Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2505013829
Éditeur : Dargaud (2012)


Note moyenne : 3.82/5 (sur 44 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Pour les Vikings, un « skräeling » est un infirme de naissance, autant dire une malédiction. Pourtant, Asgard, ancien guerrier de la Hilde, surnommé "Pied-de-fer" à cause de sa jambe d'acier, est le plus grand chasseur du Fjördland. Embarqué sur un drakkar de fortune, A... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (23)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par lehane-fan, le 18 août 2013

    lehane-fan
    Adolescent , Vic le Viking et son petit nez mutin te faisait craquer . S'il te procure le même effet 20 piges plus tard , merci de consulter . «  Les Vikings «  , film culte de 1958 , déclencha chez toi à l'époque un avenir tout tracé douloureusement étouffé dans l'oeuf . Et tu aimerais retrouver cet univers d'amour , de fraternité et d'altruisme si cher à ton cœur ? Pas de problème , pour la modique somme de 15,359 deniers , frais de drakkar inclus , il te sera possible d'acquérir ce superbe objet Maryse – dixit P. Bellemare – qu'est le diptyque Asgard et son monde de chaos empreint d'histoires et de légendes Nordiques .
    En parlant de légende , voici le Krökken , sous vos applaudissements .
    Difficile à décrire , les survivants étant trop peu nombreux pour le faire , cette monstrueuse erreur de la nature d'une taille gigantesque n'aime rien moins que de bouffer du pêcheur , bateau compris , au p'tit déj' . Par Odin , n'y aurait-il personne en ce bas monde susceptible d'anéantir cet empêcheur de naviguer en rond ? Par Thor , mais c'est bien sûr ! Il est grand temps de vous présenter le seul , l'unique , " pied-de-fer "  dit Asgard dit le Krökkentödter dit le tueur de monstres dit...
    Agé de 40 printemps , il fut rejeté par les siens à la naissance car né Skraëling* . Il représente désormais l'unique espoir de toute la nation Viking !
    Par Thouze ! La belle et bonne BD que voilà !
    Par Is-Brest – ok , j'arrête mais c'est dommage , j'en avais encore tout plein bien plus pourris – ludique et pédagogique , un récit qui vous transporte en un temps que les moins de 1000 aaaans ne peuvent pas connaaaaaaaaaïtreeeee .
    Ce valeureux et fier peuple Scandinave adorant explorer , piller , violer doit ici faire face à ses propres démons . Une quête fantastique initiée par un héros charismatique et son très hétéroclite équipage . Un retour vers le futur du passé simple de l'imparfait du prétérit ultra prenant Marty !
    Le trait précis , les couleurs chaudes et la mise en page nerveuse participent à ce plaisir des yeux qui ne se dément pas . Les auteurs semblent avoir bossé le sujet d'où ce sentiment agréable d'avoir , non seulement découvert un récit magistral , mais au final appris pas mal de choses .
    A noter , en préambule , un petit lexique explicatif qui vous immerge direct dans l'ambiance si cosy de ce pacifique peuple Germanique tellement attachant .
    Asgard : tournée d'hydromel , c'est Thorgal qui régale !
    * le mot viendrait du vieux norrois dont la signification change selon les dialectes de Scandinavie. le mot skral signifie maigre, squelettique. En norvégien, il est souvent utilisé comme synonyme pour se sentir malade, faible.
    L'ethnonyme groenlandais Kalaaleq (« Groenlandais ») pourrait être une dérivation du mot skræling (la combinaison skr est inconnue dans les langues inuits. skræling pouvait aussi signifier « Homme laid » .
    Source Wikipédia
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 28         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par boudicca, le 22 février 2015

