AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070413578
Éditeur : Gallimard (2001)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 92 notes)
Résumé :
Écrivain de talent, Joël Egloff publie Edmond Ganglion & fils pour lequel il obtient
le prix Alain Fournier en 1999

Saint-Jean, c'est un petit village à la dérive, quelque part. On ne part pas de Saint-Jean, et jamais on n'y vient. On y est , on y reste.
Là-bas, rue Principale, les pompes funèbres "Edmond Ganglion & Fils" agonisent lentement et ne comptent plus que deux employés : Georges, un vieux de la vieil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
LePamplemousse26 août 2013
  • Livres 5.00/5
Edmond Ganglion est l'honorable propriétaire des pompes funèbres "Ganglion et Fils". mais son établissement est sur le déclin. Car dans ce village agonisant, aucun enterrement n'a été célébré depuis longtemps.
Auparavant pourtant, lorsqu'il était question de funérailles, Ganglion et ses "inhumations sans douleurs" comme il les garantissait, étaient incontournables.
En ces temps bénis, chez "Ganglion et fils", le dernier des grouillots mangeait du tournedos tous les jours de la semaine et même entre les repas.
Bien sûr, il suffirait de peu pour que les affaires reprennent...Un décès, un seul, remettrait déjà du baume au coeur.
Mais voilà, les habitants s'obstinent à ne pas mourir.
Tout le roman repose sur l'attente d'un décès. Car pour Edmond Ganglion, aussi cruel que cela paraisse, c'est la mort qui garantit la prospérité de son commerce.
Les défunts sont sa source de revenus. Alors il guette en chaque voisin bien portant le malade qui sommeille, en chaque ami un futur client.
Un malheur est si vite arrivé...!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Shool
Shool19 avril 2012
  • Livres 5.00/5
Ce livre est tout simplement un bijou. Il est à la fois drôle, émouvant, caricatural et lucide.
L'histoire de pompes funèbres qui n'ont plus de travail, voilà des années que personne n'est mort dans la petite ville dans laquelle ils opèrent. Comment faire? Doivent-ils eux-même tuer les habitants afin de garder leur emploi et pouvoir manger ? Jusqu'où iront-ils ?
Quand le grand jour arrivera, les fossoyeurs vivront des expériences hors du commun que nous ne souhaiterions pas à nos ennemis. Ils se perdront, ils se chamailleront.... Et le roman ne fera que commencer.
Joël EGLOFF nous sert une fois de plus un plat bien chaud et à l'exquise douceur. Merci à l'auteur.
Bonne lecture à vous.
Commenter  J’apprécie          40
Madamedub
Madamedub25 avril 2013
  • Livres 4.00/5
Edmond Ganglion & fils, le premier roman de Joël Egloff, donne d'entrée de jeu le ton des autres oeuvres de cet auteur, né en 1970. Des personnages loufoques et attachants, à la fois paumés et tellement lucides, qui évoluent dans un univers à cheval entre la réalité et le rêve : dès ce premier livre, les ingrédients prennent.
En plus d'être le titre du roman, Edmond Ganglion & fils est également le nom d'une entreprise de pompes funèbres de village qui se porte mal et pour cause : plus personne ne meure. Edmond Ganglion et ses deux employés étrangement assortis (le vieux Georges et le jeune Molo) se contentent d'espérer les prochains cadavres qui pourraient faire reprendre les affaires. Quand cela arrive enfin (et on ne peut s'empêcher de se réjouir pour eux), il faut faire les choses bien. Enfin, dans la limite du raisonnable : les affaires vont mal et un cercueil de bois de basse qualité sera vendu comme du chêne à la famille du mort (ce dernier n'y verra que du feu). Pour le reste, les deux fossoyeurs ne cesseront de faire preuve de zèle, allant jusqu'à rouler toute une nuit dans le corbillard, sans repos, cherchant sans relâche le cimetière mystérieusement introuvable, où ils doivent déposer leur passager blême. Seul un accident de la route aux conséquences surréalistes aura raison de leur volonté d'accomplir à bien leur mission…
Ce court roman cocasse réussi le pari osé de faire rire le lecteur d'un sujet aussi grave que la mort mais également de lui faire trouver attachants les deux improbables fossoyeurs. Ce livre permet encore de soulever une question pour le moins étrange : faut-il tuer un mort devenu un peu trop encombrant ?
Elodie Soury-Lavergne
Lien : http://www.madamedub.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Odile17
Odile1729 août 2015
  • Livres 2.00/5
Un texte court à l'histoire originale et au style décalé. Entre humour noir et pince sans rire, jeux de mots aux allures poétiques. D'abord séduite par cet ensemble, j'ai fini par me lasser car cette histoire ne va nulle part, elle s'enlise pour s'arrêter brusquement. Je suis restée sur ma faim, avec l'impression que l'auteur a privilégié la forme, l'exercice de style, au détriment du fond. Une lecture qui commençait bien mais qui m'a déçue, me laissant un goût d'inabouti.
Commenter  J’apprécie          30
sugarthemis
sugarthemis04 avril 2015
  • Livres 2.00/5
Enlever les passages inutiles sur la maltraitance infligée aux chiens et vous obtiendrez un roman rocambolesque qui vous fera sourire voire rire. En effet quel intérêt de casser un rythme humoristique, une mayonnaise qui commence a prendre, avec des passages qui ne relève pas de l'humour même noir.... personnellement ils m'ont fait perdre mon sourire instantanément et à plusieurs reprises. Ce sourire a eu bien du mal à revenir et n'a donc pas laissé place au rire (eh oui quand le plaisir retombe c'est difficile de se remettre en condition).
C'est dommage car sans cela ce petit scénario aurait pu être vraiment marrant. Car le reste est vraiment rocambolesque comme j'aime.
Une fan du vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
genougenou13 septembre 2015
Il y a deux personnes absolument indispensables en ce bas mode [...]. La sage-femme et le fossoyeur. L'une accueille, l'autre raccompagne. Entre les deux, les gens se débrouillent. (p21)
Commenter  J’apprécie          150
coco4649coco464926 mai 2016
X


