Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2715219687
Éditeur : Mercure de France (1996)


Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Ce récit autobiographique, écrit en 1836 à la "prison des z'haricots" raconte avec verve et humour les démêlés du jeune auteur contestataire avec la garde nationale dont le roi des Français avait su faire le plus sûr soutien de son régime. "Je serais décidé à aller en p... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Taraxacum, le 01 mai 2012

    Taraxacum
    Court texte de Dumas à l'occasion de quinze jours de quelques jours de prison, le récit est enlevé et plein d'humour, comme souvent. Pour les amateurs de l'auteur, on y retrouve sa plume et son opinion très tranchée sur bien des sujets, des critiques littéraires aux autres auteurs, et pour les amateurs d'histoire, c'est une plongée directe dans une période bien embrouillée dont il traite les embrouillaminis avec un style inégalable.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Taraxacum, le 01 mai 2012

    Quinze jours suffisent à écrire deux cents pages, là n'est pas le mal; mieux vaut qu'un jeune homme s'amuse innocemment à perdre son temps en faisant un Caius Grachus, un Jean de Bourgogne ou un Comte d'Egmont qu'à perdre son argent ou sa santé en faisant autre chose. Mais une chose déplorable, une chose dont la police aurait le droit de se mêler, une chose qui devrait être défendue par les lois du royaume, c'est que l'oeuvre faite, l'auteur vienne la lire à Casimir Delavigne,à Victor Hugo ou à moi.

    [....]

    Et qu'on n'aille pas croire encore que c'est le moment de la lecture qui soit le plus pénible et le plus douloureux. Non, généralement, la chose vous endort à la dix ou douzième page, vous passez une nuit plus ou moins cauchemardesque, et voilà tout. Mais au réveil l'auteur est dans votre salon, l'auteur inflexible qui n'a pitié ni de votre fatigue nocturne, ni de votre travail matinal, ni de votre déjeuner qui refroidit; on évite un créancier, une maîtresse jalouse, une cheminée qui tombe, mais on n'évite pas un auteur qui vous a envoyé son manuscrit.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Taraxacum, le 29 avril 2012

    Enfin c'était, m'avait-on dit, une suite de Faust, et je me défie instinctivement de tout ce qui fait suite. On n'est volé que par ceux qui marchent derrière soi.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (31)

Videos de Alexandre Dumas

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Dumas

Les louves de Machecoul ont été traduites en anglais sous le titre : the wolves of Machecoul. réédité en collection de poche récemment, voyez le site des fans d'Alexandre.








Sur Amazon
à partir de :
3,19 € (neuf)

   

Faire découvrir Mes infortunes de garde national par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1)

> voir plus

Quiz