AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848654791
Éditeur : Sarbacane (2011)

Note moyenne : 3.07/5 (sur 15 notes)
Résumé :
À 14 ans, Alexandra n’a pas d'horizon. Enfermée dans un hôpital psychiatrique, elle ressasse les mêmes visions tragiques de l'avenir…
Dix ans plus tard, sur la scène du Zénith, Alexandra est devenue
« K-Cendres », rappeuse star aux millions de disques vendus. Véritable phénomène de société, elle défraie la chronique à chaque prestation, déclamant des textes envoûtants qui se révèlent autant de prémonitions en rimes et en scansion. Visionnaire mystique ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
laurane
14 juillet 2012
  • 3/ 5
C'est un livre étrange. Cette critique ne commence pas bien, je vous l'accorde mais j'ai mes raisons. L'histoire avait l'air bien, l'auteur avait une bonne façon d'écrire, en employant les bons mots au bon moment ; c'est donc pour ça que je l'ai choisi. Antoine Dole a une façon très à lui d'écrire : comme je l'ai dit au dessus, il choisit bien les mots, sachant les manipuler comme il le souhaite. Plusieurs fois dans ce roman j'ai été charmée par cette manipulation du plus bel effet. Ce qui m'a particulièrement surprise c'est que plusieurs fois aussi il s'est "relâché " : les mots devenaient étrangers à ce style, ils étaient trop vulgaires, grossiers pour moi ( non pas que je n'ai jamais vu de mots grossiers dans un bouquin cependant c'était plus qu'assez ). Certains passages sont réelemment choquant pour un lecteur de moins de douze ans ; un livre pour au moins un lecteur de treize ans.
Pourtant je n'ai pas mis trois étoiles pour rien. Mon choix se justifie pour l'écriture qui par moment m'a vraiment fait rêvée ( presque un poème ), l'héroïne K-Cendres ( Alexandra ) qui est une jeune vedette du rap à problèmes psychologiques très puissants, ce qui nous entraîne dans son monde, comblé d'incertitude, de peur, de douleur, de drogue...
Je n'ai pourtant pas bien compris la fin, un peu chaotique du roman.
C'est donc un bon livre à lire mais pas avant treize années d'expériences littéraires aproffondies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Stellabloggeuse
16 octobre 2014
  • 3/ 5
Me voici pour vous présenter « K-Cendres », le troisième roman du très talentueux et tortueux Antoine Dole.
Il n'est pas facile de parler de livres tels que celui-ci tant il se « ressent », les mots peuvent sembler insuffisants. Difficile d'attribuer des adjectifs à cette écriture qui jaillit, à ce tourbillon qui vous emporte. Je peux néanmoins vous rappeler le résumé de ce roman :
A quatorze ans, Alexandra est enfermée dans un hôpital psychiatrique, avec des médecins qui tentent de la soigner par la musique. Sur les murs de sa cellule, elle affiche des faits divers découpés dans les journaux. Dix ans plus tard, la voilà devenue une rappeuse au succès immense. Sur scène, elle se lance dans des improvisations – des visions, des prophéties. Autour d'elle, on veut entretenir et amplifier son succès. Alexandra, elle, espère seulement faire prendre conscience à son publix de l'avenir qui l'attend.
Voilà l'objet de ce roman : Alexandra lutte avec le monde qui l'entoure et sa musique intérieure. Elle explore son lien avec la musique, allant le plus loin possible. Antoine Dole nous fait entrer dans sa tête, dans ses pensées, il nous emporte. Il excelle pour décrire la douleur, sans lourdeur. Car les personnages autour de K-Cendres ont chacun leur propre souffrance : celle d'être loin de leur moitié, de n'être pas assez aimé par leur père, d'avoir su se construire une carrière mais pas une famille. Chacun se débat pour s'en sortir, n'hésitant pas pour cela à marcher sur les autres. Alexandra, si fragile, est prise dans cet engrenage et poursuit sa descente aux enfers.
J'ai tout de même un bémol à apporter : les personnages évoluent peu au cours du roman, même si nous entrons peu à peu dans leur psychologie. J'ai fini par trouver l'histoire un peu répétitive. Néanmoins, les qualités de l'écriture en font une excellente lecture, j'ai retrouvé dans ce roman tout ce que j'aime chez Antoine Dole et la fin de l'histoire (bien qu'un peu prévisible) donne une nouvelle saveur à l'ensemble.
Alors, si vous voulez vous aussi découvrir le talent et l'originalité de cet auteur, faites un petit bout de chemin avec ce personnage cabossé
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
leslecturesdeVal
12 novembre 2016
  • 5/ 5
Mon avis: Quel bonheur de retrouver la plume d'Antoine Dole, j'avais absolument envie de lire un roman de lui et comme ses parutions se font rares, j'ai décidé de lire ce roman qui était dans ma PAL depuis très longtemps et franchement j'avoue que j'aurais du le sortir bien avant mais je me le réservais pour un moment où je voulais vraiment retomber dans ces lectures intenses qui vous prennent réellement aux tripes et c'était le bon moment là , maintenant, voilà s'est chose faite et franchement j'ai passé un excellent moment avec cette lecture, intense, profonde et terriblement émouvante.

Du coté de l'histoire: Au tout début, Alexandra est une jeune fille de quatorze ans sans famille, elle est enfermée depuis son plus jeune age dans un hôpital psychiatrique . le corps médical, tente de la soigner par la musique, un remède qui n'est pas spécialement bien perçu par la jeune adolescente qui la rend plus hystérique que soulagée. Puis nous la retrouvons dix ans plus tard, sur scène, elle est devenue une rappeuse reconnue, adulée par son public de part son excentricité qui ressort de sa musique, car oui, Cassandre est devenue K-Cendres et sur scène, la jeune femme au passé torturé se lance dans des improvisations où se mélange visions et prophéties qui selon elle, prédiraient l'avenir. Est-ce de réelles prémonitions ou une véritable folie ? Les médias s'emparent du phénomène K-Cendres et commencent à faire certains liens entre ses soi-disant prophéties et les tristes évènements qui se réalisent réellement. Mais voilà que ses producteurs souhaitent absolument contrôler l'image de la jeune femme et lui faire sortir un second album complètement différent et pour cela ils ne vont pas hésiter à employer tous les moyens nécessaire voir peu conventionnels pour arriver à faire flancher la jeune K-Cendres, beaucoup plus forte qu'on aurait pu imaginer.
Du coté de l'écriture: Mon dieu mais comme elle m'avait manquée cette plume... Encore une fois, Antoine Dole nous livre ici un roman plein d'intensités, de douleurs et d'émotions. Les mots sont comme toujours bien posés, Antoine Dole sait jouer de ceux-ci avec tellement de poésie et de justesse que comme toujours lorsque je lis un de ses romans, je suis charmée par son écriture, je me répète souvent mais il est pour moi un des meilleurs auteurs qui sait à chaque fois me toucher en plein coeur et K-Cendres ne déroge pas à la règle, il a ici, réussi encore une fois à me transporter dans des émotions si intenses qu'elles resteront gravées longtemps dans mon esprit et dans mon coeur.

En conclusion: Voilà encore un roman d'Antoine Dole que je ne suis pas prête d'oublier, et mon dieu s'est le dernier, je les ai tous lus et chacun d'eux ont pour moi une très grande signification, chacun m'ont laissé un sentiment souvent différent mais toujours rempli d'émotions fortes, d'émotions vraies... Ses textes sont vrais, intenses, tous écrits avec son coeur et cela se ressent vraiment à chaque lecture et K-Cendres ne déroge pas à la règle il me laisse tout un tas d'émotions que je ne suis pas prête d'oublier alors pour ça je remercie énormément cet auteur que j'admire pour cette authenticité et pour la qualité de sa plume, je lui dis simplement chapeau bas et reviens Antoine encore et encore avec de nouveaux romans qui je trouve se font rares mais ne dit on pas que les choses les meilleures sont toujours d'une rareté exceptionnelle.
Merci .
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ness
10 février 2012
K-cendres n'est pas une rappeuse comme les autres. Ses textes ne sont pas anodins et annoncent des prophéties. Il faut dire que la jeune femme n'a pas une carrière des plus banales. Il y a encore 10 ans, elle était enfermée dans un hôpital psychiatrique ou les médecins ont tenté de la guérir grâce à la musique.
Dès les premières lignes, l'écriture m'a quelque peu embêté. J'ai eu beaucoup de difficultés à avancer du coup dans la lecture. Mais à vrai dire ni l'histoire ni le style ne m'ont séduit. Je suis d'ailleurs assez déçue car j'avais lu de très bonne critiques.
Commenter  J’apprécie          20
CarolineDBruihier
08 avril 2013
  • 3/ 5
Le roman s'ouvre sur une scène choc : Alexandra, enfant à l'hôpital Sainte Anne, subit les interrogations de ses médecins, ils souhaitent tenter sur elle une thérapie par la musique. Or la musique se fait douleur : Alexandra subit la musique de plein fouet, éveillant chez elle des images dures et cruelles, qui la submerge. Pour faire taire ce son, la jeune fille se perce le tympan devant les regards médusés des médecins...
Quinze années plus tard, Alex devenue K-Cendres, crache, feule sur scène et libère, de par sa voix, ses paroles prophétiques. Car K-Cendres ne doit pas son surnom au hasard : la musique entraîne chez elle de curieuses visions, cauchemars de mort et de souffrance. Musicienne à l'instinct, parolière hors norme, K-Cendres intrigue. Au fil des concerts, le buzz s'amplifie, les médias s'emparent du phénomène et font les liens entre ses prophéties et leurs réalisations sanglantes, étranges coïncidences... K-Cendres devient de plus en plus connue, ses producteurs souhaitent la faire accéder à un niveau supérieur, un deuxième album, maîtriser cette étrange fille incontrôlable, lisser le son et pour cela, tous les moyens seront bons...
K-Cendres est le récit d'une enfance meurtrie, d'une jeune fille rejetée par la société, entretenant une relation ambiguë à la musique, qui la transcende et qu'elle haïe.
La suite sur ce blog :
Lien : http://biblioado.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Les critiques presse (1)
Telerama30 novembre 2011
Antoine Dole est un écrivain sensible, inspiré, l'œil perçant et l'oreille fine. Son texte est un puissant baromètre de l'époque, exercice de lucidité au rasoir, littérature de l'urgence, chant d'amour désespéré, dans lequel les adolescents ne seront pas les seuls à se reconnaître.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
StellabloggeuseStellabloggeuse16 octobre 2014
Oui. Y’a qu’en coulant son âme dans le béton qu’elle a pu circonscrire les éboulements de son cœur. Ni contact ni paroles, ne rien ressentir. La vie dure comme rocaille, tout répit absent et jusqu’au refus d’un sourire autre que fugace. Même si, de plus en plus, elle redoute le moment où sa bouche ne crachera plus que de la pierre. Un jour, elle en est sûre, elle se réveillera et ne sera plus qu’une statue
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CarolineDBruihierCarolineDBruihier08 avril 2013
Les percussions corporelles amplifiaient son timbre et modulaient l'harmonie de sa voix. Les mots se sont cassés dans sa bouche, ont fait saigner ses lèvres, les mots lui ont entaillé le palais, si profondément qu'il fallait les cracher, question de vie ou de mort. Les phrases formées n'apaisaient rien, alors elle a scandé plus fort, sacrifié la douceur de sa voix, scarifié les nuances de ses pensées, elle a fracturé les syllabes, piétiné le langage, elle a tout brisé, tout ce que les profs bénévoles de l'hôpital lui avaient enseigné, pour que les mots épousent purement et seulement la douleur, la peine et la souffrance. Elle a tout recréé. Son flow s'est construit à partir des fracas du monde tel qu'elle le connaissait depuis toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SaraswatiSaraswati31 mai 2012
Elle trinque avec lui. De la mousse gicle sur son fute. Il est surpris qu'elle fasse pas de manières, elle est mignonne comme fille : rude mais mignonne.
- Rudement mignonne, il dit.
- Hein ?
- Non, excuse, je pensais à voix haute. Pourquoi tu traînes dehors ?
- Écoute, on fait un deal : je te file de la bière tant que tu veux, mais me pose pas de questions, OK ? (...)
Elle sort une autre canette qu'elle pose à ses pieds, le pacte muet se scelle entre eux. Les coups et les douleurs, ça ne se discute pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Antoine Dole (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Dole
Pénélope Bagieu chronique La femme à barbe de Juliette Inigo et Antoine Dole.
autres livres classés : Hip-hopVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Ce qui ne nous tue pas

Comment s'appelle les deux amies de Lola ?

Clémence et Cali
Lola et Simone
Juliette et Claire
Mathilde et Adélaïde

7 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Ce qui ne nous tue pas de Antoine DoleCréer un quiz sur ce livre