 Depuis un moment, Molo se posait une intri-
gante question qu'il se répétait sans pouvoir y
répondre, ce qui l'aidait aussi à rester éveillé. Il
en parla à Georges :
 — Est-ce que tu crois qu'on passe plus de
temps à n'être pas né ou à être mort ?
Il lui répondit sans réfléchir :
 — C'est kif-kif.
 Avec cette facilité qu'il avait à trouver des ré-
ponses à tout, Georges avait toujours impres-
sionné Molo. Cette fois, pourtant il n'y parvint
pas.
 — C'est un peu léger comme réponse.
 — C'est ta question qui est idiote.
 Molo fut un peu vexé et renchérit :
 — Et tu savais, toi, peut-être, que parmi tou-
tes ces étoiles que tu vois, il y en a qui n'exis-
tent plus depuis longtemps, et pourtant, elles
brillent pour nous.

p.115

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Alice_Alice_05 février 2012
Il y a deux personnes absolument indispensables en ce bas monde. (…) La sage-femme et le fossoyeur. L’une accueille, l’autre accompagne. Entre les deux, les gens se débrouillent.
Commenter  J’apprécie          60
genougenou07 août 2015
Depuis un moment, Molo se posait une intrigante question (…) :
- Est-ce que tu crois qu’on passe plus de temps à n’être pas né ou à être mort ?
Il lui répondit sans réfléchir :
- C’est kif-kif.
Commenter  J’apprécie          50
genougenou07 août 2015
Il y a deux personnes absolument indispensables en ce bas mode [...]. La sage-femme et le fossoyeur. L'une accueille, l'autre raccompagne. Entre les deux, les gens se débrouillent.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Joël Egloff (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joël Egloff
Deuxième partie de notre rencontre avec Joel Egloff pour la sortie de "J'enquête" chez Buchet Chastel.
autres livres classés : Pompes funèbresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1132 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre