Tamboréro en train de brandir une sorte de plateau fixé sur une planche de bois.
    - Qu'est-ce-que c'est ?
    - Le bouclier de Brennus...

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (3)

Videos de Pascal Dessaint

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Pascal Dessaint

Pascal Dessaint - Le Bal des frelons .
A l?occasion du salon des littératures policières, le Polar se met au vert, à Vieux-Boucau. Pascal Dessaint vous présente son ouvrage "Le Bal des frelons" aux éditions Rivages. http://www.mollat.com/livres/dessaint-pascal-bal-des-frelons-9782743621872.html Notes de musique : ® Sihanouk Trail - Kingdom of the Holy Sun, 2014 - Dead Bees, 12:Dead Bees records label sampler #12 URL. Free Music Archive.








Sur Amazon
à partir de :
8,69 € (neuf)
2,10 € (occasion)

   

Faire découvrir Du bruit sous le silence par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (50)

> voir plus

Quiz