    boudicca
    Première partie d'un diptyque, cet album nous propose une petite excursion en territoire viking au côté d'Asgar, charismatique quadragénaire mit au ban de la société depuis sa naissance en raison d'une malformation ayant affecté l'une de ses jambes. Celui que tous connaissent désormais sous le surnom de Pied-de-fer est toutefois parvenu à se forger une certaine réputation en tant que guerrier mais aussi et surtout en tant que « krökkentödter », comprenez « chasseur de monstres ». Et il se trouve justement que cela fait plusieurs semaines que les embarcations du village de Dyflin ne reviennent plus que pour mieux s'échouer sur les cotes, complètement détruites et vides de tout occupant. le responsable de ces carnages ? Une bête gigantesque sillonnant les fonds marins à la recherche de nourriture. Un défi de taille pour notre héros... le scénario semblait prometteur et je ne suis d'habitude jamais contre une petite balade dans un décor tel que celui des territoires vikings, seulement cette fois la magie n'a pas opéré.
    L'histoire est certes intéressante, néanmoins Xavier Dorison et Ralph Meyer peinent à accorder à leurs personnages l'épaisseur qu'ils mériteraient. A aucun moment on ne s'attache à l'un d'entre eux, soit parce que leurs réactions sonnent faux, soit parce qu'on en sait trop peu sur leur compte pour comprendre leurs emportements. Difficile de se sentir concerné par le récit quand le sort des personnages principaux vous indiffère... Asgard est trop renfermé, Sieglind trop naïve, Gözlin trop prévisible, bref, la plupart des personnages se révèlent bien trop caricaturaux à mon goût. Et malheureusement les graphismes ne viennent pas, comme c'est souvent le cas, nuancer mon opinion puisque je n'ai pas du tout été sensible ni au coup de crayon de Ralph Meyer (notamment en ce qui concerne les expressions des personnages), ni aux couleurs (trop ternes et uniformes). Impossible dans ces conditions de se mettre dans l'ambiance, ce qui est fort dommage car Dorison et Meyer se sont de toute évidence abondamment documentés sur leur sujet.
    Un premier tome à la magie duquel je n'ai pas été sensible malgré un scénario et des rebondissements dignes d'intérêt. La faute essentiellement à des personnages trop caricaturaux et à des graphismes peu immersifs. C'est avec regret que j'avoue être peu tentée par la lecture du second et dernier tome de cette aventure viking...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par brigittelascombe, le 22 août 2012

    brigittelascombe
    "C'est un skraëling, marqué du sceau du malheur par les dieux; c'est en lui et par lui que le sort frappera".
    Lors de sa naissance, une vieille sorcière avait pourtant averti son père, mais il a été incapable de tuer son fils unijambiste. le "skrealing", Asgard pied de fer est devenu "un tueur de monstres" dur et impitoyable.
    Les drakkars, attaqués par un monstrueux "krokken" disparaissent en mer: "RRRAAAK AAARGL! AAAAH!"
    Gözlin, viking de la hilde royale, Asgard pied de fer (suivi par la courageuse Sieglind qui lui voue une naïve reconnaissance) vont partir en mission pour débarrasser les mers de leur féroce prédateur.
    "Accrochez-vous!....AAAAAA!"
    Dans le genre fantastique cette BD est une réussite. Sur fond de légendes nordiques et traditions celtiques, émaillé de vocabulaire "viking", le scénario de Xavier Dorison sonne vrai. Les dessins de Ralph Mayer (visages en particulier) sont très expressifs, les gros plans angoissants et certaines scènes (ex:l'entourage du roi débauché) très réalistes. Les couleurs de Caroline Debbie et Ralph Mayer rendent parfaitement l'atmosphère violente (rouge sang) ou angoissante (bleu-nuit).
    Fjords, vikings,drakkars....un barde qui joue de la flûte....le combat du bien et du mal: cinq étoiles!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Tchippy, le 09 avril 2012

    Tchippy
    Bon, déjà, je porte une affection particulière aux celtes et aux vikings.
    Mon niveau d'exigence était donc assez élevé pour cette bande dessinée : il fallait que la mythologie soit respectée, les mœurs et les coutumes, pas d'anachronismes… Oui, je sais être très casse-pieds.

    Aussi, le nom du héros, Asgard, ne m'a pas emballée dès le départ : comme on l'apprend dans le livre, Asgard est le royaume des dieux. C'était donc selon moi un nom un peu facile, mais même ce point négatif s'est trouvé justifié à la lecture !

    J'aime tout dans cette BD : les personnages, qui sans être cliché collent bien à l'époque, avec chacun ses convictions et sa manière de réfléchir, une intrigue riche en rebondissements aussi bien scénaristiques que visuels (moi, j'imaginais vraiment Jörmundgand comme un serpent, pas comme une anguille géante !)… Et puis le trait du dessin me plaît beacoup, il n'est pas tendre avec les personnages, rend bien le côté un peu bourru des Vikings… Et d'Asgard !
    Il est vrai que les couleurs sont assez sombres, comme une critique précédente le faisait remarquer, mais ça ne m'a pas dérangé outre mesure : il se passe beaucoup de choses de nuit, et puis l'atmosphère n'est pas franchement à la rigolade… Sauf si on excepte les toutes premières pages, ou comme dans un bon film, tout est dans le jeu des acteurs – pardon, des personnnages.

    Pour moi, c'est un sans faute, et un coup de cœur !
    (La suite, viiiite !)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par chocobogirl, le 16 janvier 2013

    chocobogirl
    Asgard est né avec une jambe infirme. La tradition exigeait la mort de ce "Skraëling" mais son père, incapable de le tuer, l'épargna et lui donna le nom du royaume des dieux. 40 ans plus tard, Asgard surnommé "Pied-de-Fer" vit seul en marge des autres habitants, toujours marqué par la malédiction de sa naissance. Un matin, il recueille sur la plage une jeune fille échouée, Sieglind, après le naufrage de son bateau de pêche engloutie par un monstre marin qui sévit dans les eaux de la région et empêche le bon approvisionnement des habitants. Mais Asgard est un chasseur reconnu et vient offrir ses talents contre récompense. La chasse va pouvoir commencer !
    C'est dans les contrées nordiques que nous emmène cette fois-ci Dorison et Meyer, autour de légendes et de monstres marins. le récit est centré autour du personnage d'Asgard, fort charismatique et un brin mystérieux, et de la jeune Siegling, une orpheline et ancienne esclave qui ne rêve que d'embarquer sur un navire et de se mesurer aux hommes. Asgard, vieux loup solitaire qui semble insensible et froid, va pourtant devoir s'encombrer à bord de son drak d'une Siegling clandestine. Malgré sa bonne volonté, ce dernier ne se laisse pas apprivoiser facilement.
    Les personnages principaux comme secondaires sont plutôt bien campés et la narration progresse avec beaucoup de fluidité, sans temps morts. A mi parcours, la tension s'accentue et l'affrontement avec le Krökken se révèle particulièrement prenant et spectaculaire.
    Porté d'ailleurs par le dessin très puissant de Ralph Meyer (Berceuse Assassine), ce premier tome est une vraie réussite. le choix pertinent des cadrages accentuent la force du récit et donnent à voir toute l'étendue d'un univers entre mer, lacs coincés entre falaises et village viking.
    Conforme à ses promesses, Asgard s'avère une histoire d'aventures de haut vol qui mélange sauvagerie et passages plus apaisés, à l'image de la relation entre Asgard et Siegling. Mêlant légendes nordiques (Ragnarök et serpent-monde) avec une chasse aux monstres marins, dont on peut observer une filiation avec Moby Dick, la série se révèle finalement très humaine, présentant par ailleurs le mode de vie viking, peu égalitaire, où chacun doit rester à la place que la naissance lui a donné.
    N'hésitez donc pas à plonger dans cette aventure, accessible à un large public, et dont on ne peut que souligner la grande qualité ! le seul regret que l'on pourrait émettre, tant son univers est riche et ses personnages intéressants, c'est qu'elle ne soit prévue qu'en 2 tomes. On verrait sans mal les protagonistes évoluer dans de plus vastes aventures !
    La suite et fin de ce diptyque sort d'ailleurs le 25 janvier ! Voilà une raison supplémentaire de vous lancer !

    Lien : http://legrenierdechoco.over-blog.com/article-asgard-tome-1-dorison-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique


Critiques presse (6)


  • BullesEtOnomatopees , le 29 avril 2013
    Le premier tome de ce diptyque nous laisse pantelant tant la dernière page nous frappe, nous ouvrant les yeux en même temps que ceux de Asgard sur une facette de sa personnalité que nous subodorions sans vouloir se l’avouer. Nous mentant presque à nous-mêmes.
    Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
  • BulledEncre , le 28 mai 2012
    Pour ce premier tome, les deux auteurs (Ralph Meyer et Xavier Dorison) ont fait des merveilles. Menée pied au plancher, Asgard est une exaltante et sombre aventure et crée l’envie de lire la suite.
    Lire la critique sur le site : BulledEncre
  • BoDoi , le 28 mars 2012
    Un style à la fois dense et accessible, doté d’une puissance naturelle qui impressionne et séduit.
    Lire la critique sur le site : BoDoi
  • ActuaBD , le 14 mars 2012
    Spectaculaire et haletante, cette deuxième collaboration entre Ralph Meyer et Xavier Dorison tient ses promesses.
    Lire la critique sur le site : ActuaBD
  • Auracan , le 12 mars 2012
    Véritable fresque hollywoodienne, grande aventure légendaire, pleine de suspense, une ambiance sombre, des personnages à forte personnalité, des dialogues efficaces, un dessin tout en puissance et maîtrise, cet album possède tous les ingrédients des succès populaires.
    Lire la critique sur le site : Auracan
  • Sceneario , le 05 mars 2012
    Un récit tout en mouvement qui préfigure un face-à-face hors norme dans un cadre aventureux aux références au monde viking remarquables.
    Lire la critique sur le site : Sceneario

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Verdorie, le 28 octobre 2013

    OSE regarder notre monde, Asgard ! Regarde-le tel qu'il est vraiment !
    Nous sommes devenus des pillards, incapables de survivre quand ils ne peuvent marauder et massacrer au-delà des mers... De vulgaires marchands qui ne distinguent plus la chair et l'étain, l'ambre et le sang, afin de mieux s'enivrer d'or et de gloire... Des infidèles prêts à s'allier au Dieu de souffrance pour engraisser leurs panses...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 25         Page de la citation

  • Par Tchippy, le 09 avril 2012

    Pour l’instant, ton Krökken se contente de semer des cadavres ! Mais s’il est Jörmundgand, le fils des dieux, alors tant mieux… Parce que ça me fera une raison de plus de le tuer ! Les dieux et moi, on a un compte à régler. Je vais le solder avec la tête de leur fils ! Tu m’entends, Svenn le scalde ?! JE TUERAI L’ENFANT DES DIEUX !

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par Verdorie, le 28 octobre 2013

    [Leif :] Alors ? Qu'est-ce qui ne va pas ? PARLE !
    [l'accoucheuse :] Ta femme vivra. Bientôt elle pourra t'offrir un nouvel enfant. Mais tu ne peux garder celui-ci...c'est un skraëling, marqué du sceau du malheur par les dieux. C'est en lui, et par lui, que le sort frappera... Ne lui donne pas de nom...et fais ce qu'il convient.

    Commenter     J’apprécie          2 6         Page de la citation

  • Par Tchippy, le 09 avril 2012

    - Qui est-tu, Skraëling ?
    - Je suis Asgard-Pied-De-Fer… Je chasse tout ce qui rampe, marche,… ou nage.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par merlinou72, le 03 mars 2012

    Kröööökken! Je suis Gözlin, fils de Veynhard! Viking de la hilde du roi Gödfred! Je te défie! Tu m'entends?! JE TE DEFIIIIIE!

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

Lire un extrait

> voir toutes (18)

Videos de Xavier Dorison

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Xavier Dorison

Un entretien avec Xavier Dorison à l'occasion de la sortie de sa nouvelle série Red Skin








Sur Amazon
à partir de :
10,50 € (neuf)
10,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Asgard, tome 1 : Pied-de-fer par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz