AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020908204
Éditeur : Editions du Seuil (2007)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 12 notes)
Résumé :

" Les premiers rayons du soleil enflamment une cité immense, la plus cramée du territoire gaulois. Inaugurée il y a trente ans, elle n'a pas d'appellation contrôlée, pas de label, pas de millésime. Ici, les rats portent des combinaisons en Téflon. Les cafards font du smurf sur le dos des mollards. Les pits sniffent des rails de coke avant de chiquer des têtards. Le béton a de l'herpès soigné au Kà... >Voir plus

Les critiques presse (1)
Lecturejeune01 septembre 2007
Lecture jeune, n°123 - Rachid Djaïdani publie ici son troisième roman. Après quelques années dans la maçonnerie et la boxe, ce rejeton des cités écrit en 2001 un premier livre, Boumkoeur (Points virgule, voir LJ n°91), vendu à 300.000exemplaires – qui lui vaut une invitation chez Pivot –, mène une carrière d’acteur – notamment chez Peter Brook – et de réalisateur. Son héros, Lies, jeune adulte d’un quartier dit sensible, ancien champion de boxe, entraîne un groupe de jeunes dans un gymnase et quelques détenus en prison. Deux rencontres bouleversent le cours de sa vie : celle de Shéhérazade, la sœur belle et sensuelle d’un de ses élèves, et celle d’une directrice de casting. L’intrigue bien ficelée tourne alors à la tragédie. La mécanique huilée d’une petite vie tranquille s’enraye, la faute au hasard et à une fatalité implacable. Le livre se colore d’une violence (séquestration, incendie du gymnase, hold-up sanglant) aux motivations universelles : la jalousie, le fanatisme, l’incompréhension… La tendresse d’un amour naissant tempère ce climat. Rachid Djaïdani a la rage d’exister, de faire entendre sa voix d’artiste« urbain » : il interpelle le lecteur, mène une réflexion sans clichés sur les problèmes des cités (mais pas exclusivement), écrit dans une langue chahutée et inventive, pleine de métaphores, tantôt proche du slam, tantôt épurée (excepté un premier chapitre assez échevelé) et toujours originale. Ce livre révolté, émouvant et très visuel devrait toucher comme Boumkoeur un large public, pas forcément grand lecteur mais ouvert à une nouvelle voix. Marie-Françoise Brihaye
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
minifourmiminifourmi26 mars 2013
Ici les rats portent des combinaisons en Téflon. Les cafards font du smurf sur le dos des mollards. Les pits sniffent des rails de coke avant de chiquer des têtards. Le béton a de l'herpès soigné au Kärcher, les barbelés le sida, et la Déclaration universelle des droits de l'homme est une blague qui circule sous le manteau.
Commenter    J’apprécie          00
Videos de Rachid Djaidani (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rachid Djaidani
Ô et courts du 21-12 .Retrouver ce contenu dans son intégralité sur pluzz.francetv.fr.Présenté par J. MassenyaAvec E. Montoute, L. Jean-BaptisteJuan Massenya propose des courts métrages mêlant l'Outre-mer et les cultures urbaines. Au sommaire :Un court métrage français réalisé par Fabienne et Véronique Kanor en 2004, avec Daniely Francisque.Un court métrage français réalisé par Marc Barrat en 1998, avec Edouard Moutoute, Rachid Djaïdani.Un court métrage français (muet) réalisé par Dov Ellia, Paul Belêtre, Cyril Freoua en 2012, avec Eudes Toussain, Leïla Chateau.Un court métrage français réalisé par Jérémy Azencott en 2012, avec Jérémy Azencott, Audrey Legrand.Un court métrage français réalisé par Morade Aïssaoui en 2013, avec Lahcen Lupin.Un court métrage français réalisé p
+ Lire la suite
autres livres classés : boxeVoir plus



Autres livres de Rachid Djaidani (2)Voir plus


Quiz Voir plus

Le Grand Meaulnes, d'Alain-Fournier

Quand Meaulnes arrive chez les Seurel c'est pour :

entrer en pension
prendre des cours l'après-midi
apporter des légumes

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thème : Le Grand Meaulnes de Alain-FournierCréer un quiz sur ce livre